Nous sommes le 19 déc. 2018, 06:23

Heures au format UTC




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 152 messages ]  Aller à la page 1 2 3 4 511 Suivante
Auteur Message
Message non luPosté : 08 sept. 2005, 14:16 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 19:17
Messages : 5301
Le livre de Gérard a ce mérite de nous donner une retranscription des prétendus "aveux", recueillis en violation du D16 du Code de Procédure Pénale par les sommités psychiatriques, les bons dr Sutter et Fiorentini, entre autres.

Ce n'est pas triste du tout.

Aveux recueillis le 7 juin : le dr Sutter, le dr Fiorentini ne perdent pas de temps, aussitôt revenu de chez la juge, il n'a même pas encore d'avocat, hop, chez le psychiatre. C'est ce qu'on appelle une procédure au pas de charge.

"L'inculpé en vient aux faits :
- Je n'ai pas compris ce qui se passait", déclare-t-il ...en préambule, mais sans montrer de trouble...
Puis il enchaîne (et nous transcrivons intégralement ses propos):

"j'avais décidé de partir en week-end... je n'avais pas de but précis... j'étais seul... je suis passé un peu partout... la première nuit, j'ai couché à Salernes dans la voiture... je voulais voir du pays (sous-entendu "que je ne connaissais pas)..."



Ce qui est fort génant c'est que les psychiatres tordent la vérité, sans doute pour faire plaisir au juge, mais que font-ils ? Ils reprennent les aveux dictés par la juge à sa greffière, ceux des enquêteurs et ils brodent : donc ce n'est pas vraiment ce que Ranucci leur dit et ce qu'ils retranscriraient intégralement. C'est une recopie des aveux. En cela le procédé est parfaitement malhonnête.


Or on sait aujourd'hui que tout est faux, absolument tout.

Il avait un but précis qu'il n'a jamais voulu révéler : aller voir son père à Allauch. Dans sans but précis : faux.

Je suis passé un peu partout ? Cela ne veut rien dire. Strictement rien. Les psychiatres dans ce cas auraient pu faire préciser puisqu'ils ont décidé de tout noter intégralement. La belle affaire. Les fruits ne tiennent pas la promesse des fleurs.

La première nuit, j'ai couché à Salernes dans la voiture : les psychiatres recopient les aveux devant les enquêteurs, malheureusement, c'est faux, il a passé la nuit à Marseille à boire dans le quartier de l'opéra.

Je voulais voir du pays ? Non il veut revoir l'endroit où il a passé ses vacances enfant. Donc il connaît l'endroit. Tout est faux jusqu'à cette ligne.

Et on voudrait nous faire croire que le reste est vrai ?



Le florilège continue :

"Il y a une rivière à Salernes... (ah bon et alors ?, on est ravi de l'apprendre ) ensuite je me suis dirigé vers Aix et avant d'y parvenir, j'avais pris de petites routes... d'Aix à Marseille... puis je me suis dit : "tiens je vais dire bonjour à un copain"


Tout cela est une bête recopie des aveux faits aux enquêteurs, donc ce n'est pas ce que dit Ranucci spontanément, ça, on ne peut pas le croire, c'est ce que les psychiatres répètent à Ranucci et le pauvre, dans les vapes, il répond oui.

On sait que tout est faux, le matin du 3, il est à Marseille, il ne vient pas d'Aix, il va à Allauch voir son père. Le coup du copain est proprement risible, tout d'un coup il se souviendrait de ce copain sans raisons alors que nous savons qu'à neuf heures en fait, il a sonné chez son père et que vraisemblablement ils se sont vus pendant deux heures ou quelque chose de ce genre et que la discussion s'est sans doute envenimée.

Le plus beau est à venir, pour dire le sérieux des prétendus aveux devant les psychiatres :

"J'ai garé la voiture et ai essayé de trouver un coin.. J'ai aperçu des enfants et là, j'ai eu envie de balader deux enfants, une petite fille et un petit garçon..."



Les constatations indiquent clairement que le ravisseur se gare de telle manière à pouvoir repartir le plus rapidement possible. Donc le ravisseur s'est garé dans l'intention de prendre aussitôt la rocade du jarret. Nulle mention dans ces prétendus aveux, quand les psychiatres lui font dire qu'il essaie de trouver un coin, c'est du dernier ridicule. Absolument stupide, crétin, impossible.

Quand on lui fait dire qu'il veut balader les deux enfants, c'est contredit par ce qui s'est passé : le ravisseur clairement a choisi la petite fille et il a choisi d'éloigner le petit garçon, ou plutôt, il a senti qu'il pouvait en la circonstance faire éloigner le petit garçon. Mais jamais il n'est question d'enlever les deux. Donc les aveux devant les psychiatres, c'est un ramassis de bétises.


"j'ai pris avec moi la petite fille... Je comptais me balader une heure... puis on a continué à rouler..."


Tout d'un coup, voila que les psychiatres se disent qu'il y en a assez comme cela, donc cette fois on s'éloigne des aveux recueillis par les enquêteurs, il faut dire que tels qu'ils sont retranscrits par Porte avec cette histoire de bête, au lieu du chien noir, cela n'a déjà plus grand sens.

Mais ce que dit Ranucci est stupide et faux, plutôt ce qu'on lui fait dire. Le trajet indique bien qu'on ne se balade pas, qu'il y a une destination précise, que le ravisseur sait où il va et qu'il y va tout droit. Donc le coup de la ballade, c'est du dernier ridicule.

La ballade devait durer une heure ? Ah bon ? Pourquoi une heure ? On ne sait pas. Et les intentions sexuelles ? Ah bon, il n'y en a pas. Et on ne pose pas la question à Ranucci de son attirance secuelle pour la gamine ? Non. Pourtant on le prétend puisqu'on a saisi des lanières en suggérant sans le dire nettement que c'était pour fouetter la gamine.

Tout cela est un ramassis inommable. Alors ca devait durer une heure, en fait cela ne dure qu'une demi-heure et on continue à rouler après une heure d'un trajet qui ne dure qu'une demi-heure, c'est logique.

Tiens c'est curieux, l'arrêt pipi n'existe plus pour les psychiatres. Pourtant, il a eu lieu, même qu'on prétend qu'elle a parlé de ceci ou de cela à Ranucci.

"et à un moment donné, la fillette m'a dit qu'elle voulait rentrer car elle avait faim... je lui ai donc dit que nous allions rentrer... puis il y a eu le stop... une voiture m'est rentrée dedans."

Quand on voit le trajet dont il est question, on ne peut qu'être frappé par la bétise de ce qui est écrit. Ces psychiatres de renom paraît-il, ne réfléchissent pas plus loin que le bout de leur nez. Dans cette garrigue déserte par où passe la voiture, il est impossible que la gamine ne se soit pas affolée, qu'elle n'ait pas été terrorisée. Et là, on nous invente qu'elle aurait eu faim ! Ils n'ont pas autre chose ces gens là dans la tête ? Ils osent écrire de pareilles stupidités. Ils n'ont pas honte de ce qu'ils écrivent ?

"J'ai accéléré car j'avais reçu un choc... la portière était enfoncée... j'ai accéléré et j'ai senti que j'étais poursuivi... Après quelques centaines de mètres, je me suis arrêté... J'ai aperçu un talus... J'ai dit à la fillette de descendre..."

Là c'est intéressant parce qu'on s'est éloigné des aveux des enquêteurs, mais ce qui en résulte n'est pas meilleur. La seule chose qui apparaît clairement c'est que Ranucci aurait dit à la gamine de descendre. Donc cela contredit la dernière version des Aubert qui prétendent aujourd'hui que Ranucci est descendu en premier et qu'il a fait le tour du véhicule.

Deuxièmement les psychiatres intègrent le fait que la portière conducteur était bloquée, sinon Ranucci serait descendu en premier pour tirer l'enfant comme le prétendent les Aubert. Donc la portière est bel et bien bloquée si on suit le récit fait aux psychiatres.
Il sent qu'il est poursuivi ? Ce n'est pas ce qu'il a dit au début aux policiers.

Le coup du talus est lui aussi une idiotie : tout le rebord de la route est un talus.

"je l'ai aidée à monter le talus avec moi... il y avait des buissons... A ce moment là, elle s'est mise à crier."

Là, nous avons le prototype de la reoopie des aveux des enquêteurs. Ce n'est donc pas ce que Ranucci leur aurait dit. C'est ce qu'ils lui lisent. Et il répond oui. Toujours le même procédé malhonnête.

Mais cela est faux et contraire aux constatations. Elle ne peut pas monter le talus de son plein gré puisqu'elle y a perdu sa chaussure, c'est donc qu'elle s'enfuyait, c'est donc que Ranucci n'a pas pu l'aider. Les aveux devant les psychiatres sont un ramassis de bétise, ils ne correspondent pas du tout aux constatations.

Il y avait des buissons ? On est ravi de l'apprendre. Mais pourquoi tout d'un coup elle se mettrait à crier ? Et comment se fait-il que les Aubert ne l'aient pas entendu ? Ils sont censés être à quelques mètres.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 08 sept. 2005, 19:21 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 17 juil. 2005, 21:20
Messages : 853
Localisation : Sud-Ouest
Une question me vient à l'esprit : Sait-on si le père de Ranuci a eu des enfants après Christian ?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 08 sept. 2005, 23:50 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 19:17
Messages : 5301
Oui et Perrault en 1978 dit qu'il ne va pas le voir parce qu'il apprend qu'il vient d'en perdre un.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 09 sept. 2005, 10:46 
Oui, cette brillante démonstration montre bien que les " aveux " recueillis pas la police, le juge et les psychiatres, ne peuvent pas etre pris au sérieux, car on fait lui fait avouer des choses qui sont maintenant démontréés avec certitude comme fausses ( nuit passée a Marseille et non a Salernes, visite a son père ). Alors quel crédit accorder a ces aveux ? Et puis c'est bien là qu'on s'apercoit que si la reconstitution n'avait pas été baclée, on se serait bien rendu compte qu'il y avait des impossibilités et des incohérences dans les témoignages a charge.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 09 sept. 2005, 11:42 
Ranucci ment sur certains points, c'est tout ce qu'il y a de choquant.
Il n'est ecrit nulle part qu'il allait voir son père : aucun témoignage auprès des policiers, aucune manifestation spontanée de personne, donc ca ne tient pas.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 09 sept. 2005, 13:32 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 19:17
Messages : 5301
Manifestation spontanée de deux personnes, dont la tante de Christian Ranucci qui est venue dire que Christian Ranucci avait été vu sonnant à la porte de chez son père le matin du 3.

On a vérifié l'emploi du temps du père (le commissaire Le Bruchec lors d'une requête en révision), le père ne travaillait pas ce matin là.

Deuxièmement, Mme Mathon l'a dit lors d'une de ses dépositions qu'il était possible que Christian Ait été voir son père. Cela n'a jamais été vérifié. On s'est contenté des affirmations du père disant qu'il ne connaissait même pas son visage, ce qui est forcément inexact, vu que sa photo s'étalait dans tous les quotidiens de la région.

Mais effectivement avec le procédé employé qui consiste à évacuer tout ce qui gène, on arrive peut-être à fabriquer un coupable qui serait à peu près présentable, et même pas parce que rien ne tient.

Ce qu'il y a de choquant, c'est que des policiers puissent rédiger des aveux dont ils savent pertinement qu'ils sont faux.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 09 sept. 2005, 14:04 
D'autant plus qu'il me semble que dans le livre de Gilles Perrault, Mme Mathon parle d'avoir retrouvé un brouillon de lettre adressé a son père, brouillon retrouvé dans les affaires de son fils rentrant de l'armée ( il me semble que c'est dans livre de Gilles Perrault mais peut etre me trompe je ). Ce qui attesterait de la part de Ranucci d'une éventuelle envie de voir ce père ( ou peut etre de s'expliquer avec lui... ) avant ce tragique week end de la pentecote. Alors c'est vrai que nul part dans la procedure il n'en ait fait état, mais on lui a bien fait dire qu'il avait passé la nuit à Salernes ( et ça c'est noir sur blanc, non ? ) alors qu'il était à Marseille et ça non plus ce n'est pas dans la procedure. Et au fait, puiqu'on parle de procedure, on peut aussi parler ( entre autres incohérences ) du témoignage du petit Jean Rambla. Ou voit on qu'il parle de l'homme qui les a accosté en disant qu'il portait des lunettes ? Parceque forcément et ça c'est INDENIABLE forcément si c'est Ranucci et bien... il portait ses lunettes ! Et j'aurais tendance a croire qu'un gamin de 6 ans a qui on demande une description d'un adulte, la premiere chose qu'il devrait dire si cet adulte porte des lunettes, et ce avant de dire qu'il portait un costume ceci ou cela, qu'il parlait comme les gens d'ici ( a ce propos un peu fumeuse aussi l'explication de Mr Bouladou sur le fait que le gamin étant d'origine Espagnole il veut dire par là qu'il parle Français. Possible mais c'est une intérprétation ) donc, si cet adulte porte des lunettes, je suis persuadé que le gamin s'en rappellerait.


Haut
   
Message non luPosté : 09 sept. 2005, 15:13 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 19 mai 2005, 20:59
Messages : 66
Localisation : chalon sur saone
bien sur et dailleurs lorsque on a confronté Ranucci au petit Jean ,on a bien pris la peine de le présenter sans ses lunettes

_________________
cali


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 09 sept. 2005, 16:05 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 17 juil. 2005, 21:20
Messages : 853
Localisation : Sud-Ouest
Sikh à écrit :"
Ranucci ment sur certains points, c'est tout ce qu'il y a de choquant."

Parce que vous, vous ne mentez jamais ?

"Il n'est ecrit nulle part qu'il allait voir son père : aucun témoignage auprès des policiers, aucune manifestation spontanée de personne, donc ca ne tient pas."


Des témoignages sont arrivés plus tard. Peut-être aussi crédibles que celui de Rosanno, non ?

Bien à vous.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 09 sept. 2005, 16:39 
Dans ce cas, s'il est allé voir son père et si celui ci ne l'a pas reçu, ca pourrait expliquer qu'il se soit vengé sur la petite en reproduisant le geste qu'il avait vu faire par son père sur le visage de sa mère.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 09 sept. 2005, 16:44 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 17 juil. 2005, 21:20
Messages : 853
Localisation : Sud-Ouest
Ca, c'est de la spéculation que vous êtes pourtant prompt à dénoncer.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 09 sept. 2005, 16:52 
Ce qui aurait été interessant de savoir c'est pourquoi, meme devant la guillotine, il ne dit rien concernant cette visite a son père, qui est ( désolé Sikh ) pratiquement donnée pour acquise ? C'est pour moi un grand mystère qui tend à prouver que ses aveux, bah c'est pas tres sérieux, non ?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 09 sept. 2005, 16:55 
Moi je ne comprends pas pourquoi il ne s'est pas débattu, ou n'a pas hurlé au moment d'aller vers l'échaffaud? Etait t'il si fataliste?

juste Réhabilitez moi! Mouai.........


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 09 sept. 2005, 17:40 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 19:17
Messages : 5301
On ne sait pas s'il a rencontré ou non son père. Les déclarations au commissaire Alessandra sont trop limitées pour qu'on puisse le déduire.

Donc la déduction est audacieuse et, il me semble, simpliste.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 09 sept. 2005, 17:43 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 25 févr. 2004, 12:12
Messages : 3461
Localisation : 57
Sikh, bonsoir.

D'abord et tout d'abord, il éloigne Jean et il prend la gosse.

On donne à ce genre d'individu le nom qu'on veut.

Je pense que le crime est une incidence:

accident-délit de fuite-poursuite par les Aubert-la petite qui crie-Mr Aubert qui fait demi-tour et qui note la plaque minéralogique.

Alors de choses l'une : ou c'est un assassin d'enfant (couteau sorti de la poche + "j'appuie sur le bouton") ou il s'est débarrassé d'un témoin génant.

Ou il a perdu les pédalles...

Nous avons donc affaire à un homme qui enlève un enfant.

Ensuite on en donne l'explication qu'on veut.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 152 messages ]  Aller à la page 1 2 3 4 511 Suivante

Heures au format UTC


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com