Nous sommes le 20 nov. 2018, 08:22

Heures au format UTC




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 45 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3
Auteur Message
 Sujet du message :
Message non luPosté : 28 janv. 2007, 12:43 
Citation :
[...]

film pour film... rien n'est à écarter, et je maintiens, même dans le silence général et intense sur ce forum : l'affaire Gallardo en juillet 76, le jour même où Mre Lombard est à l'Elysée, affaire non résolue, dont on ne trouve aujourd'hui aucune trace, c'est très bizarre...


Vous parlez souvent de l'affaire Gallardo comme constituant un élément suspect et qui pourrait avoir un lien avec l'affaire Ranucci. Apparemment, je crois vous l'avoir dit, je n'y vois aucun lien vraiment probant, à part le fait que les choses se sont passées dans la même région.

Mais je me dis que, si vous insistez tellement sur cette affaire, c'est que vous devez avoir de bonnes raisons. Je voudrais donc en avoir le coeur net :

Que voulez-vous dire exactement lorsque vous dites que cette affaire est bizarre et qu'on n'en trouve aucune trace ?

Vous avez essayé d'obtenir des informations et on vous a dit que le dossier n'existait pas ? Qu'il avait été détruit ? On a fait semblant de ne pas comprendre de quoi vous parlez ? Tous vos courriers sont restés sans réponse ?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 28 janv. 2007, 13:07 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 13 avr. 2005, 05:45
Messages : 4412
Localisation : Paris
Citation :
[...]

Vous parlez souvent de l'affaire Gallardo comme constituant un élément suspect et qui pourrait avoir un lien avec l'affaire Ranucci. Apparemment, je crois vous l'avoir dit, je n'y vois aucun lien vraiment probant, à part le fait que les choses se sont passées dans la même région.

Mais je me dis que, si vous insistez tellement sur cette affaire, c'est que vous devez avoir de bonnes raisons. Je voudrais donc en avoir le coeur net :

Que voulez-vous dire exactement lorsque vous dites que cette affaire est bizarre et qu'on n'en trouve aucune trace ?

Vous avez essayé d'obtenir des informations et on vous a dit que le dossier n'existait pas ? Qu'il avait été détruit ? On a fait semblant de ne pas comprendre de quoi vous parlez ? Tous vos courriers sont restés sans réponse ?
Il y a toujours un fil sur cette affaire sur le forum "affaires criminelles".

Voila donc une affaire d'enlèvement d'enfant en région méridionale qui se termine par la découverte de l'enfant mort par noyade...

Cette affaire éclate fin juillet 1976, dans les derniers jours de la vie de Ranucci.

Karen Osswald décrit une grande agitation médiatique... Peu de traces en subsistent ...

Les avocats de Ranucci ne réagissent pas... l'enquête sur le meurtre de Vincent Gallardo n'aboutit pas ...

La réponse des "culpabilistes" est toujours la même : montrez nous des preuves que ces deux affaires pourraient être liées...

Les questions sur cette affaire se heurtent à un manque de documents..


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 28 janv. 2007, 13:40 
Je ne demande pas de preuves ! Je demande simplement ce qui peut être considéré comme vraiment suspect dans cette affaire.

L'enquête n'a jamais abouti : c'est le cas d'une multitude d'affaires non résolues.

L'enlèvement a eu lieu le jour même de la visite de Lombard à l'Elysée : à moins de verser dans des explications de roman, je n'y vois qu'une coïncidence.

Les avocats de CR ne réagissent pas : ils n'ont de toute manière pas été trés réactifs d'un bout à l'autre de la procédure, c'est bien le moins qu'on puisse dire.
Et qu'auraient-ils pu dire ou faire : Que le fait qu'un autre enfant avait été enlevé et tué prouvait l'innocence de CR ?
Pour être crédibles, il aurait fallu que les circonstances de l'enlèvement ou du meurtre aient présenté au moins quelques similitudes avec celui de
MDL. Mais, sauf informations que j'ignore mais ne demande qu'à connaître, cet enlèvement suivi de meurtre, à part la proximité géographique, ne ressemblait ni plus ni moins à celui de MD que la plupart des enlèvements suivis de meurtre commis un peu partout en France.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 28 janv. 2007, 14:17 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 13 avr. 2005, 05:45
Messages : 4412
Localisation : Paris
Réponse à Danou :
Citation :
Je ne demande pas de preuves ! Je demande simplement ce qui peut être considéré comme vraiment suspect dans cette affaire.
Pour l'exigence de preuves je ne parlais pas de vous, mais d'un ex-journaliste qui en exigeait sur le fil Vincent Gallardo du forum "justice"... La loi pour réviser demande des éléments de doute (mais ne les reconnait pas), les "culpabilistes" font de la surenchère et demandent des preuves...

Citation :
L'enquête n'a jamais abouti : c'est le cas d'une multitude d'affaires non résolues.
Oui, mais enfin... affaire Ranucci en phase terminale, affaire P.Henry en cours... pourquoi était ce si important de trouver un coupable en 74 et plus en 76 ... ?

Citation :
L'enlèvement a eu lieu le jour même de la visite de Lombard à l'Elysée : à moins de verser dans des explications de roman, je n'y vois qu'une coïncidence.


Le mot "roman" a vraiment sur ce forum un sens péjoratif ... dans cette coïncidence je voyais la possibilité d'une provocation...
Citation :
Les avocats de CR ne réagissent pas : ils n'ont de toute manière pas été trés réactifs d'un bout à l'autre de la procédure, c'est bien le moins qu'on puisse dire.
Et qu'auraient-ils pu dire ou faire : Que le fait qu'un autre enfant avait été enlevé et tué prouvait l'innocence de CR ?
Prouver, prouver, toujours prouver... C'est sans doute parce que l'accusation n'a rien prouvé du tout qu'il faudrait aujourd'hui prouver a contrario l'innocence de Ranucci. Le doute suffit.

Pour juger du travail des avocats de Ranucci, il faut se pencher aussi sur le statut de la défense dans une procédure judiciaire... Voir ce qu'en dit JF le Forsonnay... mais, OK, ils n'ont pas été très réactifs...
Citation :
Pour être crédibles, il aurait fallu que les circonstances de l'enlèvement ou du meurtre aient présenté au moins quelques similitudes avec celui de
MDL. Mais, sauf informations que j'ignore mais ne demande qu'à connaître, cet enlèvement suivi de meurtre, à part la proximité géographique, ne ressemblait ni plus ni moins à celui de Marie-Dolorès que la plupart des enlèvements suivis de meurtre commis un peu partout en France.
Des similitudes il y en a, du moins de ce qu'on peut en savoir avec le peu de traces qui restent de cette affaire. En fait votre phrase me choque en ce sens qu'elle semble banaliser les meurtres d'enfants...

Mais ce sujet a déja été abordé dans le forum justice, la :

http://www.justice-affairescriminelles. ... lardo.html

Il n'y a que 2 pages, intéressantes...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 28 janv. 2007, 18:40 
Banaliser les meurtres d'enfants ? Sincèrement, Webrider ...

Il me semble pourtant que ce que je voulais exprimer était assez clair : je voulais dire par là que l'enlèvement et le meurtre du petit Vincent ne présentaient pas plus d'éléments communs avec celui ceux de MD que d'autres drames du même type. Malheureusement pas uniques, puisqu'il faut vraiment faire une explication de texte.
Si vous tenez absolument à voir dans cette phrase une banalisation et une indifférence aux meurtres d'enfants ... que voulez-vous que je vous dise !?!

Je ne vois pas de convergences frappantes entre les deux affaires. J'en aurais vues si, par exemple, on avait vu le petit garçon parler - le jour de l'enlèvement ou quelques jours avant - avec un inconnu qui (à défaut de porter un pull rouge) aurait plus ou moins correspondu par son signalement avec la description de l'HPR faite par Martel. Ou encore, si on avait vu un type en Simca grise roder dans les environs. Si le ravisseur avait utilisé un prétexe proche du chien noir. Si l'enfant avait été poignardé. Si l'enfant avait été une fille. Que sais-je ! Mais là, franchement, les similitudes sont plutôt maigres.

Je ne dis pas qu'il soit absolument exclu qu'il y ait un lien avec l'affaire MDR. Je dis qu'en l'état actuel des choses, rien ne permet de faire ce lien.

Ou alors, il y a des choses que je ne sais pas.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 28 janv. 2007, 18:50 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 13 avr. 2005, 05:45
Messages : 4412
Localisation : Paris
Citation :
Banaliser les meurtres d'enfants ? Sincèrement, Webrider ...

Il me semble pourtant que ce que je voulais exprimer était assez clair : je voulais dire par là que l'enlèvement et le meurtre du petit Vincent ne présentaient pas plus d'éléments communs avec celui ceux de Marie-Dolorès que d'autres drames du même type. Malheureusement pas uniques, puisqu'il faut vraiment faire une explication de texte.
Si vous tenez absolument à voir dans cette phrase une banalisation et une indifférence aux meurtres d'enfants ... que voulez-vous que je vous dise !?!

Je ne vois pas de convergences frappantes entre les deux affaires. J'en aurais vues si, par exemple, on avait vu le petit garçon parler - le jour de l'enlèvement ou quelques jours avant - avec un inconnu qui (à défaut de porter un pull rouge) aurait plus ou moins correspondu par son signalement avec la description de l'HPR faite par Martel. Ou encore, si on avait vu un type en Simca grise roder dans les environs. Si le ravisseur avait utilisé un prétexe proche du chien noir. Si l'enfant avait été poignardé. Si l'enfant avait été une fille. Que sais-je ! Mais là, franchement, les similitudes sont plutôt maigres.

Je ne dis pas qu'il soit absolument exclu qu'il y ait un lien avec l'affaire Marie-Dolorès RAMBLA. Je dis qu'en l'état actuel des choses, rien ne permet de faire ce lien.

Ou alors, il y a des choses que je ne sais pas.
Je ne voulais pas vous blesser, simplement la phrase
Citation :
cet enlèvement suivi de meurtre, à part la proximité géographique, ne ressemblait ni plus ni moins à celui de Marie-Dolorès que la plupart des enlèvements suivis de meurtre commis un peu partout en France.


m'était apparue un peu trop froide...

Il n'y a pas de loi de ressemblance entre des faits, il y a ici cependant une troublante concordance de dates.

Enfin, sur le fil de l'autre forum, vous trouverez d'autres convergences notammant sur la façon dont Vincent gallardo aurait été abordé... le sujet n'est pas long...

Revoici le lien :

http://www.justice-affairescriminelles. ... lardo.html


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 28 janv. 2007, 19:40 
Citation :

Il n'y a pas de loi de ressemblance entre des faits, il y a ici cependant une troublante concordance de dates.

De dates ? Vous voulez dire le fait que l'enlèvement avait eu lieu le jour où Lombard était allé voir Valéry Giscard d'Estaing à l'Elysée ?
Pour y voir un quelconque pied-de -nez du "véritable assassin", il faudrait déjà admettre que ce dernier connaissait la date de cette visite de Lombard à Valéry Giscard d'Estaing. Je ne pense pas qu'elle ait été annoncée dans la presse.

Enfin, sur le fil de l'autre forum, vous trouverez d'autres convergences notammant sur la façon dont Vincent gallardo aurait été abordé... le sujet n'est pas long...

Revoici le lien :

http://www.justice-affairescriminelles. ... lardo.html


Je suis allée sur le lien et n'ai absolument rien trouvé qui témoigne de la façon dont Vincent Gallardo aurait été abordé.
Je n'y ai trouvé qu'un post de Jess67 qui dit avoir téléphoné avec un journaliste qui lui aurait dit être certain que c'était l'HPR qui avait fait le coup pour Vincent Gallardo, sans autre précision.
Et de quelqu'un d'autre qui voit dans le fait que les 2 enfants "aient été tués 2 jours après" un élément suffisant pour affirmer que les 2 affaires sont liées.
Comme présomptions, c'est un peu maigre.

Même Gihel n'y croit pas. Gihel a en effet écrit :
Citation :
Quand je dis : ce qui rapproche les deux affaires, il n'y a pas véritablement de réponses. Marie-Dolorès très vraisemblablement n'a pas été tuée deux jours après, mais aussitôt. A mon avis, à 11h40 elle était morte le lundi 3 juin.

Le fait que l'on retrouve les corps deux jours après ne fait pas coïncidence entre les affaires. Ce qui ferait coïncidence, c'est la méthode de l'enlèvement par exemple : si vincent gallardo a été enlevé avec la technique du chien qu'on cherche, oui il y a coïncidence, si il a été enlevé par une voiture aussi, mais de façon plus vague.

Si c'est seulement cela, il n'y a pas de lien entre les deux affaires. Et je ne le ferais pas.

D'ailleurs l'homme au pull-over rouge n'a jamais cherché à faire accuser à mon avis, ce sont les coïncidences qui ont servi à cela. Mais cela ne va pas au-delà.


Je suis d'accord avec lui. Le fait est assez rare pour que je le relève.

Je suppose qu'on n'a jamais trouvé l'assassin du petit Vincent parce qu'il n'y a eu aucun témoin de l'enlèvement, donc aucune piste exploitable.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 28 janv. 2007, 19:48 
Je serais déjà plus encline à voir un possible lien avec l'affaire Ludovic Janvier, à Grenoble.
Il semble bien que cet enfant ait réellement été enlevé sous le prétexte du chien noir. De plus, le suspect arrêté, puis relâché, Guy Romero, présenterait - selon ceux qui ont vu sa photo - des similitudes avec la description de l'HPR faite par Martel.

Je n'en sais pas assez sur cette affaire pour en conclure quoi que ce soit, mais, si l'on veut absolument chercher des similitudes entre l'affaire MDR et d'autres affaires, l'affaire Janvier me paraît présenter un "dossier" un peu plus étoffé que l'affaire Gallardo.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 28 janv. 2007, 20:10 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 19:17
Messages : 5301
On ne peut pas mettre en comparaison les deux affaires selon moi.

Ce qui trouble dans l'affaire Gallardo, c'est qu'elle survient au moment même où on en a besoin pour forcer la main de Giscard.

Et cet enlèvement ressemble plus à une exécution qu'autre chose.

L'affaire Janvier elle, réunit un contexte qui effectivement donne à penser qu'on pourrait peut-être se trouver devant le même personnage.

SGDG

_________________
L'adn du sang se trouvant sur le pantalon bleu doit être analysé et comparé avec celui de Mme Mathon, c'est notre exigence pour connaître la vérité.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 28 janv. 2007, 20:11 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 13 avr. 2005, 05:45
Messages : 4412
Localisation : Paris
Citation :
Je serais déjà plus encline à voir un possible lien avec l'affaire Ludovic Janvier, à Grenoble.
Il semble bien que cet enfant ait réellement été enlevé sous le prétexte du chien noir. De plus, le suspect arrêté, puis relâché, Guy Romero, présenterait - selon ceux qui ont vu sa photo - des similitudes avec la description de l'HPR faite par Martel.

Je n'en sais pas assez sur cette affaire pour en conclure quoi que ce soit, mais, si l'on veut absolument chercher des similitudes entre l'affaire Marie-Dolorès RAMBLA et d'autres affaires, l'affaire Janvier me paraît présenter un "dossier" un peu plus étoffé que l'affaire Gallardo.
Je ne suis pas sensible à cet aspect concurrentiel entre des affaires plus ou moins proches...

Possible qu'il y ait davantage de points communs de l'une à l'autre, mais pourquoi mettre en compétition des "convergences". Ne vaudrait il pas mieux se pencher sérieusement sur chaque dossier... Effectivement, l'affaire Ludovic Janvier présente des similituides avec celle de Marseille. Mais cela n'exclut pas de se poser des questiosn sur la façon dont on a escamoté l'affaire Gallardo.

Et puis, non, il ne s'agit pas de vouloir absolument chercher des similitudes. Il s'agit de savoir si les points communs que l'on constate : dates, régions, victime, approche du ravisseur, tels qu'on les connait, permettent de se poser des questions...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 29 janv. 2007, 13:42 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 07 juil. 2006, 13:45
Messages : 1282
Localisation : Vitrolles
Citation :
Je serais déjà plus encline à voir un possible lien avec l'affaire Ludovic Janvier, à Grenoble.
Il semble bien que cet enfant ait réellement été enlevé sous le prétexte du chien noir. De plus, le suspect arrêté, puis relâché, Guy Romero, présenterait - selon ceux qui ont vu sa photo - des similitudes avec la description de l'HPR faite par Martel.

Je n'en sais pas assez sur cette affaire pour en conclure quoi que ce soit, mais, si l'on veut absolument chercher des similitudes entre l'affaire Marie-Dolorès RAMBLA et d'autres affaires, l'affaire Janvier me paraît présenter un "dossier" un peu plus étoffé que l'affaire Gallardo.
Et Romero (le principal accusé dans l'affaire Janvier, mais qui a bénéficié d'un non lieu au bénéfice du doute) a invoqué pour se disculper d'une autre affaire de moeurs, "l'erreur judiciaire Ranucci" (vous voulez faire de moi un nouveau Ranucci, a t-il lancé aux juges )
Une coincidence de plus ...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 29 janv. 2007, 18:01 
Citation :
[...]

Et Romero (le principal accusé dans l'affaire Janvier, mais qui a bénéficié d'un non lieu au bénéfice du doute) a invoqué pour se disculper d'une autre affaire de moeurs, "l'erreur judiciaire Ranucci" (vous voulez faire de moi un nouveau Ranucci, a t-il lancé aux juges )
Une coincidence de plus ...


Je ne verrais pas forcément dans cette remarque un élément permettant de relier l'affaire Romero à l'affaire Ranucci, je dirais presque au contraire. Car j'imagine que, si Romero - parlons par hypothèse - avait été le véritable assassin (peut-être l'HPR) de MDR, il se serait bien gardé d'évoquer Ranucci.

L'affaire Ranucci et surtout le livre de Perrault avaient fait suffisamment de bruit pour que Romero ait entendu parler des rumeurs d'erreurs judiciaires. Cela suffit amplement à expliquer qu'il y ait fait allusion.

Dommage que Martel ne soit plus de ce monde, il aurait quand même été intéressant de lui montrer la photo de Romero pour voir s'il reconnaissait son "gabarit".


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 29 janv. 2007, 21:23 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 19:17
Messages : 5301
Je ne suis pas tout à fait d'accord avec votre raisonnement. Au contraire, c'était très bien joué : si vous m'entraînez là, je vous révèle d'autres choses que l'administration judiciaire ne veut surtout pas soulever.

C'est d'ailleurs à partir du moment où cette affaire est évoquée, que tout cesse. Cela peut n'être qu'une coïncidence. Mais cela peut révéler tout aussi bien le contraire de ce que vous avancez.

_________________
L'adn du sang se trouvant sur le pantalon bleu doit être analysé et comparé avec celui de Mme Mathon, c'est notre exigence pour connaître la vérité.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 30 janv. 2007, 09:14 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 07 juil. 2006, 13:45
Messages : 1282
Localisation : Vitrolles
Citation :
Je ne suis pas tout à fait d'accord avec votre raisonnement. Au contraire, c'était très bien joué : si vous m'entraînez là, je vous révèle d'autres choses que l'administration judiciaire ne veut surtout pas soulever.

C'est d'ailleurs à partir du moment où cette affaire est évoquée, que tout cesse. Cela peut n'être qu'une coïncidence. Mais cela peut révéler tout aussi bien le contraire de ce que vous avancez.
Je pense comme Gihel
Quant au tapage qu'aurait fait le pull rouge (livre et film), je ne sais pas trop : perso, et pourtant j'habitais la région de Marseille et avait a peu près le même age que Ranucci, je n'en ai entendu parler que très récemment. Et je peux te dire que la plupart des jeunes que je fréquentais à l'époque où le livre et le film sont sortis s'enfoutaient royalement de cette affaire. Je ne me souviens pas d'en avoir jamais parlé avec mes connaissances (à l'époque).
Mais peut-être que dans la région de Marseille, ce film et ce livre ont été censurés ??


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 30 janv. 2007, 10:16 
Gihel, Joaquín,

Oui, je ne dis pas le contraire. On peut voir également les choses comme vous le dites.
Si l'on suppose Romero coupable, sa remarque pouvait évidemment aussi être d'une suprême habileté. La personnalité de Romero était-elle de nature à générer ce genre de subtilité, qui serait plutôt le fait d'un tempérament secondaire que primaire ? Je ne sais pas, car j'ignore tout sur le personnage.

En ce qui concerne le livre de Perrault, je vivais à l'époque en Allemagne, avais achété le bouquin pendant des vacances en France parce que j'en avais entendu parler sur France Inter et que l'affaire m'avait frappée en raison de ce fameux communiqué sur la non-reconnaissance par les Aubert qui m'était resté à l'esprit (et qui constitue aujourd'hui encore l'un des éléments qui m'empêchent de me ranger résolument parmi les culpabilistes). Je peux simplement affirmer que ce livre avait été lu par toute la communauté française de la ville où j'habitais et faisait l'objet de débats passionnés.
Quand je rentrais en France, je constatais que tout le monde ne l'avait pas lu mais que rares étaient ceux qui n'en avaient pas entendu parler.
Même ceux qui ne l'avaient pas lu et qui ne s'intéressaient pas à l'affaire avaient capté l'idée générale d'un homme vêtu d'un POR et qui serait le véritable assassin.
Cela dit, je pense qu'on peut trouver de nos jours encore tous les cas de figures. Marc a bien parlé à Caron (photo Wittlich), qui n'avait jamais entendu parler de sa vie de l'affaire Ranucci !


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 45 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3

Heures au format UTC


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com