Nous sommes le 28 sept. 2020, 06:32

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 108 messages ]  Aller à la page Précédente 14 5 6 7 8 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message :
Message non luPosté : 09 juil. 2004, 21:49 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 20:17
Messages : 5301
Citation :
Citation :
Ce n'est pas le témoin qui parle au journaliste, ce sont les enquêteurs qui font à la place des Aubert et de Martinez les déclarations, et cela au préalable. Voilà ce qu'il nous dira... Ou plutôt voilà ce que nous voulons qu'ils disent.
Entièrement d'accord avec vous, sauf la dernière phrase car vous prêtez à la police une intention délibérée d'orienter les témoignages le lendemain alors qu'il n'ont a priori aucune raison de penser à cet instant que toutes les confrontations échouerons le 6 et que le témoignage aubert deviendra le seul témoignage réellement à charge.

Ben oui mais ceci veut dire que dans leur esprit tout doit coller "a priori", et cela, c'est très mauvais dans une enquête. Parce que l'expérience fait que l'on s'aperçoit qu'on est toujours surpris par ce que l'on découvre.

Il y a une phrase qui révèle qu'ils ont une orientation et qu'ils n'ont pas l'intention d'en démordre c'est celle-ci :"Nous le ramenons à Marseille afin de le confronter avec les personnes dont les témoignages font de Ranucci le suspect n°1"

Or, à cet instant, ils veulent parler de qui : de Mme Mattei, du petit Baracco et des enfants, de M. Martel et des autres. Mais surtout de M. Spinelli et du petit Jean Rambla. Or à ce moment, is savent déjà que quelque chose ne colle pas, mais alors pas du tout : Ils parlent d'une simca tous les deux et Ranucci circule en Peugeot. Donc déjà ça ne va pas et dire au journaliste qu'a priori, le témoignage de Spinelli et de Jean Rambla font de Ranucci le suspect n°1, c'est déjà incorrect. Non ils savent déjà que leu enqupete ne devrait pas les mener à Ranucci. Bien sûr.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 09 juil. 2004, 22:00 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 05 juil. 2004, 04:29
Messages : 206
Citation :

Je cite ledit article :"Vers 21 h les gendarmes ont amené Christian Ranucci à l'hôtel de police de la rue Gioffrédo à Nice. A la même heure le commissaire principal Alessandra, de la section criminelle de la P.J. quittait Marseille pour Nice où il arrivait aux alentours de 23 heures.
Il eut un entretien d'une heure environ avec le meurtrier présumé et c'est vers minuit que le policier partait pour Marseille en compagnie de Christian Ranucci.
« De très graves soupçons pèsent sur Ranucci, a déclaré le fonctionnaire du S.R.P.J. Il n'a pas avoué avoir tué la petite Marie-Dolorès. Dans le cadre de l'enquête qui nous a été confiée par commission rogatoire du juge d'instruction nous le ramenons à Marseille afin de le confronter avec les personnes dont les témoignages font de Ranucci le suspect N" 1 »."

Donc ledit article a été écrit au moins après minuit, et avant quatre heures du matin, en tout cas, avant le bouclage du journal.
OK, au temps pour moi.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 09 juil. 2004, 22:31 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 20:17
Messages : 5301
Citation :

Mais de toute évidence il était déjà question d'une fillette le 5 à propos du témoignage Aubert sans qu'on puisse dire si les Aubert on réellement vu une fillette le jour de l'accident ou si "l'évidence" que leur paquet était une fillette leur est apparue après la découverte du corps ce qu'on peut raisonnablement penser à la lecture de cette déclaration : "J'ai vu l'homme sortir de sa 304 grise. Il tenait dans ses bras une forme blanche. J'ai cru qu'il s'agissait d'un paquet dont il voulait se débarrasser en cachette mais jamais je ne me serais douté qu'il s'agissait d'un enfant ! D'ailleurs, j'interpellais l'homme plusieurs fois..." Toutefois on peut aussi penser le contraire (c'est à dire qu'ils ont vu dès le départ un gosse mais ont simplement parlé de paquet aux gendarmes car il n'étaient pas très sûrs) à la lecture du témoignage Martinez le 6 : "l'automobiliste (M Aubert) était de retour, en me signalant que le coupé 304 s'était arrêté quelques centaines de mètres plus loin, et que le conducteur avait pris la fuite à pied dans la colline à travers les broussailles en compagnie d'un gosse"

Quoiqu'il en soit lorsqu'on prétend que la police à "inventée" une fillette le 6 après les confrontations pour fabriquer un lien entre Ranucci et la scène de crime car elle se savait le dos au mur, ce n'est pas la vérité et pourtant c'est ce qu'on trouve écrit partout. ça ne remet aucunement en cause que le témoignage Aubert est évolutif ni une possible inocence de Ranucci mais quand on dit que quelque chose est flou, il faut au moins essayer de ne pas entretenir le flou soi-même en escamotant des déclarations et des témoignages (je dis ça pour G Perrault, mais peut-être n'a t-il pas eu connaissance de cet article de Nice Matin et du témoignage Martinez).
Non ce que l'on reprochera au enquêteurs c'est d'avoir fait prétendre aux Aubert qui ne le déclarent pas avant qu'ils ont vu une enfant sortir de la voiture et Ranucci monter sur le talus. Ce qui est 1/ impossible car si lo'on en croit les distances, Ranucci ne disposait que de 15 ou 25 secondes pour s'arrêter, faire descendre la fillette et descendre lui-même par la portière passager.

2/ impensable vu le moment où ils le révèlent. Ce n'est pas ce qu'ils ont dit à Martinez car sinon Martinez l'aurait dit aux gendarmes et le corps aurait été retrouvé le 4 dans l'après-midi; non pas le 5.

Ce qu'il faut retenir du témoignage Aubert à mon avis c'est qu'ils ont pourchassé la voiture de Ranucci avec un retard de trente secondes environ. Qu'ils ont découvert la voiture arrêtée au sortir d'un virage, et qu'ils ont aperçu une forme dans les broussailles transportant un paquet.

Que cet homme ne pouvait pas être Ranucci qui sans doute lui était affalé dans la voiture.

La façon dont sont construit leur témoignage laisse à penser qu'ils ne se sont pas vraiment approché de la 304 et qu'ils n'ont pas regardé à l'intérieur.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 09 juil. 2004, 22:52 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 02 févr. 2004, 23:53
Messages : 5704
Citation :
aie...mes gros doigts !
Toi aussi? je connais quelqu'un qui a le même problème
Citation :
j'en conclu donc que le témoignage d'un enfant de 6 ans doit etre pris avec des pincettes et avec méfiance
Et pourquoi ça? Il y a un lien direct avec l'enlèvement, son témoignage devrait être pris au pied de la lettre


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 09 juil. 2004, 22:52 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 05 juil. 2004, 04:29
Messages : 206
Citation :
Non ils savent déjà que leur enquete ne devrait pas les mener à Ranucci. Bien sûr.
Pas du tout d'accord ! pour moi ils sont absolument persuadés que tous les témoins vont confondre Ranucci, à tel point qu'ils annoncent déjà à la presse qu'il est déjà quasiment confondu. Comment imaginer qu'ils fassent une telle boulette (tout comme la déclaration Cubaynes à propos du mode opératoire) s'il jugeaient les confrontations peu probables d'aboutir à quoi que ce soit. Ils savent que personne ne va reconnaitre Ranucci et ils disent à la presse "on tient le coupable !" ?
Le lien avec l'affaire Mattei/Barraco il n'a jamais été si "certain" qu'à ce moment là à cause du pull rouge dans la galerie. La 304 n'est pas un modèle courant et ils jugent sans doute la confusion avec une banale simca très probable.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 09 juil. 2004, 23:20 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 20:17
Messages : 5301
Je ne suis pas sûr qu'ils raisonnent aussi finement à ce moment là. Quand on enquête, on engrange d'abord les infos et après on examine. On a dit simca. Ils cherchent simca. Personne n'a parlé de peugeot. Et à mon avis pour eux, cela pose problème, d'autant plus qu'il FAUT que ça colle, puisqu'ils n'ont pas droit à l'erreur, qu'on les attend au tournant.

Et là déjà, ça ne colle pas tout à fait et ce que retranscrit le journaliste, c'est leur volonté plus que leur constatations véritables.

Il faudra que ça colle. Malheureusement, les pièces du puzzle ne rentrent pas bien. Mais ça, le 5 au soir, ils commencent déjà à le savoir. Il est vrai qu'ils peuvent penser encore que le pull appartient à Ranucci. Ça c'est vrai. Ce sera démenti durant la nuit.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 09 juil. 2004, 23:43 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 05 juil. 2004, 04:29
Messages : 206
Citation :
si lo'on en croit les distances, Ranucci ne disposait que de 15 ou 25 secondes pour s'arrêter, faire descendre la fillette et descendre lui-même par la portière passager.
Je veux bien vous croire mais la reconstitution de la poursuite a bien eu lieu sur place (avec la voiture de ranucci ?) et n'a pas montré de contradictions avec le témoignage Aubert quant aux distances ou au temps de l'action. Accordons lui au moins ça à cette reconstitution !

2/ impensable vu le moment où ils le révèlent. Ce n'est pas ce qu'ils ont dit à Martinez car sinon Martinez l'aurait dit aux gendarmes et le corps aurait été retrouvé le 4 dans l'après-midi; non pas le 5.

mais il dit aux gendarmes le 5 "un enfant aurait pu se trouver à bord" !
On ne peut décemment pas exclure l'hypothèse que s'il dit ça c'est parce que les Aubert lui ont dit qu'il y avait peut-être un gosse à bord, je suis désolé. D'autant que c'est ce qu'il déclare le 6 !
Et encore une fois, M Martinez ne sait pas lorsqu'il dépose la première fois qu'une gosse vient d'être enlevée. Quel intérêt, pour un accrochage, de signaler la présence d'un hypothétique gosse qu'il n'a pas vu lui même dans la voiture ?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 09 juil. 2004, 23:56 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 02 févr. 2004, 23:53
Messages : 5704
Citation :
Et encore une fois, M Martinez ne sait pas lorsqu'il dépose la première fois qu'une gosse vient d'être enlevée. Quel intérêt, pour un accrochage, de signaler la présence d'un hypothétique gosse qu'il n'a pas vu lui même dans la voiture ?
Une fille victime d'un accident qui ne pleure pas et dont on ne retrouve pas de trace dans la voiture


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 10 juil. 2004, 01:21 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 20:17
Messages : 5301
Citation :
mais Martinez dit aux gendarmes le 5 "un enfant aurait pu se trouver à bord" !
On ne peut décemment pas exclure l'hypothèse que s'il dit ça c'est parce que les Aubert lui ont dit qu'il y avait peut-être un gosse à bord, je suis désolé. D'autant que c'est ce qu'il déclare le 6 !
Et encore une fois, M Martinez ne sait pas lorsqu'il dépose la première fois qu'une gosse vient d'être enlevée. Quel intérêt, pour un accrochage, de signaler la présence d'un hypothétique gosse qu'il n'a pas vu lui même dans la voiture ?
Je pense que s'il dit cela aux gendarmes c'est pour les inciter à faire la connexion avec l'enlèvement de la fillette dont ils ont entendu parler dans les journaux. Mais ils ne disent pas aux gendarmes : la personne qui poursuivait la voiture a vu une fillette dans la voiture. Parce qu'à mon avis les Aubert ont vu un vague type dans les fourrés qui transportait un paquet, que cela les a inquiété parce qu'ils ne comprenaient pas de quoi il s'agissait.

Aux Martinez ils n'ont pratiquement rien dit sauf : on a vu la voiture arrêté, le conducteur était dans les fourrés mais voilà le numéro.

Si Martinez doit faire référence à sa propre observation et qu'il ne peut pas s'appuyer sur le témoignage des Aubert, c'est bien le signe que les Aubert 'nont rien vu.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 10 juil. 2004, 01:27 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 20:17
Messages : 5301
En plus, il y a toujours un problème de timing. La gamine est enlevée vers 11h. Bon Spinelli dit 10h50, on va aller jusqu'à 11h10. À onze quinze M. Rambla est revenu et la gamine a déjà disparu.

11h10, le type doit filer s'il a la gamine à bord. Il arrive sans doute sur les lieux à 11h30. Qu'est-ce qui peut se passer, c'est assez simple à imaginer. Elle n'a rien dit de tout le voyage et là la voiture s'arrête, elle ouvre la portière et tente de s'enfuir. Le type la rattrape. Elle a dû mourir à ce moment là.

Ben il est 11h45.

Donc l'accident à 12h15, cela fait une demi heure que la gamine est morte. Donc la gamine morte, est-ce le paquet que les Aubert ont vu ? Mystère. C'est possible ce qui voudrait dire que le corps a été transporté. Qu'elle n'est pas morte là.

Toujours le même problème, on n'a pas retrouvé la mare de sang.

Mais pour que la gamine soit en vie à 12h15, il faut imaginer comme le font les enquêteurs que le ravisseur s'est arrêté en route pour pique-niquer. c'est tout de même peu probable.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 10 juil. 2004, 09:18 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 03 juil. 2004, 12:59
Messages : 28
Citation :
Citation :
si lo'on en croit les distances, Ranucci ne disposait que de 15 ou 25 secondes pour s'arrêter, faire descendre la fillette et descendre lui-même par la portière passager.
Je veux bien vous croire mais la reconstitution de la poursuite a bien eu lieu sur place (avec la voiture de ranucci ?) et n'a pas montré de contradictions avec le témoignage Aubert quant aux distances ou au temps de l'action. Accordons lui au moins ça à cette reconstitution !

2/ impensable vu le moment où ils le révèlent. Ce n'est pas ce qu'ils ont dit à Martinez car sinon Martinez l'aurait dit aux gendarmes et le corps aurait été retrouvé le 4 dans l'après-midi; non pas le 5.

mais il dit aux gendarmes le 5 "un enfant aurait pu se trouver à bord" !
On ne peut décemment pas exclure l'hypothèse que s'il dit ça c'est parce que les Aubert lui ont dit qu'il y avait peut-être un gosse à bord, je suis désolé. D'autant que c'est ce qu'il déclare le 6 !
Et encore une fois, M Martinez ne sait pas lorsqu'il dépose la première fois qu'une gosse vient d'être enlevée. Quel intérêt, pour un accrochage, de signaler la présence d'un hypothétique gosse qu'il n'a pas vu lui même dans la voiture ?
Je vais rabacher mon idée encore une fois, je suis tétu ;o)
Si Martinez rajoute ce renseignement on ne peut plus vague, c'est certainement que les Aubert lui ont parlé. Là tu as raison. Mais pour que ca colle, c'est entre le 4 et le 5, par téléphone certainement. Et pas le jour de l'accident, à la pomme. Car là, Martinez fera une déclaration qui ne laisse aucun doute "l'hom était seul à bord". Si les Aubert lui avaient parlé de la môme, il est inconcevable que Martinez dise celà..


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 10 juil. 2004, 11:14 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 05 juil. 2004, 04:29
Messages : 206
Citation :
Je vais rabacher mon idée encore une fois, je suis tétu ;o)
Si Martinez rajoute ce renseignement on ne peut plus vague, c'est certainement que les Aubert lui ont parlé. Là tu as raison. Mais pour que ca colle, c'est entre le 4 et le 5, par téléphone certainement. Et pas le jour de l'accident, à la pomme. Car là, Martinez fera une déclaration qui ne laisse aucun doute "l'hom était seul à bord". Si les Aubert lui avaient parlé de la môme, il est inconcevable que Martinez dise celà..
Au départ je pensais que le 3, M. Martinez aurait pu dire aux gendarmes quelque chose du genre "l'individu me semblait seul à bord mais des témoins m'ont dit l'avoir vu avec un paquet ou un gosse" et le gendarme, n'ayant pas pour habitude de prendre en considération des témoignages indirects et flous n'aurait retenu que le "me paraissait seul à bord". Mais comme le dit Gihel, dans ce cas, le gendarme apprenant quelques heures plus tard l'enlèvement d'une môme dans une voiture grise aurait bien évidemment engagé des recherches massives dès le 3. Donc on peut supposer que le 3, soit M Martinez ne sait rien d'autre soit il l'a passé sous silence à la gendarmerie car ça ne semblait pas, dans le cadre d'une recherche de véhicule, d'une importance cruciale.

Ensuite, effectivement on peut penser que M Aubert a appelé M Martinez en renfort le 5 au matin (car M Martinez déclare n'avoir eu connaissance du rapt que le 5 au matin). Ce coup de fil aurait lieu donc après que M Aubert ait échoué à mobiliser la cavalerie le 4 avec son histoire de paquet, en disant à M Martinez quelque chose dans le genre "j'ai vu une scène louche (paquet ? enfant ?), ça pourrait coller avec le rapt, si on appelle à deux on a plus de chances d'être entendu".
Rien ne le confirmerait mais ce n'est pas improbable.

Le hic dans cette affaire (ou dans ce qu'on en connait) c'est qu'il y a tellement de trous que RIEN n'est improbable. La culpabilité est probable, l'innocence est probable. Pour faire un jeu de mot douteux, certains ont sans doute un avis tranché sur la question mais perso je n'y arrive pas.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 10 juil. 2004, 11:23 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 02 févr. 2004, 23:53
Messages : 5704
Citation :
La culpabilité est probable, l'innocence est probable
Il faut que la culpabilité soit certaine et non probable.Du moment qu'elle est probable c'est qu'il y a quelque chose qui ne colle pas


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 10 juil. 2004, 11:48 
J'imagine mal de toutes façons un gosse de six ans déclarer (pancarte humour) "le ravisseur avait les cheveux chatains clairs qui ont tendance à boucler, le nez un peu arqué lui fait un profil tourmenté mais la face est harmonieuse et ses traits ont conservé le délié de l'adolescence"
Pour un gosse de six ans, des cheveux chatains c'est "des cheveux foncés" ou "des cheveux noirs" et "des cheveux courts" ça veut dire "des cheveux pas long, pas comme ceux du chanteur de Led Zeppelin
Citation :
Et pourquoi ça? Il y a un lien direct avec l'enlèvement, son témoignage devrait être pris au pied de la lettre
ben c'est pas qu'a écrit lae texte ci-dessus, c'est dalhakani en personne, c'est lui qui qu'un gosse de 6 ans peut confondre des cheveux chatains clairs avec des noirs, par exemple, donc j'en ai conclu que dalhakani écrivait que le témoignage d'un enfant de 6 ans pouvait étre sujet a caution


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 10 juil. 2004, 12:03 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 05 juil. 2004, 04:29
Messages : 206
Citation :
Il faut que la culpabilité soit certaine et non probable.
et ça me semble la moindre des choses avant que de songer à guillotiner quiconque ! on est bien d'accord.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 108 messages ]  Aller à la page Précédente 14 5 6 7 8 Suivante

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com