Nous sommes le 09 déc. 2019, 16:05

Heures au format UTC




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 115 messages ]  Aller à la page Précédente 14 5 6 7 8
Auteur Message
Message non luPosté : 24 janv. 2011, 00:07 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 févr. 2009, 10:54
Messages : 258
S'agissant de cette déposition de Monsieur Martinez, elle est intéressante d'un autre point de vue. Quand il dit..."Je n'ai personnellement pas remarqué si un enfant se trouvait dans le véhicule" Et il aurait pu ajouter...
"C'est monsieur Aubert qui m'a dit qu'il avait vu l'homme s'enfuir dans les fourrés avec un enfant. Mais moi je ne l'ai pas vu. C'est pour cela que dans ma déposition faite le 3 juin à la gendarmerie suite à l'accident, ce sont les termes "paraissait seul à bord" qui est écrit, et non les termes "était seul à bord". Ce fut en quelque sorte un compromis entre le gendarme et moi. Je ne l'avais pas vu mais il devait forcément y en avoir un, vu les propos de monsieur Aubert. Pour moi, il était seul à bord. Mais ce n'était manifestement pas le cas".
A partir de ce premier élément, je pense que les époux Aubert ont bel et bien vu un enfant... Comme je l'ai d'ailleurs déjà dit. Donc le scénario évoqué plus haut qui consiste à dire que Christian Ranucci s'est arrêté après l'épingle à cheveux et qu'il s'est enfui dans les fourrés avec un soi disant paquet volumineux (ou quelquechose qui pouvait y faire penser) ne tient pas selon moi.


Haut
   
Message non luPosté : 24 janv. 2011, 00:30 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 févr. 2009, 10:54
Messages : 258
Après l'élimination du scénario 3 que j'envisageais le 21 janvier dernier, passons au scénario 2 (décidément, je suis expéditif ce soir...) Selon moi, il est certain que les Aubert ont ramené le numéro d'immatriculation à Vincent Martinez. Ils ont donc vu le coupé peugeot, et pas une simca 1100 par exemple.
Imaginez la scène...
Vincent Martinez à Alain Aubert : "Je n'ai pu relever que les premiers numéros : 1369 et la fin 06. Par contre, les deux lettres, je n'ai pas pu les mémoriser. Vous pouvez vous en charger ?"
Alain Aubert à Vincent Martinez : "OK, on s'en charge"
Une dizaine de minutes après...
Alain Aubert à Vincent Martinez : "Ca y est ; on l'a en entier. Il s'agit du 4578 TL 54"
Vincent Martinez à Alain Aubert : Ah là, y' a comme un problème".

(Précision sur le scénario 3 que j'ai éliminé plus haut : à mes yeux, les époux Aubert n'auraient jamais contacté quiconque le 4 juin si ils n'avaient vu que Christian Ranucci avec un simili paquet volumineux. Le fait que la voiture soit grise et qu'on soit à 20 bornes de Marseille n'étaient pas assez parlant pour que les époux Aubert fassent le lien avec l'enlèvement de Marie Dolorès Rambla)


Haut
   
Message non luPosté : 24 janv. 2011, 01:14 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 févr. 2009, 10:54
Messages : 258
Finalement, on en revient tooujours aux deux seules possibilités :
1/ C'est bel et bien Christian Ranucci ;
2/ Les époux Aubert n'ont vu que la voiture de Christian Ranucci ; et là on entre dans le scénario sur lequel je bloque, qu'envisageait notamment Jpasc95.

Maintenant, j'aimerai, par rapport à tout ce que j'ai pu lire ici et là sur le forum, défendre les époux Aubert. A mes yeux, on a le droit (après coup, bien évidemment) de porter un jugement sur leurs comportements. Par contre, n'ayons pas pour autant un complexe de supériorité. Il y a une belle chanson de JJ Goldmann (il en aura fait au moins une, et toc !) qui s'intitule : "Né en 17, à Leidenstadt" ; elle résume bien ce que je pense de tout ça quand l'être humain est dans l'obligation de faire un choix, ou quand la trouille ou une autorité quelconque lui ordonne d'en faire un. L'être humain est ce qu'il fait, et non ce qu'il dit. Sur ce forum, c'est facile d'avoir des jugements ; on ne fait que penser et qu'écrire. Mais qu'aurions nous fait dans la vraie vie ? Qu'aurions nous fait et qu'aurions nous accepté des policiers si nous avions été sur cette Rn8Bis, à la place des époux Aubert ?
Perso, je reste très modeste, très humble, par rapport à la prestation des époux Aubert dans ce cirque judiciaire. Je n'aurai peut être pas dit et fait mieux.... Au risque de vous décevoir, Mesdames et messieurs les forumeuses et forumeurs...

C'est aussi la raison pour laquelle cette histoire m'intéresse particulièrement. Parce qu'elle est éminemment HUMAINE. Au delà du drame qu'elle raconte... Je dis que Christian Ranucci est coupable. Mais il n'en est pas pour autant un monstre. Au contraire (et tant pis si je choque), il est profondémment humain. Et c'est parce qu'il est profondémment humain qu'il a enlevé. Sans l'accident, il n'y aurait pas eu d'assassinat. Je suis convaincu qu'il aurait ramené Marie Dolorès Rambla chez elle. Gilles Perrault, dans son livre, semble regretter que la justice française juge un homme, et pas simplement un crime. Perso, je ne le regrette pas. Il faut connaître l'homme pour mieux appréhender ou comprendre le crime. Je ne prétends pas connaître Christian Ranucci. Mais les lignes douloureuses qui furent écrites le 3 juin 1974 ne sont pas incohérentes avec le scénario de ses 20 premières années.
Mais là, je m'égare. Les mots me sont venus comme cela. Moi qui fut toujours plus attiré par le côté sombre que le côté clair des gens, je finirai simplement par une phrase de Talleyrand (et j'entends déjà des membres de ce forum chuchoter : "Mais qu'est ce qu'il nous emmer.. celui là avec ce seigneur poudré de la restauration !)", phrase qu'il ne faut évidemment pas comprendre comme une excuse, mais plutôt comme une explication :
"Si vous saviez comment se sont passées mes premières années, vous arriveriez à moins vous étonner de beaucoup de choses..."


Haut
   
Message non luPosté : 24 janv. 2011, 07:59 
Citation :
Finalement, on en revient tooujours aux deux seules possibilités :
1/ C'est bel et bien Christian Ranucci ;
2/ Les époux Aubert n'ont vu que la voiture de Christian Ranucci ; et là on entre dans le scénario sur lequel je bloque, qu'envisageait notamment Jpasc95.
Pourquoi évacuer la possibilté qu'un autre homme pouvait être présent sur le Lieu du crime ?
un pb de probabilité ?
Pourtant, ça pourrait expliquer que les Aubert n'ont pu formellement reconnaitre C Ranucci comme étant l'homme qu'ils ont vu s'enfuir dans la colline puisqu'il n'y a pas de PV de tapissage.
Citation :
Maintenant, j'aimerai, par rapport à tout ce que j'ai pu lire ici et là sur le forum, défendre les époux Aubert. A mes yeux, on a le droit (après coup, bien évidemment) de porter un jugement sur leurs comportements. Par contre, n'ayons pas pour autant un complexe de supériorité. Il y a une belle chanson de JJ Goldmann (il en aura fait au moins une, et toc !) qui s'intitule : "Né en 17, à Leidenstadt" ; elle résume bien ce que je pense de tout ça quand l'être humain est dans l'obligation de faire un choix, ou quand la trouille ou une autorité quelconque lui ordonne d'en faire un. L'être humain est ce qu'il fait, et non ce qu'il dit. Sur ce forum, c'est facile d'avoir des jugements ; on ne fait que penser et qu'écrire. Mais qu'aurions nous fait dans la vraie vie ? Qu'aurions nous fait et qu'aurions nous accepté des policiers si nous avions été sur cette Rn8Bis, à la place des époux Aubert ?
Je comprends la substantifique moelle de votre message mais pour ma part on peut regretter qu'ils aient été manifestement très conciliants avec les policiers en particulier sur la reconnaissance de C Ranucci comme étant l'homme qu'ils ont vu s'enfuir avec un enfant dans la colline.
Il n'aurait pas été indigne de leur part de rester sur une position objective, une position d'incertitude sur l'homme vu qu'ils ont vu.
Remarquez, je ne suis pas certain du tout que cela aurait suffi à épargner C Ranucci de son terrible sort.


Haut
   
Message non luPosté : 24 janv. 2011, 12:42 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 20:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
A diableboiteux

tout ça c'est bien joli. Vous en arrivez à dire tout simplement que C Ranucci est coupable pcq les Aubert ont sans nul doute possible rapporter le n° d'immatriculation aux Martinez, et qu'ils n'auraient jamais parlé d'un paquet volumineux.

Mais comment la petite est-elle arrivée dans la voiture de C Ranucci compte tenu du fait que les deux témoins de l'enlèvement n'ont reconnu ni C Ranucci comme le ravisseur, ni la 304 comme voiture ayant servi au rapt ; et que par ailleurs, M Martinez le 3 juin et le 6 juin déclare que le conducteur lui semblait seul à bord.

A quel moment la petite est-elle entrée dans la voiture de C Ranucci ?

C'est ça qu'il faut démontrer en premier lieu, sinon il faut évacuer immédiatement son implication dans le meurtre.

Il ne faut pas essayer de trouver la solution en partant par la fin, il faut commencer par le début, toujours.

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
Message non luPosté : 24 janv. 2011, 13:04 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 29 avr. 2009, 14:52
Messages : 2095
Localisation : Normandie
http://psychotemoins.veille.inist.fr/sp ... ubmit.y=11
Je vous recopie ici le liens que j'ai envoyé hier.
Ici on peut lire quelques recherches scientifique,dont on peut conclure,que les Aubert ont bien pu être sincères et ont, en même temps, déformé les faits.
La police ne les a pas protégé contre eux même; les gendarmes étaient les experts et ils étaient des civils d'inexpérience.
Mais pourquoi éliminer la possibilité 3 diableboiteux? Comme on a éliminé le témoignage de Eugene Spinelli?
Pour ma part,une voiture grise et un homme qui s'enfuit avec, sera assez pour appeler la police. Comme mme Aubert le dit;" Il vaut mieux appeler en vain "...
Entretemps didi a posté et je suis d'accord avec elle.

_________________
« Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser tu m'enrichis. »
Antoine de Saint-Exupéry


Haut
   
Message non luPosté : 24 janv. 2011, 19:57 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 janv. 2006, 16:10
Messages : 1863
Citation :
Citation :
De plus, Monsieur Aubert n'était, me semble t-il, pas celui qui était le mieux plaçé pour cette reconnaissance au moment de l'accident.Dans deux ou trois heures, ce 6 juin, à l'évêché, Vincent Martinez se présentera. Et c'est surtout à lui qu'il faudra demander confirmation sur ce point, bien que celle ci ne soit pas vraiment utile pour la progression de l'enquête


Déposition de Mr Martinez le 3 juin 1974, a peine 1 heure aprés les fait Visiblement Vincent Martinez ne peut donner aucun signalement sur son chaufard.

Citation :
le véhicule en cause, une peugeot 204, coupé gris métallisé, faisait un tête à queue et repartait rapidement en direction de Marseille. Il me semble que son véhicule a du avoir les portières avant et arrière gauche enfoncées. Le conducteur paraissait seul à bord. Je ne puis vous donner son signalement . Il me semble qu'il était jeune mais je n'ai aucune idée du reste. Quelques minutes après, est arrivé un automobiliste venant d'Aix en Provence 13, qui s'est arrêté et auquel j'ai indiqué ce qui s'était passé. Il a immédiatement pris la direction de Marseille et et il est revenu cinq minutes après environ en me donnant le numéro du véhicule 204 peugeot n° 1369 SG 06, qu'il avait vu arrêté à un kilomètre environ du carrefour. Il m'a donné son nom et son adresse. Il s'agit de Monsieur AUBERT Alain . Je ne puis vous donner d'autres renseignements sur le conducteur et le véhicule en cause. Le 3 juin 1974 à 13 heures 25. Lecture faite par moi de la déclaration ci-dessus, j'y persiste et n'ai rien à y changer , à y ajouter ou à y retrancher. A signé au carnet de déclarations.
Déposition de Mr Martinez le 6 juin 1974, soit 72 aprés les fait .
Aprés tapissage, aprés reconnaissance du veritable type de véhicule mis en causse .
Citation :
-S.I.: L'accident s'est produit très rapidement , mais malgré cela, j'ai aperçu nettement le conducteur et peux même vous signaler qu'il portait des lunettes . -S.I.: Je suis formel, il s'agit bien de la personne que vous venez de me présenter et que vous me dites se nommer Ranucci Christian. -S.I.: Je n'ai personnellement pas remarqué s'il y avait un enfant dans ce coupé 304.

Et en fin pour terminer l'évolution du témoignage de Mr martinez du 10.6.1974
Citation :
Immédiatement après le choc, le conducteur de la 304 a contrebraquer pour redresser sa position avec un sang froid extraordinaire dans la réalisation de sa manoeuvre mais avec une attitude de crainte certaine car tout en agissant il lançait des regards sur mon véhicule qui allait le percuter. Il tournait la tête pour regarder. J'ai l'impression qu'il avait peur du choc. Ses yeux m'ont frappé par leur expression de crainte.
Un quatrième procès verbal, s'il avait eu lieux , Mr Martinez aurais certainement fait évoluer encore plus sa mémoire, il aurais put, sans aucun problème donner la pointure des chaussure , le degré de miopi, et la couleur des yeux de ranucci.

N' est ce pas diableboiteux.

_________________
"Aimons-nous vivants, n'attendons pas que la mort nous trouve du talent." ( Pierre Delanoë)
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
Message non luPosté : 24 janv. 2011, 20:56 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 févr. 2009, 10:54
Messages : 258
Pour répondre à Didi rapidement, car le temps me manque là, tout de suite, maintenant. D'accord avec vous... Faut pas commencer par la fin mais par le début.
Vous parlez des deux témoins de l'enlèvement... Jean Rambla a 6 ans ! Il n'y connait rien en voiture et je ne suis pas persuadé qu'il y a prêté une attention particulière. Je serais plutôt enclin à dire qu'il n'y a prêté aucune attention. Lui, ce qu'il l'"intéresse", c'est de retrouver le chien noir. En outre, on lui demande de reconnaitre un individu le 6 juin, qu'il a vu 72 heures avant, une minute à peine,et dans un autre état (car une garde à vue, cela peut vous changer un homme !). En conséquence, je pense que le témoignage du petit Jean est à prendre avec des pincettes.
Concernant Eugène Spinelli, il a dés le départ déclaré qu'il n'était pas sûr d'être en mesure de reconnaître l'homme qu'il a vu. Je ne suis donc pas étonné qu'il ne reconnaisse pas Christian Ranucci. Il avait prévenu au départ... Pensez donc, une scène de la vie quotidienne sur laquelle il n'a dû que jetter un oeil... Quant à la SIMCA qu'il déclare avoir vu, là, j'admets que c'est l'élément qui me gêne le plus compte tenu de sa profession. Mais bon, n'a t-il, à vos yeux, pas pu confondre les deux modèles ?

Je ne tire par conséquent aucune conclusion définitive à partir des déclarations de ces deux témoins. Et, car mieux vaut prévenir que guérir, je ne tire évidemment rien du témoignage Rosano.

Pour finir, je dirai ceci ; il n'y a qu'un seul élément qui m'avait convaincu que Christian Ranucci n'était pas l'auteur de l'enlèvement, à savoir les lunettes. Car ni Spinelli et surtout ni le petit Jean ne l'avait mentionné. Manifestement, le ravisseur ne portait pas de lunettes. Or, Christian Ranucci ne s'en séparait jamais. En tous cas, soi disant qu'il ne pouvait jamais s'en séparer. Jusqu'au jour où j'ai posé la question à mon opthalmo... Et sa réponse me skotcha. Le niveau de myopie de Christian Ranucci ne le condamnait pas à porter ses lunettes en permanence. Certes, il était toujours préférable qu'il les ait mais il pouvait passer une journée sans. Et moi qui croyais naïvement que sans ses lunettes, Christian Ranucci était quasiment aveugle...

Quant à Vincent Martinez, biensûr qu'il psychote. Il fut victime et témoin d'un accident ; un choc assez violent d'ailleurs. Sa seule déclaration qu'il nous faut à mon avis retenir, c'est celle du 3 juin. Après, je pense qu'il brode. Il parle notamment du sang froid extraordinaire de Christian Ranucci quand celui ci redressa son véhicule. Et pourquoi ne parle t-il pas du sien ? En effet, quel sang froid pour observer tout ce qu'il prétend avoir observé lors du choc ! Ce qu'il dit notamment sur les yeux de Christian Ranucci.... En bref, Vincent Martinez gonfle ses déclarations du 6 et du 10 pour prendre de l'importance.


Haut
   
Message non luPosté : 24 janv. 2011, 22:08 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 20:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
ben oui, mais il n'empêche qu'avant d'être convaincu qu'il a tué la petite, il faut commencer par prouver qu'il l'a enlevée et transportée.

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
Message non luPosté : 24 janv. 2011, 22:13 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 20:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
par ailleurs, pourquoi immédiatement rejeter les déclarations de l'enfant et de M Spinelli ?
je ne suis pas d'accord, surtout lorsqu'on les rapproche de la déclaration de M Martinez du 3 juin.

Nous ne sommes pas sur le bon fil de discussion, donc je n'aborderai pas ce thème ici ; vous pouvez retrouver toutes les argumentations qui le concernent sur les fils appropriés

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 115 messages ]  Aller à la page Précédente 14 5 6 7 8

Heures au format UTC


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com