Nous sommes le 14 déc. 2017, 19:52

Heures au format UTC+01:00


Shoutbox© Breizh Shoutbox v1.5.0



Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 25 messages ]  Aller à la page 1 2 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message : Jean-François Le Forsonney
Message non luMessage posté... : 12 oct. 2006, 13:43 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 06 juin 2005, 17:40
Messages : 337
Localisation : Cannes
Je n'ai trouvé aucun fil consacré à  Maître Le Forsonney, qui joue pourtant l'un des rôles´les principaux dans cette triste affaire.

Voici un extrait de l'excellent reportage diffusé le jeudi 13 juillet 2006 sur la chaîne 13ème Rue "Christian Ranucci : la vérité impossible" :

Peggy Olmi (animatrice de l'émission) : "Maître Le Forsonney, les yeux dans les yeux, est-ce qu'aujourd'hui vous êtes encore convaincu de l'innocence de Christian Ranucci?"

Jean-François Le Forsonney : "Ne prenez pas ma réponse pour une fuite. Je suis convaincu que Ranucci était convaincu de son innocence."


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 12 oct. 2006, 14:21 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 06 juin 2005, 17:40
Messages : 337
Localisation : Cannes
Pour en revenir au sujet, je conçois aisément que dans l'idéal de certains, le fantasme de l'innocent guillotiné par erreur peut parfois être insoutenable.
Mais d'un autre côté, il y a les faits, qui eux ne laissent pas place aux sentiments. Et les faits sont accablants.
Si même le principal défenseur de Ranucci ne croit plus en son innocence, je ne vois pas qui peut y croire encore!


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 12 oct. 2006, 14:28 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 22:13
Messages : 3530
Tous ses autres défenseurs :wink: :lol:

_________________
Argumenter avec les imbéciles, c'est comme jouer aux échecs avec un pigeon.
D'abord, le pigeon va renverser les pièces et chier sur l'échiquier.
Puis, il se pavanera comme s'il avait gagné la partie.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 12 oct. 2006, 14:36 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 18 août 2006, 14:30
Messages : 1383
Localisation : Dreux
A part ça vous êtes agnostique... mouais, je suis pas convaincu là .

Les faits sont accablants, je suis entièrement d'accord. Les faits accablent les grandes lignes de êtes comme celles de l'instruction. Les faits accablent ceux qui avaient mission d'investigation, de clairvoyance, et d'impartialité. Sans oublier une vertu essentielle : le sérieux. Oui, les faits sont accablants, mais pas envers Ranucci. Les faits accablent les fonctionnaires qui ont travaillé sur ce dossier. Et ils ne laissent pas de place aux sentiments.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 12 oct. 2006, 15:02 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 06 juin 2005, 17:40
Messages : 337
Localisation : Cannes
Bonjour Jayce,
Tout cela est bien joli, mais pourquoi Maître Le Forsonney n'est-il pas plus catégorique quant à  sa conviction d'innocence de Ranucci?
Il connait parfaitement bien le dossier et sait que son client est coupable.
La principale erreur de la défense a été de plaider l'innocence. C'était de la folie avec la guillotine assurée au bout du chemin.
Ils aurait certainement été plus judicieux d'adopter une stratégie de défense moins suicidaire...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 12 oct. 2006, 15:11 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 18 août 2006, 14:30
Messages : 1383
Localisation : Dreux
Certainement dv, cous avez raison de dire que la stratégie de défense au procès étaient risquée. Concernant Me Le Forsonney, je ne l'ai jamais entendu dire clairement qu'il SAVAIT que Ranucci était coupable. Lui non plus n'était pas sur la RN8bis le 3 juin 1974. Il peut pencher pour la culpabilité, oui, mais il ne peut pas savoir ça.

Ce qui est le plus déroutant, c'est qu'une enquête sérieuse à  l'époque aurait rendu toutes nos questions inexistantes. J'ai souvent pensé que Me Le Forsonney continuait à  faire partie du Comité de Révision, parce qu'il doit estimer qu'il a commis des fautes en tant qu'avocat. Dès lors, mêªme si il croit Ranucci coupable (bien qu'il ne l'ait jamais dit clairement), il veut avant tout laver la Justice de son erreur (je ne dit pas erreur de décision, mais de consitions de jugement) et rendre à  son client un procès républicain, démocratique, respectant les droits de l'accusé.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 12 oct. 2006, 15:20 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 06 juin 2005, 17:40
Messages : 337
Localisation : Cannes
Jayce a écrit :
Concernant Me Le Forsonney, je ne l'ai jamais entendu dire clairement qu'il SAVAIT que Ranucci était coupable.

Attention, c'est moi qui ai dit que Ranucci était coupable.
Maître Le Forsonney n'a évidemment jamais été aussi clair, et c'est tout à  son honneur. J'ai d'ailleurs trouvé sa réponse tout à  fait élégante.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 12 oct. 2006, 15:23 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 22:13
Messages : 3530
dv a écrit :
Jayce a écrit :
Concernant Me Le Forsonney, je ne l'ai jamais entendu dire clairement qu'il SAVAIT que Ranucci était coupable.

Attention, c'est moi qui ai dit que Ranucci était coupable.
Maître Le Forsonney n'a évidemment jamais été aussi clair, et c'est tout à  son honneur. J'ai d'ailleurs trouvé sa réponse tout à  fait élégante.

Et ça

Il connait parfaitement bien le dossier et sait que son client est coupable.

c'est quoi ? :lol:

_________________
Argumenter avec les imbéciles, c'est comme jouer aux échecs avec un pigeon.
D'abord, le pigeon va renverser les pièces et chier sur l'échiquier.
Puis, il se pavanera comme s'il avait gagné la partie.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 12 oct. 2006, 19:43 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 02 févr. 2004, 23:53
Messages : 5704
dv a écrit :
Mais d'un autre côté, il y a les faits, qui eux ne laissent pas place aux sentiments. Et les faits sont accablants.

Malheureusement quand on demande un détail des faits accablants on a rien, sauf des "si" "supposons" "à  moins que"

_________________
grruuuuuuiiiiiiiiiiiccccccckkkkkkkkkkk
Membre du conseil de l'ordre des marabouts de la forêt sacrée en Afrique de l'Ouest


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 13 oct. 2006, 03:49 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 20:17
Messages : 5301
dv a écrit :
Pour en revenir au sujet, je conçois aisément que dans l'idéal de certains, le fantasme de l'innocent guillotiné par erreur peut parfois être insoutenable.
Mais d'un autre côté, il y a les faits, qui eux ne laissent pas place aux sentiments. Et les faits sont accablants.
Si même le principal défenseur de Ranucci ne croit plus en son innocence, je ne vois pas qui peut y croire encore!


MOI !!!! IL ETAIT INNOCENT


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 13 oct. 2006, 03:50 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 20:17
Messages : 5301
Il aurait été condamné à  mort de toute façon, vu le climat, quand bien même il aurait été contrit et repentant. Et ce n'est pas à  vous que je vais l'apprendre.

Donc de toute façon, l'affaire était pliée. Il était condamné à  mort avant même d'entrer dans le box.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 13 oct. 2006, 09:06 
gihel a écrit :
dv a écrit :
Bonjour Jayce,
Tout cela est bien joli, mais pourquoi Maître Le Forsonney n'est-il pas plus catégorique quant à  sa conviction d'innocence de Ranucci?
Il connait parfaitement bien le dossier et sait que son client est coupable.
La principale erreur de la déense a été de plaider l'innocence. C'était de la folie avec la guillotine assurée au bout du chemin.
Ils aurait certainement été plus judicieux d'adopter une stratégie de défense moins suicidaire...


Il aurait été condamné à  mort de toute façon, vu le climat, quand bien même il aurait été contrit et repentant. Et ce n'est pas à  vous que je vais l'apprendre.

Donc de toute façon, l'affaire était pliée. Il était condamné à  mort avant même d'entrer dans le box.


Viala avait lui même indiqué dans Faites entrer l'accusé qu'il requèrerait la peine de mort.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 13 oct. 2006, 13:30 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 06 juin 2005, 17:40
Messages : 337
Localisation : Cannes
Revenons aux témoignages des acteurs de l'affaire.

Une fois n'est pas coutume, voici un extrait de l'intéressant reportage diffusé le jeudi 13 juillet 2006 sur la chaîne 13ême Rue "Christian Ranucci : la vérité impossible" :

Voix-off : "Dans les aveux de Ranucci il existe une piêce autrement plus troublante. C'est un dessin que Christian trace de sa propre main et qui représente la cité Sainte-Agnês, c'est-à -dire le lieu de l'enlêvement de Maria-Dolorês.

Pierre Grivel (enquêteur) : "Il connaît pas Marseille. Quand je lui demande, bon comment ça se présente cette cité et tout. Oh, il me dit, be, je vais faire un plan. C’est lui-même qui nous dit : « Je peux faire un plan ? ». C’est lui même qui le propose. On aurait pas été obligé de lui faire faire un plan.
Bon, une cité quelconque à  Marseille. Il enlêve un enfant, et puis c’est terminé. Il nous fait un plan, mais vraiment précis. Je vous ai dit même que l’herbe. Il marque même la présence herbe, et la rue alors je dit, comment çà  se présente cette rue, comment elle est cette rue ? Je savais que la rue, elle monte, la rue d’Albe, elle monte énormément. Je savais comment elle se présente.
Il me dit : « je suis arrivé devant un immeuble, je me suis garé, aprês j’ai manÅ“uvré,………. »
il m’a dit : « ouh là  là , j’ai même failli, j’ai même callé »
et elle monte, elle monte énormément. Effectivement, la rue d’Albe, elle monte à  12, 15 degrés, je sais pas quoi. Cà  n’a pas d’importance."

Gilles Perrault (romancier) : "Une rue qui monte, euhhh les indications sont euhhh três euhhh três sommaires, une rue qui monte, euhhh un muret, ou un remblai, je ne sais pas, un remblai, enfin bon, c'est un gribouillis, allons, c'est un gribouillis!"

(On voit alors à  l'image le plan parfaitement bien dessiné par Christian Ranucci).

Voix-off : "Ce gribouillis pêsera lourd dans la balance de la justice, car c'est un dessin sans équivoque qui correspond exactement à  l'endroit où Ranucci a enlevé Maria-Dolorês.
Il a même dessiné le muret de pierres prês duquel jouaient la fillette et son petit frêre. Gilles Perrault affirmera plus tard qu'il manque un platane, un simple détail dans un dessin où rien d'autre n'a été oublié."

(On voit alors à  l'image le dessin avec en gros plan "Marseille le 6 juin 1974, suivi de la signature de Ranucci, suivi de Ranucci C. écrit de la main du meurtrier).

Jean-François Le Forsonney (avocat) : Enfin, j'ai pas grand chose à  répondre sur le dessin, sauf à  vous dire j'admets que comme le couteau c'est une piêce accusatoire. Moi j'ai jamais dit, euh, Ranucci est innocent, rien ne l'accuse, et tout va bien. J'ai jamais dit ça."

Voix-off : "Malaise, un avocat qui doute sur une piêce aussi capitale du dossier."


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 13 oct. 2006, 14:21 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 18 août 2006, 14:30
Messages : 1383
Localisation : Dreux
dv a écrit :
Une fois n'est pas coutume, voici un extrait de l'intéressant reportage diffusé le jeudi 13 juillet 2006 sur la chaîne 13ême Rue "Christian Ranucci : la vérité impossible"


Cher dv, je prend ça pour une dédicace personnelle !!! :wink:


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 13 oct. 2006, 14:54 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 12 août 2006, 13:18
Messages : 1509
Citation :
Il me dit : « je suis arrivé devant un immeuble, je me suis garé, aprês j’ai manÅ“uvré,………. »
il m’a dit : « ouh là  là , j’ai même failli, j’ai même callé »
et elle monte, elle monte énormément. Effectivement, la rue d’Albe, elle monte à  12, 15 degrés, je sais pas quoi. Cà  n’a pas d’importance."


j ai besoin d une explication, d apres l accusation CR est garé devant les 3 garages ...

Devant les garages l endroit a l air plutot plane (en tout cas la rue // a la rue d'albe mais ne connaissant pas les lieux je peux me tromper) d'apres les photos que j ai vu sur le forum .... alors ou a t il fait ca manoeuvre pour caler ? et de quelle manouevre parle t il? le petit Jean Baptiste Rambla dit juste que la voiture arrive et se gare, il ne parle pas de marche arriere ou creneau.....


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 25 messages ]  Aller à la page 1 2 Suivante

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com