Nous sommes le 16 déc. 2018, 04:33

Heures au format UTC




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 159 messages ]  Aller à la page 1 2 3 4 511 Suivante
Auteur Message
Message non luPosté : 12 oct. 2006, 10:36 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 23 févr. 2006, 16:28
Messages : 399
Un titre un peu provocateur...

Certaines décisions de justice sont éminément politiques, non?

Il ne faudrait donc pas qu'une révision aboutisse à  une décision perçue comme "politiquement correcte" sans être pour autant solidement étayée.

Imaginons qu'un débat soit relancé dans ce pays sur la peine de mort. Il est évident que pour les opposants à  celle-ci (dont je suis) un argument fort serait la "démonstration" qu'un innocent, au moins une fois, a été éxécuté (cf. la vie de David Gayle).
Imaginons de surcroît que le pouvoir en place soit ravi d'embarasser au passage "l'autre bord", même si Valéry Giscard d'Estaing sera forcément à  assez court terme retiré des affaires.

Dês lors on pourrait imaginer une décision prise en apparence "au bénéfice du doute", en réalité parce que çà  ne coûte pas cher (d'ici là , beaucoup de protagonistes auront disparu; quant aux autres, ils sont +/- tenus par le devoir de réserve) et qu'on peut en attendre un bénéfice politique: un argument fort contre la peine de mort, on fait plaisir au passage aux partisans de l'innocence, on ne prend pas grand risque vis à  vis d'une opinion qui dans son ensemble ne connait cette histoire que de trêsloin, et souvent par le côté un peu sensationnel: "on a peut-être guillotiné à  tort". Et on se dore d'un côté en apparence humain: "vous voyez, avec nous au pouvoir, la justice reconnait enfin ses erreurs".

Donc, moi je veux bien que Ranucci soit un jour déclaré innocent, mais à  condition soit qu'on me démontre que matériellement il ne peut pas être le coupable, ou que l'on trouve et un autre coupable et une explicatiuon claire à  la confusion qui aurait pu s'opérer.

Comme j'imagine (ma minute de paranoIa du matin!) que peut être on va me reprocher ce que j'exprime, je précise le fond de ma pensée. J'accepte l'HYPOTHESE que Ranucci soit innocent (même si je n'y crois pas). J'accepte donc qu'une révision puisse avoir lieu. Par contre, je refuse que cette révision soit une parodie de justice, qui ne satisferait aucun esprit libre si au bout du compte, tous gardaient un goût amer parce que rien de nouveau n'aurait été montré.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 12 oct. 2006, 10:43 
Je comprend tout a fait ce que vous voulez dire Pif et je suis entierement d'accord.
Il ne faut pas sacrifier la vérité au politiquement correct ou a l'intéret politique et ça, de quel "camp " qu'il soit, sinon ça serait ni plus ni moins que de la manipulation.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 12 oct. 2006, 10:54 
Pif,

Je ne suis pas sur d'avoir bien compris votre message

Vous voudriez que l'on fasse plus que ce que la loi prévoit pour l'affaire Ranucci c'est ça ?

tout ça parce que VOUS voudriez "qu'on me démontre que matériellement il ne peut pas être le coupable, ou que l'on trouve et un autre coupable et une explicatiuon claire à  la confusion qui aurait pu s'opérer."

Ce n'est pas du tout comme cela que fonctionne la commission de révision, ne vous en déplaise.
Il faut apporter un élément nouveau qui fasse naitre un doute sur la culpabilité de l'accusé.
Je ne vois pas pourquoi on ferait une exception pour vous plaire.

C'est étrange mais quand je vous lis, vous me rappelez exactement marc d, aussi bien dans le style d'écriture que dans l'esprit.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 12 oct. 2006, 10:55 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 21:13
Messages : 3530
Je ne suis pas du tout d'accord, mais ça ne fait rien, on reste copains :wink:
La culpabilité de Ranucci n'a pas été démontrée selon moi, donc il est hors de question d'inverser les rôles et d'exiger de démontrer son innocence.
Ranucci est innocent par défaut tant que le contraire n'aura pas été prouvé de maniêre incontestable.
C'est dans ce sens-là  que doit fonctionner la justice.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 12 oct. 2006, 11:30 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 18 août 2006, 13:30
Messages : 1383
Localisation : Dreux
J'ajoute à  cela que la Justice a le devoir de réviser cette affaire, question de crédibilité. Peu importe que Ranucci soit déclaré coupable ou innocent, dans la mesure où la décision de justice soit basée sur un dossier sans faille, et qu'elle soit prise le plus sereinement possible.
Au delà  de Ranucci, c'est cette enquête (et donc les institutions mises en cause) qu'une révision doit réhabilitée. J'entend par là  qu'une révision serait l'aveu d'une enquête et d'une instruction mal conduite.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 12 oct. 2006, 11:31 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 23 févr. 2006, 16:28
Messages : 399
Non, Henri.
Si vous voulez être formaliste, alors Ranucci est coupable puisqu'il a été reconnu tel par la cour d'appel d'Aix en Provence.

JPasc,
je dis seulement - mais c'est três important - que si demain Ranucci était reconnu innocent pour une question d'opportunité politique (vous croyez à  l'indépendance de la justice?) ce serait un déni de justice. Je ne demande aucune exception pour me faire plaisir. Nous débattons sur ce forum de l'innocence et de la culpabilité, mais ce sont des concepts bien nobles... Si demain un politique ayant suffisamment d'influence sur la justice pense UTILE de faire déclarer Ranucci innocent, il n'hésitera pas une minute, même s'il se contrefout de la vérité.
C'est de ce danger que je voulais parler.

quant aux éléments nouveaux faisant surgir un doute sur sa culpabilité, j'attends :lol: :oops: .

PS. Je prends comme un compliment la ressemblance que vous notez entre l'approche de MarcD et la mienne - j'espêre qu'il n'en prendra pas ombrage.

Bonne journée


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 12 oct. 2006, 11:44 
Pif,

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais la justice a vraiment beaucoup beaucoup de mal à  reconnaitre ses erreurs.

Alors cette histoire d'homme providentiel qui de par son influence politique pourrait renverser les choses en un quart de tour, je n'y crois pas du tout.

Ca ne s'est jamais produit.

Pour l'affaire Dreyfus, c'est Zola qui a fait bouger les choses. Vous avez vu ce que ça lui a couté d'avoir affronté la justice ? il a fait de la taule !

L'affaire Seznec, ça fait plus de 80 ans que ça dure !

Avec des esprits réfractaires qui ne comprennent que la loi du tallion, répondre au sang par le sang, on n'est pas prês d'avancer.

On a beau leur expliquer les incohérences de l'accusation, les manquements graves, les absences de PV, rien n'y fait, c'est l'aveuglement qui rêgne !


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 12 oct. 2006, 11:45 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 21:13
Messages : 3530
Citation :
Non, Henri.
Si vous voulez être formaliste, alors Ranucci est coupable puisqu'il a été reconnu tel par la cour d'appel d'Aix en Provence.
Aprês une enquête baclée, une instruction à  charge et un procês expéditif, je crains de ne pas pouvoir verser dans un formalisme de cette forme, si l'on peut dire :lol:
Que la cour d'appel d'Aix ait jugé Ranucci coupable, c'est son problême.
En aucun cas ce n'est un critêre de valeur pour moi.
Cela reviendrait à  dire que la justice ne se trompe jamais.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 12 oct. 2006, 11:52 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 06 juin 2005, 16:40
Messages : 337
Localisation : Cannes
Bonjour à  tous,
Je suis pour ma part entiêrement d'accord avec Pif.
Pour ce qui est d'une éventuelle révision, voici une nouvelle fois un extrait de l'excellent reportage diffusé le jeudi 13 juillet 2006 sur la chaîne 13ême Rue "Christian Ranucci : la vérité impossible" :

Voix-off: "En guillotinant Ranucci, la justice n'a fait qu'ajouter du malheur au malheur. A quelques dizaines de kilomêtres de Marseille, Eloïse Mathon, la maman de Christian Ranucci, à  plus de 80 ans, se bat de ses derniêres forces pour que le jugement de son fils soit révisé. Trois demandes ont déjà  été rejetées et il n'y a aucune chance qu'une requête soit acceptée."


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 12 oct. 2006, 12:02 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 21:13
Messages : 3530
Citation :
... il n'y a aucune chance qu'une requête soit acceptée."
Par contre, la chance, c'est que la conscience de l'innocence de Christian Ranucci n'est pas prête de s'éteindre.

_________________
Argumenter avec les imbéciles, c'est comme jouer aux échecs avec un pigeon.
D'abord, le pigeon va renverser les pièces et chier sur l'échiquier.
Puis, il se pavanera comme s'il avait gagné la partie.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 12 oct. 2006, 13:28 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 18 août 2006, 13:30
Messages : 1383
Localisation : Dreux
Citation :
Bonjour à  tous,
Je suis pour ma part entiêrement d'accord avec Pif.
Pour ce qui est d'une éventuelle révision, voici une nouvelle fois un extrait de l'excellent reportage diffusé le jeudi 13 juillet 2006 sur la chaîne 13ême Rue "Christian Ranucci : la vérité impossible" :

Voix-off: "En guillotinant Ranucci, la justice n'a fait qu'ajouter du malheur au malheur. A quelques dizaines de kilomêtres de Marseille, Eloïse Mathon, la maman de Christian Ranucci, à  plus de 80 ans, se bat de ses derniêres forces pour que le jugement de son fils soit révisé. Trois demandes ont déjà  été rejetées et il n'y a aucune chance qu'une requête soit acceptée."
Bonjour dv, d'abord une question... Vous l'avez trouvé comment vous, le reportage diffusé sur 13ême rue le 13 juillet 2006? Ce serait sympa de nous donné votre avis !!! :lol:

Bon, voilà  pour la boutade... Dv, je suis de ceux qui ne savent pas. Il y en a toujours vous me direz... Mais la révision est, plus qu'une obligation, un devoir. La Justice doit rééxaminer ce dossier de fond en comble, rprendre l'enquête, l'instruction, réinterroger les témoins de l'affaire, etc, parce que l'une de ses cours d'assise à  condamner en 1976 un homme (peu importe que ce soit la peine de mort) à  une sanction três lourde, au nom de l'Etat Français, sur un dossier et une instruction três perfectible (c'est le moins que l'on puisse dire).

Dês lors, par souci d'honnêteté (envers elle, l'accusé, les victimes, et la population qu'elle représente) et de crédibilité (qui peut accepté de se référer à  une Justice si perfectible?), cette affaire doit être réouverte, et doit être traitée avec le plus grand sérieux, et la plus grande impartialité.

Je rejoins Pif quand il dit qu'il serait lamentable que la réouverture éventuelle de ce dossier pourrait servir à  un plaidoyer contre la peine de mort... Ranucci est mort, on ne peut plus rien y faire. Donc le seul intérêt à  trouver à  la révision de ce procês serait de faire la lumiêre sur ce 3 juin 1974.

Si d'aventure on devait s'apercevoir que le boulot des enquêteurs a été mal fait, je serai personnellement ravi de voir M. Alessandra et sa troupe rendre des comptes, de même que Melle DiMarino.

Ranucci coupable ou innocent, peu importe, mais la Justice doit se réconcilier avec le jugement qu'elle a rendu à  l'époque.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 12 oct. 2006, 13:32 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 18 août 2006, 13:30
Messages : 1383
Localisation : Dreux
J'ajoute à  cela que la condition de l'accusé a bien sûr été copieusement bafouée.

Quand aux journaliste qui a osé dire qu'il n'y a plus aucune chance qu'une requête soit acceptée... Disons que c'est du beau boulot de sortir des trucs comme ça, et qu'il aurait três certainement fait un malheur sur les bords de la Vologne en 1985.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 12 oct. 2006, 13:52 
Pour comprendre ce que veux dire Pif, il faut a mon avis dépassé le cadre de l'affaire Ranucci.
Moi ce que je crois saisir dans son post, c'est que nous ne sommes pas a l'abri de la démagogie d'un politicien pret a tout pour caresser l'opinion publique dans le sens du poil.
Le cynisme de certains hommes politiques qui n'ont de toutes façons aucune véritable opinion, fait qu'ils ne fonctionnent que par " coups médiatiques ".
En un mot comme en cent, peut importe la vérité, ce qui compte c'est coller au plus pret a l'air du temps.
Pour un Robert Badinter dont les convictions n'ont jamais variées, combien de Bernard Tapie ( ou d'autres au choix, y a ce qui faut...) ?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 12 oct. 2006, 14:20 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 21:13
Messages : 3530
Citation :
Pour comprendre ce que veux dire Pif, il faut a mon avis dépassé le cadre de l'affaire Ranucci.
Moi ce que je crois saisir dans son post, c'est que nous ne sommes pas a l'abri de la démagogie d'un politicien pret a tout pour caresser l'opinion publique dans le sens du poil.
Le cynisme de certains hommes politiques qui n'ont de toutes façons aucune véritable opinion, fait qu'ils ne fonctionnent que par " coups médiatiques ".
En un mot comme en cent, peut importe la vérité, ce qui compte c'est coller au plus pret a l'air du temps.
Pour un Robert Badinter dont les convictions n'ont jamais variées, combien de Bernard Tapie ( ou d'autres au choix, y a ce qui faut...) ?
Salut Claude, tu expliques três bien ce que Pif a voulu dire et je n'en pense pas moins que toi et Pif sur la récupération politicienne d'une affaire.
Mais franchement, crois-tu que ce risque existe vraiment avec l'affaire Ranucci ?
Combien de personnes dans l'opinion publique s'y intéressent-elles à  cette affaire ?
Sur ce forum, nous sommes à  peine quelques dizaines parmi lesquelles certains ne postent que três peu.
Et les forums sur l'affaire Ranucci ne courent pas les rues, c'est le moins qu'on puisse dire.
Je craindrais beaucoup beaucoup plus la récupération d'une affaire récente comme celle d'Outreau.

_________________
Argumenter avec les imbéciles, c'est comme jouer aux échecs avec un pigeon.
D'abord, le pigeon va renverser les pièces et chier sur l'échiquier.
Puis, il se pavanera comme s'il avait gagné la partie.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 12 oct. 2006, 18:00 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 23 févr. 2006, 16:28
Messages : 399
D'accord avec Claude.
Henri, vous n'avez pas tort. Le risque est sans doute minime. Je me suis peut-être laissé emporter parce qu'en parcourant à  nouveau ce forum, je trouve parfois beaucoup de passion dans les arguments des uns et des autres.
Par contre je crois qu'il serait complêtement illusoire, 30 ans, de reprendre l'enquête. Trop de témoins dcd, trop de témoignages peu fiables, trop de piêces à  conviction disparues. Ou alors pour des expertises três ciblées, p.ex. si on pouvait analyser les appositions de sang sur le pantalon.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 159 messages ]  Aller à la page 1 2 3 4 511 Suivante

Heures au format UTC


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com