Nous sommes le 25 juin 2018, 19:07

Heures au format UTC+02:00


Shoutbox© Breizh Shoutbox v1.5.0



Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 17 messages ]  Aller à la page 1 2 Suivante
Auteur Message
Message non luMessage posté... : 09 août 2004, 20:52 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 20:17
Messages : 5301
Regardons attentivement la phrase extraite de l'interrogatoire de Ranucci:

"le pantalon de couleur bleue qui se trouvait dans ma voiture est bien celui que je portais au moment de l'accident. Les taches (que vous me dites être des taches de sang) qui se trouvent sur la poche sont inexplicables en ce qui me concerne. Je pense que ce sont des taches de terre."

Nous savons par Madame Mathon qu'au moment de l'accident, soit il porte un pantalon anthracite, soit un pantalon beige. Le pantalon bleu, selon elle n'a pas quitté le garage.

Donc ce qui est écrit ne correspond pas à la vérité. Alors pourquoi Ranucci reconnaît-il ce fait ? Qui est faux.

Ensuite, Christian Ranucci sait très bien qu'il a eu un accident de vélomoteur avec ce pantalon. Donc il sait que ce sont des traces de sang.

Pourquoi ne dit-il pas : "j'ai eu un accident de vélomoteur avec ce pantalon, c'est donc normal qu'il soit taché, c'est mon propre sang qui tache ce pantalon ?"

Ce que nous pouvons remarquer, c'est qu'il n'est pas fait mention d'une quelconque saisie. Le pantalon à ce moment n'a pas été saisi.

Il est simplement indiqué qu'il se trouvait dans la voiture, on ne dit pas qu'il a été placé sous scellés. C'est tout à fait différent.

Les policiers l'ont amené à Marseille pour l'examiner. Mais ils ne l'ont pas saisi.

Il ne sera donc saisi qu'après. Et l'on voit apparaître la manoeuvre possible.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 09 août 2004, 20:59 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 20:17
Messages : 5301
On ne sait plus de quel pantalon on parle quoi.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 10 août 2004, 05:02 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 20:17
Messages : 5301
A un moment, on pourrait se dire, il s'est changé dans le garage avant de partir. Mais enfin, lorsqu'il a son accident, nous savons désormais qu'il revient très probablement de chez son père. Il n'irait pas à la rencontre d'un père qu'il n'a pas vu depuis 17 ans avec un pantalon taché par un accident de vélomoteur.

Ce n'est pas le genre.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 11 août 2004, 02:31 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 05 juil. 2004, 04:29
Messages : 206
La logique du raisonnement m'échappe.

A mon avis, si le 5 au soir les policiers posent une question à Ranucci à propos d'un pantalon bleu qui se trouvait dans la voiture et qui présente des tâches suspectes sur la poche, c'est qu'ils sont en possession dudit pantalon. La fouille de l'auto a été effectuée en présence Ranucci, alors il ne peuvent pas lui "faire dire" que le pantalon venait du véhicule s'ils l'avaient trouvé ailleurs. Faut être logique.

Et le pantalon qui sera présenté comme la pièce à conviction c'est bien un pantalon bleu tâché de sang sur la poche. C'est le même !. Y'a aucun lézard.

Ranucci dit qu'il le portait lors de l'accident. Bon, on peut jouer sur les mots et le comprendre comme : "il veut dire qu'il l'a porté le jour de l'accident". Par exemple, si on le pense innocent, quand il était dans la champi. Il devait changer une roue, il a quitté son pantalon gris pour enfiler son vieux fute bleu qui était dans le coffre dans le but de ne pas salir ses affaires propres en rampant pour attrapper sa roue de secours (qui sur une 304 est située sous la voiture) ou pour arracher et glisser des branches sous ses roues. Et à ce moment là, le sang au niveau de la poche, ce serait le sien car il s'est égratigné les mains pendant les opérations voire du vieux sang d'un ancien accident. Ranucci ne s'est pas rendu compte qu'il avait mis du sang sur son pantalon alors il dit "ça doit être des tâches de terre" (la boue de la galerie) et d'ailleurs il y a effectivement des tâches de boue dessus. Et ensuite, vu qu'il doit appeler à l'aide, ben il range son vieux futal dans le coffre et remet le pantalon anthracite propre pour ne pas se présenter plein de boue chez des gens.

Voilà. Tout ce que je raconte là, c'est logique, plausible, même dans le cas où l'on pense Ranucci innocent, ça explique qu'on ai retrouvé le pantalon dans le coffre et tout se tient sans forfaiture policière saisie crapuleuse ni rien.

Le seul problème c'est que Ranucci dit "je le portais le jour de l'accident", pendant ses aveux il dira "je le portais lors du crime" et le jour du procès "je le portais mais je me suis blessé au genou lors de l'accident ce qui explique le sang" (mensonge grossier !). Même si on supprime les aveux, pendant deux ans il n'a cessé de dire qu'il le portait.

Croire Mme Mathon sur parole, moi je veux bien mais 1) c'est la mère de l'accusé et 2) elle n'était pas là pour voir ce que Ranucci a emmené dans son coffre ni avec quoi il est revenu. Elle ne sait même pas que Ranucci a eu un accident jusqu'au 5. Alors de là à savoir précisément ce qu'il portait comme pantalon lors de l'accident...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 11 août 2004, 10:14 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 02 févr. 2004, 23:53
Messages : 5704
fab a écrit :
Et à ce moment là, le sang au niveau de la poche, ce serait le sien car il s'est égratigné les mains pendant les opérations voire du vieux sang d'un ancien accident

Donc ça ne sera que lors de l'ancien accident, vu que CR n'a pas saigné le jour J.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 11 août 2004, 10:16 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 02 févr. 2004, 23:53
Messages : 5704
fab a écrit :
Bon, on peut jouer sur les mots et le comprendre comme : "il veut dire qu'il l'a porté le jour de l'accident".

Si on joue sur les mots là, on peut jouer sur une autre partie de ses aveux, non?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 13 août 2004, 17:12 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 20:17
Messages : 5301
Je ne peux pas répondre parce que je n'ai pas les textes sous les yeux. Mais il me semble bien me souvenir qu'il n'est pas fait mention dans les aveux qu'il se change et qu'il enfile le pantalon bleu. Dans les aveux, il me semble me souvenir qu'il indique avoir été chercher du secours sans indiquer se changer.

Le pantalon n'apparaît que dans la nuit, alors que justement, il n'avoue pas.
Mais on lui fait signer une phrase fausse : c'est celui que je portais au moment de l'accident. Ce n'est pas possible, sinon il aurait rapporté le pantalon à sa mère pour qu'elle le lave, on ne l'aurait pas retrouvé dans le garage, voire même dans le coffre. Il y a un indice qui confirme que Mme Mathon dit vrai : ce pantalon, il ne le mettait plus que pour réparer sa mobylette. C'est pour cette raison qu'on le retrouve dans le garage (dans le coffre, permettez nous d'avoir quelque doute...), et non pas chez lui comme le pantalon gris.

Quand on en parle à Ranucci (sans le lui présenter notons le bien), rien n'indique qu'il fasse partie des objets saisis DANS LA VOITURE puisque justement cette notation fera l'objet d'un RAJOUT postérieur, et que de toute façon la phrase est fausse, comme les trois quart des aveux d'ailleurs.

Le processus est celui-ci : on lui parle du pantalon bleu, on le travaille pour qu'il dise que c'est le pantalon qu'il portait à ce moment là. Une fois qu'il a reconnu ce fait qui est faux, on passe à la phase suivante, il y a des taches de sang, et lui pour se défendre, au lieu de revenir sur ce qu'il a dit avant (on doit le rembarrer là-dessus : vous l'avez dit, c'est dit.), il se défend en disant que ce sont des taches de terre, en pensant au pantalon gris.

De toute façon je me rends compte qu'on ne peut rien faire avec toutes ces déclarations, elles vont n'importe où, elles disent n'importent quoi, elles se contredisent, elles contredisent les constatations. C'est uin vrai naufrage.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 26 sept. 2004, 00:35 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 20:17
Messages : 5301
A nouveau, j'ai réfléchi sur cette histoire de pantalon. Le problème de la requête en révision c'est qu'elle accole le fait que les policiers sont venus rechercher la voiture en lousdé un dimanche... et le fait qu'on a modifié le pv de saisie mais sans proposer une explication à cette coïncidence.


Quand on relit encore une fois ce que dit Ranucci dans la nuit du 5 au 6, alors qu'il n'a pas encore avoué on trouve donc ceci :
"le pantalon de couleur bleue qui se trouvait dans ma voiture est bien celui que je portais au moment de l'accident. Les taches (que vous me dites être des taches de sang) qui se trouvent sur la poche sont inexplicables en ce qui me concerne. Je pense que ce sont des taches de terre."

Plusieurs choses :
- 1/ "le pantalon qui se trouvait dans ma voiture". On sait maintenant, qu'il n'était probablement pas dans la voiture et qu'ainsi il ne faisait pas partie de la liste des objets saisis et que ce n'est que plus tard qu'il y sera rajouté par fabrication d'un faux PV. Il devait se trouver dans le garage comme l'indique Mme Mathon.

- 2/ S'il se trouvait dans le garage, ce n'était pas un habit emporté pour le voyage, sinon il se serait retrouvé avec les autres affaires, dans l'appartement. S'il était dans le garage, c'est l'explication de Mme Mathon qui est la plus plausible : il ne servait que lorsque Christian bricolait la mobylette.

- 3/ Si Christian Ranucci prétend que les taches du pantalon sont des taches de terre, c'est qu'il ne l'a pas sous les yeux. La terre séchée ne peut pas se confondre avec le sang séché. Et l'on peut dire même que cette discussion a lieu alors que le pantalon n'est pas là, sinon, il suffisait aux policiers de présenter le pantalon pour le confondre, des taches de sang, cela se reconnaît. Or il n'en n'est rien.

- 4/ On peut donc en déduire qu'en fait, le pantalon est resté au garage et que les policiers effectivement ont reconnu lors de la perquisition des taches de sang en examinant vaguement le pantalon, qu'ils n'ont pas approfondi ce fait, qu'ils 'nont pas pris le pantalon avec eux et qu'ils tentent, sans avoir le pantalon, d'en faire un élément à charge :

1/ en prétendant qu'il s'agit d'un pantalon porté lors de l'accident, or Mme Mathon a montré le pantalon anthracite que Christian ranucci avait emporté pour son voyage, qu'étant entendu qu'il a passé une nuit blanche il n'avait aucune raison de se changer avant l'accident.

2/ En essayant une première fois d'insinuer que les taches de sang proviennent du meurtre alors qu'ils savent que dans ce cas, l'assassin se serait débarassé de ce vêtement compromettant pour le moins.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 26 sept. 2004, 00:42 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 20:17
Messages : 5301
Ainsi donc on comprend maintenant très clairement pour quelle raison ils ont été rechercher la voiture en douce un dimanche, en invitant la gendarmerie de Nice à venir de son côté reprendre la voiture le lundi (la gendarmerie couvrait la chose en indiquant que la voiture avait été saisie de façon "officielle", en présence de Mme Mathon comme le veut la procédure).

Tout simplement ils sont venus chercher le pantalon qu'ils n'avaient pas saisi.

Et lorsque qu'ils ont récupéré le pantalon, ils ont rajouté mention sur le PV de saisie pour accréditer ce qu'ils avaient suggéré une première fois lors du premier interrogatoire de Christian Ranucci :

- le pantalon était dans le coffre (ce qui est vraisemblablement faux)

- le pantalon a été saisi avec le reste (ce qui est vraisemblablement faux)

- les taches de sang proviennent du sang de Marie Dolorès et non pas d'un accident de mobylette, ce ne sont pas des taches de terre.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 26 sept. 2004, 00:48 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 20:17
Messages : 5301
Ceci est corroboré par les "aveux" faits par Ranucci au juge d'instruction Di Marino, voilà ce qui est écrit :

"Sans pouvoir être formel, je pense donc que, si une tache de sang a été découverte sur le pantalon trouvé dans ma voiture par les policiers, je pense qu'il s'agit de sang provenant de la fillette. Avant que l'enfant ne soit égorgée, mon pantalon était propre, il n'y avait aucune tache."

Ce qui m'interesse c'est cette formule : "sans pouvoir être formel".

Pourquoi ne peut-on pas être formel ? C'est parce qu'on ne possède pas le pantalon et qu'on ne peut donc pas vérifier que les taches de sang peuvent correspondre.

Ce qui m'interesse aussi c'est cette formule : "si une tache de sang a été découverte..."

Rien ne serait plus simple que de vérifier la chose en montrant le pantalon à Ranucci et d'écrire ceci : "le pantalon découvert dans la voiture que vous me montrez recèle des taches de sang".

On ne le fait pas, on parle avec des "si", on n'arrive pas a être "formel".


Donc c'est qu'on ne le possède pas.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 26 sept. 2004, 10:16 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 25 févr. 2004, 13:12
Messages : 3461
Localisation : 57
Bonjour à tous et bon dimanche.

Selon moi, quand Mme Mathon dit que le pantalon traîne dans le garage, elle dit vrai:

que doit-on comprendre?

Eh bien que ce pantalon ne fait partie des vêtements de Christian qu'elle lave, repasse et range dans son armoire.

Elle a pu le voir 1 fois, 2 fois dans le garage et c'est tout.

C'est à Ranucci qu'il fallait poser la question:

le pantalon traînait-il dans le garage, était-il dans le coffre de sa voiture ou l'a t-il emporté en promenade?

La question au demeurant est simple, mais comme ledit pantalon est devenu une pièce à charge, la question devient plus compliquée.

Maintenant, pour ce qui est du rajout du pantalon sur le PV, qu'on ne me fasse pas croire qu'on ne se souvient pas dans quelles circonstances ce rajout a été fait.

Cette affaire a marqué les esprits et à juste titre.

Donc quelqu'un sait pourquoi. lolo


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 26 sept. 2004, 23:19 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 20:17
Messages : 5301
Bon ben je note qu'un internaute demande aux enquêteurs de se dénoncer.

Bon courage !


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 27 sept. 2004, 08:49 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 25 févr. 2004, 13:12
Messages : 3461
Localisation : 57
Gihel a écrit :
Bon ben je note qu'un internaute demande aux enquêteurs de se dénoncer.

Bon courage !


Bonjour Gihel,

du courage, je n'en manque pas :wink:

Cependant, je ne demande à personne de se dénoncer.

Je veux juste connaître la raison (si raison il y a ) du rajout de cette mention sur le PV.

Selon moi, qui l'a fait, n'est pas le plus important.

C'est le pourquoi qui l'est. lolo


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 27 sept. 2004, 11:20 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 20:17
Messages : 5301
Je ne sais comment vous composez les messages mais j'interprête moi dans la phrase : "Maintenant, pour ce qui est du rajout du pantalon sur le PV, qu'on ne me fasse pas croire qu'on ne se souvient pas dans quelles circonstances ce rajout a été fait.", le "on" s'adresse aux enquêteurs. Je ne vois pas qui d'autres.

Et la formulation s'entend comme : "vous ne pouvez pas dire que vous ne vous souvenez pas, donc dites nous enfin que vous avez fait une grosse bétise."

[Rajouter des choses sur un PV, c'est un délit je vous signale, cela s'appelle faux en écriture publique. Heureusement c'est prescrit.]

Pourquoi pas. Mais je doute qu'ils répondent.
Je ne sais pas pourquoi, c'est bizarre, c'est comme une intuition que j'ai. À mon avis, ils ne vont rien dire... Comme c'est bizarre.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 27 sept. 2004, 11:42 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 25 févr. 2004, 13:12
Messages : 3461
Localisation : 57
Vous avez raison, Gihel sur le fond.
Mais pas sur la forme.
J'ai pris pour habitude(ne connaissant pas très bien cette affaire) de ne dénoncer ni d'accuser quiquonque.
Autant que faire se peut.
La seule chose que j'essaye de demander c'est:
pourquoi ce rajout a t-il été fait?
Qui l'a fait m'importe peu, puisqu'il s'agit peut-être d'un ordre donné et exécuté.

Peut-être a t-on dit à un policier de faire ce rajout.

J'espère que je me suis mieux exprimée.
Bien à vous. Laurence.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 17 messages ]  Aller à la page 1 2 Suivante

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com