Nous sommes le 18 déc. 2018, 16:07

Heures au format UTC




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 13 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message : discussion moraucon-syd
Message non luPosté : 11 avr. 2012, 04:33 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 11 mai 2011, 14:05
Messages : 1077
A la modération,

Je pensais retrouver ici mon message qui parlait des autres éléments qui coïncident sur ce décalque qui n'est pas un simple rectangle tombé, par extrême malchance, pile sur celui du cadastre. Mais non, ni trottoirs, ni route, ni murette par contre le simple rectangle lui, a résiste le coup et campe là-bas, dans le fil en question, sans plus de problème.

Puis, vous m'adressez : « -deuxio: je ne veux pas lire ici de traits d'ironie sur la grammaire ou les eventuelles fautes d'orthographe des interlocuteurs.
Non seulement, on se fiche de savoir si untel est féru d'orthographe et dispose du bescherelle en guise de livre de chevet, mais surtout je doute que cela puisse permettre d'asseoir un raisonnement voire de le conforter. »

Il me semble qu'il y a beaucoup de gens qui écrivent bien pire et n'ont jamais reçu une remarque désobligeante de ma part. Mon commentaire parlait de clavier américain pour quelque chose. Faire des fautes, c'est une chose, pondre des pages entières sans accents, sans apostrophes, façon poème en prose sautant à la ligne de partout et avec la même ligne argumentaire de toujours, les innocentistes sont des bisounours endoctrinés ( alors que vous même avez rappelé qu'il était préférable d'abandonner ces dénominations ) ou alors l'éternel pinaillage, via citation sur tout et n'importe quoi, en est une autre. Alors d'accord pour que, de temps en temps, si on n'a que les pouces, on passe un message court. Mais là, des duels sans fin maintenus à force de mauvaise foi - non, tout n'est pas relatif, on ne peut d'un coté admettre un décalque, de l'autre parler de simple rectangle au pif - et de post kilométriques tels que je vous les ai décrit ci-dessus, comment débattre avec ça ?

Ces deux points me font penser que votre modération est partielle. Je ne réclame rien. Si vous pensez ne me devoir aucune explication, je comprendrai certainement. J'aimerai néanmoins comprendre ce qui se passe.

_________________
Recouvrer l'esprit avant de perdre la tête. Mor.


Haut
   
 Sujet du message : Re: un plan calqué?
Message non luPosté : 11 avr. 2012, 09:07 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 mars 2005, 21:41
Messages : 3748
Localisation : Paris
Je vous "répondrai" cet après midi.

_________________
"ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort."
Image


Haut
   
 Sujet du message : Re: discussion moraucon-syd
Message non luPosté : 11 avr. 2012, 14:22 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 11 mai 2011, 14:05
Messages : 1077
Rien que les guillemets me font déjà trembler...

Peut-être pourrez-vous m'expliquer comment ma phrase : « en 1973, Xerox avait déjà inventé la photocopie couleur et mis au point le premier ordinateur personnel doté de souris. » peut recevoir cette réponse :
Citation :
COULEUR: en 1980, Xerox lançait le premier photocopieur couleur entièrement automatisé. La couleur mettra 6 ans à se vulgariser et à pénétrer le marché de manière significative.
alors qu'il est extrêmement facile de vérifier que :
Citation :
1973 et 1975 ; le premier copieur couleur sur papier ordinaire est lancé par Canon, la société développe avec succès une imprimante à rayon laser (LBP)
source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Canon_%28entreprise%29
ou que :
Citation :
1973 – Xerox 6500, premier copieur couleur
source : http://www.cbs-xerox.com/historique_xerox.php

Le mythique PARC ( Palo Alto Research Center ) de Xerox :
Citation :
En 1986, accusé par Steve Jobs d’avoir copié sur le Mac pour créer Windows, Bill Gates avait répondu n’avoir rien piqué du tout" Nous avons simplement, tous les deux, visité le Xerox PARC. "
source : http://www.excelice.fr/recherche_et_developpement.html

Pour terminer avec cet intempestif :
Citation :
je ne fais que vous contredire et en apportant la preuve..monsieur est vexé?
Alors, oui, je sais, la bataille des ego qui se la mesurent et tout ça. Mais, puis-je vous demander de tenter d'éliminer la mauvaise foi des débats ?

_________________
Recouvrer l'esprit avant de perdre la tête. Mor.


Haut
   
 Sujet du message : Re: discussion moraucon-syd
Message non luPosté : 11 avr. 2012, 14:29 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 mars 2005, 21:41
Messages : 3748
Localisation : Paris
il va falloir que vous fassiez preuve de patience, mon message s'est perdu dans le copier coller. mmad:

et puis commencez pas à être désagréable avec moi...je ne suis vraiment pas d'humeur.

_________________
"ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort."
Image


Haut
   
 Sujet du message : Re: discussion moraucon-syd
Message non luPosté : 11 avr. 2012, 14:51 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 12 août 2006, 12:18
Messages : 1509
je n ai rien a rajouté, vous êtes le plus fort
le copieur couleur est crée en 1973
le photocopieur couleur lui en 1980

sur de votre fait maintenant je vous laisse résoudre l affaire, porter la supercherie aux yeux de tous, je ne ferais rien pour vous en empêcher

juste une derniere chose
« en 1973, Xerox avait déjà inventé la photocopie couleur et mis au point le premier ordinateur personnel doté de souris. »
peut etre ce terme m a fait chercher photocopieur et trouver la reponse adequate

maintenant l affaire est close l eveche avait le copieur couleur et la possibilie avec un pantographe d augmenter les mesures


Haut
   
 Sujet du message : Re: discussion moraucon-syd
Message non luPosté : 11 avr. 2012, 14:58 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 11 mai 2011, 14:05
Messages : 1077
Le croquis est en noir et blanc.

_________________
Recouvrer l'esprit avant de perdre la tête. Mor.


Haut
   
 Sujet du message : Re: discussion moraucon-syd
Message non luPosté : 11 avr. 2012, 15:00 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 12 août 2006, 12:18
Messages : 1509
ce qui voudrait dire qu on s en fout qu ils aient la couleur ou non?
mince alors....


Haut
   
 Sujet du message : Re: discussion moraucon-syd
Message non luPosté : 11 avr. 2012, 15:13 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 mars 2005, 21:41
Messages : 3748
Localisation : Paris
Comme convenu ce matin, je vous réponds:
Citation :
Je pensais retrouver ici mon message qui parlait des autres éléments qui coïncident sur ce décalque qui n'est pas un simple rectangle tombé, par extrême malchance, pile sur celui du cadastre. Mais non, ni trottoirs, ni route, ni murette par contre le simple rectangle lui, a résiste le coup et campe là-bas, dans le fil en question, sans plus de problème.
Je me souviens effectivement de votre message, et je ne le retrouve effectivement pas.
Je suppose qu'en voulant l'editer (j'ai entendu supprimer le passage dans lequel vous poussiez ironiquement la chansonnette et qui m'a copieusement agacée, je dois bien l'avouer) je l'ai tout bonnement , et à tort, supprimé.
Je l'admets sans souci, il a du faire les frais de mon emportement. Soit.
Admettez de votre côté toutefois qu'il est particulièrement penible et difficile de tenter de corriger des messages tout en parvenant (sans calme) de leur laisser leur cohérence globale. Mais effectivement, soit.
Citation :
Il me semble qu'il y a beaucoup de gens qui écrivent bien pire et n'ont jamais reçu une remarque désobligeante de ma part.

Très honnêtement votre message m'avait vraiment surprise.
Je ne conçois effectivement pas qu'il soit intellectuellement intéressant, ni même humainement délicat, de relever ce genre de choses dans les echanges sur ce forum. J'ajouterais même que, par le passé, il m'est même arrivé de sanctionner pour ce type de dérive des personnes que j'ai alors estimées méprisantes et imbues d'elles même travers ce type de remarques.
Par conséquent, sur ce sujet, nous sommes parfaitement du même avis.
Citation :
Mon commentaire parlait de clavier américain pour quelque chose. Faire des fautes, c'est une chose, pondre des pages entières sans accents, sans apostrophes, façon poème en prose sautant à la ligne de partout et avec la même ligne argumentaire de toujours, les innocentistes sont des bisounours endoctrinés ( alors que vous même avez rappelé qu'il était préférable d'abandonner ces dénominations ) ou alors l'éternel pinaillage, via citation sur tout et n'importe quoi, en est une autre. Alors d'accord pour que, de temps en temps, si on n'a que les pouces, on passe un message court. Mais là, des duels sans fin maintenus à force de mauvaise foi - non, tout n'est pas relatif, on ne peut d'un coté admettre un décalque, de l'autre parler de simple rectangle au pif - et de post kilométriques tels que je vous les ai décrit ci-dessus, comment débattre avec ça ?
Là par contre, je ne partage entièrement pas votre avis, désolée.
Il me semble que chacun a son style d'ecriture, lui même le reflet de son esprit, sa sensibilité, etc. Je conçois parfaitement que la manière d'ecrire de Syd (puisqu'en l'occurrence il s'agissait de lui) ne vous convienne pas et vous irrite, mais concevez egalement que la vôtre puisse tout à fait susciter des réactions négatives également.
Par exemple, vous avez pour habitude d'ecrire de longues phrases, vous utilisez un langage cultivé et conceptualisé que vous adaptez , selon vous, aux situations rencontrées mais qui peuvent tout aussi bien agacer, déplaire ou lasser celui qui vous lit.
Personnellement, mon style déplait surement, et certains m'ont déjà à ce sujet adressé quelques critiques ( il paraitrait que j'en rédige des tartines :roll: ). J'accepte volontiers la critique parce que je sais parfaitement que je ne peux pas plaire à tout le monde.
Seulement, je fais dans ce cas confiance au jugement de ceux qui me lisent et auxquels je déplais pour passer leur chemin dans un tel cas.
Personnellement, je me dois de composer avec les autres et eux composent aussi nécessairement avec moi. C'est ainsi, hélas ou heureusement, au choix de chacun ou des circonstances.
Pour le reste, je suppose que lorsque vous croisez le message avec une personne qui, selon vous, est de mauvaise foi ou qui refuse de vous comprendre, vous pouvez tout aussi bien avoir l'intelligence de ne pas sombrer dans l'agressivité ou l'insulte (hier, nous etions limite..).
Je ne vais pas toutefois vous dire que je considère que le message dans lequel Syd parlait de manière générique des innocentistes me sied et que je le cautionne. Ce serait effectivement contraire à mes principes et surtout à la "politique" que j'entends mener ici.
Toutefois, concevez que dans votre réponse vous n'avez guère fait mieux que lui, à la fois dans l'agressivité et le même type de considérations.
Je crois véritablement qu'il etait tout aussi possible soit d'ignorer purement et simplement votre interlocuteur ( si vous ne vous sentez pas capable de lui répondre sans agressivité), soit de lui répondre en vous cantonnant aux faits et à ce que vous avez à dire sur le fond ( car tel est votre droit le plus strict) en ne rentrant surtout pas dans ces considérations qui ne mènent vraiment à nulle part.
Qu'espériez vous ensuite de moi? que je lise avec le sourire en vous félicitant les uns et les autres?
Faudrait tout de même pas non plus exagérer.
Je l'ai dit et je le répète, je ne suis pas là pour empêcher les gens de s'exprimer. Je considère simplement que l'agressivité et les remarques blessantes ne mènent à rien et surtout ne grandissent pas celui ou celle qui les ecrit. Elles finissent, imanquablement et toujours, par rejaillir sur la personne qui se place hors du cadre en les proférant, tel un boomerang. C'est inévitable.
Rester dans le juste et le vrai ( du moins ce que l'on croit vrai) doit suffire.
Nul besoin de se provoquer davantage, de s'agresser ni de prêter aux autres les pires intentions parce que les conceptions et les approches (sur le fond) sont totalement différentes.
Je ne pense pas que les dérives de ce type rendent le dialogue plus compréhensible. Je peux même vous assurer ( sensation purement féminine? ) qu'en lisant hier soir, j'ai eu le sentiment de prendre une décharge d'agressivité tant les choses deviennent démesurées.
Citation :
Ces deux points me font penser que votre modération est partielle. Je ne réclame rien. Si vous pensez ne me devoir aucune explication, je comprendrai certainement. J'aimerai néanmoins comprendre ce qui se passe.
Mais bien evidemment qu'elle a été partielle...c'est tellement evident que je ne chercherai même pas à le nier.
Je suis avant tout humaine, imparfaite et de surcroit j'etais très en colère ( ce qui n'arrange rien puisqu'effectivement comme tout un chacun la colère accroît dangereusement mon manque de discernement). De surcroît, mon message ne développait tout ce que j'avais à exprimer, face à une situation où j'estime que je devais stopper la rixe.
Pour le reste, je ne vois vraiment pas pourquoi je ne vous répondrais pas (même si je vous avouerais que j'avais initialement rédigé un message plus fouillé et détaillé que j'ai perdu en manipulant le copier coller ( je sais, je suis pas douée rhand )).
Non seulement, cacher n'est nullement le genre de la maison mais surtout assumer me semble plus courageux et nécessaire.

_________________
"ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort."
Image


Haut
   
 Sujet du message : Re: discussion moraucon-syd
Message non luPosté : 11 avr. 2012, 15:50 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 25 févr. 2004, 12:12
Messages : 3461
Localisation : 57
Mais non, tu tartines pas , Ludivine, tu expliques :D

Certains ont besoin de plus d'explications que d'autres, c'est tout :P

En ce qui me concerne, tu me dis juste: "Laurence, calme -toi" et je comprends tout de suite! toung:


Haut
   
 Sujet du message : Re: discussion moraucon-syd
Message non luPosté : 11 avr. 2012, 16:27 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 11 mai 2011, 14:05
Messages : 1077
Bien sûr, que je m'amuse à piètrement essayer de bien écrire. Et ?

Ce n'est pas non plus une question de style sinon, tout bonnement, d'intention. Ah ! le grand mot. J'ose faire un procès d'intention ! Bien sûr que si ! La mauvaise foi est la seule déduction que ce que vous appelez style permet, sans insulter le bon état psychique de l'auteur de tant de messages contradictoires, d'affirmations à l'emporte-pièce, de provocations, d'étiquetages binaires de quiconque oserait douter de l'intégrité des policiers incriminés quand ce ne sont pas directement des mensonges, le tout pathétiquement emballé de condescendance et d'ironie à deux sous. Mais, je serais le provocateur. Après examen des commentaires mis en cause, je me rends compte qu'effectivement, si on ne lit que les derniers messages, de plus amputés des raisons pour lesquelles je les écrivais, je fais un parfait Iznogoud. On ne m'y reprendra plus. Enfin, j'espère.

De toutes manières, ne vous fatiguez pas. Moi aussi, je peux tout comprendre de suite. Un problème après l'autre... puis de recommencer... Sauf que chez moi, c'est façon paresseux. Tout doucement mais sans tourner en rond sinon ça donne le tournis et on dégringole de la branche.

_________________
Recouvrer l'esprit avant de perdre la tête. Mor.


Haut
   
 Sujet du message : Re: discussion moraucon-syd
Message non luPosté : 11 avr. 2012, 16:35 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 mars 2005, 21:41
Messages : 3748
Localisation : Paris
Citation :
je me rends compte qu'effectivement, si on ne lit que les derniers messages, de plus amputés des raisons pour lesquelles je les écrivais, je fais un parfait Iznogoud. On ne m'y reprendra plus. Enfin, j'espère.
:lol:
Je ne serais pas allée jusque là, mais puisque vous tendez la perche :wink:

_________________
"ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort."
Image


Haut
   
 Sujet du message : Re: discussion moraucon-syd
Message non luPosté : 11 avr. 2012, 16:55 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 11 mai 2011, 14:05
Messages : 1077
Je ne tends rien, Madame. Je constate. D'ailleurs, je vous remercie de n'avoir pas laissé vivre l'horrible chansonnette que mon mauvais goût s'est cru autorisé à pondre en guise d'humour. Mais, charité bien ordonnée commençant par soi-même, j'expose à nouveau ce stigmate de mon incommensurable connerie à la vindicte de la sagesse du lecteur anonyme. Revoici donc, ce que j'ai osé perpétré : « et les trottoirs, les trottoirs, et la route, et la route, la murette, alouette... ». Nauséabond ! Fleurant bon les zeures les plus sombreux de not'histoire !

Mor de honte aplati. Sus à lui, qu'il apprenne !

_________________
Recouvrer l'esprit avant de perdre la tête. Mor.


Haut
   
 Sujet du message : Re: discussion moraucon-syd
Message non luPosté : 11 avr. 2012, 17:47 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 mars 2005, 21:41
Messages : 3748
Localisation : Paris
Riez si cela vous amuse, sortez la citation de son contexte de la discussion initiale si cela vous chante (ben oui je m'adapte :wink: ), mais vous avez parfaitement compris ce que j'ai voulu vous dire.

Je vous demande donc pour l'avenir de prendre en considération le sens de mon message.
Clôturons là la discussion.

_________________
"ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort."
Image


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 13 messages ] 

Heures au format UTC


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com