Nous sommes le 21 avr. 2018, 13:33

Heures au format UTC+02:00


Shoutbox© Breizh Shoutbox v1.5.0



Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 144 messages ]  Aller à la page 1 2 3 4 510 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message : Le procès-verbal de Nice.
Message non luMessage posté... : 06 juil. 2007, 14:43 
========================
LE PROCES-VERBAL OUBLIE
========================
A partir d'ici, Ranucci est supposé INNOCENT.

Le 5 Juin, vers 18 heures, Ranucci est conduit à la gendarmerie de Nice-Ouest. Sa déposition ne concerne que l'accident de La Pomme et le délit de fuite, et pas l'enlèvement ni le meurtre. C'est sans doute pour cela qu'elle est regardée comme sans intérêt : personne n'en parle.

C'est une grave erreur, et pour plusieurs raisons.

La première est justement qu'il ne s'agit que du délit de fuite. Certes, c'est vilain, mais rien de bien méchant, et il s'attendait quand même à se faire "pincer". Il n'a, à part ça, aucune raison de paniquer, ni de mentir, ni d'affabuler (rappel : il est innocent).
De plus, et c'est capital, c'est un gendarme (lieutenant) qui l'entend. Aucun "Grand Méchant Loup", je veux dire aucun policier de l'Evéché, n'est là pour mettre une pression énorme, voire brutale, pour lui faire avouer un crime atroce, personne pour lui "dicter sa déposition".

Bref, ce PV a un énorme avantage : on est sûr (si CR est innocent) qu'il est sincère.

Or on va voir que ce qu'il dit (librement donc), et aussi ce qu'il ne dit pas, sur cette après-midi du 3 Juin, est significatif.

Voici ce procès-verbal.

Citation :
Il est exact que j'ai eu un accident matériel de la circulation le 3 Juin 1974, je pense vers 16 heures, alors que je venais d'Aix-en-Provence et que je me rendais à Nice, mais je ne puis préciser le lieu exact. Je venais de démarrer en deuxième vitesse d'un "stop" lorsqu'une voiture m'a percuté sur le côté gauche. J'ignore le genre de voiture avec laquelle j'ai eu l'accident. Je me suis affolé et je suis parti droit devant moi. Payant très cher l'Assurance, j'avais peur de l'augmentation de celle-ci et de la suspension de mon permis.
Je ne me souviens pas d'avoir été poursuivi par un témoin.
Après avoir roulé environ un kilomètre, ayant un pneu qui touchait la carrosserie, je me suis arrêté sur le bord de la route pour réparer. A cet endroit, un chemin se trouvait sur ma droite, fermé par une barrière (tube en fer de couleur blanche et rouge). Je suis descendu de voiture pour ouvrir cette barrière et, après être remonté en voiture, j'ai dirigé celle-ci dans le chemin. Après avoir parcouru quelques centaines de mètres, je me suis arrêté pour effectuer la réparation que je n'avais pu faire au bord de la route.
La réparation effectuée, j'ai voulu repartir mais j'ai constaté que j'étais embourbé.

[etc : il parle ensuite des Rahou et de son retour à Nice].

==============================
LE PERE NOEL N'A JAMAIS EXISTE
==============================
Il était une fois un écrivain qui se croyait intelligent, mais qui ne savait pas lire. Avec une grande ingénuité (pour rester poli), il avait recopié le Récapitulatif. Ainsi, Ranucci s'était endormi au bord de la RN8-bis et s'était réveillé dans la galerie. Et comme on a trouvé un pull-over rouge dans cette galerie, Euréka, c'est l'homme au pull over-rouge qui a conduit la 304 entre la RN et la galerie.

Il en a même fait tout un livre.

Hélas notre écrivain, dans sa "remarquable contre-enquête" (je cite un lèche-cul ordinaire, ou un crétin, ou les deux, source INA), avait oublié (!?) le PV de Nice. Rien que ça !

A cet endroit se trouvait sur ma droite un chemin fermé par une barrière blanche et rouge. Je suis descendu de voiture pour ouvrir cette barrière et, après être remonté en voiture, j'ai dirigé celle-ci dans le chemin.

Eh oui, ce n'est pas le Père Noël qui conduit la 304, c'est bel et bien Ranucci.
Et il a trouvé la galerie par hasard, sans être un "familier des lieux", et patati et patata.
Cette fantasmagorie est du délire, ni plus ni moins.

Ce n'est qu'un exemple parmi d'autres, tout aussi pitoyables (et scandaleux), d'élucubrations et de niaiseries du "Pull-over rouge". Autres exemples (le couteau, le cri...) sur simple demande.

Il n'y a aucune indulgence à avoir, au contraire.

La "remarquable contre-enquête" était bien -pour reprendre le mot de GB- une remarquable imposture.

Elle rejoindra un jour les poubelles de l'Histoire, et le plus tôt sera le mieux.
==============================
CURIEUSES ERREURS DE RANUCCI
==============================
Il n'est pas facile de distinguer entre "oublis", "erreurs de bonne foi", "affabulations", et "mensonges patents". Ici, la mémoire de Ranucci est variable, et quelques erreurs sont assez bizarres quand même, surtout mises bout à bout.

-1- Il dit "16 heures" : faux, il est midi.
-2- Il dit "Aix en Provence" : faux, il vient de Marseille (RN8-bis).
-3- Il mentionne un seul arrêt : faux, il s'est déjà arrêté au bord de la RN.
-4- Il oublie de parler du couteau enfoui.

Il peut se tromper d'heure (il n'a pas de montre), mais quand même, deux heures (16h-18h) ce n'est pas comme six heures (midi-18h) ; et pique-niquer à 16 heures, bof...

Il oublie son 1er arrêt ; admettons.

Confondre Aix et Marseille ? où est le "stop" si l'on vient d'Aix ?

Or sa mémoire est par ailleurs fidèle, quand il parle de la tasse de thé au citron avec les Rahou par exemple, ou de la barrière blanche et rouge, détails sans intérêt.

Tout ça laisse une impression de malaise, car il se trompe sur des points que nous savons "sensibles", et surtout UNIQUEMENT sur ces points...
===============================
SERAIT-CE LA VOIX DU SAIGNEUR ?
===============================
S'il est coupable, tout devient simple, clair, évident.
Ce n'étaient pas des erreurs, mais des mensonges (complètement puérils).

Il essaye de masquer, excusez du peu :
-1- l'heure du crime.
-2- le lieu de l'enlèvement.
-3- le lieu du crime.
-4- l'arme du crime.

Mais à part ça, Madame la Marquise, tout va très bien, tout va très bien.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 06 juil. 2007, 17:46 
soryu a écrit :
-1- Il dit "16 heures" : faux, il est midi.
-2- Il dit "Aix en Provence" : faux, il vient de Marseille (RN8-bis).
-3- Il mentionne un seul arrêt : faux, il s'est déjà arrêté au bord de la RN.
-4- Il oublie de parler du couteau enfoui.


-1 : c'est une erreur qui arrive à tout le monde. Il n'a pas de montre sur lui.

-2 : quand il fait demi tour au carrefour, avant de tourner sur Marseille, sa voiture est dans le sens d'Aix en Provence, donc ce n'est pas strictement une erreur. Ca dépend de quel point de vue on se place.

-3 : sur quel PV vous basez vous pour affirmer cela ?
dans la déclaration des Aubert à l'Evêché, ils ont roulé env 1 ou 2 km, ce qui pourrait situer l'arrêt de la 304 à proximité de l'entrée de la 2eme champignonnière.

-4 : même si c'est lui qui l'a enterré, ça ne veut absolument pas dire qu'il est le meurtrier. Il a pu se débarasser d'un couteau qui n'est pas le sien.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 06 juil. 2007, 19:00 
Je trouve comme Soryu que le PV de Nice pose un sacré problème.
Pas forcément pour toutes les raisons qu'il en donne d'ailleurs. Le fait qu'il ne parle pas du couteau par exemple est compréhensible : lors du PV de Nice, il ne s'agit en principe que de l'accident et du délit de fuite et il n'a aucune raison de parler du couteau, qu'il soit coupable ou innocent.

Mais c'est le fait qu'il dise lui-même dans ce PV qu'il a soulevé la barrière et s'est engagé dans le chemin qui me paraît très lourd. Plus moyen, après ça, de soutenir le scénario de l'homme au pull over-rouge qui le trouve endormi dans sa voiture, le fait basculer, etc.

Personnellement, je n'avais pas besoin de PV de Nice pour savoir que cette histoire ne tenait pas debout.
Mais je ne vois pas comment on peut encore y croire après avoir lu ce passage du PV de Nice.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 06 juil. 2007, 21:06 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 13 avr. 2005, 06:45
Messages : 4407
Localisation : Paris
Danou a écrit :
Je trouve comme Soryu que le PV de Nice pose un sacré problème.
Pas forcément pour toutes les raisons qu'il en donne d'ailleurs. Le fait qu'il ne parle pas du couteau par exemple est compréhensible : lors du PV de Nice, il ne s'agit en principe que de l'accident et du délit de fuite et il n'a aucune raison de parler du couteau, qu'il soit coupable ou innocent.

Mais c'est le fait qu'il dise lui-même dans ce PV qu'il a soulevé la barrière et s'est engagé dans le chemin qui me paraît très lourd. Plus moyen, après ça, de soutenir le scénario de l'homme au pull over-rouge qui le trouve endormi dans sa voiture, le fait basculer, etc.

Personnellement, je n'avais pas besoin de PV de Nice pour savoir que cette histoire ne tenait pas debout.
Mais je ne vois pas comment on peut encore y croire après avoir lu ce passage du PV de Nice.


A ceci près Danou qu'il n'y a que Ranucci ce 5 juin à Nice (dans l'hypothèse innocent) pour ignorer l'enjeu de cet interrogatoire. Interrogatoire accompagné dans le dossier pénal d'un PV de saisie d'objets dans la voiture de Ranucci qui s'avèrera être un faux en écriture...

La barrière rouge et blanche n'est pas une révélation...

Les enquêteurs ne perdent pas de temps : sans avoir signifié à Ranucci les raisons exactes de son arrestation, on commence à accumuler les indices contre lui avant surtout qu'il soit assisté...

Ce premier récit supprime l'arrêt à hauteur du lieu du crime. Pourtant cet arrêt deviendra le point d'appui de l'accusation sur la foi du témoignage Aubert. Aux yeux mêmes de l'accusation ce récit apaprait comme manifestement faux. Mais pour le 5 juin au soir il constituait une base exploitable.

Le reste de la procédure me rend extrêmement réservé sur les déclarations que l'on prête à Ranucci. Le récapitulatif au moins, il l'a écrit avant de le signer.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 06 juil. 2007, 23:27 
Danou a écrit :
Je trouve comme Soryu que le PV de Nice pose un sacré problème.
Mais c'est le fait qu'il dise lui-même dans ce PV qu'il a soulevé la barrière et s'est engagé dans le chemin qui me paraît très lourd.


En quoi cet élément, montre la culpabilité de Ranucci ?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 07 juil. 2007, 12:08 
arlaten a écrit :
[...]

En quoi cet élément, montre la culpabilité de Ranucci ?


Il ne démontre pas la culpabilité de CR.
Je ne vois d'ailleurs pas ce qui pourrait la démontrer de manière irréfutable.

Mais il rend impossible tout scénario faisant intervenir un tiers (homme au pull over-rouge ou autre) dans l'accès de CR à la champignonière puisque dans ce PV de Nice, CR reconnaît y être allé lui-même.
Et il enlève par la même occasion toute crédibilité à la perte de conscience sur le bord de la route dont il parlera plus tard dans son récapitulatif.
C'est bien CR qui a conduit sa voiture à la champignonière et personne d'autre.

Si l'homme au pull over-rouge n'est pour rien dans le fait que CR se soit retrouvé dans la champi on peut soit en conclure que cet homme au pull over-rouge, même s'il a sévi dans les cités peu de jours auparavant, ne se trouvait pas sur les lieux ce jour-là et n'est donc pas l'assassin de MDR ; soit qu'il s'y trouvait. Et dans ce cas, il faut ajouter une autre coïncidence à la déveine de CR qui, après s'être arrêté par hasard à l'aplomb (ou presque à l'aplomb) du corps, se serait ensuite retrouvé également par hasard dans la même galerie où l'homme au pull over-rouge se serait rendu à un moment ou à un autre et aurait déposé son pull.

Tout est possible, bien sûr, mais toutes ces coïncidences me gênent personnellent beaucoup.

Ou alors, il faut envisager l'hypothèse d'une complicité. J'y ai longuement réfléchi. Elle expliquerait bien des choses au niveau de l'enlèvement. Mais après, elle me paraît beaucoup plus difficile à soutenir.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 07 juil. 2007, 12:17 
danou a écrit :
Mais il rend impossible tout scénario faisant intervenir un tiers (homme au pull over-rouge ou autre) dans l'accès de CR à la champignonière puisque dans ce PV de Nice, CR reconnaît y être allé lui-même.
Et il enlève par la même occasion toute crédibilité à la perte de conscience sur le bord de la route dont il parlera plus tard dans son récapitulatif.
C'est bien CR qui a conduit sa voiture à la champignonière et personne d'autre.


Je suis d'accord sur le fait que C Ranucci a très bien pu aller tout seul dans la champignonnière.

Mais je ne suis pas du tout d'accord sur l'impossibilité de la perte de connaissance.
Il a très bien pu perdre connaissance quelque part sur la RN8bis, et pourquoi pas même à l'aplomb du Lieu du crime, et quand il reprend ses esprits, repartir et s'arrêter devant l'entrée de la 2eme champignonnière.

C'est même une hypothèse à laquelle je crois de plus en plus.

Je ne comprends pas pourquoi vous rendez ces deux étapes incompatibles.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 07 juil. 2007, 12:30 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 oct. 2004, 16:55
Messages : 604
jpasc95 a écrit :
[...]

Je suis d'accord sur le fait que C Ranucci a très bien pu aller tout seul dans la champignonnière.

Mais je ne suis pas du tout d'accord sur l'impossibilité de la perte de connaissance.
Il a très bien pu perdre connaissance quelque part sur la RN8bis, et pourquoi pas même à l'aplomb du Lieu du crime, et quand il reprend ses esprits, repartir et s'arrêter devant l'entrée de la 2eme champignonnière.

C'est même une hypothèse à laquelle je crois de plus en plus.

Je ne comprends pas pourquoi vous rendez ces deux étapes incompatibles.


Et le pull rouge tu l'expliques comment dans ce cas?
Donc par hasard Ranucci s'arrête à 2 endroits distincts (aplomb lieu du crime + champi) qui sont précisément et indépendemment les 2 lieux de l'homme au pull over-rouge ??
C'est totalement aberrant ;
une coincidence aplomb lieu du crime c'est possible.. mais 2 comme cela c'est de la science-fiction.

D'ailleurs pour rappel il y a le chemin du vallon située avant celui de la champi et bien plus visible.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 07 juil. 2007, 12:56 
« jpasc95 » a écrit:[...]

Je suis d'accord sur le fait que C Ranucci a très bien pu aller tout seul dans la champignonnière.

Mais je ne suis pas du tout d'accord sur l'impossibilité de la perte de connaissance.
Il a très bien pu perdre connaissance quelque part sur la RN8bis, et pourquoi pas même à l'aplomb du Lieu du crime, et quand il reprend ses esprits, repartir et s'arrêter devant l'entrée de la 2eme champignonnière.

C'est même une hypothèse à laquelle je crois de plus en plus.

Je ne comprends pas pourquoi vous rendez ces deux étapes incompatibles.

Aurélien :
"Et le pull rouge tu l'expliques comment dans ce cas?
Donc par hasard Ranucci s'arrête à 2 endroits distincts (aplomb lieu du crime + champi) qui sont précisément et indépendemment les 2 lieux de l'homme au pull over-rouge ??
C'est totalement aberrant ;
une coincidence aplomb lieu du crime c'est possible.. mais 2 comme cela c'est de la science-fiction.

D'ailleurs pour rappel il y a le chemin du vallon située avant celui de la champi et bien plus visible."

Pour ce qui est du POR, son propriétaire a très bien pu entendre parler de la présence d'un individu avec un coupé Peugeot 304 s'étant embourbé dans la galerie. Par qui ? par Rahou ou Guazzone.
A moins qu'il soit allé lui-même dans la galerie ce 3 juin et qu'il ait aperçu la présence de la 304 et qu'il ait décidé d'y revenir un peu plus tard pour déposer le POR.
Je te rappelle que le 4 juin dans l'après midi, une patrouille de militaires a été envoyée dans la galerie qui a été explorée mais sans rien trouver.
Et si le pull avait été déposé après leur passage ou le 5 dans la matinée ?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 07 juil. 2007, 13:11 
Aurélien a écrit :
[...]

Et le pull rouge tu l'expliques comment dans ce cas?
Donc par hasard Ranucci s'arrête à 2 endroits distincts (aplomb lieu du crime + champi) qui sont précisément et indépendemment les 2 lieux de l'homme au pull over-rouge ??
C'est totalement aberrant ;
une coincidence aplomb lieu du crime c'est possible.. mais 2 comme cela c'est de la science-fiction.

D'ailleurs pour rappel il y a le chemin du vallon située avant celui de la champi et bien plus visible.


Disons que je n'irais peut-être pas jusqu'à dire que c'est de la science-fiction. Mais je maintiens que c'est pour moi assez invraisemblable.

D'autant que ces 2 coïncidences s'ajoutent au couteau que CR a toujours reconnu comme étant le sien et qu'on a retrouvé enfoui près de la champignonière où il est allé lui-même. Pour que ce couteau ne soit pas à CR, il faudrait admettre que le meurtier avait sur lui un modèle tellement identique - autre coïncidence ! - à celui de CR que ce dernier s'y serait lui-même trompé. Et pour que ce couteau ne soit pas l'arme du crime, il faudrait admettre une machination policière. Comment s'y seraient-ils pris pour tacher la lame du sang de la petite (il faut bien que ce soit celui de la petite puisque CR, lorsqu'on là examiné, ne présentait aucune plaie susceptible d'avoir saigné les jours précédents)? Etait-ce même possible alors que le sang avait largement eu le temps de sécher ? Et quand l'auraient-ils fait ? A la morgue ? C'était risqué, des témoins pouvaient parler. Avant la morgue, sur le lieu du crime ? Quand on voit le nombre de personnes qui se trouvaient rassemblées autour du corps (les gendarmes, le parquet, la PJ), la chose ne me paraît pas crédible. Et là aussi, quelqu'un aurait bien fini par parler.

Comme je l'ai déjà dit plusieurs fois, c'est l'accumulation de toutes les coïncidences qu'il faudrait admettre pour croire à l'innocence que je trouve indigeste


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 07 juil. 2007, 13:13 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 13 avr. 2005, 06:45
Messages : 4407
Localisation : Paris
Ce que rapporte le PV de Nice est contraire à toutes les hypothèses y compris celle bâtie à partir du témoignage Aubert. Avec le PV de Nice on déduit que les Aubert n'ont jamais pu voir Ranucci là où ils disent l'avoir vu, puisqu'il aurait roulé directement de la Pomme à la champignonnière.

Or au moment où Ranucci est entendu le soir du 5 juin à Nice, il n'est pas encore inculpé et on ne lui pas indiqué précisément de quoi il était suspecté. Il ne dépose pas sous serment. Il n'est pas dans la situation d'un Spinelli qui pourra se permettre quelques heures plus tard de refuser de signer sa déposition en l'état... Ranucci signera tout... Peut être même l'a t on rassuré sur la portée relative de ses déclarations au plan juridique

Il importe alors à ceux qui l'interrogent à Nice de faire admettre à Ranucci sa présence à la champignonnière... malheureusement le récit qu'on lui prête va s'avérer être incompatible avec le témoignage Aubert le lendemain...

Il appartenait à Mlle di Marino de demander à Ranucci de s'en expliquer... elle ne l'a pas fait, parce que dans cette enquête et cette instruction, on a progressé de façon purement accusatoire en ne retenant que les éléments à charge...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 07 juil. 2007, 13:17 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 13 avr. 2005, 06:45
Messages : 4407
Localisation : Paris
Danou :
Citation :
Comme je l'ai déjà dit plusieurs fois, c'est l'accumulation de toutes les coïncidences qu'il faudrait admettre pour croire à l'innocence que je trouve indigeste


En ce qui me concerne c'est l'accumulation des contradictions, des affirmations sans preuve, des lacunes et fautes de procédure qui me font douter d'une thèse officielle qui ne repose sur rien de concret.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 07 juil. 2007, 13:19 
jpasc95 a écrit :
[...]

Je suis d'accord sur le fait que C Ranucci a très bien pu aller tout seul dans la champignonnière.

Mais je ne suis pas du tout d'accord sur l'impossibilité de la perte de connaissance.
Il a très bien pu perdre connaissance quelque part sur la RN8bis, et pourquoi pas même à l'aplomb du Lieu du crime, et quand il reprend ses esprits, repartir et s'arrêter devant l'entrée de la 2eme champignonnière.

C'est même une hypothèse à laquelle je crois de plus en plus.

Je ne comprends pas pourquoi vous rendez ces deux étapes incompatibles.


Non, elles ne sont pas incompatibles. CR peut effectivement s'être évanoui dans sa voiture sur le bord de la route et être lui-même allé dans la champignonière une fois réveillé (encore qu'on se demande pourquoi il aurait raconté autre chose dans son récapitulatif, où il dit ne pas savoir comment il est arrivé dans la champi alors qu'il s'en souvenait très bien dans le PV de Nice).

Mais même comme ça, pour les raisons que j'expose dans mon post précédent, je trouve qu'il y a trop de coïncidences dans cette affaire pour que l'innocence me paraisse évidente.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 07 juil. 2007, 13:22 
webrider a écrit :
Danou :
Citation :
Comme je l'ai déjà dit plusieurs fois, c'est l'accumulation de toutes les coïncidences qu'il faudrait admettre pour croire à l'innocence que je trouve indigeste


En ce qui me concerne c'est l'accumulation des contradictions, des affirmations sans preuve, des lacunes et fautes de procédure qui me font douter d'une thèse officielle qui ne repose sur rien de concret.


Je vous comprends aussi.
Sauf que, personnellement, les contradictions dont vous parlez m'empêchent seulement de basculer vers la culpabilité. Elles ne me paraissent pas assez convaincantes pour me convaincre de l'innocence.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 07 juil. 2007, 13:24 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 13 avr. 2005, 06:45
Messages : 4407
Localisation : Paris
Danou a écrit :
[...]

[Non, elles ne sont pas incompatibles. CR peut effectivement s'être évanoui dans sa voiture sur le bord de la route et être lui-même allé dans la champignonière une fois réveillé (encore qu'on se demande pourquoi il aurait raconté autre chose dans son récapitulatif, où il dit ne pas savoir comment il est arrivé dans la champi alors qu'il s'en souvenait très bien dans le PV de Nice).


Le problème c'est que ce dont il se "souvient très bien" dans le PV de Nice est incompatible avec la thèse de l'accusation.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 144 messages ]  Aller à la page 1 2 3 4 510 Suivante

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com