Nous sommes le 26 avr. 2018, 16:59

Heures au format UTC+02:00


Shoutbox© Breizh Shoutbox v1.5.0



Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 31 messages ]  Aller à la page 1 2 3 Suivante
Auteur Message
Message non luMessage posté... : 24 févr. 2009, 17:10 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 17 nov. 2007, 16:31
Messages : 2686
Le 5 juin la Direction Départementale de la Police urbaine de Marseille envoie un télégramme au Préfet qui contient les phrases suivantes:
télégramme du 5 juin de la D.D.P.U. au Préfet a écrit :
...la Brigade de Gendarmerie de Gréasque vient de découvrir aujourd'hui à quatorze heures le corps d'une enfant...
...Agissant en collaboration avec le S.R.P.J. par application de l'article 10 du code de procédure des officiers de Police Judiciaire du Secteur Criminel Nord se rendent à Toulon pour recevoir la déclaration du témoin qui a poursuivi l'auteur de l'accident et pour s'assurer de la personne de celui ci.


Dans ce télégramme on confond l'heure du début du ratissage avec l'heure où est découvert le cadavre. Je ne suis pas trop sûr non plus du numéro de l'article cité 10, 18 ou 19. C'est sans grande importance.

Ce télégramme est envoyé après 15h50, heure à laquelle le cap. Gras avise le Procureur, et il pose deux questions:

Les OPJ se rendent POUR recevoir la déclaration du témoin et POUR s'assurer de la personne de celui ci. Je sais bien que d'aucun vont commencer à chipoter sur comment lire ce télégramme et traduire qu'ils vont à Toulon pour s'assurer de la personne de l'auteur de l'accident. Mais..

La première question qui se pose: comment vont-ils s'assurer de la personne de quelqu'un qu'ils connaissent si selon Alessandra questionné par Bouladou, Aubert aurait parlé au téléphone avec Alessandra à 12H45? Aubert a-t-il appelé l'Évêché le 5 juin ou n'est-ce que poudre aux yeux une fois de plus?
On ne retrouve trace d'un appel de Aubert à l'Évêché nulle part dans le dossier. Seulement dans les dires d'Alessandra repris dans les écrits de Bouladou.

la deuxième question est: si les OPJ vont à Toulon recevoir la déclaration d'un témoin, pourquoi reviennent-t-il sans PV? Si PV il y a, où est-il?


Haut
   
Message non luMessage posté... : 15 sept. 2009, 12:23 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 déc. 2007, 13:26
Messages : 2429
Localisation : Nissa (País Nissart, Occitània)
Jacques B. a écrit :
Les OPJ se rendent POUR recevoir la déclaration du témoin et POUR s'assurer de la personne de celui ci. Je sais bien que d'aucun vont commencer à chipoter sur comment lire ce télégramme et traduire qu'ils vont à Toulon pour s'assurer de la personne de l'auteur de l'accident.


Il ne s'agit pas de chipoter, mais ce détail est quand même un point essentiel pour la compréhension du télégramme et son sens: "celui-ci" ce rapporte toujours au dernier élément de la phrase précédente, à savoir ici Christian Ranucci. Ce n'est plus une histoire de faute d'orthographe, c'est carrément de la syntaxe.

Jacques B. a écrit :
comment vont-ils s'assurer de la personne de quelqu'un qu'ils connaissent si selon Alessandra questionné par Bouladou, Aubert aurait parlé au téléphone avec Alessandra à 12H45? Aubert a-t-il appelé l'Évêché le 5 juin ou n'est-ce que poudre aux yeux une fois de plus? On ne retrouve trace d'un appel de Aubert à l'Évêché nulle part dans le dossier. Seulement dans les dires d'Alessandra repris dans les écrits de Bouladou.


Je ne sais pas que penser: selon Martinez dans Secrets d'Actualité, ce dernier parle de l'accident et des Aubert aux policiers, et ceux-ci lui demandent tout de suite les coordonnées des témoins. Dans le livre de G Bouladou, il est écrit que la gendarmerie de Toulon contacte les Aubert pour leur dire d'appeler l'Eveché. Ne serait-ce pas plutôt l'Evêché qui a directement appelé les Aubert, puisque les enquêteurs avaient demandé les coordonnées à Martinez?

Jacques B. a écrit :
la deuxième question est: si les OPJ vont à Toulon recevoir la déclaration d'un témoin, pourquoi reviennent-t-il sans PV? Si PV il y a, où est-il?


Selon ce que j'ai compris, l'OPJ va à Toulon non pas pour recevoir la déclaration des Aubert, mais pour les emmener à l'Evêché y faire leurs dépositions. Faut-il un PV pour emmener un témoin au commissariat?

_________________
Ще не вмерла Україна...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 15 sept. 2009, 12:41 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 mars 2005, 22:41
Messages : 3715
Localisation : Paris
Citation :
Faut-il un PV pour emmener un témoin au commissariat?

Oui, et d'ailleurs dans une procédure, il faut que la personne extérieure qui prend connaissance du dossier puisse comprendre ce qu'il s'est passé sans y avoir été.
A titre d'exemple, Ranucci a été transporté de Nice à Marseille et c'est bien retranscrit par ecrit.

Sans compter que certaines fautes de procédure peuvent se glisser ( notamment les problèmes de compétence territoriale). La défense pourrait tout aussi bien soulever certains vices.
A titre d'exemple, un fonctionnaire compétent sur son territoire ne l'est pas en principe ailleurs, sauf cas particuliers.

Dans cet esprit, dans un souci de transparence , il faut donc bien acter quelquepart de quelle manière il a été procédé pour faire venir un témoin afin de l'interroger s'il réside dans un autre département (Aubert était à Toulon, donc dans le Var) ou bien comment un fonctionnaire de la brigade ou d'un autre territoire a procédé pour l'interroger directement ( en respect du cadre fixé par la commission rogatoire).
De la même manière, si un témoin est simplement convoqué à se déplacer , en principe, se trouve dans le dossier une convocation. Mais dans tous les cas, une trace écrite devrait exister tout de même.

_________________
"C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son, que certains paraissent brillants avant d'avoir l'air con".
"comment se fait-il que certains paraissent si cons même sans lumière ? C'est de la métaphysique pure."
"ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort."
Image

Image


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 15 sept. 2009, 13:06 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 17 nov. 2007, 16:31
Messages : 2686
Il y a plusieurs manières d'interprêter cette phrase et dans tous les cas la rédaction du télégramme est ambigüe, mais la mission des enquêteurs peut être:

- interroger Aubert et s'assurer de qui il est
- interroger Aubert et recueuillir une description du conducteur
- d'abord interroger Aubert à Toulon puis s'assurer de la personne de Ranucci à Nice (le télégramme mentionne le nom et addresse de Ranucci)

Mais quelque soit l'interprétation, il est clair que ce télégramme ne serait pas rédigé en ces termes si Alessandra avait déjà parlé avec Aubert au téléphone vers 12 heures.

Cette allégation de la part de Alessandra (avoir reçu l'appel de Aubert et avoir ordonné aux gendarmes le début des recherches) n'est pas innocente. Elle est en contradiction totale avec les PV de Gras ( voir: viewtopic.php?p=93177#93177 ) et sert à dissimuler les conditions précaires dans lesquelles Alessandra a hérité de l'hypothèse de Gras. Cette dissimulation commence dès que l'idée de contrer Perrault madure et prends la forme des bouquins de Bouladou. Avant le problème Perrault, personne n'en parlera. D'ailleurs l'apparition de ce télégramme répond au besoin de démontrer que le mot fillette apparraissait quelque part dès le 5 juin, mais il s'est en fait converti en une balle dans le pied de l'accusation de plus. C'est sans doute pour celà que personne ne s'anime à en parler. D'un côté, voir le mot fillette écrit noir sur blanc le 5, dérange. De l'autre côté, l'évidence du mensonge du tandem Bouladou-Alessandra sur le début des recherches et l'appel de Aubert donne la piste du pourquoi tant de cafouillages.

La chronologie des actes de procédure qui apparait dans les PV de gendarmerie laisse peu de doute sur la situation très inconfortable de Alessandra, surtout dès qu'il apprend que Gras sans rien demander à personne a fait arrêter Ranucci par la gendarmerie de Nice.

S'il n'existe aucune trace d'un passage de la sureté à Toulon, c'est tout simplement parce qu'ils n'y sont pas allés (ou préférez-vous un autre escamotage de PV?) car prendre en charge Ranucci et le conduire à Marseille était évidemment l'urgence. Aubert sera convoqué pour le lendemain.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 15 sept. 2009, 13:09 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 17 nov. 2007, 16:31
Messages : 2686
Là où j'écris le problème Perrault, j'aurais dû écrire le problème Perrault/Fratacci.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 15 sept. 2009, 14:15 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 déc. 2007, 13:26
Messages : 2429
Localisation : Nissa (País Nissart, Occitània)
ludivine a écrit :
Oui, et d'ailleurs dans une procédure, il faut que la personne extérieure qui prend connaissance du dossier puisse comprendre ce qu'il s'est passé sans y avoir été.
A titre d'exemple, Ranucci a été transporté de Nice à Marseille et c'est bien retranscrit par ecrit.


Donc il faut un PV pour emmener les témoins et il n'y en a pas... Décidément...

_________________
Ще не вмерла Україна...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 15 sept. 2009, 14:21 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 déc. 2007, 13:26
Messages : 2429
Localisation : Nissa (País Nissart, Occitània)
Jacques B. a écrit :
Il y a plusieurs manières d'interprêter cette phrase et dans tous les cas la rédaction du télégramme est ambigüe, mais la mission des enquêteurs peut être:

- interroger Aubert et s'assurer de qui il est
- interroger Aubert et recueuillir une description du conducteur
- d'abord interroger Aubert à Toulon puis s'assurer de la personne de Ranucci à Nice (le télégramme mentionne le nom et addresse de Ranucci)


Les règles de syntaxe imposent de préconiser la troisième solution.

_________________
Ще не вмерла Україна...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 15 sept. 2009, 14:32 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 déc. 2007, 13:26
Messages : 2429
Localisation : Nissa (País Nissart, Occitània)
Jacques B. a écrit :
Mais quelque soit l'interprétation, il est clair que ce télégramme ne serait pas rédigé en ces termes si Alessandra avait déjà parlé avec Aubert au téléphone vers 12 heures.


Pourquoi? Je suis désolé, mais sans vouloir vous froisser, j'ai du mal à saisir en quoi la manière de rédiger ce télégramme prouve qu'Aubert n'a pas téléphoné vers midi?

_________________
Ще не вмерла Україна...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 15 sept. 2009, 14:49 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 déc. 2007, 13:26
Messages : 2429
Localisation : Nissa (País Nissart, Occitània)
Jacques B. a écrit :
Cette allégation de la part de Alessandra (avoir reçu l'appel de Aubert et avoir ordonné aux gendarmes le début des recherches) n'est pas innocente. Elle est en contradiction totale avec les PV de Gras et sert à dissimuler les conditions précaires dans lesquelles Alessandra a hérité de l'hypothèse de Gras. Cette dissimulation commence dès que l'idée de contrer Perrault madure et prends la forme des bouquins de Bouladou. Avant le problème Perrault, personne n'en parlera. D'ailleurs l'apparition de ce télégramme répond au besoin de démontrer que le mot fillette apparraissait quelque part dès le 5 juin, mais il s'est en fait converti en une balle dans le pied de l'accusation de plus. C'est sans doute pour celà que personne ne s'anime à en parler. D'un côté, voir le mot fillette écrit noir sur blanc le 5, dérange. De l'autre côté, l'évidence du mensonge du tandem Bouladou-Alessandra sur le début des recherches et l'appel de Aubert donne la piste du pourquoi tant de cafouillages.

La chronologie des actes de procédure qui apparait dans les PV de gendarmerie laisse peu de doute sur la situation très inconfortable de Alessandra, surtout dès qu'il apprend que Gras sans rien demander à personne a fait arrêter Ranucci par la gendarmerie de Nice.

S'il n'existe aucune trace d'un passage de la sureté à Toulon, c'est tout simplement parce qu'ils n'y sont pas allés (ou préférez-vous un autre escamotage de PV?) car prendre en charge Ranucci et le conduire à Marseille était évidemment l'urgence. Aubert sera convoqué pour le lendemain.


Il est vrai que le PV de Gras ne mentionne pas la commission rogatoire d'Alessandra au moment d'aller ratisser les environs du Lieu du crime. Il y a en effet cafouillage, aussi bien dans le croisement des appels téléphoniques Aubert que dans les opérations des enquêteurs. Maintenant, si Alessandra a menti, ce qui est très gênant, ça n'atténue pas pour autant la thèse de l'accusation puisque le télégramme précise qu'il était bien question de fillette dès le 5 juin.

_________________
Ще не вмерла Україна...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 15 sept. 2009, 15:11 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 17 nov. 2007, 16:31
Messages : 2686
Non, attention. Je ne dis pas que ce mensonge ait à voir avec l'accusation, sinon avec la défense que fait Bouladou et Alessandra de la limpidité de l'enquête.
Tant que personne ne taquinera Alessandra avec l'histoire d'avoir pu influencer Aubert pour lui faire parler de fillette, cette prétendue origine des recherches en Alessandra ne sortira pas. Ce n'est qu'après le livre maladroit de Fratacci dont profiteront largement les tenants de la révision que la défense de l'instruction limpide s'est dirigée vers cette voie.

Quant à la rédaction du télégramme. Si Aubert avait appellé la sureté à 12 heures, on n'enverrai personne en catastrophe à Toulon recueillir son témoignage puisqu'on saurait déjà que la seule chose qu'on va pouvoir en tirer, une fois trouvé le cadavre, c'est une reconnaissance du suspect et pour celà il faut le convoquer à L'Evêché.
Alessandra le comprendra tout de suite et n'ira pas perdre son temps avec Aubert le 5 sinon qu'il fonce à Nice.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 15 sept. 2009, 15:15 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 nov. 2007, 12:37
Messages : 3515
Localisation : Saint-Claude JURA (39)
Cyril a écrit :
[...]

Il est vrai que le PV de Gras ne mentionne pas la commission rogatoire d'Alessandra au moment d'aller ratisser les environs du Lieu du crime. Il y a en effet cafouillage, aussi bien dans le croisement des appels téléphoniques Aubert que dans les opérations des enquêteurs. Maintenant, si Alessandra a menti, ce qui est très gênant, ça n'atténue pas pour autant la thèse de l'accusation puisque le télégramme précise qu'il était bien question de fillette dès le 5 juin.


A relire, quelques articles de presse fournis par Joachin
Ainsi que l'écrit Didi, le 5 juin vers 16h30, il était tjrs question d'un paquet volumineux


viewtopic.php?t=1110&postdays=0&postorder=asc&start=150


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 15 sept. 2009, 15:24 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 17 nov. 2007, 16:31
Messages : 2686
Ce télégramme part de la direction de la police (Cubaynes?) et va vers le préfet. Il informe de l'état de l'enquête au moment de la découverte du cadavre et des mesures inmédiates prises dans celle-ci.
Il n'est pas du tout étonnant que l'on y parle de "fillette tirée par la main" malgré qu'aucun témoignage n'en parle encore. C'est justement le début du problème pour Aubert et de la transformation de son paquet en enfant.
Si aucun PV n'est encore rédigé sur les témoignages, si Gras n'a aucune raison d'avoir informé la direction de la police des possibles dires de Aubert, et si Aubert n'a pas appellé à la police, cette fillette tirée par la main est comme l'arrêt de l'auteur de l'accident dans un sentier: pure spéculation du rédacteur du télégramme.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 15 sept. 2009, 17:26 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 mai 2008, 12:23
Messages : 1780
Si votre soupçon était fondé et si on vous suit ce télégramme serait en quelque sorte
une piece truquée dans le but de faire coller a posteriori les déclarations des témoins avec les policiers de Marseille .

J'aimerais en savoir plus sur ce télégramme :était il dans le dossier,Gilles Perrault en parle t il dans le POR?(il me semble pas)


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 15 sept. 2009, 17:43 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 mars 2005, 22:41
Messages : 3715
Localisation : Paris
jacquesdevillejuif a écrit :
J'aimerais en savoir plus sur ce télégramme :était il dans le dossier?


Oui, la pièce porte la cote D7.

_________________
"C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son, que certains paraissent brillants avant d'avoir l'air con".
"comment se fait-il que certains paraissent si cons même sans lumière ? C'est de la métaphysique pure."
"ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort."
Image

Image


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 15 sept. 2009, 17:47 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 mai 2008, 12:23
Messages : 1780
Donc il était accessible aux défenseurs et à l'accusation bien avant les doutes levés dans l'opinion publique par l'édition du POR...

Je vois mal dans ce cas là la manoeuvre imaginée par Jacques B


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 31 messages ]  Aller à la page 1 2 3 Suivante

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com