Nous sommes le 10 août 2020, 17:57

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 77 messages ]  Aller à la page 1 2 3 4 5 6 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message : RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 14 févr. 2020, 10:38 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 28 avr. 2018, 15:16
Messages : 45
On lit dans AUTOPSIE D UNE IMPOSTURE p 36: "Lors de l interrogatoire, l inspecteur Porte téléphone au Dr Vuillet pour avoir les résultats de l autopsie. Jusque là les policiers pensaient que MD avait été tuée avec les pierres tachées de sang que les gendarmes avaient trouvé à côté de son corps. Quand ils apprennent qu elle a été tuée de quinze coups de couteau ils demandent aussitôt à Ranucci" ce qu il a fait du couteau".
Plus loin p 301: Dr Vuillet" Et au cours de l autopsie, M. Porte m a téléphoné. Il m a dit: " Qu est ce que c est?". Et je lui ai dit:" Mais ce n est pas avec une pierre, c est à coups de couteau"
Et M. Porte me dit" Je suis rentré dans le bureau et j ai dit à Ranucci: "Qu est ce que tu as fait du couteau?"
"Alors que jusque là on tournait, on tournait en rond."

CR semble ignorer la façon dont le meurtre a été commis et il "avoue" ce que les enquêteurs désirent entendre. C est ainsi que dans ses aveux les pierres qui n intéressent plus les policiers seront totalement occultées.
Pourquoi Porte ne peut il admettre que la petite a été tuée à coups de pierres?Pourquoi tourne t il en rond? Ne serait ce pas parce qu un couteau automatique a déjà été trouvé sur les lieux du crime?

Guazzone ne dit il pas que la recherche du couteau a été très longue et que le 5 juin les enquêteurs " avaient encore la poêle à frire" p 288. ENCORE!

Le couteau ensanglanté est découvert le 5 au matin. A ce moment les enquêteurs savent grâce aux dépositions de Martinez et de Guazzone qu un individu jeune conduisant une voiture grise qui venait de Marseille a commis à 12H30 un délit de fuite puis est allé se cacher dans une champi. Ils savent aussi que cet individu s est arrêté au bord de la nationale.

C est grandement suspect.
Les enquêteurs appellent donc Martinez qui leur donne les coordonnées des Aubert.
Je ne crois pas en effet à l appel de Martinez aux gendarmes. Pourquoi?

Le rapt a été annoncé le 3 juin à 14H.
Martinez ne lit le journal que le matin du 5 juin. Etrange coincidence n est ce pas?
Pourquoi Martinez téléphonerait il aux gendarmes? Si c est pour dire qu il y avait "peut être "un enfant
l intérêt de l indice n est pas probant. Si c est pour dire qu un enfant était à bord parce les Aubert le lui ont dit pourquoi n a t il pas joint les Aubert pour avoir plus de précisions sur l enfant?
Martinez n a donc jamais téléphoné. Les Aubert non plus. Parce que s ils avaient dit ce qu ils prétendent avoir vu:enfant de 7 à 10 ans, short blanc etc. etc. le gendarme aurait réagi.

L histoire du "paquet" ménageait la chèvre et le chou.
Les Aubert avaient dit (on n eût pas compris qu ils ne se manifestent pas) mais le gendarme avait mal interprété.
Quelques remarques:la police demande à Aubert de localiser l arrêt de la voiture sur la nationale mais ne demande pas de lui fournir quelques précisions sur l enfant.
Aubert pensait avoir vu de jeunes voleurs. Pourquoi l interpellation ne porte t elle que sur une personne?" Monsieur revenez";on attendrait plutôt: allez les jeunes ou les gosses, revenez.
Pourquoi dans les aveux CR ne donne t il aucune description de ce couteau automatique qu il possède selon ses dires depuis un an et qu il utilise régulièrement comme outil?
En résumé: 5 juin au matin découverte du couteau ensanglanté, appel à Martinez, puis à Aubert. Puis mise en place de l important dispositif pour rechercher le cadavre de la petite.


Haut
   
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 10 juin 2020, 14:42 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 200
Citation :
En résumé: 5 juin au matin découverte du couteau ensanglanté, appel à Martinez, puis à Aubert. Puis mise en place de l important dispositif pour rechercher le cadavre de la petite.
Je pense aussi que le couteau a été découvert avant la journée du 6 juin. Aurait il été découvert le 5 juin au matin ? cela me semble peu plausible car dans ce cas les gendarmes en auraient informé l'autorité judiciaire qui aurait redescendu l'info à la police. Or il y a une chose dont on est certain (cf article de Missen), c'est que les policiers tombent des nues vers 16h quand ils apprennent la nouvelle de la découvert du corps: ils n'ont eu aucune information avant 16h (et donc aucun appel de Aubert et/ou Martinez)

Pourquoi les gendarmes n'ont ils pas informé l'autorité judiciaire de l'opération de "ratissage": parce que les informations dont ils disposent sont justement assez minces : certes le conducteur a eu une attitude très louche (se réfugie dans la champignonnière, s'enfuit avec un paquet puisque dés ce moment là l'homme au paquet est assimilé au conducteur) mais pour les 3 témoins aucun n'a vu d'enfant et ce n'est sans doute qu'un banal délit de fuite comme il y en a très souvent. Or les gendarmes savent que si l'info redescend à la police, si jamais la piste s'avère fausse, Alessandra ne manquera pas de tourner les gendarmes en ridicule devant tous les journalistes qui sont comme chez eux à l'hôtel de police, sur le mode "ils ont mobilisé plus de 20 personnes juste pour retrouver un paquet suite à un banal délit de fuite".

Pour moi le plus plausible c'est que le couteau a été découvert dans l'après-midi du 5 juin suite à un écart du chien pisteur.


Haut
   
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 11 juin 2020, 20:02 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 28 avr. 2018, 15:16
Messages : 45
Le couteau ne peut avoir été découvert QUE dans la matinée du cinq juin. Pourquoi sinon ce ratissage au début de l après midi? Pourquoi la recherche dès ce moment du cadavre de la fillette? Pensez au rôle déterminant de M. Guazzone...


Haut
   
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 12 juin 2020, 15:07 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 28 avr. 2018, 15:16
Messages : 45
En effet, M. Guazzone avait été fortement intrigué par la présence de CR dans la champi et il avait fait le lien avec l enlèvement de la fillette.
Voilà ce qu il dit dans AUTOPSIE p 289.
" Bon, on a trouvé un pull. Le lendemain j ai entendu qu on avait enlevé une petite fille. J ai décidé d aller voir les gendarmes pour leur parler du gars qui s était embourbé dans la champignonnière. S ils arrivent à trouver quelque chose, cela va arranger la brigade. "

Le lendemain ,c est le 4 juin. Le pull a donc été découvert le 3, par cet " on" qui est sans doute Guazzone lui même. On se souvient qu après le départ de CR, il avait inspecté la champi.
Le 4 juin, les gendarmes examinent les lieux avec la poêle à frire. Ils reviennent le jour d après toujours munis de l appareil et c est dans la matinée qu ils découvrent le couteau ensanglanté. A partir de là il n y a plus aucun doute sur le sort réservé à l enfant. Il s agit maintenant de découvrir le corps. " Les gendarmes ont été saisis de la recherche du cadavre de Marie Dolorès le 5 juin". AUTOPSIE p. 125

On ne recherche pas un cadavre sans preuve. Et cette preuve ne peut être que le couteau.

Les gendarmes font alors le lien entre le chauffard au sujet duquel ils ont reçu une plainte et l individu embourbé dont parle le contremaître: le véhicule est le même!
Ils appellent Martinez qui leur donne le téléphone des Aubert. On appelle les Aubert. Madame est seule et ne sait rien. Monsieur rappelle en fin de matinée et ne peut donner que de vagues indications sur le lieu d arrêt du véhicule du chauffard. On ne juge donc pas nécessaire de le faire venir pour localiser l endroit. On fait alors venir des dizaines de gendarmes pour fouiller les buissons.
Grâce à Guazzone le corps de la victime sera découvert.

Les témoins Martinez et Aubert n y jouent absolument aucun rôle. Jamais il n y a eu de témoignages de leur part car ils n ont JAMAIS vu l enfant.

Pourquoi en ce cas ont ils dit le contraire?

Pourquoi CR a t il avoué? Mais parce qu on lui a dit qu il y avait des témoins, des preuves. C est le fameux: " C est obligatoirement moi"
On sait par Jean que le ravisseur est jeune et conduit une voiture grise. Il commet un délit de fuite, ce qui est déjà suspect, et il s arrête au bord d une route où on retrouvera le corps de l enfant enlevée. L heure même correspond. Que faut il de plus?

C est obligatoirement lui, s écrient les témoins sous l émotion de ce crime atroce.
Evidemment on se rend compte qu il est troublant que ces témoins ne se soient jamais manifestés.
On trouve des raisons : c est un gendarme qui refuse de noter le présence de l enfant dans la voiture du chauffard, c est un autre gendarme pour qui enfant et paquet sont synonymes.
Qui peut croire à cela?

N est ce pas Fratacci lui même qui dans son livre QUI A TUE CHRISTIAN RANUCCI nous invite à nous méfier de " la fragilité des témoignages recueillis a posteriori" ? En temps qu inspecteur de police il doit savoir de quoi il parle...

"Je me contenterai de réaffirmer solennellement devant Dieu et les hommes que l affaire Dolorès Rambla m est totalement étangère" Christian Ranucci.

Qui ment? Qui dit vrai?


Haut
   
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 15 juin 2020, 10:21 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 200
Citation :
il n y a plus aucun doute sur le sort réservé à l enfant. Il s agit maintenant de découvrir le corps. " Les gendarmes ont été saisis de la recherche du cadavre de Marie Dolorès le 5 juin". AUTOPSIE p. 125
Ca c'est Bouladou qui parle j'imagine (je n'ai pas le livre). Sauf que le rapport du maître chien indique "Nature de l'affaire : Recherche de la jeune Maria-Dolorès RAMBLA, victime d'un enlèvement commis le 03.06.74, l'auteur présumé ayant été aperçu le même jour sur la commune de Peypin - BDR - à 800 mètres environ du carrefour formé par les routes N8 bis et 96. ": on ne recherche donc pas spécifiquement un cadavre (et on parle de Ranucci -car même s'il n'est pas nommément cité, c'est bien lui qui est visé- comme de l' "auteur d'enlèvement présumé", pas du "meurtrier présumé").

Bien sûr je n'écarte pas du tout l'idée que la rédaction du rapport du MC ait été orientée a posteriori: notamment le fait qu'on ne trouve pas d'indication sur l'origine de la trace suivie par le chien. Et de plus la rédaction du rapport n'est pas datée (ce doit être la procédure gendarmesque). le rapport a sans doute été écrit lors du retour à Arles (supposition), mais quand on ne sait pas ...


Haut
   
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 15 juin 2020, 10:49 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 200
Citation :
On lit dans AUTOPSIE D UNE IMPOSTURE p 36: "Lors de l interrogatoire, l inspecteur Porte téléphone au Dr Vuillet pour avoir les résultats de l autopsie. Jusque là les policiers pensaient que MD avait été tuée avec les pierres tachées de sang que les gendarmes avaient trouvé à côté de son corps. Quand ils apprennent qu elle a été tuée de quinze coups de couteau ils demandent aussitôt à Ranucci" ce qu il a fait du couteau".
Plus loin p 301: Dr Vuillet" Et au cours de l autopsie, M. Porte m a téléphoné. Il m a dit: " Qu est ce que c est?". Et je lui ai dit:" Mais ce n est pas avec une pierre, c est à coups de couteau"
Et M. Porte me dit" Je suis rentré dans le bureau et j ai dit à Ranucci: "Qu est ce que tu as fait du couteau?"
"Alors que jusque là on tournait, on tournait en rond."
Je suis très sceptique sur la réalité de cet épisode relaté par Bouladou. Car Vuillet s'est déplacé sur les lieux du crime et donc dés le soir du 5 (avant la nuit donc et avant le début de l'interrogatoire de Ranucci à Marseille) les policiers savent forcément qu'il y a eu des coups de pierres et de couteaux portés, ce sont les causes de la mort qui ne sont sans doute pas clairement connues avant l'examen approfondi du corps par Vuillet mais dés le début de l'interrogatoire de Ranucci on peut lui demander "ce qu'il a fait du couteau", et donc pas au milieu de l'interrogatoire comme c'est rapporté.
Cet épisode me semble surtout opportun pour tenter de prouver qu'il n'y a pas eu manipulation dans la découvert du couteau par les policiers (= si les policiers ne découvrent l'usage du couteau que dans la nuit du 5 au 6, c'est bien qu'il n'a pas été trouvé dans la journée du 5).


Haut
   
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 15 juin 2020, 11:31 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 200
Citation :
On fait alors venir des dizaines de gendarmes pour fouiller les buissons.
C'est une raison supplémentaires pour penser que le couteau n'a pas été découvert le matin du 5, car ces "dizaines de gendarmes" en auraient forcément été informés avant le ratissage (pour les motiver), comment venir affirmer ensuite le contraire dans le rapport ? certes c'est sans doute ce qui a été fait pour la découverte du couteau dans la soirée du 6 au lieu de l'après-midi du 5, mais là la découverte a dû être faite "en petit comité", peut-être que même le MC n'a jamais été au courant (il a sans doute dû marquer le détour mais le couteau n'a pu être découvert que quelque temps après son départ)
De toute façon on a vu la difficulté qu'ont eu les gendarmes pour (re)trouver le couteau le soir du 6 (certes le couteau avait dû être replanté à un autre endroit), donc sans chien dans la matinée du 5 je doute qu'il y soient parvenus ...


Haut
   
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 15 juin 2020, 16:34 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 200
Citation :
Je ne crois pas en effet à l appel de Martinez aux gendarmes. Pourquoi?

Le rapt a été annoncé le 3 juin à 14H.
Martinez ne lit le journal que le matin du 5 juin. Etrange coïncidence n est ce pas?
Pourquoi Martinez téléphonerait il aux gendarmes? Si c est pour dire qu il y avait "peut être "un enfant
l intérêt de l indice n est pas probant. Si c est pour dire qu'un enfant était à bord parce les Aubert le lui ont dit pourquoi n a t il pas joint les Aubert pour avoir plus de précisions sur l enfant?
Martinez n a donc jamais téléphoné. Les Aubert non plus. Parce que s ils avaient dit ce qu'ils prétendent avoir vu:enfant de 7 à 10 ans, short blanc etc. etc. le gendarme aurait réagi.
Concernant Martinez le rapport des gendarmes indique qu'il appelle "venant d'avoir connaissance de l'enlèvement", le 5 donc: ce n'est pas crédible, l'enlèvement a eu un retentissement national, donc soit Martinez n'a pas dit ça aux gendarmes, soit Martinez leur a menti. Je pense personnellement que Martinez a menti sur sa connaissance de l'enlèvement de peur qu'on lui reproche de ne pas avoir appelé plus tôt, même si son témoignage est vague ("un enfant avait pu se trouver").

Il est aussi fort probable que Martinez a également contacté Aubert avant d'appeler les gendarmes (Aubert a reconnu lui avoir laissé son numéro). Je suis convaincu que Martinez a rapidement été au courant de l'enlèvement, mais il a hésité à appeler les gendarmes car il n'avait rien vu ("une forme" dira t'il aux policiers) et Aubert le 3 ne lui avait rien dit de particulier (pas parlé d'enfant, juste d'un homme s'enfuyant sur le talus). Donc Martinez rappelle Aubert et lui demande s'il n'avait rien vu d'autre ce jour là à part un homme s'enfuyant, notamment n'y avait il personne d'autre dans la voiture ? Et Aubert a dû lui répondre que non , et probablement ajouter que pour autant n'ayant pas longé la voiture (ayant fait un demi-tour avant) il ne pouvait pas être sûr que quelqu'un d'autre ne s'y trouvait pas. A ce moment là Martinez commence à douter de ce qu'il a vu ou pas vu, il appelle les gendarmes.


Haut
   
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 15 juin 2020, 17:39 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 200
Citation :
Le couteau ne peut avoir été découvert QUE dans la matinée du cinq juin.
Cette version pose un problème de cohérence avec la numérotation des scellés. Car le couteau est le dernier scellé numéroté, après notamment la chaussure de la fillette, donc cela indiquerait bien une découverte du couteau postérieure à la découverte du corps.


Haut
   
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 15 juin 2020, 19:50 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 28 avr. 2018, 15:16
Messages : 45
Tout ce que les 4 témoins ont vu est consigné sur le dépôt de plainte du 3 juin. Un banal délit de fuite. Une auto arrêtée au bord de la route. Si Martinez avait fait le rapprochement avec le rapt il en aurait parlé avec sa fiancée, elle aurait confirmé que les Aubert ont bien parlé d un enfant au retour de la course poursuite. Or elle ne le fait pas.
Si d autre part Martinez avait téléphoné à Aubert pour lui faire part de ses doutes , Madame Aubert ne tomberait pas des nues quand la police l appelle dans la matinée du 5 juin pour demander une précision sur l arrêt de la voiture du chauffard.
Pour les 4 témoins il ne s est agi jusqu à la découverte du corps que d un banal délit de fuite.

Je ne pense pas qu on déploie des dizaines de gendarmes sans motif sérieux. A ce moment personne n a témoigné avoir vu CR avec un enfant. Maintenant on peut se demander ce qu a remarqué Guazzone de suspect dans la galerie ou ses environs pour avoir immédiatement fait le lien avec l enlèvement. Ce pourrait être des vêtements ou des chiffons souillés de traces récentes de sang ou autre.

Tout le monde ment dans ce dossier: je pense donc que la vérité n est ni dans les témoignages, ni dans les rapports des enquêteurs. Et en général la vérité est simple et découle des faits eux mêmes. Personne n a vu Ranucci avec l enfant à cette heure là. C est donc qu elle n y était pas. Bien sûr le crime a pu être commis avant l accident. Mais là encore rien ne relie CR à l enfant.


Haut
   
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 15 juin 2020, 22:21 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 200
Citation :
Tout ce que les 4 témoins ont vu est consigné sur le dépôt de plainte du 3 juin. Un banal délit de fuite. Une auto arrêtée au bord de la route.
Oui, et très probablement Aubert qui a bien vu un homme monter sur le talus mais pas au niveau de la voiture, ce qui permet de dire cela c'est que Aubert est incapable de décrire l'intérieur de la voiture vue de côté, il ne peut décrire que l'arrière, c'est donc qu'il a fait demi-tour avant de passer devant la voiture, et s'il a fait demi-tour avant c'est qu'il a vu un homme avant, sinon il aurait naturellement dépassé la voiture pour regarder l'intérieur.
Citation :
Si Martinez avait fait le rapprochement avec le rapt il en aurait parlé avec sa fiancée, elle aurait confirmé que les Aubert ont bien parlé d un enfant au retour de la course poursuite. Or elle ne le fait pas.
Aubert n'a effectivement jamais vu d'enfant. De toute façon Martinez devant les gendarmes ne parle pas d'enfant, et surtout devant la juge il n'en parle plus non plus: comme entretemps Ranucci a avoué il doit se dire qu'il est désormais devenu inutile de mentir ...
Citation :
Si d autre part Martinez avait téléphoné à Aubert pour lui faire part de ses doutes , Madame Aubert ne tomberait pas des nues quand la police l appelle dans la matinée du 5 juin pour demander une précision sur l arrêt de la voiture du chauffard.
Pour les 4 témoins il ne s'est agit jusqu'à la découverte du corps que d un banal délit de fuite.
Je ne sais pas si Mme Aubert tombe des nues à l'appel des gendarmes, mais pour quelqu'un censé être dans la voiture et avoir tout vu, on se demande pourquoi elle joue la secrétaire pour transmettre la requête à son mari ... pour moi il y a des chances pour qu'elle n'ait tout simplement jamais été présente dans la voiture conduite par son mari.
Citation :
Je ne pense pas qu on déploie des dizaines de gendarmes sans motif sérieux. A ce moment personne n a témoigné avoir vu CR avec un enfant. Maintenant on peut se demander ce qu a remarqué Guazzone de suspect dans la galerie ou ses environs pour avoir immédiatement fait le lien avec l enlèvement. Ce pourrait être des vêtements ou des chiffons souillés de traces récentes de sang ou autre.
Ce ne devait pas être si probant car sinon encore une fois le procureur aurait été prévenu et aurait redescendu l'info à Alessandra, or on sait que ce n'est pas le cas car le 5 à 16h Alessandra tombe des nues en apprenant la nouvelle.

Je ne crois pas à la découverte du couteau avant l'après-midi du 5 pour la raison évoquée ci-dessus, par contre pour le pull oui ce serait tout à fait possible. Guazzone qui veut jouer les détectives aurait pu fouiller la galerie et le trouver avant le 5. Et il aurait été tentant pour les gendarmes de vouloir cacher a posteriori la découverte du pull le 3 ou le 4, car n'ayant pas prévenu le procureur cela les mettait dans une situation délicate: s'ils avaient appelé le procureur, ils auraient sûrement appris avant le 5 qu'un homme à pull over sévissait dans les cités, et le dispositif important de recherche aurait pu être déclenché avant le 5.
Dans un tel scénario il fallait aussi demander au maître-chien de ne pas mentionner le pull qui aurait été utilisé: là encore plausible car Gras n'a jamais été clair sur cette histoire de pistage et de ce qu'a suivi le chien: il a parlé de la voiture -qui était pourtant absente !- puis des traces de roues dans la boue (!)

Est-ce que des effets ensanglantés ont également été trouvés dans la galerie ? je le pense personnellement, mais pas avant l'après-midi du 5 sinon encore une fois le procureur aurait été prévenu (s'ils n'ont pas été trouvés en même temps cela voudrait donc dire que pull et effets ensanglantés n'étaient pas cachés au même endroit, c'est tout à fait plausible si le meurtrier voulait brouiller les pistes)
Les effets ensanglantés auraient pu être trouvés le soir du 5 lors de l'ultime fouille prétendument négative :
Citation :
A 19 heures 30, un ratissage serré et minutieux de la zone où a été découvert le corps , est entrepris avec la totalité du personnel soit un effectif de 50 militaires.
Le résultat est négatif.
Tout cela aurait pu faire partie d'un deal entre gendarmes et policiers sous l'arbitrage du procureur: on tait la découverte du pull avant le 5 qui gêne les gendarmes et en contrepartie on escamote les effets ensanglantés qui gênent les policiers car pas à la taille de Ranucci (ils s'en apercevront dans la nuit du 5 après être rentrés à Marseille).
Citation :
Tout le monde ment dans ce dossier
Certains moins que d'autres et surtout avec moins de conséquences, mais sans doute tout le monde oui, et comme probablement tout le monde se tient par la barbichette (gendarmerie, police, témoin, et Justice qui a couvert) c'est pour cela que la vérité n'est jamais sortie ...


Haut
   
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 16 juin 2020, 08:29 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 28 avr. 2018, 15:16
Messages : 45
Citation: la vérité n est jamais sortie.
Certes mais il n est jamais trop tard pour la découvrir ou s en approcher.
Ainsi CR prétend dans ses premiers aveux avoir " arraché" des argéras pour recouvrir le corps. S il avait vraiment fait cela il saurait que c est impossible d arracher ces plantes à mains nues. L assassin les a vraisemblablement coupées et c est le verbe "couper" qui serait monté spontanement aux lèvres de CR. Si j avais été l avocat de CR lors de la reconstitution du crime je lui aurais demandé d arracher les argéras devant tout le monde afin de prouver à la fois l impossibilité de la chose et la fausseté de l aveu.


Haut
   
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 16 juin 2020, 09:38 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 200
Il y le fameux témoignage du gendarme parlant de la saisie incidente du pull après la découvert du couteau:
Citation :
« Mais tout ce que je peux dire, moi, c’est que, quand notre commandant de brigade est averti de se rendre à la champignonnière de Provence, car Ranucci avait dit qu’il avait caché le couteau dans un tas de tourbe, là, je peux vous dire que j’y étais. On a remué avec la poêle à frire… on a remué beaucoup de cochonneries en métal et on a trouvé à l’intérieur effectivement un couteau. Sur la lame, il y avait du sang. Pendant les recherches, à ce moment là, il y avait le commandant de la brigade de recherches d’Aubagne, l’adjudant Monnin. Donc on s’est mis à fouiller dans la galerie. Vous savez, c’était des galeries où plein de gens pénétraient. C’était une champignonnière. Il y avait une sorte de porte qui était posée et derrière cette porte, on a trouvé le pull-over rouge. Pour nous, c’était une saisie incidente.« 
Déjà cela pose un énorme problème pour la version officielle car couteau et pull ne sont pas censés avoir été trouvés le même jour, encore moins consécutivement.
Une explication pourrait être que le gendarme donne la version telle qu'elle a été mise au point le soir du 5 (couteau et pull ont été découverts): à ce moment là la découverte du couteau dans l'après-midi du 5 ne pose aucun problème, a fortiori aux gendarmes (ce sont les policiers qui sont en charge de l'interrogatoire de Ranucci et ils ne pourront plus lui faire avouer le lieu de cache du couteau). Par contre une éventuelle découverte du pull avant le 5 (le 3 ou le 4) pose problème aux gendarmes qui n'ont pas informé le procureur. D'où peut être la mise au point de cette version de la saisie incidente du pull consécutivement au couteau: cela permettait de balayer d'éventuels doutes quand à une découverte du pull le 3 ou le 4.
Et plus tard le gendarme sera informé du fait qu'il doit déclarer que le couteau a été trouvé le 6 (lors de la fouille "organisée") et non plus le 5.
Donc il raccroche maladroitement 2 récits et se prend les pieds dans le tapis, car au final le récit "consolidé" ne correspond plus à rien, ni à la réalité, ni à la version officielle.


Haut
   
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 16 juin 2020, 17:19 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 1141
Citation :
Le couteau ne peut avoir été découvert QUE dans la matinée du cinq juin. Pourquoi sinon ce ratissage au début de l après midi?
Avant d'inventer une découverte antérieure du couteau , il faudrait dire quel élément, information ou indice peut laisser penser que ce fait se soit produit. D'autres ont imaginé cette situation avec comme point de départ la date sur la fiche de scellé du "Virgina" . Tout le monde a compris ici que c'était une ânerie.
Un couteau découvert dans la matinée du 5 juin, alors que personne ne sait que la jeune disparue est morte et qu'elle a reçu des coup de couteau (entre autre), aurait manqué de consistance pour que la gendarmerie lance une battue aussi conséquente. Surtout en tenant compte que dans votre hypothèse, Aubert et Martinez n'ont pas appelé.
Citation :
Pourquoi la recherche dès ce moment du cadavre de la fillette
Rien ne dit que les gendarmes se sont mis à la recherche d'un cadavre. Les informations dont ils disposent au moment de démarrer la battue, ne leur permettent pas d'avoir la certitude que la petite disparue de Marseille est là dans les parages.
Citation :
Quelques remarques:la police demande à Aubert de localiser l arrêt de la voiture sur la nationale mais ne demande pas de lui fournir quelques précisions sur l enfant.
Non, vous n'avez rien compris au film. La police n'a rien demandé à Aubert. Ce sont les gendarmes qui l'ont fait. Et précisément, ce sont les gendarmes de Toulon.


Citation :
Pourquoi dans les aveux CR ne donne t il aucune description de ce couteau automatique qu il possède selon ses dires depuis un an et qu il utilise régulièrement comme outil?
Le couteau lui a été présenté par la juge. Là, il aurait dit:" Ce couteau m'appartient, je le reconnais". Pour le reconnaître, il fallait que ce couteau ai un signe particulier. Et justement de signe particulier, le couteau il en avait bien un que la juge ne pouvait pas écrire.

Citation :
Le lendemain ,c est le 4 juin. Le pull a donc été découvert le 3, par cet " on" qui est sans doute Guazzone lui même. On se souvient qu après le départ de CR, il avait inspecté la champi.
Non, ça ne veut pas dire cela. Trente ans après les faits, Guazzone a bien vieilli et sa mémoire lui joue des tours. Dans ce qu'il raconte à Bouladou, il y a beaucoup de chose fausse y compris pour des choses qui le concerne. Par exemple il dit que le 4 il est allé voir les gendarmes, alors qu'en fait il leur a téléphoné.

Citation :
Le 4 juin, les gendarmes examinent les lieux avec la poêle à frire. Ils reviennent le jour d après toujours munis de l appareil et c est dans la matinée qu ils découvrent le couteau ensanglanté.
Non, impossible. Il faut bien distingué les gendarmes de Greasque et ceux d'Aubagne. La poêle à frire c'est Aubagne pas Greasque.
Les gendarmes d'Aubagne ne sont intervenu sur le terrain que le 5 en début d'après midi.


Citation :
A partir de là il n y a plus aucun doute sur le sort réservé à l enfant. Il s agit maintenant de découvrir le corps. " Les gendarmes ont été saisis de la recherche du cadavre de Marie Dolorès le 5 juin". AUTOPSIE p. 125
Là non plus cela ne veut pas dire ça. Dans cette partie du texte, Bouladou ne parle pas de la battue. Il explique pourquoi la fiche de scellé du couteau porte la date du 5 juin.


Haut
   
 Sujet du message : Re: RETOUR SUR LE COUTEAU
Message non luPosté : 16 juin 2020, 17:37 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 1141
Citation :
Oui, et très probablement Aubert qui a bien vu un homme monter sur le talus mais pas au niveau de la voiture, ce qui permet de dire cela c'est que Aubert est incapable de décrire l'intérieur de la voiture vue de côté, il ne peut décrire que l'arrière, c'est donc qu'il a fait demi-tour avant de passer devant la voiture, et s'il a fait demi-tour avant c'est qu'il a vu un homme avant, sinon il aurait naturellement dépassé la voiture pour regarder l'intérieur.
Voilà voilà, Gihel le retour.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 77 messages ]  Aller à la page 1 2 3 4 5 6 Suivante

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com