Nous sommes le 17 oct. 2018, 02:52

Heures au format UTC+01:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 14 messages ] 
Auteur Message
Message non luPosté : 18 avr. 2005, 16:21 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 27 janv. 2005, 16:21
Messages : 1407
Localisation : BELGIQUE
Je viens de terminer le livre "le déshonneur de Valéry Giscard d'Estaing" et ça me fait réfléchir au sujet de tout ce que signifie "la peine de mort" : quelle ignominie ! Je ne savais même pas que ça existait encore si près de nous (ici dans le cas de CR, en 1976).
Quand on prend le cas de CR, ce pauvre garçon croyait dur comme fer être acquitté, il ne l'est pas et en plus il est condamné à mort. Son pourvoi est rejeté, il y a la péripétie avec la fausse nouvelle lancée par erreur sur les ondes et après c'est l'exécution avec son chemin de croix abominable.
Dans son livre, Gilles Perrault a entièrement raison, ceci quelle que soit la conviction que l'on peut avoir de cette histoire. Si vous connaissez le livre, vous comprendrez ce que je veux dire en disant que je le trouve excellent et ceci, je le répète, que CR soit innocent ou coupable. C'est ahurissant de voir quel genre de personnage était Valéry Giscard d'Estaing. Quand on pense à son chapitre dans son livre au sujet de son projet de brancher son réveil à 4 h, le jour de l'exécution et que par après, il a fini par s'endormir.... :cry: :twisted: :roll:


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 26 avr. 2005, 14:50 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 20 avr. 2005, 21:35
Messages : 227
Valéry Giscard d'Estaing a reçu Me Lombard le 21/07/76, pour la demande de grace.
3 jours + tot, le 18/07/76, s'est déroulé un évènement sans précédent, le casse du siècle (affaire spaggiari) ou l'on apprend qu'à Nice, un gang a ouvert les coffres de la société générale, en passant par les égouts. Casse spectaculaire, cavale réussie et mauvais point pour la police qui devient la risée de tous. Aucun rapport avec l'affaire ranucci, certes. Valéry Giscard d'Estaing avait les nerfs, il a voulu redorer son blason, et monter qu'il était le boss...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 29 avr. 2005, 19:26 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 27 janv. 2005, 16:21
Messages : 1407
Localisation : BELGIQUE
Et j'ai aussi lu qu'il s'est laissé influencer, entre autres, par la lettre de la mère de Marie-Dolorès qui le suppliait de ne pas grâcier car sinon, elle n'allait plus jamais croire en la justice. D'ailleurs, sa manière de décrire la lettre "écrite en une grosse écriture appliquée, sur un cahier d'écolier et probablement avec l'aide d'une voisine", il rabaisse la maman à une demi-analphabète, s'en est presque indécent ! Je suis contre la peine de mort car en plus de son côté dégradant, son degré d'exemplarité est quasi nul mais je comprends quelque part la démarche de la maman de Marie-Dolorès... :roll:


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 29 avr. 2005, 23:00 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 05 nov. 2003, 21:38
Messages : 222
Citation :
Valéry Giscard d'Estaing a reçu Me Lombard le 21/07/76, pour la demande de grace.
3 jours + tot, le 18/07/76, s'est déroulé un évènement sans précédent, le casse du siècle (affaire spaggiari) ou l'on apprend qu'à Nice, un gang a ouvert les coffres de la société générale, en passant par les égouts. Casse spectaculaire, cavale réussie et mauvais point pour la police qui devient la risée de tous. Aucun rapport avec l'affaire ranucci, certes. Valéry Giscard d'Estaing avait les nerfs, il a voulu redorer son blason, et monter qu'il était le boss...
Erreur drastique dans les dates....
Et on recrée/imagine là-dessus une histoire, connexion avec l'affaire ranucci qui n'a pas lieu d'être......
Du n'importe quoi en fait.... De la haute couture du n'importe quoi.....
Mais bon, on en a tellement vu de toutes les couleurs sur cette affaire que l'on en arrive à ne plus être choqué par tous ces n'importe quoi...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 29 avr. 2005, 23:22 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 20 avr. 2005, 21:35
Messages : 227
J'ai bien précisé qu'il n'y avait aucun rapport entre ces 2 affaires, quant aux dates , c'est bien ça , je ne me suis pas trompé.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 30 avr. 2005, 00:04 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 05 nov. 2003, 21:38
Messages : 222
La date "exacte" du "casse du siècle" (le week-end du 17 et 18 juillet 1976) est DIFFERENTE de la date de répercussion de cette affaire, qui, elle seule, pourrait être un argument de vos propos, mais qui n'est survenue que plusieurs jours plus tard....
Le Mardi 20 juillet, seul Nice-Matin relate ce (je cite) "cambriolage hors série d'une banque". Ce n'est que le lendemain, soit le 21 juillet, qu'une bonne partie de la presse reprend ce qui n'est qu'un fait divers dont les conséquences sont encore inestimées....(et pour cause, personne ne veut dire, ni la banque, ni les victimes, qu'elles se sont fait royalement (dé-)possédées)
Et ce n'est que quelques jours jours plus tard, notamment, à partir du 24 juillet 1974, suite à l'annonce de la prime énorme versé par la société générale pour quiconque aura des renseignements sur les malfaiteurs ayant opéré ce casse, que l'affaire prends sa dimension énorme de véritable casse du siècle........
Lorsque Valéry Giscard d'Estaing reçoit Me Lombard le 21 juillet, au plus il ne peut qu'être informé d'un casse "banal" comme il s'en produit de temps à autre à droite ou à gauche en france, mais en aucun cas d'un cas exceptionnel, puisqu'il ne se révélera comme telle que un ou deux jours plus tard...! ET en tout état de cause, ne pouvant absolument jouer aucun rôle sur le destin de Ranucci...
Voilà pourquoi je vous titillai sur des dates, c'est parce qu'il ne faut pas relier des dates à d'autres, mais des évènements à d'autres... Et l'évènement "casse de nice" n'était pas encore totalement révélé lorsque l'évènement "ultime plaidoyer en faveur de la grace de Ranucci" était plaidé....


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 30 avr. 2005, 00:12 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 20 avr. 2005, 21:35
Messages : 227
Vincent, pour en finir avec "l'épisode Spaggiari" , et j'arrete après, une petite anecdote: Le plus marrant, c'est que Valéry Giscard d'Estaing a fait reculer la date du casse d'une semaine, en effet, il était prévu pour le w.e du 10/07/76 , manque de bol, Valéry Giscard d'Estaing est arrivé à Nice ce jour là, le lendemain il doit passer en revue les batiments de la marine nationale. Il était accompagné de Poniatowski,Bigeard, Médecin... bref, que du beau monde.
A quelques pas de là, à 6 mètres sous terre, tout était pret pour le RDV avec la salle des coffres.
Pas question, a dit Spaggiarri à ses 22 égoutiers, avec Giscard dans le coin, ça va etre truffé de flics.....
Quelques jours + tard ils rafflaient 5 milliards, et quelques documents compromettants....Valéry Giscard d'Estaing a du avoir les boules.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 30 avr. 2005, 00:17 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 05 nov. 2003, 21:38
Messages : 222
En fait, et de manière très générale et enrichissante, sur tous les points du passé qui prête à débat, la chose la plus essentielle qu'il convient de faire pour pouvoir reconstituer un semblant le plus proche possible de la réalité, c'est UNE RECONSTITUTION, in situ, dans les même conditions, dans le même shéma qui présidait les faits à l'époque...
Si on ne prends pas en compte complètement tous les élements qui se trouvaient à un instant donné, que l'on ne recréé pas tout cet environnement des choses tel qu'il était, alors, oui, il est sur que l'on peut faire des raccourcis, des amalgames, désastreux pour la recherche de la vérité.....


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 30 avr. 2005, 19:47 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 27 janv. 2005, 16:21
Messages : 1407
Localisation : BELGIQUE
Je trouve que si vous voulez en parler, faites-le autant que vous voulez, si ça vous intéresse. Je pense qu'il serait préférable de le faire dans un autre espace que celui-ci qui n'a rien à voir avec le sujet, par exemple dans "autres affaires criminelles".
Bonne soirée, en tout cas ! :lol: :wink:


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 04 mai 2005, 10:47 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 28 juil. 2004, 15:55
Messages : 30
Valéry Giscard d'Estaing aura hélas"laissé la justice suivre son cours''.....façon très acceptable de refuser une grâce!!!. Notons qu'il y eut une fausse nouvelle de grâce moins de 24 heures avant l'execution. Valéry Giscard d'Estaing était -il revenu au dernier moment sur sa décision après un récent fait divers de rapt d'enfant ?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 04 mai 2005, 17:07 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 janv. 2005, 17:47
Messages : 186
Citation :
Valéry Giscard d'Estaing aura hélas"laissé la justice suivre son cours''.....façon très acceptable de refuser une grâce!!!. Notons qu'il y eut une fausse nouvelle de grâce moins de 24 heures avant l'execution. Valéry Giscard d'Estaing était -il revenu au dernier moment sur sa décision après un récent fait divers de rapt d'enfant ?
A mon avis le rapt d'enfant y a fait pour beaucoup, je pense que ça a été déterminant dans son choix, malheureusement...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 05 mai 2005, 14:30 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 28 juil. 2004, 15:55
Messages : 30
Citation :
Citation :
Valéry Giscard d'Estaing aura hélas"laissé la justice suivre son cours''.....façon très acceptable de refuser une grâce!!!. Notons qu'il y eut une fausse nouvelle de grâce moins de 24 heures avant l'execution. Valéry Giscard d'Estaing était -il revenu au dernier moment sur sa décision après un récent fait divers de rapt d'enfant ?
A mon avis le rapt d'enfant y a fait pour beaucoup, je pense que ça a été déterminant dans son choix, malheureusement...
De mon côté , je pense qu'il y aurait eu un refus de grâce par Mittérand si la peine de mort n'avait pas été abolie au début de son mandat face aux faits divers de 1988/89 d'enfants assassinés (cas de Didier Gentil). A cette époque beaucoup de Français s'étaient mobilisés pour faire remettre la Peine de mort ( courriers adressés au Président de la République, pétitions & dépositions de lois par MM Nungesser et Pasqua ) Mittérand serait dans ce cas victime d'une pression populaire.

Après tout, un président que ne grâcie pas ne fait simplement "laisser la justice suivre son cours" la condamnation à mort étant prononcée par les magistrats....histoire de se disculper (Voir le Pouvoir & la Vie de Valéry Giscard d'Estaing publié en 1988).


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 06 mai 2005, 09:51 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 28 juil. 2004, 15:55
Messages : 30
Les Guillotinés de Valéry Giscard d'Estaing méritaient -ils d'être éxécutés ?

- affaire Ranucci : doute sur sa culpabilité

- Jérome Carrein : un "débile"

- Hamida Dandoubi : un "unijambiste"

...des cas à part !!!


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 07 mai 2005, 20:54 
Citation :
Les Guillotinés de Valéry Giscard d'Estaing méritaient -ils d'être éxécutés ?

- affaire Ranucci : doute sur sa culpabilité

- Jérome Carrein : un "débile"

- Hamida Dandoubi : un "unijambiste"

...des cas à part !!!
excusez-moi, mais en quoi l'unijambiste n'est-il pas responsable? il y avait donc une loi pour les uns, une autre pour les unijambistes?


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 14 messages ] 

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com