Nous sommes le 13 déc. 2017, 21:48

Heures au format UTC+01:00


Shoutbox© Breizh Shoutbox v1.5.0



Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 605 messages ]  Aller à la page Précédente 137 38 39 40 41 Suivante
Auteur Message
Message non luMessage posté... : 20 avr. 2017, 09:54 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 943
maril85 a écrit :
Sur le PV d'audition de NICE est signifiée par écrit sa garde à vue : signée par Ranucci .
Il lui est certainement dit oralement qu'il va ètre mis en GAV sur commission rogatoire du juge d'Inst. Et à ce moment le 2ème paragraphe du PV est rédigé ,ce qui concerne sa mise en GAV pour délit de fuite mais Comm. Rog . de la juge d'Inst .
Nous ne savons pas ce qui a pu lui être dit, mais nous savons ce que les gendarmes lui ont fait lire et ce qu'il a signé.
Il est bien mis en garde à vue par rapport au délit de fuite.


maril85 a écrit :
On ne lui dit rien de plus . Donc Ranucci pensait ètre en GAV pour délit de fuite .
Vous savez vous, ce que Ranucci pensait ?


maril85 a écrit :
Donc la Com Rog de Di Marino ""qui ne concerne QUE l'enlèvement"" devait-elle ètre évoquée sur ce PV ?
Oui, tout à fait, puisque c'est ce qui justifie son transfert chez les policiers niçois puis à Marseille. Ce qui justifie aussi la fouille et la saisie de la 304.


Arlaten a écrit :
"la stratégie de rupture n'a pas encore été inventée" (1974) ,
maril85 a écrit :
si je ne trompe pas ,il était déjà écrit en 1974 "que tout personne mise en garde à vue doit en connaître le motif " .
Cela ne change rien, pour la même raison. Mais en plus, cela lui a été dit: délit de fuite.

Arlaten a écrit :
Oui , même si c'était.... , pour une révision que ça n'aurait aucun poids .
maril85 a écrit :
Je peux quand même me poser la question sur cette mise en GAV .
Bien sur que vous pouvez vous poser la question, mais vous avez bien écrit: "Si le PV n'a pas été rédigé dans la norme ,pourquoi ce PV de GAV ne pourrait pas ètre évoqué lors d'une demande de révision ?" Là, je vous dit que non.


maril85 a écrit :
Pour l'instant, personne à dit si ce pv était valable ou non !
Ben si, je crois vous l'avoir dit.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 20 avr. 2017, 10:04 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 943
Arlaten a écrit :
Sauf que dans les éléments rassemblés, il n'y a pas de "fillette vue au bord de la route" mais un individu s'enfuyant avec un paquet. Donc, dans ce scénario, "qui s'élabore tout seul" et qui ne doit rien aux gendarmes, il n'y a pas de fillette non plus. Pour les gendarmes, il n'y a aucun certitude que l'accident ai un lien avec l'enlèvement.
yargumo a écrit :
Bien sur que si: une fillette, a bien été signalée au bord de cette route aux gendarmes, escaladant le talus avec le conducteur de la 304 accidentée. C'est irréfutable et c'est même écrit dans un PV présent au dossier.
Oh le répugnant personnage, qui ne respecte rien ni personne, qui ne se respecte pas lui-même.
Il est question des éléments rassemblés par les gendarmes avant la mise en place de la battue.
Le sujet a déjà été discuté et l'individu nous a sorti cela:
Fichier(s) joint(s) :
enfant.JPG

Bien sûr, nous pouvons vérifier que ce personnage mal honnête n'a jamais répondu aux questions qui lui étaient posées.

S'agissant des éléments recueillis par les gendarmes, c'est dans les PV de gendarmerie qu'il faut chercher l'évocation d'un témoignage qui ferait état d'une fillette.
Cela n'existe pas dans les PV des gendarmes.
Alors l'individu nous dit: " c'est même écrit dans un PV présent au dossier". Mais de quel PV parle-t-il ? Pourquoi d'ailleurs ne le cite-t-il pas précisément.
Puisque cela n'existe pas dans les PV de gendarme, l'individu évoque peut être les PV des policiers. Mais ce n'est pas dans ces PV qui sont postérieur à la découverte du corps, qu'il faut aller chercher les éléments qui ont permis selon lui, aux gendarmes, d'imaginer un scénario.
Donc, enfumage, manipulation, imposture.

De toute façon, dans le dossier, il n'y a aucun PV qui fait état d'une fillette vue par des témoins en train d'escalader le talus. Dans la bouche des seuls témoins, les Aubert, il n'a jamais été question d'une fillette ou d'un talus.


Arlaten a écrit :
D'ailleurs, lorsqu'il y a certitude qu'une personne a disparu, dans un secteur déterminé, on fait appel aux gendarmes, mais il est fait aussi appel aux pompiers. Le 5 juin, du côté de Peypin, les pompiers n'ont pas été sollicités. Cela montre bien que les gendarmes n'avaient aucune certitude.
yargumo a écrit :
Il y a beaucoup de monde sur cette portion de route à partir de 14 heures, ceux de Gréasque, renforcés par d'autres éléments de la compagnie d'Aubagne, des renforts fournis par le Colonel/Commandant des BDR, la brigade de recherche des BDR, alors pourquoi pas les pompiers? Vous ne trouvez pas que cela fait déjà beaucoup? Pourquoi impliquer un autre corps avec une autre hiérarchie agissant, elle-aussi en dehors de toute règle légale, sans l'aval du Parquet compétant pour l'affaire d'enlèvement, sans que la Juge saisie ne soit prévenue?
Les pompiers devraient avoir l'accord du parquet pour intervenir ? Il raconte bien n'importe quoi.


yargumo a écrit :
Le lien entre l'accident est fait le 5 en début d'après-midi ça aussi c'est écrit.
Mensonge à toutes les phrases.

yargumo a écrit :
Les gendarmes ont suivi l'affaire, ils savent le stratagème de l'enlèvement, celui d'un satyre, ils devinent la suite; le croisement abordé trop vite, l'accident, l'arrêt, la fuite dans les bois......... Le jeune homme tout seul à la galerie, quasiment introuvable, plusieurs heures après, ses justifications alambiquées recueillies auprès de Guazzone. C'est bien tout le scénario qui est en place alors même que les policiers sont toujours dans l'ignorance la plus totale.
Récit incohérent avec les faits, tel qu'ils se sont passés. Du grand n'importe quoi.
Sauf le fait que les policiers ne sont pas du tout au courant de ce qui se passent du côté de Peypin. Alessandra ne sera mis au courant que vers 16h. Lui et les trois autres de la "bande des quatre" ont bien fait un faux témoignage en disant au tribunal qu'ils avaient communiqué par téléphone en tout début d'après-midi.


Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 20 avr. 2017, 14:15 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 23:05
Messages : 1667
Citation :
S'agissant des éléments recueillis par les gendarmes, c'est dans les PV de gendarmerie qu'il faut chercher l'évocation d'un témoignage qui ferait état d'une fillette.
Cela n'existe pas dans les PV des gendarmes.
Alors l'individu nous dit: " c'est même écrit dans un PV présent au dossier". Mais de quel PV parle-t-il ? Pourquoi d'ailleurs ne le cite-t-il pas précisément.
Puisque cela n'existe pas dans les PV de gendarme, l'individu évoque peut être les PV des policiers. Mais ce n'est pas dans ces PV qui sont postérieur à la découverte du corps, qu'il faut aller chercher les éléments qui ont permis selon lui, aux gendarmes, d'imaginer un scénario.
Donc, enfumage, manipulation, imposture.

Il n'y a qu'un PV de gendarmerie antérieur à la découverte du corps, le PV Martinez du 3 à Gréasque et il n'y est pas question 'de paquet', ni d'enfant. Pour toutes les opérations du 4 et 5 au matin relatées par le Capitaine Gras dans sa synthèse du 7 ,il n'y a strictement rien, c'est à se demander si elles ont existé.
Suis d'avis que jamais les Aubert n'ont appelé Roquevaire le 4, pour le coup cela ferait une autre brigade défaillante et ça j'ai énormément de mal à le croire.
Faut pas exagérer....
Le capitaine ne ferait que de se fier aux déclarations postérieurs du gendarme/commandant de Gréasque, il se garde bien d'appuyer ses écrits en joignant les justificatifs des démarches entreprises suite aux témoignages successifs des jours cités. Vous le savez les militaires consignent tout; ces documents existaient donc.

Le dispositif est mis en place pour retrouver (le corps) la petite, s'est indiscutable. Ils le font en cachette du parquet, c'est pour essayer 'de rattraper le coup' donc il est vraisemblable que certains gendarmes avaient l'information de la présence d'un enfant depuis un moment, depuis le 3 peut-être.
Le télégramme Constant est écrit 'à chaud' forcément avec les premiers renseignements, erronés pour la plupart, fournis par un officier de gendarmerie, un, de l'état major certainement.
En fait il est possible que le corps a été trouvé plus tôt comme il est précisé sur ce télégramme. Les gendarmes ne sont pas si bêtes ils ont le km de Martinez du 3 et les indications de Aubert joint le midi: "au sortir d'un virage...." etc.
Citation :
Les pompiers devraient avoir l'accord du parquet pour intervenir ? Il raconte bien n'importe quoi.

..........
Pensez une seconde au Procureur et à la Juge arrivant au talus à 18h45 et constatant que toute la hiérarchie des gendarmes du département, des OPJ, étaient sur le pied de guerre depuis le début d'aprem sans qu'aucun n'ait pensé à prévenir les autorités concernée, c'est inédit, non?
Citation :
Sauf le fait que les policiers ne sont pas du tout au courant de ce qui se passent du côté de Peypin. Alessandra ne sera mis au courant que vers 16h. Lui et les trois autres de la "bande des quatre" ont bien fait un faux témoignage en disant au tribunal qu'ils avaient communiqué par téléphone en tout début d'après-midi.

Bon ça s'arrange, et tiens je suis d'accord avec vous, comme quoi..... Ce sont d'affreux faux témoins, ils ont menti et mentent encore aujourd'hui sur un détail somme toute assez secondaire, quant-à la culpabilité du suspect sauf à considérer qu'ils (les Aubert) n'ont jamais parlé de paquet aux gendarmes et au fond c'est bien l'essentiel.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 25 avr. 2017, 10:26 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 943
Hyper menteur a écrit :
Il n'y a qu'un PV de gendarmerie antérieur à la découverte du corps, le PV Martinez du 3 à Gréasque et il n'y est pas question 'de paquet', ni d'enfant. Pour toutes les opérations du 4 et 5 au matin relatées par le Capitaine Gras dans sa synthèse du 7 ,il n'y a strictement rien, c'est à se demander si elles ont existé.
Le sujet de la discussion, c'est le soit disant scénario "pensé" par les gendarmes.
Voilà le "verbatim" de la conversation:
H m a écrit :
Ils ont à l'esprit un scénario déjà élaboré; accident, délit de fuite, escalade, meurtre, descente dans le trou ... le scénario retenu.
Arlaten a écrit :
" un scénario déjà élaboré" Elaboré ? élaboré par qui ?
H m a écrit :
Ce sont les éléments rassemblés depuis deux jours et enfin mis bout-à-bout, qui 'élaborent' ce scénario, tout devient limpide...
Arlaten a écrit :
Sauf que dans les éléments rassemblés, il n'y a pas de "fillette vue au bord de la route" mais un individu s'enfuyant avec un paquet.
H m a écrit :
Bien sur que si: une fillette, a bien été signalée au bord de cette route aux gendarmes, escaladant le talus avec le conducteur de la 304 accidentée. C'est irréfutable et c'est même écrit dans un PV présent au dossier.
Là, il explique qu'il n'y a pas de PV de gendarmerie qui fait état d'une fillette. Pas de doute, lorsqu'il affirme:" une fillette, a bien été signalée au bord de cette route aux gendarmes", il ment.


Hyper menteur a écrit :
Suis d'avis que jamais les Aubert n'ont appelé Roquevaire le 4, pour le coup cela ferait une autre brigade défaillante et ça j'ai énormément de mal à le croire.
Faut pas exagérer....
Encore mieux. Aubert n'aurait pas appelé la gendarmerie de Roquevaire le 4 juin. Bon ok, supprimons l'information apporté par Aubert.
Martinez n'a pas vu d'enfant dans la 304. Guazzone n'a pas vu d'enfant. Il n'y a donc personne pour affirmer avoir vu un enfant voire une fillette.
Si Aubert n'a pas appelé le 4, il faut aussi supprimer les recherches faites par Greasque le 4 et dans la matinée du 5. C'est dire que la battue a été décidée suite à l'appel de Martinez, sans qu'aucune recherche n'aient été menée par la brigade locale. C'est bien sûr absolument impossible.
Enfin, notre menteur répète à l'envie que la battue à été déclenchée parce que trois témoins.....
Il a encore écrit il y a peu:" C'est à la suite d'un regroupement d'informations des témoins: Martinez, Guazzone, Aubert qu'ils cherchent le long de cette route.".
Quand je dis qu'il écrit n'importe quoi.


Hyper menteur a écrit :
Le capitaine ne ferait que de se fier aux déclarations postérieurs du gendarme/commandant de Gréasque, il se garde bien d'appuyer ses écrits en joignant les justificatifs des démarches entreprises suite aux témoignages successifs des jours cités. Vous le savez les militaires consignent tout; ces documents existaient donc.
J'ai déjà donné la dessus et bien sur je n'ai pas eu de réponse.
Fichier(s) joint(s) :
registre.JPG
Il ne s'agit pas de document, il s'agit d'un registre.
Les actions concernées n'ont été provoquées que par l'appel de Aubert à Roquevaire. Dire tout et son contraire.

Hyper menteur a écrit :
Le dispositif est mis en place pour retrouver (le corps) la petite, s'est indiscutable. Ils le font en cachette du parquet, c'est pour essayer 'de rattraper le coup' donc il est vraisemblable que certains gendarmes avaient l'information de la présence d'un enfant depuis un moment, depuis le 3 peut-être.

- "Le dispositif est mis en place pour retrouver (le corps) la petite, s'est indiscutable ".Non, personne, absolument personne n'a déclaré aux gendarmes qu'il y avait un enfant dans cette voiture accidentée.

- "Ils le font en cachette du parquet" bien sûr que non. Ils n'ont pas prévenu le parquet puisqu'il n'avait aucune certitude du lien avec l'enlèvement de Marseille, d'ailleurs pour la même raison, les gendarmes ont cherché seuls, sans l'aide de personne, notamment des pompiers, comme cela se fait habituellement.


- "c'est pour essayer 'de rattraper le coup' " Il n'y a jamais eu de coup à rattraper. Donc non également.

- "donc il est vraisemblable que certains gendarmes avaient l'information de la présence d'un enfant depuis un moment , depuis le 3 peut-être". Pour les mêmes raisons, non absolument.



Hyper menteur a écrit :
Le télégramme Constant est écrit 'à chaud' forcément avec les premiers renseignements, erronés pour la plupart, fournis par un officier de gendarmerie, un, de l'état major certainement.
Là aussi. "certainement" donc il n'en sait rien et non, ce n'est pas la gendarmerie qui a donné des informations aux policiers.


Hyper menteur a écrit :
En fait il est possible que le corps a été trouvé plus tôt comme il est précisé sur ce télégramme. Les gendarmes ne sont pas si bêtes ils ont le km de Martinez du 3 et les indications de Aubert joint le midi: "au sortir d'un virage...." etc.
"Il est possible", là aussi, il n'en sait rien et non, ce n'est pas possible du tout.


Arlaten a écrit :
Les pompiers devraient avoir l'accord du parquet pour intervenir ? Il raconte bien n'importe quoi.
Hyper menteur a écrit :
Pensez une seconde au Procureur et à la Juge arrivant au talus à 18h45 et constatant que toute la hiérarchie des gendarmes du département, des OPJ, étaient sur le pied de guerre depuis le début d'aprem sans qu'aucun n'ait pensé à prévenir les autorités concernée, c'est inédit, non?
Aucun rapport entre la citation et la réponse.
Le Procureur n'était pas avec la Juge. Elle était accompagnée de l'adjoint et du substitut.
Côté gendarmerie, elle n'a vu que le capitaine Gras et les gendarmes de Greasque.
Il raconte bien n'importe quoi.


Arlaten a écrit :
Sauf le fait que les policiers ne sont pas du tout au courant de ce qui se passent du côté de Peypin. Alessandra ne sera mis au courant que vers 16h. Lui et les trois autres de la "bande des quatre" ont bien fait un faux témoignage en disant au tribunal qu'ils avaient communiqué par téléphone en tout début d'après-midi.
Hyper menteur a écrit :
Bon ça
s'arrange, et tiens je suis d'accord avec vous, comme quoi..... Ce sont d'affreux faux témoins,
Oui, cela s'arrange, mais c'est lui qui admet, ce qui est nouveau, qu'il y a du faux témoignage dans cette affaire. Il y a encore peut il écrivait: "A lire certains, des personnes lambda se seraient transformés en d'affreux faux-témoins, instruments d'une horrible machination".
Ces "affreux faux témoins", ont trompé les jurés de la cour d'Assises, ce qui a entraîne la condamnation à mort de Ranucci. Ce sont des assassins.

Hyper menteur a écrit :
ils ont menti et mentent encore aujourd'hui sur un détail somme toute assez secondaire,
Il faut savoir de quoi il est question. Aujourd'hui, lui, comme les témoins mentent encore et toujours. On connait le Martinez qui déclare avoir vu un enfant "parce qu'il sait pas si c'était une fille ou un garçon". On connait aussi Aubert qui n'a jamais appelé les gendarmes. Mais cela n'a rien à voir avec le faux témoignage fait sous serment au Tribunal d'Aix en Provence.


Hyper menteur a écrit :
ils ont menti et mentent encore aujourd'hui sur un détail somme toute assez secondaire, quant-à la culpabilité du suspect sauf à considérer qu'ils (les Aubert) n'ont jamais parlé de paquet aux gendarmes et au fond c'est bien l'essentiel.
" un détail somme toute assez secondaire" Un détail qui a ,sans aucun doute, trompé les jurés et envoyé un jeune garçon innocent à la mort. Sans ce "détail", Ranucci serait encore là


Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 30 avr. 2017, 08:56 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 23:05
Messages : 1667
Tout le monde a bien compris que le 5 en début d'après-midi les gendarmes ont fait le rapprochement entre les faits signalés depuis le 3 et l'enlèvement de la petite fille. Un important dispositif est mis en place à partir de 14 heures pour la retrouver, plus vraisemblablement son corps deux jours plus tard. La garrigue au bord de la route est ratissée, il est fait appel au chien-pisteur de la compagnie d'Arles (100 km). Il est mis en action à la galerie, lieu où 'l'auteur présumé' de l'enlèvement a été vu plus tard dans la soirée ...., sans l'enfant.
Il n'y a aucun doute , c'est bien le responsable de l'accident du 5 qui est dans le viseur des gendarmes. Forcément ils possèdent un témoignage faisant mention de la présence de l'enfant montant le talus avec le conducteur du véhicule accidenté, arrêté au bord de cette route.
Aussitôt l'opération décidée, vers 13 heures, en bonne procédure, les militaires devraient se préoccuper du chauffard désormais suspect en l'interpellant, en s'assurant de sa personne. Parce qu'ils ne sont pas en possession d'une commission rogatoire ils ne le feront pas et attendront la découverte du corps pour prévenir les autorités judiciaires.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 30 avr. 2017, 22:47 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 nov. 2007, 12:37
Messages : 3495
Localisation : Saint-Claude JURA (39)


Yargumo, sans vouloir médire, je vous suggère de revoir votre copie à fond les manettes .... Vous perdez pieds gravissime ;)

_________________
Image


Haut
   
Message non luMessage posté... : 01 mai 2017, 14:21 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 23:05
Messages : 1667
Puis je me permettre de vous retourner votre suggestion?
J'ai posté un message concis comme un jalon. Il me semble honnête et mesuré, qu'aucun argument ne puisse être contesté sérieusement.
Voici de longs mois que l'épisode de la découverte du corps me préoccupe au point d'avoir réaliser que le fond du problème de cette affaire se trouve dans ces quelques heures décisives.
La simple observation de ces évènements ne manque pas de nous interpeller sur l'action des gendarmes en cette après-midi du 5. Nous aurions des militaires, des OPJ pour les plus gradés d'autres-eux, qui, en contradiction avec toutes les règles, auraient monté une importante opération de recherche pour retrouver une fillette, le corps d'une fillette, enlevée depuis deux jours sans en référer aux autorités judiciaires saisies de cette affaire. C'est la présence et le comportement le 3, signalés par plusieurs témoins, du ravisseur présumé qui les a conduits sur cette portion de route.
Ce sont les faits. Vous voyez que j'ai bien les deux pieds au sol.

Les défenseurs ont longtemps mis en avant une méprise possible des témoins: ils auraient vu un autre homme avec l'enfant, près de la 304 pendant que son conducteur était assoupi à son volant. Nous n'en sommes plus là: les 'faux témoins' seraient les instruments d'une machination montée par la police et plus particulièrement par le commissaire pour la perte d'un quidam de passage....
.......
...... Je vous laisse mesurer l'énormité de pareille position. En plus de réhabilitation du décapité, il faudrait donc condamner lourdement l'instigateur de cette
entreprise mais aussi tous ses complices... et la liste serait longue. C'est à coup sûr un manichéisme, 'une extrémité' qui conduirait immanquablement au rejet d'une demande en révision développant ce postulat.

Peut-on être plus sérieux? Admettre l'évidence dans l'épisode du 5 permet une bonne préhension pour la suite, cela indique qu'il y a dans cette affaire, à ce moment, un beau suspect, pour l'instant c'est l'essentiel.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 01 mai 2017, 22:26 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 nov. 2007, 12:37
Messages : 3495
Localisation : Saint-Claude JURA (39)

"Il n'y a aucun doute , c'est bien le responsable de l'accident du 5 qui est dans le viseur des gendarmes. Forcément ils possèdent un témoignage faisant mention de la présence de l'enfant montant le talus avec le conducteur du véhicule accidenté, arrêté au bord de cette route."



Euh ...... quelle suggestion souhaitez-vous me retourner ? Vous manquez de sérieux sans déc ;)

_________________
Image


Haut
   
Message non luMessage posté... : 02 mai 2017, 06:30 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 23:05
Messages : 1667
Merci de signaler cette erreur. Tout le monde avait bien compris: accident du 3.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 04 mai 2017, 02:41 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 nov. 2007, 12:37
Messages : 3495
Localisation : Saint-Claude JURA (39)



Bien sûr Yargumo, c'est évident ! :lol:

_________________
Image


Haut
   
Message non luMessage posté... : 04 mai 2017, 15:52 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 943
H m a écrit :
Tout le monde a bien compris que le 5 en début d'après-midi les gendarmes ont fait le rapprochement entre les faits signalés depuis le 3 et l'enlèvement de la petite fille.
Que nenni. Les gendarmes n'ont fait aucun rapprochement. Ce sont les témoins Guazzone et Aubert qui l'ont fait, puis plus tard Martinez. Même avec ces appels, les gendarmes ne pouvaient pas faire le rapprochement puisque personne ne signalait la présence d'un enfant et la voiture recherchée ne correspondait pas.


H m a écrit :
Un important dispositif est mis en place à partir de 14 heures pour la retrouver, plus vraisemblablement son corps deux jours plus tard.
Oui et c'est bien le "paquet assez volumineux" de Aubert qui donne crédit à cette hypothèse.


H m a écrit :
La garrigue au bord de la route est ratissée, il est fait appel au chien-pisteur de la compagnie d'Arles (100 km). Il est mis en action à la galerie, lieu où 'l'auteur présumé' de l'enlèvement a été vu plus tard dans la soirée ...., sans l'enfant.
Au moment des recherches, le conducteur de la voiture accidentée n'est en rien 'l'auteur présumé' de l'enlèvement. Cet individu a bien été vu à la champignonnière, sans enfant, mais il a été vu ailleurs aussi et personne n'a signalé l'avoir vu avec un enfant.


H m a écrit :
Il n'y a aucun doute , c'est bien le responsable de l'accident du 5 qui est dans le viseur des gendarmes.
Forcement. Les trois témoins parlent tous du conducteur d'un même 304 coupé accidenté.


H m a écrit :
Forcément ils possèdent un témoignage faisant mention de la présence de l'enfant montant le talus avec le conducteur du véhicule accidenté, arrêté au bord de cette route.
Forcément.....Non sûrement pas.


H m a écrit :
Aussitôt l'opération décidée, vers 13 heures, en bonne procédure, les militaires devraient se préoccuper du chauffard désormais suspect en l'interpellant, en s'assurant de sa personne. Parce qu'ils ne sont pas en possession d'une commission rogatoire ils ne le feront pas et attendront la découverte du corps pour prévenir les autorités judiciaires.
Une commission rogatoire pour un délit de fuite consécutif à un accident de voiture dans lequel il n'y a aucun blessé. Amusant. Quand je dis qu'il ne sait pas de quoi il parle. Tout cela montre bien que les gendarmes n'avaient aucune information quant à la présence d'un enfant dans le véhicule, responsable de l'accident.


H m a écrit :
Nous aurions des militaires, des OPJ pour les plus gradés d'autres-eux, qui, en contradiction avec toutes les règles, auraient monté une importante opération de recherche pour retrouver une fillette, le corps d'une fillette, enlevée depuis deux jours sans en référer aux autorités judiciaires saisies de cette affaire.
Idem plus haut.


H m a écrit :
C'est la présence et le comportement le 3, signalés par plusieurs témoins, du ravisseur présumé qui les a conduits sur cette portion de route.
Idem plus haut

H m a écrit :
Les défenseurs ont longtemps mis en avant une méprise possible des témoins: ils auraient vu un autre homme avec l'enfant, près de la 304 pendant que son conducteur était assoupi à son volant. Nous n'en sommes plus là:
Pourquoi en parler alors.



H m a écrit :
les 'faux témoins' seraient les instruments d'une machination montée par la police et plus particulièrement par le commissaire pour la perte d'un quidam de passage....
.......
...... Je vous laisse mesurer l'énormité de pareille position. En plus de réhabilitation du décapité, il faudrait donc condamner lourdement l'instigateur de cette
entreprise mais aussi tous ses complices... et la liste serait longue.
Le faux témoignage est avéré pour quatre personnes parfaitement identifiées. Qui a parlé de machination, de complice ?



H m a écrit :
C'est à coup sûr un manichéisme, 'une extrémité' qui conduirait immanquablement au rejet d'une demande en révision développant ce postulat.
Il n'a rien compris au film. La plainte pour faux témoignage et la demande de révision de l'affaire, sont deux choses indépendantes. De l'une, le faux témoignage découlera l'autre, la révision.


H m a écrit :
Peut-on être plus sérieux?
Et c'est lui qui dit cela..............


Haut
   
Message non luMessage posté... : 05 mai 2017, 07:12 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 23:05
Messages : 1667
Citation :
Oui et c'est bien le "paquet assez volumineux" de Aubert qui donne crédit à cette hypothèse.

Juste un mot à ce propos....
Admettons que le dispositif soit la réponse à une intuition: "et si le paquet était suffisamment volumineux pour être la petite, le corps de la petite". Il est bien évident que son porteur, le conducteur de la voiture accidentée, devient dans la seconde le suspect de l'enlèvement et du forfait pressenti. Va bien falloir se préoccuper de cet l'individu à un moment ou à un autre et le plus tôt serait le mieux, n'est-il pas?
Quand les gendarmes se mettent en branle, disons à 13h30, ils savent qu'une procédure judiciaire est ouverte au sujet de l'enlèvement. Ce sont des OPJ, en entreprenant ses recherches sans en prévenir le parquet, ils imaginent bien, qu'en cas de résultats positifs ils vont être dans une situation 'embarrassante'.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 05 mai 2017, 09:46 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 943
H m a écrit :
Admettons que le dispositif soit la réponse à une intuition: "et si le paquet était suffisamment volumineux pour être la petite, le corps de la petite". Il est bien évident que son porteur, le conducteur de la voiture accidentée, devient dans la seconde le suspect de l'enlèvement et du forfait pressenti. Va bien falloir se préoccuper de cet l'individu à un moment ou à un autre et le plus tôt serait le mieux, n'est-il pas?
Non, il n'est pas. "et si", "et si", "et si"..........Les gendarmes ne disposent d'aucun élément concret. Ils ne peuvent donc pas faire "comme si". Comme si l'accident de Peypin et l'enlèvement de Marseille étaient liés .......avec certitude.

H m a écrit :
Ce sont des OPJ, en entreprenant ses recherches sans en prévenir le parquet, ils imaginent bien, qu'en cas de résultats positifs ils vont être dans une situation 'embarrassante'.
Si cette hypothèse était vrai, cela confirmerait que vu les informations qu'ils avaient, il y avait peu de chance que le résultat puisse être positif.
D'autre part, c'est ce qui est arrivé. Le résultat a été positif et à ma connaissance, les gendarmes ne se sont jamais trouvé dans une situation 'embarrassante'. Donc l'hypothèse est fausse.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 06 mai 2017, 06:49 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 08 juil. 2008, 23:05
Messages : 1667
Citation :
Non, il n'est pas. "et si", "et si", "et si"..........Les gendarmes ne disposent d'aucun élément concret. Ils ne peuvent donc pas faire "comme si". Comme si l'accident de Peypin et l'enlèvement de Marseille étaient liés .......avec certitude.

Soyons sérieux un instant.
Deux ou trois personnes sont venues dire aux gendarmes un lien possible entre qu'ils ont vu ce lundi-là et l'enlèvement de la petite. Des recherches avec d'importants moyens sont entreprises; des gendarmes de la compagnie, des gendarmes mobiles et ceux de la brigade de recherche de Marseille sont mobilisés. Un chien est mis en action en vue de retrouver la petite de l'endroit où a séjourné 'l'auteur'/suspect' ou le 'suspect auteur' comme vous le voudrez.
On voit bien que l'accident est lié à l'enlèvement dans la tête des gendarmes et que c'est ce lien qui provoque ces investigations.
C'est, je pense, indiscutable.
Dans ces conditions le Parquet devait être aussitôt (13h15) prévenu, les policiers munis de la commission rogatoire valide pour toutes actions en rapport avec l'enlèvement pouvaient dans de bien meilleurs délais s'assurer du suspect sans attendre la découverte du corps de la victime.
En cas d'insuccès des recherches, d'explications crédibles ou d'un alibi du conducteur celui-ci était écarté de suite comme d'autres aussitôt oubliés, seulement poursuivi pour le délit routier.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 06 mai 2017, 08:45 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 943
H m a écrit :
Deux ou trois personnes sont venues dire aux gendarmes un lien possible entre qu'ils ont vu ce lundi-là et l'enlèvement de la petite.
Oui, deux ou trois personnes selon que l'on se place le 4 ou le 5 juin.
Le lien possible, ce sont ces personnes qui l'imaginent, pas les gendarmes.
Ces personnes imaginent qu'il y a peut-être un lien, alors qu'aucune ne déclare avoir vu un enfant et que le véhicule en question ne correspond pas à celui recherché.


H m a écrit :
Un chien est mis en action en vue de retrouver la petite de l'endroit où a séjourné 'l'auteur'/suspect' ou le 'suspect auteur' comme vous le voudrez.
Non, le chien est mis en piste pour suivre les déplacements "pédestres" du conducteur de la 304.Les gendarmes ne savent pas s'il y a un enfant dans le secteur.


H m a écrit :
On voit bien que l'accident est lié à l'enlèvement dans la tête des gendarmes et que c'est ce lien qui provoque ces investigations.
Non, nous ne voyons pas ce qu'il y a dans la tête des gendarmes.
Trois personnes leur ont dit que "peut être", alors les gendarmes cherchent, en commençant avec les moyens du bord, puis avec des moyens plus conséquent. Si les gendarmes avaient eu la certitude que l'enfant était là dans les parages, ils auraient fait appel à des moyens locaux, les pompiers et des bénévoles par exemple, comme cela se pratiquait et se pratique toujours.


H m a écrit :
C'est, je pense, indiscutable.
Non, c'est discutable, la preuve.

H m a écrit :
Dans ces conditions le Parquet devait être aussitôt (13h15) prévenu, les policiers munis de la commission rogatoire valide pour toutes actions en rapport avec l'enlèvement pouvaient dans de bien meilleurs délais s'assurer du suspect sans attendre la découverte du corps de la victime.
Absolument pas. Pour prévenir "les autorités compétentes", il fallait à minima, avoir la certitude que l'enfant était dans les parages.



H m a écrit :
En cas d'insuccès des recherches, d'explications crédibles ou d'un alibi du conducteur celui-ci était écarté de suite comme d'autres aussitôt oubliés, seulement poursuivi pour le délit routier.
Oui et l'essentiel de l'équipe,qui avait l'affaire en charge, était allé se promener à Nice, pour rien.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 605 messages ]  Aller à la page Précédente 137 38 39 40 41 Suivante

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com