Nous sommes le 21 juil. 2018, 03:58

Heures au format UTC+02:00


Shoutbox© Breizh Shoutbox v1.5.0



Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 187 messages ]  Aller à la page Précédente 19 10 11 12 13 Suivante
Auteur Message
Message non luMessage posté... : 08 janv. 2011, 01:05 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 févr. 2009, 11:54
Messages : 258
Didi, si je vous suis, voilà donc ce que je dois comprendre... Tout ce qui est favorable à la version de l'innocence mérite encore d'être débattu ; en revanche, tout ce qui est favorable à la culpabilité a déjà été débattu et cela ne mérite vraiment pas qu'on revienne dessus...puisque tout a déjà été dit.
En gros, ce lieu doit être un forum de discussion entre deux thèses : l'innocence de Christian Ranucci et....l'innocence de Christian Ranucci.

Grâce à nos échanges de ce soir, je vous cerne désormais plus précisément. Merci de vous être dévoilée un peu et bonne soirée à vous aussi.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 08 janv. 2011, 11:04 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 21:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
diableboiteux a écrit :
Didi, si je vous suis, voilà donc ce que je dois comprendre... .......


Grâce à nos échanges de ce soir, je vous cerne désormais plus précisément. Merci de vous être dévoilée un peu et bonne soirée à vous aussi.


ah ben si vous avez commencé à me comprendre, vous êtes un vrai génie car je ne parviens pas à me comprendre moi-même :lol: Quant à ceux qui me cotoient, il va falloir que vous leur fassiez un petit cours, les pauvres, ils sont complètement perdus devant mes comportements :wink:

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
Message non luMessage posté... : 08 janv. 2011, 11:22 
Ce qui me fait sourire, c'est le "tout ce qui est favorable à la culpabilité"
Comme s'il y avait pléthore d'éléments à charge !

Le seul élément "à charge" indiscutable est que C Ranucci a bien emprunté la rn8bis et a donc roulé à proximité du Lieu du crime.
Mais doit on vraiment le considérer comme un élément à charge entrainant automatiquement sa culpabilité ?
certainement pas.

Vous allez me dire : et le couteau ?
Ce couteau dont on ne sait rien de sa provenance, dont les policiers ont préféré envoyer les gendarmes le chercher alors qu'il était beaucoup plus fort pour l'accusation et plus habituel dans une procédure de ce type d'emmener le suspect sur les lieux et de le laisser désigner lui-même l'endroit où il l'a caché.
On nous répond systématiquement qu'ils n'avaient pas le temps ou que la juge s'y est opposée.
Ils avaient largement le temps puisqu'ils pouvaient cloturer la GAV sur place dans la champignonnière donc cet argument ne tient pas. D'ailleurs, les gendarmes ont trouvé le couteau à 19h30, 1h30 après la fin de la GAV.
Pour la juge qui aurait refusé une inutile demande de prolongation de GAV, il n'y a aucun document signé de sa main qui l'atteste comme la procédure l'exige.

Dans cette affaire, toutes les phases importantes de l'enquête ont été effectuées au mépris des règles habituelles de procédure.
Et vous vous étonnez que nous soyons suspicieux quant au sérieux et à l'objectivité de l'enquête ?


Haut
   
Message non luMessage posté... : 08 janv. 2011, 14:27 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 02 févr. 2004, 23:53
Messages : 5704
diableboiteux a écrit :
et le stationnement du coupé Peugeot à l'aplomb de l'endroit où on a retrouvé le cadavre,

Que savons-nous sur cet arrêt ?
C. Ranucci c'est bien arrêté au moins une fois sur la RN8Bis, Les Aubert disent que l'arrêt c'est effectué à un peu près au moins un kilomètre du carrefour, Mr Martinez déclare que les Aubert sont revenus quelques minutes après le départ des Aubert.
Si on prend en compte ces deux témoignages on ne place pas l'arrêt à seulement 700 mètres du carrefour.
Ce sont les seuls éléments grâce auxquels on peut situer l'arrêt de C. Ranucci.
Sur quel élément vous basez-vous pour affirmer que le coupé Peugeot c'est arrêté à l'aplomb où l'on retrouve le corps?

Citation :
et ce couteau découvert à 100 mètres de la champignonnière où Christian Ranucci a trouvé refuge,

Aucun élément dans le dossier ne peut relier surement ce couteau au crime, donc quel est l'intérêt de mettre en avant ce couteau encore et encore?
Si jamais C. Ranucci cache le couteau avant le crime, est-ce que ce couteau aura toujours une telle importance à vos yeux?

Voyez que je souhaite débattre avec vous sur 2 éléments concrets, j'attends donc vos éléments qui permettrait de mettre à mal ce que j'avance, vous comprendrez également que si vous n'avez pas d'arguments qui vont contre, on pourra dire que ces éléments sont nuls et non avenues en ce qui concerne la culapbilité.

_________________
grruuuuuuiiiiiiiiiiiccccccckkkkkkkkkkk
Membre du conseil de l'ordre des marabouts de la forêt sacrée en Afrique de l'Ouest


Haut
   
Message non luMessage posté... : 08 janv. 2011, 15:19 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 févr. 2009, 11:54
Messages : 258
A Jpasc95 : je constate que quand vous parlez du couteau, bien évidemment, vous objectez encore et toujours de mentionner les propos de Christian Ranucci à propos de celui ci, non seulement le 27 décembre 1974, mais également au moment du procès. N'êtes vous pas convaincu que ce couteau est à lui ? D'autre part, vous écrivez :
"Le seul élément "à charge" indiscutable est que C Ranucci a bien emprunté la rn8bis et a donc roulé à proximité du Lieu du crime. Mais doit on vraiment le considérer comme un élément à charge entrainant automatiquement sa culpabilité ?
certainement pas."
Il m'a semblé lire autre chose de vous dernièrement. N'avez vous pas écrit que Christian Ranucci s'était effectivement arrêté à l'aplomb du lieu du crime ?

A Dalakhani : permettez moi de rire quand vous écrivez :
"C. Ranucci c'est bien arrêté au moins une fois sur la RN8Bis, Les Aubert disent que l'arrêt c'est effectué à un peu près au moins un kilomètre du carrefour, Mr Martinez déclare que les Aubert sont revenus quelques minutes après le départ des Aubert.
Si on prend en compte ces deux témoignages on ne place pas l'arrêt à seulement 700 mètres du carrefour."
Ne soyez pas de mauvaise foi ; dans de telles circonstances, alors que vous poursuivez un fuyard, croyez vous franchement que l'on fasse la différence entre 700 mètres et 1200 mètres ? Figurez vous que je me suis livré à un test quand je suis retourné sur les lieux. Cette fois, j'étais avec une connaissance qui ne connaissait pas l'affaire Ranucci, ou très peu. Parti du carrefour, je suis arrivé à l'aplomb du lieu du crime. Je lui ai alors demandé combien de distance, selon lui, on avait parcouru. Il m'a répondu : environ 1 borne. Alors !!! En outre, je suis étonné que les quelques minutes de Vincent Martinez aient cette importance à vos yeux. L'appréciation du temps (comme des distances) ne peut être avancé comme étant des éléments objectifs. Cela dépend de chacun.
Enfin, lors de la reconstitution, ni monsieur et madame Aubert, ni Christian Ranucci, n'ont contesté l'endroit. Mais je devine déjà la réponse que vous allez me faire.

Permettez moi de vous retourner la question : sur quels autres éléments objectifs vous basez vous pour dire que Christian Ranucci ne s'est peut être pas arrêté à l'aplomb du lieu du crime ?


Haut
   
Message non luMessage posté... : 08 janv. 2011, 15:38 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 02 févr. 2004, 23:53
Messages : 5704
diableboiteux a écrit :
Ne soyez pas de mauvaise foi ; dans de telles circonstances, alors que vous poursuivez un fuyard, croyez vous franchement que l'on fasse la différence entre 700 mètres et 1200 mètres ? Figurez vous que je me suis livré à un test quand je suis retourné sur les lieux. Cette fois, j'étais avec une connaissance qui ne connaissait pas l'affaire Ranucci, ou très peu. Parti du carrefour, je suis arrivé à l'aplomb du lieu du crime. Je lui ai alors demandé combien de distance, selon lui, on avait parcouru. Il m'a répondu : environ 1 borne. Alors !!! En outre, je suis étonné que les quelques minutes de Vincent Martinez aient cette importance à vos yeux. L'appréciation du temps (comme des distances) ne peut être avancé comme étant des éléments objectifs. Cela dépend de chacun.

Je vois que vous répondez seulement avec des éléments qui vous sont propres et que vous n'avancez aucun élément qui se trouve dans le dossier.
Ranucci dit ne s'être arrêté qu'une fois au niveau de la barrière, située à plus d'un kilomètre du carrefour, Mr et Mme Aubert situent l'arrêt entre 1 et 2 km, Mr Martinez parle de plusieurs minutes avant le retour des Aubert.
Ici le délai donné par Mr Martinez ne serait pas objectif si il était seul, ici ce délai est corroboré par les Aubert et C. Ranucci.
On peut même parler de ce que dit Mme Aubert "Mon époux s'est exécuté et nous avions en point de mire un véhicule de couleur grise qui roulait à grande vitesse et nous précédait de 2 ou 3 virages." Voyez encore un élément qui ne permet pas de situer l'arrêt à 700 mètres du carrefour, surtout que la poursuite s'est effectuée à grande vitesse, ce qui va encore en contradiction avec les minutes de Mr Martinez. Mr Aubert dit également "La poursuite a été assez mouvementée car le conducteur s'est certainement aperçu qu'il était poursuivi; il roulait donc très vite dans cette route tortueuse."
A grande allure les 700 mètres se font très rapidement....

Donc Mr Martinez confirme ce que dit les Aubert et ce que dit C. Ranucci.

Pouvez-vous étayer cet arrêt à l'aplomb du corps avec des éléments du dossier, comme je le fais. Car vous serez d'accord pour dire que ce sont sur ces éléments que C. Ranucci a été accusé et non sur de simples impressions.


Citation :
Enfin, lors de la reconstitution, ni monsieur et madame Aubert, ni Christian Ranucci, n'ont contesté l'endroit. Mais je devine déjà la réponse que vous allez me faire.

Et quelle est-elle ?

Citation :
Permettez moi de vous retourner la question : sur quels autres éléments objectifs vous basez vous pour dire que Christian Ranucci ne s'est peut être pas arrêté à l'aplomb du lieu du crime ?

Sur les éléments que je vous ai cités et qui apparaissent dans le dossier, mais le problème n'est pas là car c'est vous qui avez mis en avant le fait que l'on ne pouvait pas parler de certains éléments. Vous comprendrez qu'il serait bon de continuer de parler de ces éléments.

_________________
grruuuuuuiiiiiiiiiiiccccccckkkkkkkkkkk
Membre du conseil de l'ordre des marabouts de la forêt sacrée en Afrique de l'Ouest


Haut
   
Message non luMessage posté... : 08 janv. 2011, 15:45 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 02 févr. 2004, 23:53
Messages : 5704
diableboiteux a écrit :
L'appréciation du temps (comme des distances) ne peut être avancé comme étant des éléments objectifs. Cela dépend de chacun.

Alors je comprends encore moins comment vous pouvez affirmer que C. Ranucci s'est arrêté à l'aplomb du corps si on ne peut se fier, ni à C. Ranucci, ni aux Aubert et ni à M. Martinez.

_________________
grruuuuuuiiiiiiiiiiiccccccckkkkkkkkkkk
Membre du conseil de l'ordre des marabouts de la forêt sacrée en Afrique de l'Ouest


Haut
   
Message non luMessage posté... : 08 janv. 2011, 15:55 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 févr. 2009, 11:54
Messages : 258
Autre chose... De façon générale, ceux qui croient à l'innocence de Christian Ranucci ne sont pas les derniers à massacrer les déclarations des époux Aubert et ne leur accorder aucun crédit. Par contre, je constate que quand ceux ci évoquent une distance d'un kilomètre environ depuis le carrefour pour l'arrêt de la 304, là, les "innocentistes" sont tout à fait prêt à les croire ; parce qu'un kilomètre, ce n'est pas 700 mètres... Donc, Christian Ranucci ne s'est pas arrêté à l'aplomb du lieu du crime.

L'interprétation est nécessaire dans cette affaire ; et peut être aussi le recul par rapport au dossier, la distance par rapport aux dépositions... Croyez vous franchement que les époux Aubert aient vu un paquet volumineux ? Croyez vous franchement que la petite ait parlé d'une voix fluette ?
Une chose est sûre : les époux Aubert ont relevé le numéro d'immatriculation de la peugeot. Si ils n'avaient vu que ce véhicule, pensez vous qu'ils auraient appelé la gendarmerie le 4 juin en avançant qu'il y avait peut être un lien entre les deux affaires...?


Haut
   
Message non luMessage posté... : 08 janv. 2011, 16:09 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 févr. 2009, 11:54
Messages : 258
Vous écrivez : "Je vois que vous répondez seulement avec des éléments qui vous sont propres et que vous n'avancez aucun élément qui se trouve dans le dossier."

Je crois que nous sommes précisément dans le coeur du sujet. Le bon sens est souvent une valeur plus sûre que des éléments contenus dans un dossier. Voyez par exemple, à propos du pull flairé ou non par le chien... Qu'en pensez vous ? Que le chien a nécessairement flairé le pull ? Pourtant, cet élément là n'est pas marqué dans le dossier. Alors, qu'en faire ? Ne pas en tenir compte parce qu'il n'est pas dans le dossier, ou en tenir compte parce que c'est du bon sens ?

Les époux Aubert ont vu la 304 stationnée sur le bas côté. Ils ont vu un homme s'enfuir avec un enfant dans les fourrés. Deux jours plus tard, le cadavre de cet enfant est découvert à cet endroit. N'est ce pas du bon sens que de conclure que le meurtrier est probablement cet homme à qui appartient la voiture ?


Haut
   
Message non luMessage posté... : 08 janv. 2011, 16:25 
diableboiteux a écrit :
A Jpasc95 : je constate que quand vous parlez du couteau, bien évidemment, vous objectez encore et toujours de mentionner les propos de Christian Ranucci à propos de celui ci, non seulement le 27 décembre 1974, mais également au moment du procès. N'êtes vous pas convaincu que ce couteau est à lui ? D'autre part, vous écrivez :
"Le seul élément "à charge" indiscutable est que C Ranucci a bien emprunté la rn8bis et a donc roulé à proximité du Lieu du crime. Mais doit on vraiment le considérer comme un élément à charge entrainant automatiquement sa culpabilité ?
certainement pas."


non, je ne suis pas convaincu du tout que ce couteau soit à lui car les policiers n'ont rien fait pour en apporter la preuve et pourtant la juge leur avait demandé sur commission rogatoire.
Pour ma part, je trouve cela très étonnant.
Par contre, ils ont fait des recherches sur le soi disant fouet pour savoir où il l'avait acheté. Ah oui, ils ont bien cherché mais malheureusement ils n'ont rien trouvé. Pas de chance !

De plus, le 27 décembre, il précise "qu'il n'est d'accord avec rien" mais la juge n'hésite pas à faire quand même écrire par sa greffière qu'il a dessiné le plan du lieu de l'enlèvement, qu'il a indiqué l'endroit où était enterré le couteau qui lui appartient,...
Vous ne croyez pas qu'il y a quelque chose qui cloche ? il n'est d'accord avec rien et en même temps il reconnait la charge des éléments accusateurs. C'est totalement contradictoire.
C'est tout simplement la preuve que la juge n'a pas voulu l'écouter. D'ailleurs, le lendemain, il lui écrira pour lui demander d'être à nouveau entendu.

Au moment du procès, il a, contrairement à ce que vous écrivez, nié être le propriétaire du couteau ("négatif" dixit le suspect).

Citation :
D'autre part, vous écrivez :
"Le seul élément "à charge" indiscutable est que C Ranucci a bien emprunté la rn8bis et a donc roulé à proximité du Lieu du crime. Mais doit on vraiment le considérer comme un élément à charge entrainant automatiquement sa culpabilité ?
certainement pas.
"
Il m'a semblé lire autre chose de vous dernièrement. N'avez vous pas écrit que Christian Ranucci s'était effectivement arrêté à l'aplomb du lieu du crime ?


J'ai écrit que C Ranucci a pu s'arrêter à proximité de l'aplomb du Lieu du crime. C'est une hypothèse de scénario. Si c'est exact, rien ne prouve que les Aubert aient bien C Ranucci vu s'enfuir dans la colline. Il suffit de relier cela à l'abscence de PV de tapissage pour penser qu'ils ont pu voir un autre homme, le vrai meurtrier.
Ils ne donnent aucune description physique ni vestimentaire de cet homme qu'ils ont vu s'enfuir. Pourtant, il aurait été utile de dire comment était habillé cet homme. Ils pouvaient d'autant plus le faire qu'ils étaient soi-disant à hauteur de la voiture stationnée quand ils ont assisté à la scène du ravisseur en train d'en sortir la petite fille.


Haut
   
Message non luMessage posté... : 08 janv. 2011, 17:32 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 mars 2005, 22:41
Messages : 3715
Localisation : Paris
diableboiteux a écrit :
Didi, si je vous suis, voilà donc ce que je dois comprendre... Tout ce qui est favorable à la version de l'innocence mérite encore d'être débattu ; en revanche, tout ce qui est favorable à la culpabilité a déjà été débattu et cela ne mérite vraiment pas qu'on revienne dessus...puisque tout a déjà été dit.
En gros, ce lieu doit être un forum de discussion entre deux thèses : l'innocence de Christian Ranucci et....l'innocence de Christian Ranucci.

Grâce à nos échanges de ce soir, je vous cerne désormais plus précisément. Merci de vous être dévoilée un peu et bonne soirée à vous aussi.

Diableboiteux, je n'ai pas le sentiment que votre message fera avancer l'affaire.
Vous tombez dans le clivage basique " ce qui doit être favorable à l'innocence" et "ce qui doit être favorable à la culpabilité".
Par ailleurs, vous semblez prêter de bien étranges intentions à votre interlocutrice en déplorant le fait que la discussion doit rester selon elle dans un courant nécessairement favorable à l'innocence.
Didi ne vous explique pas que la culpabilité de Ranucci ne doit pas être ici débattue. Elle vous explique seulement que les éléments que vous avez livré ont, eux, déjà été exprimés et débattus et ne résistent pas, selon elle, à l'examen qu'elle vous livre tout en semblant regretter que vous n'ayiez pas d'autres arguments à livrer présentement. Ce qui ne vous retire evidemment en rien le droit d'exprimer les éléments que vous avez livrés en faveur de la culpabilité, et ne vous retire en rien le droit d'y adhérer.
Personnellement, je ne lis pas davantage à travers son message. Je vous trouve par conséquent bien trop systématique dans votre jugement sur sa personne.

_________________
"C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son, que certains paraissent brillants avant d'avoir l'air con".
"comment se fait-il que certains paraissent si cons même sans lumière ? C'est de la métaphysique pure."
"ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort."
Image

Image


Haut
   
Message non luMessage posté... : 08 janv. 2011, 17:33 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 déc. 2007, 13:26
Messages : 2429
Localisation : Nissa (País Nissart, Occitània)
diableboiteux a écrit :
L'appréciation du temps (comme des distances) ne peut être avancé comme étant des éléments objectifs. Cela dépend de chacun.


Là-dessus je suis d'accord. L'appréciation du temps et des distances dans de telles conditions sont très vagues. Martinez comme Aubert ne pouvaient pas donner le nombre exact de km parcourus et de minutes passées. En lisant leurs dépositions, on se rend bien compte d'ailleurs qu'ils sont très approximatifs.

_________________
Ще не вмерла Україна...


Haut
   
Message non luMessage posté... : 08 janv. 2011, 17:43 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 02 févr. 2004, 23:53
Messages : 5704
diableboiteux a écrit :
Autre chose... De façon générale, ceux qui croient à l'innocence de Christian Ranucci ne sont pas les derniers à massacrer les déclarations des époux Aubert et ne leur accorder aucun crédit. Par contre, je constate que quand ceux ci évoquent une distance d'un kilomètre environ depuis le carrefour pour l'arrêt de la 304, là, les "innocentistes" sont tout à fait prêt à les croire ; parce qu'un kilomètre, ce n'est pas 700 mètres... Donc, Christian Ranucci ne s'est pas arrêté à l'aplomb du lieu du crime.

Je ne massacre pas les déclarations, je n'ai jamais changé le sens de ce qu'ils ont dit.
On a pas besoin de les massacrer, les Aubert ont massacré leurs déclarations eux-mêmes.


Citation :
L'interprétation est nécessaire dans cette affaire ; et peut être aussi le recul par rapport au dossier, la distance par rapport aux dépositions... Croyez vous franchement que les époux Aubert aient vu un paquet volumineux ? Croyez vous franchement que la petite ait parlé d'une voix fluette ?

-Non
-Non

Citation :
Une chose est sûre : les époux Aubert ont relevé le numéro d'immatriculation de la peugeot. Si ils n'avaient vu que ce véhicule, pensez vous qu'ils auraient appelé la gendarmerie le 4 juin en avançant qu'il y avait peut être un lien entre les deux affaires...?

Oui je le pense car les Aubert n'ont pas été les seuls à appeller les gendarmes suite à l'enlèvement, des centaines de coup de téléphone arrivent lors d'appels à témoin.
Donc le fait que les Aubert appellent ne veut pas dire qu'ils ont vu quelquechose de grave, si ils ont vu quelquechose de grave c'est sans C. Ranucci.

_________________
grruuuuuuiiiiiiiiiiiccccccckkkkkkkkkkk
Membre du conseil de l'ordre des marabouts de la forêt sacrée en Afrique de l'Ouest


Haut
   
Message non luMessage posté... : 08 janv. 2011, 17:51 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 02 févr. 2004, 23:53
Messages : 5704
diableboiteux a écrit :
Je crois que nous sommes précisément dans le coeur du sujet. Le bon sens est souvent une valeur plus sûre que des éléments contenus dans un dossier. Voyez par exemple, à propos du pull flairé ou non par le chien... Qu'en pensez vous ? Que le chien a nécessairement flairé le pull ? Pourtant, cet élément là n'est pas marqué dans le dossier. Alors, qu'en faire ? Ne pas en tenir compte parce qu'il n'est pas dans le dossier, ou en tenir compte parce que c'est du bon sens ?

Vu que ce n'est pas écrit dans le dossier et qu'il est possible qu'un chien suive une piste sans rien à sentir, je pense que le chien a suivi une piste sans sentir le pull-over rouge.
Et encore une fois, C. Ranucci a été coupé en deux avec ce qu'il y avait dans le dossier, donc le bon sens (dont vous parlez) n'a rien à voir dans cette affaire.
Que l'on dise C. Ranucci est innocent au vu du dossier et qu'ensuite certains veulent le rendre coupable grâce au bon sens pourquoi pas, mais qu'on ne masque pas les errances du dossier plus de 30 ans après en avançant le bon sens.
Le bon sens aurait valu emprisonné le coupable......


Citation :
Les époux Aubert ont vu la 304 stationnée sur le bas côté. Ils ont vu un homme s'enfuir avec un enfant dans les fourrés. Deux jours plus tard, le cadavre de cet enfant est découvert à cet endroit. N'est ce pas du bon sens que de conclure que le meurtrier est probablement cet homme à qui appartient la voiture ?

Si vraiment les Aubert avaient vu un homme et un enfant, pourquoi n'en parlent-ils pas rapidement car les premières recherchent ne s'orientent que sur un homme et/ou sa voiture, on ne recherche aucun enfant.
Les Aubert ont vu une 304 stationnée sur le bas côté, mais où ? Le bon sens ne veut-il pas trouver cet endroit avant de faire des plans sur la comète ?
La mort de l'enfant remonte à quelle heure ? Le bon sens ne voudrait-il pas qu'un délai soit défini pour savoir si oui ou non ce qu'ont vu les Aubert a un rapport avec le meurtre?

_________________
grruuuuuuiiiiiiiiiiiccccccckkkkkkkkkkk
Membre du conseil de l'ordre des marabouts de la forêt sacrée en Afrique de l'Ouest


Haut
   
Message non luMessage posté... : 09 janv. 2011, 18:25 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 29 avr. 2009, 15:52
Messages : 2093
Localisation : Normandie
Dalakhani a écrit :

Et encore une fois, C. Ranucci a été coupé en deux avec ce qu'il y avait dans le dossier, donc le bon sens (dont vous parlez) n'a rien à voir dans cette affaire.
Que l'on dise C. Ranucci est innocent au vu du dossier et qu'ensuite certains veulent le rendre coupable grâce au bon sens pourquoi pas, mais qu'on ne masque pas les errances du dossier plus de 30 ans après en avançant le bon sens.
Le bon sens aurait valu emprisonné le coupable......

Bravo Dalakhani. ::77::

_________________
« Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser tu m'enrichis. »
Antoine de Saint-Exupéry


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 187 messages ]  Aller à la page Précédente 19 10 11 12 13 Suivante

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com