Nous sommes le 19 oct. 2018, 21:42

Heures au format UTC+01:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 518 messages ]  Aller à la page 1 2 3 4 535 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message :
Message non luPosté : 11 janv. 2008, 16:34 
Post adressé à dv :

Je viens de tomber par hasard sur votre signature, que je n'avais pas encore remarquée :


Curieuse idée que celle de se débarrasser de son propre couteau tâché de sang près du lieu d'un crime lorsqu'on a rien à se reprocher.

C'est curieux, je me ferais plutôt le raisonnement inverse : il me semble que, si j'avais commis un crime et voulais échapper à la justice, j'irais jeter le couteau à 200 km, et autant que possible dans la mer du haut d'une falaise.

Certes, dans l'hypothèse où CR serait coupable (je parle d'un coupable conscient, pas d'un coupable amnésique qui ne sait pas pourquoi son couteau est taché de sang), on pourrait éventuellement imaginer qu'il ait enterré ce couteau dans le tas de tourbe (qui est quand même assez grand, je vous assure !) avant de se rendre compte qu'il était embourbé et ne pourrait pas repartir sans être repéré.
Car si CR avait pu repartir ni vu ni connu, cette cachette n'aurait finalement pas été si mauvaise que ça. Sans le signalement de Guazzone, on aurait certainement inquiété CR, car son numéro avait tout de même été relevé par les Aubert et sa voiture repérée à l'aplomb (ou à 30 m selon les théories) du corps, ce qui faisait quand même de lui un suspect. Mais serait-on allé cherché l'arme du crime jusque dans cette propriété ?

Je dirais donc que l'enfouissement du couteau dans le tas de tourbe pouvait éventuellement se défendre, même coupable. Mais elle me paraît tout de même assez invraisemblable. Moi, en tout cas, je l'aurais jeté le plus loin possible.
Et si j'avais été innocent, je l'aurais lavé et conservé, en me posant quand même pendant longtemps des questions sur le pourquoi de ce sang sur le couteau.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 22 janv. 2008, 20:22 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 21:13
Messages : 3530
Citation :
Certes, dans l'hypothèse où CR serait coupable (je parle d'un coupable conscient, pas d'un coupable amnésique qui ne sait pas pourquoi son couteau est taché de sang), on pourrait éventuellement imaginer qu'il ait enterré ce couteau dans le tas de tourbe (qui est quand même assez grand, je vous assure !) avant de se rendre compte qu'il était embourbé et ne pourrait pas repartir sans être repéré.
Ce qui ne cesse pas de m'intriguer, devant cet endroit "quand même assez grand", c'est de savoir comment Ranucci aurait pu désigner l'endroit où était caché le couteau et fourni des détails pour le retrouver.
Il n'y a de "désignation" ni de "détails" nulle part dans le dossier.
Ni dans les aveux, ni dans les auditions devant le juge.
Et même pas non plus dans le pv de reconstitution du 24 juin alors que c'est le jour J et l'heure H pour le faire, sans aucune possibilité d'excuse par l'erreur, l'oubli ou que sais-je encore puisque c'est pour ça que tout ce beau monde est là.

_________________
Argumenter avec les imbéciles, c'est comme jouer aux échecs avec un pigeon.
D'abord, le pigeon va renverser les pièces et chier sur l'échiquier.
Puis, il se pavanera comme s'il avait gagné la partie.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 22 janv. 2008, 20:54 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 02 févr. 2004, 22:53
Messages : 5704
Citation :
Curieuse idée que celle de se débarrasser de son propre couteau tâché de sang près du lieu d'un crime lorsqu'on a rien à se reprocher.
De toute façon cette phrase n'a aucun sens.
On part d'un postulat et on colle ce qu'on veut dessus, ça ne rime à rien.
On peut faire le même genre de phrase avec n'importe qui se trouvait sur les lieux.
Si on a rien à se reprocher pourquoi s'interroger sur le fait de cacher un couteau à cet endroit.
A partir du moment où on se pose une question sur ce couteau, c'est parce qu'on pense qu'on a quelquechose à se reprocher.

_________________
grruuuuuuiiiiiiiiiiiccccccckkkkkkkkkkk
Membre du conseil de l'ordre des marabouts de la forêt sacrée en Afrique de l'Ouest


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 22 janv. 2008, 23:04 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 21:13
Messages : 3530
Citation :
Citation :
Curieuse idée que celle de se débarrasser de son propre couteau tâché de sang près du lieu d'un crime lorsqu'on a rien à se reprocher.
De toute façon cette phrase n'a aucun sens.
On part d'un postulat et on colle ce qu'on veut dessus, ça ne rime à rien.
On peut faire le même genre de phrase avec n'importe qui se trouvait sur les lieux.
Si on a rien à se reprocher pourquoi s'interroger sur le fait de cacher un couteau à cet endroit.
A partir du moment où on se pose une question sur ce couteau, c'est parce qu'on pense qu'on a quelquechose à se reprocher.
De plus, quant bien même il se serait "débarrassé de son propre couteau tâché de sang", on ne peut rien affirmer de plus puisque, ne connaissant pas l'heure de la mort de l'enfant, le lieu en question n'est pas forcément celui d'un crime au moment où il se serait débarrassé ...

_________________
Argumenter avec les imbéciles, c'est comme jouer aux échecs avec un pigeon.
D'abord, le pigeon va renverser les pièces et chier sur l'échiquier.
Puis, il se pavanera comme s'il avait gagné la partie.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 22 janv. 2008, 23:42 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 02 févr. 2004, 22:53
Messages : 5704
Et moi je n'arrive pas à faire le lien avec les éléments que nous avons entre le couteau ensanglanté et le crime.
Un élément concrêt et indéniable.
J'aimerais que dv ou d'autre me fasse part de sa théorie pour faire ce lien

_________________
grruuuuuuiiiiiiiiiiiccccccckkkkkkkkkkk
Membre du conseil de l'ordre des marabouts de la forêt sacrée en Afrique de l'Ouest


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 18 mars 2009, 23:13 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 07 mars 2009, 22:37
Messages : 476
Localisation : Belgique
Citation :
[...]
Ce qui ne cesse pas de m'intriguer, devant cet endroit "quand même assez grand", c'est de savoir comment Ranucci aurait pu désigner l'endroit où était caché le couteau et fourni des détails pour le retrouver.
Il n'y a de "désignation" ni de "détails" nulle part dans le dossier.
Ni dans les aveux, ni dans les auditions devant le juge.
Et même pas non plus dans le pv de reconstitution du 24 juin alors que c'est le jour J et l'heure H pour le faire, sans aucune possibilité d'excuse par l'erreur, l'oubli ou que sais-je encore puisque c'est pour ça que tout ce beau monde est là.
Je me permet de reprendre un ancien poste concernant le couteau.
Et oui, Ranucci a bien avoué et montré l'endroit ou était était enfoncé le couteau,Henri vous dite qu'il n'a pas donné de détail ,dans ses aveux il déclare

"j'ai pris un couteau automatique qui se trouvait dans la poche de mon pantalon j'ai ouvert le couteau en appuyant sur le bouton"

mais encore:

"après avoir remis le couteau dans ma poche (tâche de sang dans la poche) je me suis remis au volant"
Ses deux phrase a elle seule dise bien que le couteau lui appartient

je doute que ce soit par hasard que les gendarmes ait eu l'idée de chercher a cet endroit.
Il faut croire qu'il s'est bien expliqué

_________________
Il a connu l'agression mais il n'a jamais appris la haine.
Le pouvoir de choisir entre le bien et le mal est à la portée de tous.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 18 mars 2009, 23:30 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 20:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
Comme vous le dites, c'est dans les aveux, et vous avez déjà pu vous rendre compte de ce que sont les aveux : le plan, par exemple !

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 18 mars 2009, 23:34 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 20:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
Citation :
je doute que ce soit par hasard que les gendarmes ait eu l'idée de chercher a cet endroit.
Non, ce n'est pas hasard !

tout simplement, si le couteau a été découvert la veille, comme le suggère le gendarme rencontré par G Bouladou, la description du couteau était connue des enquêteurs lorsqu'ils ont interrogé C Ranucci

Et si ce couteau a été replanté pour être découvert "officiellement" le 6 juin après les aveux, les enquêteurs savaient pertinemment où chercher

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 18 mars 2009, 23:51 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 07 mars 2009, 22:37
Messages : 476
Localisation : Belgique
Citation :
Citation :
je doute que ce soit par hasard que les gendarmes ait eu l'idée de chercher a cet endroit.
Non, ce n'est pas hasard !

tout simplement, si le couteau a été découvert la veille, comme le suggère le gendarme rencontré par G Bouladou, la description du couteau était connue des enquêteurs lorsqu'ils ont interrogé C Ranucci

Et si ce couteau a été replanté pour être découvert "officiellement" le 6 juin après les aveux, les enquêteurs savaient pertinemment où chercher
Pourquoi rechercher un couteau le 5 alors que les gendarmes sont seulement au courant des blessure par arme blanche le 6 lors des aveux de Ranucci (d'après les déclarations du docteur Veuillet)

Pourquoi faire un cinéma de recherche pendant 2h
si Ranucci déclare a 17h le couteau est la,à 17h15 max le couteau est retrouvé (si l'on s'en tiend a votre a votre théorie)

On découvre le cadavre le 5 on aurait retrouvé le couteau le 5
expliqué moi pourquoi le replanter dans la tourbe pour le reprendre le 6
c'est pour moi un non sens.
Nombreuse sont les enquêtes ou l'on trouve un cadavre et l'arme du crime presque dans le même temp c'est pas pour ca qu'on va le dissimulé pour le retrouvé le jour d'après????

_________________
Il a connu l'agression mais il n'a jamais appris la haine.
Le pouvoir de choisir entre le bien et le mal est à la portée de tous.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 19 mars 2009, 00:21 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 20:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
Citation :
Pourquoi rechercher un couteau le 5 alors que les gendarmes sont seulement au courant des blessure par arme blanche le 6 lors des aveux de Ranucci (d'après les déclarations du docteur Veuillet)
ils ne le "recherchent" pas le 5 juin, ils le trouvent incidemment en faisant une enquête dans la champignonnière
Citation :
Pourquoi faire un cinéma de recherche pendant 2h
si Ranucci déclare a 17h le couteau est la,à 17h15 max le couteau est retrouvé (si l'on s'en tiend a votre a votre théorie)
On découvre le cadavre le 5 on aurait retrouvé le couteau le 5
expliqué moi pourquoi le replanter dans la tourbe pour le reprendre le 6
c'est pour moi un non sens.
Parce qu'ils savent qu'ils n'ont que le témoignage des Aubert pour mettre en cause C Ranucci ; tous les autres témoins (enlèvement et épisode du satyre des cités) ne le reconnaissent pas. Si les avocats de C Ranucci creusent les témoignages des Aubert, ils verront qu'ils évoluent à vitesse "Grand V" d'un jour à l'autre
D'autre part les aveux, ils savent qu'ils sont très tangents (le plan n'est pas de la main de C Ranucci et ils le savent)
Il faut absolument un élément "béton" qui accréditent les aveux, et le 6 juin, ils n'ont rien d'autre
Donc le couteau est un élément qu'il doit absolument devenir un élément clé de l'accusation, car le reste, ce n'est que du vent

Lorsque quelqu'un qui penche vers la "culpabilité", de quoi parle-t-il pour étayer sa thèse :
* les aveux : ils ne tiennent pas au regard des faits, et les enquêteurs le savent
* les Aubert : témoignages qui ne cessent d'évoluer, et les enquêteurs sont bien placés pour le savoir
* le plan : une copie d'un plan du cadastre, et les enquêteurs le savent

et

* le couteau ...

Ce n'est pas moi qui dit que le couteau a été retrouvé le 5 juin, c'est un gendarme qui a assisté à sa découverte, juste avant celle du pull.

Lisez le livre de G Bouladou, je vous le conseille ; c'est une mine d'or ce livre.
La plupart du temps, il faut lire entre les lignes, c'est beaucoup plus intéressant. :wink:

En fait, il n'y a que le couteau qui tienne la route pour l'accusation

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 19 mars 2009, 06:55 
Citation :
je doute que ce soit par hasard que les gendarmes ait eu l'idée de chercher a cet endroit.
Il faut croire qu'il s'est bien expliqué
Les explications, elles sont dans les aveux et avec ce que l'on y trouve, il n'était pas possible de trouver le couteau. D'ailleurs avec cela les gendarmes ne l'ont pas trouvé.

Deux heures après le début des recherches qui se fera ailleurs que vers le tas de tourbe, les gendarmes vont recevoir par radio-téléphone, en communication avec l'Evéché, une information et là, ils vont retrouver le couteau tout de suite.
Cette information, ce n'est pas Ranucci qui l'a donnée parceque, au moment où cela se passe, il y à longtemps qu'il n'est plus à l'Evéché.
Alors question, qu'elle est cette information et qui, à l'Evéché, a pu la donner.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 19 mars 2009, 07:32 
Ca se trouve, il y a eu confusion, les gendarmes ont peut-être mal compris les indications des policiers et ont cru qu'il fallait chercher à l'entrée de la champignonnière alors que c'était près de la galerie.

N'avons nous pas ici quelques fois, pour certains d'entre nous, confondu les deux endroits ?

Au bout d'une heure et demi, les gendarmes appellent l'Evêché, disent qu'ils ont fouillé à l'entrée de la champignonnière mais qu'ils n'ont rien trouvé. Sur ce, les policiers comprennent qu'il y a eu méprise et leur expliquent qu'il faut chercher dans le tas de fumier près de la galerie où le suspect a embourbé sa voiture.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 19 mars 2009, 11:54 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 mars 2009, 15:04
Messages : 386
Localisation : grenoble
Au fait, et en m'excusant de ne pas avoir appris par coeur les 70000 messages du forum, qui a dit que ce couteau était l'arme du crime. Les blessures concordent elles?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 19 mars 2009, 12:25 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 21:13
Messages : 3530
Citation :
Ca se trouve, il y a eu confusion, les gendarmes ont peut-être mal compris les indications des policiers et ont cru qu'il fallait chercher à l'entrée de la champignonnière alors que c'était près de la galerie.
Salut Jean-Pascal,
Je ne comprends pas ce que tu veux dire.
Citation :
N'avons nous pas ici quelques fois, pour certains d'entre nous, confondu les deux endroits ?
J'ignore si certains d'entre nous ont confondu les deux endroits quelques fois.
Toujours est-il que, dans le dossier, il s'agit bien de deux endroits différents.
Citation :
PIECE N° 610/2 du 7 juin 1974 (Gras)

C- LIEU DE DECOUVERTE DU COUTEAU :

- situation des lieux : Le lieu est situé en bordure du chemin conduisant à la champignonnière objet du paragraphe B ci-dessus et à 100 mètres de l’entrée.
Ici, on est à 100 mètres de l'entrée de la champignonnière.
Citation :
PV reconstituion du 24 juin 1974 (Di Marino)

Nous nous sommes enfin rendus à la champignonnière. Ranucci a reconnu l'endroit situé à quelques mètres de l'entrée de cette champignonnière où il avait enfoui le couteau, arme du crime, dans un tas de fumier.
Ici, on est à quelques mètres de l'entrée de la champignonnière.

Aucun de ces deux endroits ne correspond à ce que Ranucci aurait avoué le 6 juin. Il est d'ailleurs question de tourbe et pas de fumier.

Donc, ça fait 3 endroits différents.

_________________
Argumenter avec les imbéciles, c'est comme jouer aux échecs avec un pigeon.
D'abord, le pigeon va renverser les pièces et chier sur l'échiquier.
Puis, il se pavanera comme s'il avait gagné la partie.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 19 mars 2009, 13:20 
Salut Henri,

J'essaie de comprendre comme toi et d'autres les conditions de la découverte du couteau le 6 juin.
Pourquoi les gendarmes ont ils mis deux heures pour trouver le couteau ?

J'émets alors l'hypothèse que l'on a peut-ête mal indiqué aux gendarmes ou qu'ils ont peut-être mal compris qu'il fallait commencer les recherches non pas à l'entrée de la champignonnière en bordure de route mais sur le terre plein où se trouvait du fumier à proximité de la galerie.
C'est ce qu'aurait dit M Gras à G Perrault.

En même temps, ayant de sérieux doutes sur le fait que C Ranucci possédait un couteau automatique, je n'exclue pas l'hypothèse que C Ranucci ait pu se débarasser d'un couteau trouvé dans sa voiture présentant des taches de sang pouvant donc être l'arme du crime mais ne lui appartenant pas et dont il ne pouvait savoir à quoi il avait servi.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 518 messages ]  Aller à la page 1 2 3 4 535 Suivante

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com