Nous sommes le 17 août 2018, 06:08

Heures au format UTC+01:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 65 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message :
Message non luPosté : 01 nov. 2006, 08:02 
jean-michel a écrit :
Si Ranucci a jeté le couteau dans le tas de fumier avant de se découvrir embourbé et obligé d'aller demander de l'aide, il pouvait très bien récupérer le couteau avant de repartir au moment où il se retrouve seul. Visiblement il ne l'a pas fait, ce qui me fait douter que ce couteau soit l'arme du crime


Il se peut que CR (hypothèse coupable) ait tenté de récupérer le couteau lorsqu'il a dit à Rahou qu'il allait chercher Guazzone pour le remercier. Il aurait essayé de fouiller dans le fumier, n'aurait pas retrouvé le couteau tout de suite, se serait rendu compte que le retrouver prendrait du temps, aurait eu peur d'être surpris et aurait finalement renoncé en se disant que, somme toute, la rencontre avec Guazzone / Rahou ne s'était pas mal passée, qu'ils n'avaient sûrement aucun soupçon, et que personne ne viendrait chercher le couteau dans ce tas de fumier situé à 1km du Lieu du crime. Il a pu se dire que s'attarder à fouiller dans ce tas de fumier était plus risqué pour lui que de laisser le couteau enfoui.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 01 nov. 2006, 08:26 
Vous êtes en train de nous dire Danou, que peu de temps après avoir caché le couteau, Ranucci ne le retrouve pas, et d'autres, veulent nous faire croire que, trois jours après, sur une indication précise de Ranucci, transmise par radio-téléphone, le couteau est retrouvé tout de suite ou en 5 minutes.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 01 nov. 2006, 08:42 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 12 août 2006, 12:18
Messages : 1509
difficile a croire danou, CR sait ou il a mis le coup de pied, si il repart le chercher il trouve le couteau....

les gendarmes n ont pas mis 2 heures une fois qu ils ont su ou chercher...

malgre les explications de Gérard Bouladou sur la presence du couteau un mois apres ds le tirroir de porte, ca me gene car le 6 juin Porte ecrit sur son PV "depose au greffe", il n a pas l intention de les garder si longtemps, et pourquoi garder les pieces a conviction alors que CR a avoué (il ne revient sur ses aveux qu au mois de decembre)

le garder indique qu il y a des doutes, pourquoi avoir des doutes a ce moment???

d ailleurs si il depose au greffe les pieces avant l entretien avec l ami militaire de CR, il lui faut un papier pour pouvoir ressortir le couteau, papier qui n existe pas (pour l instant)...

d ailleurs il n y a pas de PV de deposition de cet ami, alors qu il est a charge, c'est assez curieux...

donc j en arrive a ma conclusion
Si cet ami dit vrai le couteau est bien celui de CR, cet ami ne remarque pas le sang sur le couteau mais juste les traces de meualge... mais ce couteau n est pas retrouve ds le tas de tourbe...plutot ds le coffre
si cet ami ment et que cet entretien avec porte n a pas eu lieu, je reste a ma premiere idee, le couteau est bien l arme du crime, CR la bien plante...meme si les dires des 2 gendarmes permettent de douter (une fois ds le coffre le 05, une fois en meme temps que le pull le 05..denominateur commun le 05)


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 01 nov. 2006, 08:56 
Je ne dis pas que les choses se sont passées comme ça. Mais ce serait une possibilité.

Je ne suis pas sûre qu'il soit si facile que ça de retrouver un objet que l'on a enfoui peu de temps auparavant. Si l'on a creusé un trou sur une pelouse ou sur un pré, bien sûr, on retrouve tout de suite l'emplacement car le monceau de terre tranche sur les surfaces herbues.
Dans un tas de fumier, il me semble que c'est différent. Je ne dis pas que ce couteau était introuvable, je dis qu'il est possible que le déterrer ait pu exiger un peu de temps, quelques tâtonnements, et que CR, après quelques essais infructueux, ait eu peur d'être surpris et ait préférer renoncer.

Mais je ne suis sûre de rien.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 01 nov. 2006, 09:07 
Admettez au moins Danou, que si Ranucci n'a pas retrouvé son couteau, il lui a été impossible de donner sa position précise, trois jours après.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Sondage au fil du couteau
Message non luPosté : 01 nov. 2006, 10:06 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 07 juil. 2006, 13:45
Messages : 1282
Localisation : Vitrolles
Henri a écrit :
Le couteau retrouvé dans le tas de fumier
- est-il l'arme du crime ?


C'est possible... pas mal d'indices tendraient vers cette probabilité (proximité du lieu du crime, tâches de sang du groupe A, et les blessures semblent être faites par une lame de cette taille, en tout il n'y aurait aucune incompatibilité...) . Par contre, en l'absence d'une expertise plus complète, j'estime que le doute est permis.
Citation :
- appartient-il à Ranucci ?


Il a dit et répété maintes et maintes fois (même à son avocat) : comment pourrait-il en être autrement, à moins qu'il confonde ce couteau avec l'opinel, ou qu'il ait en sa possession lui même un couteau identique à celui du meurtrier (peu probable tout de même, ce serait ecnore une coincidence bizarre)

Citation :
- a-t-il été "planté" là par Ranucci ?


Je serais tenté de faire la même réponse que ci-dessus, sauf un bémol : il n'a jamais dit cela à personne en dehors de la juge et des policiers, et sans la présence de ses avocats.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 01 nov. 2006, 10:08 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 07 juil. 2006, 13:45
Messages : 1282
Localisation : Vitrolles
Arlaten a écrit :
Vous êtes en train de nous dire Danou, que peu de temps après avoir caché le couteau, Ranucci ne le retrouve pas, et d'autres, veulent nous faire croire que, trois jours après, sur une indication précise de Ranucci, transmise par radio-téléphone, le couteau est retrouvé tout de suite ou en 5 minutes.


Ranucci n'avait pas de poele à frire ....


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 01 nov. 2006, 16:29 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 21:13
Messages : 3530
joaquin a écrit :
Arlaten a écrit :
Vous êtes en train de nous dire Danou, que peu de temps après avoir caché le couteau, Ranucci ne le retrouve pas, et d'autres, veulent nous faire croire que, trois jours après, sur une indication précise de Ranucci, transmise par radio-téléphone, le couteau est retrouvé tout de suite ou en 5 minutes.


Ranucci n'avait pas de poele à frire ....

C'est normal, aux Beaumettes les prisonniers n'ont pas le droit de faire la cuisine.

Quoi, qu'est-ce qu'il y a ? J'ai dit une connerie ?

Bah, autant en rire alors :lol:

_________________
Argumenter avec les imbéciles, c'est comme jouer aux échecs avec un pigeon.
D'abord, le pigeon va renverser les pièces et chier sur l'échiquier.
Puis, il se pavanera comme s'il avait gagné la partie.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 02 nov. 2006, 01:39 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 oct. 2004, 15:55
Messages : 604
Danou a écrit :
Il aurait essayé de fouiller dans le fumier, n'aurait pas retrouvé le couteau tout de suite, se serait rendu compte que le retrouver prendrait du temps, aurait eu peur d'être surpris et aurait finalement renoncé en se disant que, somme toute, la rencontre avec Guazzone / Rahou ne s'était pas mal passée, qu'ils n'avaient sûrement aucun soupçon, et que personne ne viendrait chercher le couteau dans ce tas de fumier situé à 1km du lieux du crime. Il a pu se dire que s'attarder à fouiller dans ce tas de fumier était plus risqué pour lui que de laisser le couteau enfoui.


Ca n'est pas très clair Danou ; soit il est le meurtrier, et vu qu'il a été vu par Aubert puis par Rahou, il est forcément grillé, et le km ne le protège en rien..
soit tu voufrais dire que le couteau lui appartient et qu'il est juste inquiet ?...dans ce cas ton "1km du Lieu du crime est incohérent.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 02 nov. 2006, 01:55 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 oct. 2004, 15:55
Messages : 604
gihel a écrit :
Le couteau retrouvé dans le tas de fumier

- appartient-il à Ranucci ?

Non bien sûr, sinon la première question que les policiers et la juge lui aurait posé c'est : vous avez cette arme depuis quand ? Vous l'avez acquis pour faire quoi ? Vous la déteniez ce jour là pour quelle raison ?

Donc la juge et les policiers savaient pertinement que le couteau ne lui appartenait pas. C'est une question qu'il faudrait poser à Mme Di Marino. Mais son silence bien évidemment vaut toutes les réponses.

Autre élément de ce dossier : les avocats ne sont pas venus lors des interrogatoires de l'instruction lorsque l'on parlait du couteau (je parle du dernier interrogatoire), et pour cause. On ne parle jamais du couteau en présence des avocats. Ce n'est pas un hasard, c'est un principe.


- a-t-il été "planté" là par Ranucci ?

En tout cas, il a été découvert le 5, sans Ranucci et il a été replanté le 6, sûrement pas par Ranucci. On attend que le petit coquin qui a fait cette petite plaisanterie se dénonce.


Je ne vois pas pourquoi les policiers lui auraient forcément posé toutes ces questions : "Vous l'avez acquis pour faire quoi ? Vous la déteniez ce jour là pour quelle raison ?"
Réponse : "pour assouvir mes pulsions ce 3 juin 1974 ; d'ailleurs je viens d'avouer le meurtre et le couteau m'a servi à l'accomplir..."
Ranucci a tout avoué,et reconnait être l'auteur du crime avec le couteau ; donc quel intêret de lui demander pourquoi il l'avait sur lui et ce qu'il comptait en faire. Même s'il prétend n'avoir rien prémédité..
De plus, il a bien pu l'évoquer vaguement, mais les policiers ne l'auraient pas noté, trouvant cela marginal ; l'essentiel étant l'aveu.
depuis quand la possède t-il cette "arme" ?
peut-être qu'à ce moment, les flics s'en battent les c...

pour moi ça ne prouve rien que les policiers ne lui aient pas posé ces questions, ça ne veut pas dire que le couteau n'est pas à Ranucci.
Au passage Gihel, si tu veux demander des renseignements à Di Marino, tu dis "mademoiselle" et pas "madame" sinon tu récoltes une tarte dans la g.., c'est Le Forsonney lui-même qui précise qu'elle ne supportait pas les "madame". :D

Ranucci a dit à Le Forsonney le 9 mars 1976 que le couteau lui appartient.
Il ne faut pas non plus prendre les gens pour des demeurés, je ne peux croire qu'il y ait pu avoir méprise à ce moment là.
Alors même si la juge n'en parle pas devant les avocats, ou justement en parle quand ils ne sont pas là, ça ne change pas grand chose de mon point de vue. Si Di Marino est en dessous de tout, ça ne prouve pas que le couteau n'est pas à Ranucci. Ce sont 2 choses différentes.

Est-ce l'arme du crime ? c'est une autre histoire...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 02 nov. 2006, 02:56 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 19:17
Messages : 5301
L'intérêt de demander à M. Christian Ranucci comment il se fait qu'il avait cette arme sur lui et lepourquoi du comment il l'avait acquis, c'est tout simplement d'établir un degré de préméditation, ce qui dans une affaire n'est pas du tou anodin.

Ce n'est pas du tout la même chose s'il a acheté le couteau il y a deux heures ou s'il le possède depuis deux ans.

Mais je me trompe, Di Marino lui pose vaguement une telle question et lui répond cette chose insensée que le couteau aurait dû servir à un pique nique. Oui mais il n'est pas question de pique niquer avec la gamine. Donc quid ?

Et le couteau de tous les pique nique, c'est l'opinel, pas un cran d'arrêt.

Donc visiblement il confond le couteau automatique et l'opinel.

Il n'est pas de crime dont on ne cherche l'origine de l'arme. Il n'y a que dans cette affaire. Vous aviez un couteau ? Ha bon ! Très bien ! Au revoir.

Je dirais que l'on n'a pas de prueve que le couteau n'est pas à Ranucci, mais on n'a pas plus de preuve qu'il est à lui.


La seule chose qui l'indique c'est le fait que cette arme aurait été découverte sur ses indications. Or il apparaît bien que ce sont les découvertes faites auparavant qui ont motivé les indications et pas le contraire, et encore, que de manière fort imparfaite il faut noter.

Imaginez un peu la garde-à-vue et les aveux : c'est écrit comme cela à peu près : à ce moment là, j'ai sorti un couteau de ma poche...

Le couteau entre dans la procédure. Vous êtes policier vous vous dites aussitôt : le couteau ? Donc vous aviez bien un couteau. Il venait d'où ce couteau ?

Et voilà. Or dans la procédure, rien de tut cela, c'est aux psychiatres à qui l'on confie de lui faire faire une allusion bizzar comme quoi il aurait le couteau depuis un an.

_________________
L'adn du sang se trouvant sur le pantalon bleu doit être analysé et comparé avec celui de Mme Mathon, c'est notre exigence pour connaître la vérité.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 02 nov. 2006, 03:51 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 oct. 2004, 15:55
Messages : 604
gihel a écrit :
L'intérêt de demander à M. Christian Ranucci comment il se fait qu'il avait cette arme sur lui et lepourquoi du comment il l'avait acquis, c'est tout simplement d'établir un degré de préméditation, ce qui dans une affaire n'est pas du tou anodin.

Ce n'est pas du tout la même chose s'il a acheté le couteau il y a deux heures ou s'il le possède depuis deux ans.

Mais je me trompe, Di Marino lui pose vaguement une telle question et lui répond cette chose insensée que le couteau aurait dû servir à un pique nique. Oui mais il n'est pas question de pique niquer avec la gamine. Donc quid ?

Et le couteau de tous les pique nique, c'est l'opinel, pas un cran d'arrêt.

Donc visiblement il confond le couteau automatique et l'opinel.

Il n'est pas de crime dont on ne cherche l'origine de l'arme. Il n'y a que dans cette affaire. Vous aviez un couteau ? Ha bon ! Très bien ! Au revoir.

Je dirais que l'on n'a pas de prueve que le couteau n'est pas à Ranucci, mais on n'a pas plus de preuve qu'il est à lui.


La seule chose qui l'indique c'est le fait que cette arme aurait été découverte sur ses indications. Or il apparaît bien que ce sont les découvertes faites auparavant qui ont motivé les indications et pas le contraire, et encore, que de manière fort imparfaite il faut noter.

Imaginez un peu la garde-à-vue et les aveux : c'est écrit comme cela à peu près : à ce moment là, j'ai sorti un couteau de ma poche...

Le couteau entre dans la procédure. Vous êtes policier vous vous dites aussitôt : le couteau ? Donc vous aviez bien un couteau. Il venait d'où ce couteau ?

Et voilà. Or dans la procédure, rien de tut cela, c'est aux psychiatres à qui l'on confie de lui faire faire une allusion bizzar comme quoi il aurait le couteau depuis un an.


Le degré de préméditation, ce n'est à mon avis pas une priorité ; il faut tenir compte du "climat social et politique" : ce qui compte , c'est de tenir un coupable, le reste, c'est du détail..

d'autre part et effectivement, s'il l'a acheté 2 heures plus tôt, ça précise la préméditation, mais c'est de fait quasiment impossible parce-que jour férié et dimanche ;
d'autre part, même acheté 2 jours avant, ou 2 ans avant, ce n'est pas nécessaire et si différent pour la préméditation (je ne parle pas pour 2 heures).

De plus, pour bien le mettre ne confiance, pour qu'il avoue et réitère ses aveux moultes fois, -ce qui a une impacte considérable, cette répétition- on peut aller dans son sens, le rassurer en ajoutant fois à son sentiment de panique, en étant d'accord avec la non-préméditation qui le déculpabilise en parti et qui va dans le sens de "je ne suis pas un salaud" ;
et d'ailleurs, vu les circonstances, l'accident,ce côté aléatoire, ça doit trotter dans les têtes, et Di Marino aussi bien que les flics pensent sûrement que c'est vrai, que Ranucci n'a rien prémédité, qu'il ne pensait pas tuer ; et comme il a avoué, la date d'achat du couteau, ils s'en foutent royalement, ce n'est pas nécessaire.

D'autre part, mettons qu'il possède ce couteau depuis 2 ans ; certes, ça éloigne la certitude rpocurée par "les 2 heures" pour la préméditation ; mais d'un autre côté, ça pourrait accréditer la thèse du récidiviste (d'un futur cas Spinek et Papallardo) ; bref, une parenthèse pour dire qu'on pourrait toujours se servir de la date d'achat à charge ;

mais ce n'était qu'une parenthèse, car comme je le disais, je crois que l'origine du couteau n'a pas d'importance pour tous ces gens là. Il a avoué, il confirme que c'est le sien, pas la peine d'en rajouter des salades inutiles.
Donc qu'il n'aient pas cherché de ce côté là ne tend pas à penser que ce n'est pas son couteau.

Après, qu'on puisse penser à une manipulation, le replantage dans la tourbe etc.. c'est différent, c'est un autre problème.

Ses histoires de pique-nique aussi, à Di Marino pour le couteau, et à Guazzone pour la voiture : 2 moments différents, mais c'est répondre n'importe quoi quand on ne sait pas quoi répondre. A nouveau pour moi, il faut se garder d'interpreter cela dans un sens ou un autre, c'est peut être important, c'est peut être rien du tout, comme je le dis, des conneries improvisées.

D'un autre côté, il peut à un moment donné, et même plusieurs fois confondre les couteaux devant Di Marino ; pourquoi pas ; il pense à son opinel pour le pique-nique ;
ça ne veut pas dire pour autant que l'autre couteau ne lui appartient pas ;
et ce qui est sûr justement, c'est qu'il ne confond rien du tout devant Le Forsonney le 9 mars 1976 ;
donc je ne vois pas comment on peut dire que ce n'est pas son couteau puisque ranucci lui même le dit au bout de 2 ans au secret à son avocat en lui disant qu'il peut mentir si c'est nécessaire et d'ailleurs il ment à ce sujet pendant le procès.

Il n'y a pas du tout noir et tout blanc ; peut-être que Di Marino à en parite manipulé Ranucci ; peut-être qu'il à par moments confondus les couteaux ; mais ce n'est pas parce qu'il y a eu manipulations et erreurs diverses que le couteau au final n'est pas à Ranucci ; et de fait il lui appartient, "l'aveu" du 9 mars 1976 en atteste de façon implacable.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 02 nov. 2006, 07:47 
Le PV de 2eme comparution, celui du 7 juin, est sans équivoque:
"Nous présentons à l'inculpé un couteau à cran d'arrêt à ouverture automatique avec manche de nacre.
L'inculpé: ce couteau m'appartient je le reconnaît c'est le couteau dont je me suis servi pour frappé la fillette.............."


Un peu plus loin, page suivante:
"Vous me faites remarquer que outre le couteau automatique que vous venez de me présenter au début de cet interrogatoire j'avais dans ma voiture dans le coffre un autre couteau de marque Opinel."

Le 7 juin, on lui montre le cran d'arrêt, il le reconnaît et il parle de l'Opinel. Pour chaque couteau, il évoque un usage différent. Il n'a pas pu confondre


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 02 nov. 2006, 09:14 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 19:17
Messages : 5301
Le 7 juin il est dans un drôle d'état et il n'a aucune justification à donner quant à l'utilisation du couteau automatique.

C'est une arme qui ne lui correspond pas du tout.

_________________
L'adn du sang se trouvant sur le pantalon bleu doit être analysé et comparé avec celui de Mme Mathon, c'est notre exigence pour connaître la vérité.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 02 nov. 2006, 09:19 
gihel a écrit :
Le 7 juin il est dans un drôle d'état et il n'a aucune justification à donner quant à l'utilisation du couteau automatique.

C'est une arme qui ne lui correspond pas du tout.


Il faut donc admettre que le camarade de régiment qui a reconnu le couteau à cran d'arrêt comme étant celui de CR a menti (ou n'est qu'une invention de Gérard Bouladou). Et que CR lui-même a menti contre ses intérêts en reconnaissant pendant 2 ans (il ne dira le contraire qu'au procès) qu'il était bien à lui.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 65 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5 Suivante

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com