Nous sommes le 10 déc. 2019, 17:13

Heures au format UTC




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 33 messages ]  Aller à la page 1 2 3 Suivante
Auteur Message
Message non luPosté : 12 oct. 2008, 22:08 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 nov. 2007, 11:37
Messages : 3536
Localisation : Saint-Claude JURA (39)
Bonsoir à toustes,

Je n'ai plus en tête la date de l'audition avec le juge Michel qui a pris la suite et fin du dossier.

Il me semble qu'elle a également eu lieu en février (le 17 de mémoire).
"Vous au moins, vous êtes chic Mr le juge", lui aurait dit CR.

Quelqu'un peut-il confirmer ou infirmer cette date ?

Cette audition avec Michel (toujours de mémoire) était sensée confirmer à CR non seulement son envoi devant les assises mais surtout la clôture définitive de son dossier ?

Etait-il accompagné d'un de ses conseils ce jour là ?

CR, à l'instar de ses avocats, disposait-il de toutes les pièces composant son dossier et a-t-il pu en prendre connaissance dans sa totalité ?

ps) ce post uniquement parce que j'ai la sensation que CR n'a pas été tenu au courant de toutes les infos circulant dans son dossier.
Il me semble qu'il le dit fréquemment dans les échanges épistolaires avec sa mère ..., me trompé-je ? ethink


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 13 oct. 2008, 10:29 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 mars 2005, 21:41
Messages : 3751
Localisation : Paris
bonjour
Je ne sais pas si vous parlez de la transmission du dossier au procureur. Il date du 12 mars 1975.
Ce document ne fait aucunement mention de ces evenements ; ce qui d'ailleurs n'a rien d'étonnant puisqu'il est rédigé de manière impersonnelle et s'adresse au Procureur. Il ne relate cependant aucune anecdote de ce type.
Personnellement, je n'ai pas trace ni connaissance d'un élément du dossier qui fasse référence à "Vous au moins, vous êtes chic Mr le juge".

_________________
"ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort."
Image


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 15 oct. 2008, 18:09 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 19 mai 2005, 20:59
Messages : 66
Localisation : chalon sur saone
Bonjour à tous,je pssède un livre sur le juge Michel écrit par le journaliste Alain Laville.Il y est question pendant quelques pages de l'affaire Ranucci(p87 à 91)et de cette phrase de Ranucci"merci monsieur le juge.Vous êtes chic,vous.
Cette phrase a été prononcé lors de la récapitulation finale du dossier.Il est précisé dans ce livre que le juge Michel ne voulait pas transmettre le dossier en l'état,mais que sa hiérarchie lui a mis la pression pour qu'il ne fasse pas de vague.

_________________
cali


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 17 oct. 2008, 08:05 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 mars 2005, 21:41
Messages : 3751
Localisation : Paris
Bonjour Cali,
Je n'ai pas encore lu ce livre...mais je dois avouer qu'il m'interesse.
Certes le sujet de ce forum n'est pas le Juge Pierre Michel ni les luttes qu'a pu mener ce juge avant son assassinat en octobre 1981, mais pourriez vous nous en dire plus sur ces fameuses pressions dans le cadre de cette affaire, telles que relatées dans ce livre?
Y parle-t-on précisément des réserves qu'aurait eu ce juge quant au contenu du dossier? Voulait-il retirer certains élements et ne pas les transmettre à la juridiction de jugement? Quels étaient ils?

_________________
"ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort."
Image


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 17 oct. 2008, 08:16 
J'ai beaucoup de mal à croire à cette histoire de "chic type", surtout quand on lit cet extrait du Récapitulatif de C Ranucci :
"Et un jour, le 24 décembre 1974 à 9 heures, je profite d'une convocation du juge Di Marino pour lui exposer mes découvertes, demander à être éclairé sur certains points obscurs et demander à ce qu'on procédât à des enquêtes. Bref, crier mon innocence et demander justice.
Je n'eus même pas le temps d'achever mon préambule, Di Marino me dit : « ça ne m'intéresse pas ! Vous mentez ! Au revoir ! »
Le juge partit peu après et fut remplacé par un autre nommé Michel. Lorsqu'il me convoqua le 19 février 1975 pour signer le récapitulatif, je profitai de cette occasion pour lui dire ce que son prédécesseur n'avait pas voulu entendre, espérant rencontrer un esprit moins obtus. Je commençais à lui dire que certains faits troublants qu'il faudrait vérifier... qu'il me coupa net, il eut exactement la même réaction que Di Marino. « Ça ne me regarde pas ! Je ne veux rien savoir ! Écrivez-moi pour un rendez-vous !
»


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 22 oct. 2008, 20:59 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 19 mai 2005, 20:59
Messages : 66
Localisation : chalon sur saone
Je crois Ludivine que le mieux est que je cite directement le livre:
"Pierre Michel,à peine nommé juge,doit boucler le dossier,vérifier s'il est complet'puis le communiquer au parquet le 21 février 1975 pour qu'il soit transmis à la cour d'assise des Bouces-du-Rhônes.
Mais Pierre Michel ne veut pas pas devenir l'intérimaire'le remplaçant qui transmet comme une mécanique.Il étudie chaque chemise,chaque sous-chemise du dossier haut de presque un mètre,l'emporte chez lui,l'étale comme une vague sur la table de l'entrée-salle à manger.
Mais je ne peux pas transmettre un dossier pareil,s'écrie Pierre Michel.Il y a trop de points dans l'ombre.Des témoignages sont flous.Il manque des enquêtes.
Il s'en ouvre à la hiérarchie.Que n'a-t'il pas dit là?A Marseille quand un dossier est clos,il est clos.C'est comme s'il était déjà jugé.Mais le juge Michel,déjà suspect par son zèle,insiste.
_ Je suis sûr que Ranucci est coupable.C'est lui qui a indiqué où se trouvait le couteau,mais il faut que tous les points soient éclaircis.On n'a pas le droit de bâcler une telle affaire.
Le président du tribunal,le procureur et ses hommes de main parlent d'une même voix.
_ Terminez vite ce dossier,tel qu'il est.Vous n'allez pas vous mettre à fouiller les points de détails.A Aix ils l'attendent.
Pierre Michel vient de débuter comme juge.La hiérarchie le tient encore et lui a même conseillé s'il veut faire carrière de s'inscrire à son syndicat favori:lUnion Syndicale de la Magistrature qui prê che la modération.Certes on n'a pas le droit de dessaisir le juge Michel du dossier Rambla-Ranucci.mais il n'est pas encore de taille à lutter contre la justice à l'étouffée,spécialité de la cuisine marseillaise.Il se rend ,les armes à la main.
_Ce n'est pas un dossier que je vous donne,mais un brouillon d'instruction.
C'est tout juste si,par punition,il ne retourne pas en enfer,au sous-sol,dans le cabinet-lumière,s'occuper de vols à la roulotte ou de qurelles de voisinge.Alors il signe l'acte de renvoi et c'est lui le dernier magistrat du palais à recevoir Christian Ranucci dans le cabinet orphelin d'Ilda di Marino pour la récapitulation finale du dossier.Ranucci en chemisette,jeans et tennis,a l'air de sortir du campus.Il bafouille, bredouille, s'indigne devant le juge Michel et avant de s'en aller, il lui tend la main par dessus le bureau.
_Merci monsieur le juge.Vous êtes chic, vous
_ J'ai eu l'impression d'avoir un enfant devant moi, dira Pierre Michel, et puis je n'imaginais pas, même en étant persuadé de sa culpabilité, que ça irait aussi loin.

_________________
cali


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 28 oct. 2008, 06:56 
Encore du pipo de journaliste !


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 28 oct. 2008, 11:30 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 mars 2005, 21:41
Messages : 3751
Localisation : Paris
Ben, il est vrai que cela fait romancé tout de même...et que cet ecrit ne semble s'appuyer sur rien de concret.

_________________
"ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort."
Image


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 28 oct. 2008, 17:47 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 20:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
Qu'est-ce qui vous paraît "romancé", Ludivine et jpasc ?

Les dernières lignes concernant la phrase de C Ranucci au juge ?

Pour ce qui est de la première partie de ce texte (le fait que le juge Michel soit tatillon et ait voulu approfondir le dossier, la pression de ses supérieurs pour qu'il clôture le dossier rapidement, leur suggestion qu'il s'inscrive au syndicat, etc ..) ça ne me paraît pas du tout romancé en revanche ; c'est du réel, ça

Et si cette partie-là est bien réelle, pourquoi le reste du texte ne le serait-il pas ?

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 28 oct. 2008, 19:56 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 mars 2005, 21:41
Messages : 3751
Localisation : Paris
bonsoir

Tout simplement, parce qu'il s'agit d'un dialogue relaté...par l'auteur qui , sauf erreur, n'assistait pas à la scène.
Disons que cela me rappelle toujours l'histoire de l'homme qui a vu l'homme qui a vu l'ours :wink:

_________________
"ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort."
Image


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 28 oct. 2008, 20:26 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 20:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
:wink:

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 29 oct. 2008, 08:24 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 18 août 2006, 13:30
Messages : 1383
Localisation : Dreux
De ce que l'on sait du caractère du Juge Michel, cette attitude ne semble pas étonnante. Je serais surpris d'apprendre qu'il a validé le dossier sans demander un complément, trouvant que les éléments existant ne sont pas suffisants. Ce juge était réputé pour son zèle, je ne vois aucune raison qu'il l'aurait pousser à faire exception sur le dossier Rambla/Ranucci.

_________________
Parce qu'ils n'ont pas été partisans, les jurés ne sont pas responsables de la débacle de 1976.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 29 oct. 2008, 09:05 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 25 févr. 2004, 12:12
Messages : 3461
Localisation : 57
Dans un "faites entrer l'accusé" concernant le juge Michel j'apprends qu'à cette époque il était parti en croisade contre la drogue et qu'il en avait fait sa priorité absolue......

Je ne crois pas qu'il ait fait du zèle dans l'affaire Ranucci, bien au contraire.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 29 oct. 2008, 09:12 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 mars 2005, 21:41
Messages : 3751
Localisation : Paris
Je crois personnellement que le juge Michel a pu penser effectivement que cette enquête était baclée, que résidaient certaines zones d'ombre et qu'il a pu confier ce sentiment à d'autres personnes.
Pour le reste, je pense véritablement que c'est du roman...que ce soit réaliste ou pas, l'auteur raconte mais ne démontre pas que la phrase "vous êtes chic..." ait été prononcée.
mais bon, ce n'est que mon sentiment evidemment...

_________________
"ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort."
Image


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 29 oct. 2008, 14:00 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 18 août 2006, 13:30
Messages : 1383
Localisation : Dreux
Citation :
Je crois personnellement que le juge Michel a pu penser effectivement que cette enquête était baclée, que résidaient certaines zones d'ombre et qu'il a pu confier ce sentiment à d'autres personnes.
Pour le reste, je pense véritablement que c'est du roman...que ce soit réaliste ou pas, l'auteur raconte mais ne démontre pas que la phrase "vous êtes chic..." ait été prononcée.
mais bon, ce n'est que mon sentiment evidemment...
Concernant cette phrase, spécifiquement, je suis d'accord, rien ne prouve qu'elle ait été prononcée par Ranucci. Mais je pense que c'est possible, dans la mesure où Ranucci rencontre pour la première fois depuis sa mise en détention un représentant de l'ordre qui admet les zones d'ombres du dossier. Bien que le juge soit convaincu de la culpabilité, Ranucci a pu bien percevoir ce nouveau juge.

_________________
Parce qu'ils n'ont pas été partisans, les jurés ne sont pas responsables de la débacle de 1976.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 33 messages ]  Aller à la page 1 2 3 Suivante

Heures au format UTC


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com