Nous sommes le 20 juin 2018, 11:31

Heures au format UTC+02:00


Shoutbox© Breizh Shoutbox v1.5.0



Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 19 messages ]  Aller à la page 1 2 Suivante
Auteur Message
Message non luMessage posté... : 20 oct. 2004, 23:45 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 20:17
Messages : 5301
La mention est curieuse : un pantalon d'homme de couleur sombre.

Dans la suite de la saisie, la description de la "robe de bain" qui entoure le fusil à pompe est plus claire, si l'on ose dire : "de couleur bleue à bandes blanches". A voilà qui a le mérite d'une certaine précision : bleue à bande blanche.

Pourqauoi le pantalon n'est-il pas décrit comme la robe de bain, pour ce qu'il est : pantalon bleu foncé, en lieu et place de "couleur sombre"


Sombre n'est pas une couleur, jusqu'à preuve du contraire. Il y a des marrons sombres, des verts sombres, des gris sombres, des mauves sombres mêmes... Là, on ne dit pas la couleur...

C'est un indice de plus que le pantalon n'a pas été saisi avec les autres objets et que celui que l'on décrit en garde-à-vue est encore au garage... Aie on ne se souvenait pas de la couleur, on savait qu'il était sombre... Mais c'est tout.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 20 oct. 2004, 23:55 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 20:17
Messages : 5301
Au moment de la garde-à-vue vers deux heures du matin, voilà ce qui est écrit : "Le pantalon de couleur bleue qui se trouvait dans ma voiture est bien celui que je portais au moment de l'accident. Les taches (que vous me dites être des taches de sang) qui se trouvent sur la poche sont inexplicables en ce qui me concerne. Je pense que ce sont des taches de terre."


Quelqu'un s'est donc souvenu à ce moment là que le pantalon était de couleur bleue, peut-être Christian Ranucci tout simplement. Il n'était plus de "couleur sombre".

C'est la phrase en gras qui laisse à penser qu'ils ne possèdent pas le pantalon : "que vous me dites", pas "que vous me montrez"... Donc le pantalon n'est vraisemblablement pas là...

On pourrait se dire, il a déjà été soumis à l'analyse...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 21 oct. 2004, 00:00 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 20:17
Messages : 5301
Voilà par exemple ce qui est dit du pull-over rouge lors de la garde-à-vue à la fin des aveux : "Vous me présentez un pull de couleur rouge qui a été saisi par les gendarmes de Gréasque. Ce vêtement n'est pas ma propriété. Je ne l'ai jamais vu."

Donc on lui "présente" le pull et on lui "dit" qu'il y a du sang... La comparaison me semble éloquente.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 21 oct. 2004, 00:03 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 20:17
Messages : 5301
Au juge d'instruction il déclare "si une tache de sang a été découverte sur le pantalon trouvé dans ma voiture par les policiers, je pense qu'il s'agit de sang provenant de la fillette."

Donc on n'en est pas sûr. Le pantalon ne lui est pas présenté, alors qu'il est inscrit clairement qu'il montre à la juge les égratignures.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 21 oct. 2004, 00:04 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 20:17
Messages : 5301
De même la juge lui montre le fameux plan, ce qu'elle ne fait pas our le pantalon : "Il s'agit bien du plan que vous me montrez et que j'ai signé."


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 21 oct. 2004, 00:31 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 20:17
Messages : 5301
En vérifiant, le pantalon n'est donné pour analyse qu'au plus tôt le 11 juin, c'est-à-dire, après la seconde saisie, rocambolesque, de la voiture à Nice.

Don ce qui est peut-être significatif, c'est que le PV de saisie mentionne que les cheveux vont être donnés au laboratoire pour analyse, mais pas les traces de sang du pantalon...


Haut
   
 Sujet du message : Petit rectificatif
Message non luMessage posté... : 21 oct. 2004, 11:38 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 16 mai 2004, 14:44
Messages : 154
Localisation : region parisienne
Bonjour,

Pour faire suite au mail de Gihel, je pense qu'il s'est trompé en disant "fusil à pompe" ; en fait Christian Ranucci possedait une carabine à plombs , à air comprimé.

Ce qui est different.

Avec laquelle il s'amusait à tirer sur les oiseaux, ce qui intriguait les policiers.
Et pourtant , il n'y a rien d'etrange à cela.

à plus
thierry


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 08 févr. 2005, 10:51 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 02 févr. 2004, 23:53
Messages : 5704
Surtout que le sabot de l'enfant est décrit assez précisément, couleur, imitation daim....... et que le pull est dit rouge alors qu'ils auraient pu mettre clair.

Et sombre(ou foncé) colle aussi parfaitement aux dires des Aubert, enfin je crois

_________________
grruuuuuuiiiiiiiiiiiccccccckkkkkkkkkkk
Membre du conseil de l'ordre des marabouts de la forêt sacrée en Afrique de l'Ouest


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 08 févr. 2005, 11:02 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 25 févr. 2004, 13:12
Messages : 3461
Localisation : 57
Gihel a écrit :
Au moment de la garde-à-vue vers deux heures du matin, voilà ce qui est écrit : "Le pantalon de couleur bleue qui se trouvait dans ma voiture est bien celui que je portais au moment de l'accident. Les taches (que vous me dites être des taches de sang) qui se trouvent sur la poche sont inexplicables en ce qui me concerne. Je pense que ce sont des taches de terre."


Quelqu'un s'est donc souvenu à ce moment là que le pantalon était de couleur bleue, peut-être Christian Ranucci tout simplement. Il n'était plus de "couleur sombre".

C'est la phrase en gras qui laisse à penser qu'ils ne possèdent pas le pantalon : "que vous me dites", pas "que vous me montrez"... Donc le pantalon n'est vraisemblablement pas là...

Celà peut également vouloir dire qu'en parlant de pantalon de couleur sombre fait immédiatement penser à Ranucci qu'il s'agit du pantalon bleu qu'il portait pendant son voyage, d'après ses dires....

On pourrait se dire, il a déjà été soumis à l'analyse...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 08 févr. 2005, 11:03 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 25 févr. 2004, 13:12
Messages : 3461
Localisation : 57
manip un peu cafouilleuse, désolée


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 15 févr. 2005, 00:07 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 02 févr. 2004, 23:53
Messages : 5704
Gérard
Pourquoi les enquêteurs marquent sombre et non la vraie couleur?

_________________
grruuuuuuiiiiiiiiiiiccccccckkkkkkkkkkk
Membre du conseil de l'ordre des marabouts de la forêt sacrée en Afrique de l'Ouest


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 15 févr. 2005, 08:14 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 02 févr. 2004, 23:07
Messages : 579
Localisation : AIX EN PROVENCE
Je ne vois pas pourquoi je vous réponds puisque rien de ce qui vient des accusateurs de CR vous atteint (ce qui me permet de faire une étude trés intéressante sur les conséquences du bourrage de crane, du lavage de cerveau provoqués par le livre de Gilles Perrault).
Mais la passion l'emporte.
Tout d'abord, dans une affaire de meurtre où les policiers découvrent un pantalon tâché de sang, quel est le policier qui ne le saisirait pas ? N'importe quel imbécile le ferait, donc, à fortiori, un policier (humour...)
Quel policier prendrait le risque de questionner par écrit la personne soupçonnée alors qu'il n'a pas le pantalon entre les mains ? (CR est interrogé sur ce pantalon le 6/06/1974 à
Supposons que la manipulation débile décrite par certains (je ne prononcerai pas de nom pour ne pas être accusé de harcèlement) soit réelle. Les policiers auraient pris alors le risque d'avoir introduit dans la procédure un pantalon taché de sang et de boue qu'ils n'ont pas. Ils le mettent sous scellé par procès-verbal le 6 juin 1974 sans l’avoir entre les mains. Et ils vont le chercher, toujours selon cette thèse débile qui n’est basée sur rien du tout, dans la nuit du 9 au 10 juin, (je passe sur les erreurs de date de Gilles Perrault). Et en plus ils volent la voiture ! (dont il n’ont pas les clés)
Et là, supposons qu’ils ne trouvent pas ce pantalon parce que sa mère l’a jeté ou parce qu’un usager du garage a eu soudain besoin d’un chiffon et qu’il l’a vu trainer sur la mobylette (mobylette que l’on ne voit sur aucune des photos prises par Gilbert CASTIES de Nice Matin) Aucun policier n’aurait pris ce risque.
S’ils avaient oublié le pantalon, ils auraient téléphoné immédiatement à leurs collègues de Nice en leur disant : « Ecoutez, dans la fouille de la voiture, on a trouvé un pantalon qui pourrait intéresser l’enquête mais on l’a oublié sur la mobylette. Avant qu’il disparaisse, allez le chercher et on le récupèrera à votre commissariat »
On n’attend pas jusqu’au 9 juin, alors que CR a été questionné sur ce pantalon et qu’il a été mis sous scellé et que la juge va le réclamer .
Alors ce pantalon a tout d’abord été présenté à CR au moment de la fouille de la voiture. Il reconnaitra jusqu’au procès qu’il le portait au moment de l’accident, que la boue qui était dessus provenait de la champignonnière et qu’il a été trouvé dans le coffre de sa voiture.
Par conséquent les larges et épaisses taches de sang qui se trouvent dessus (rapport d’examen du docteur VUILLET), ne peuvent venir que de MD RAMBLA. Un saignement de nez qui n’a d’ailleurs jamais été évoqué par CR, ne pouvait pas provoquer de telles taches. Quand on saigne du nez, on n’attend pas d’avoir perdu un litre de sang pour relever la tête, surtout quand on saigne du nez sur une mobylette (vous voyez ce que je veux dire ?)
Il avait deux ans avec sa mère pour inventer cette histoire de pantalon qui se trouvait dans le garage et non pas dans la voiture. Ils ne le feront pas.
Alors pourquoi l’enquêteur a rajouté la mention « un pantalon de couleur sombre » ? Il aurait très bien pu mettre « pantalon bleu » puisque c’est la couleur que l’on donne dans le premier interrogatoire de CR et que la mention « de couleur sombre » a été rajoutée après.
L’explication se trouve peut-être dans le fait que la couleur de ce pantalon était bleu marine très foncé, très proche du noir et que l’enquêteur n’a pas voulu se prononcer sur la couleur : bleu marine ou noir. Il a mis sombre. Je vois déjà les ricanements de DALAKHANI…


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 15 févr. 2005, 10:14 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 20:17
Messages : 5301
Gérard B a écrit :
Quel policier prendrait le risque de questionner par écrit la personne soupçonnée alors qu'il n'a pas le pantalon entre les mains ? (CR est interrogé sur ce pantalon le 6/06/1974 à


Les enquêteurs de la sûreté.

Il est interrogé sur ce pantalon dès le 5 au soir mais jamais on ne lui montre, alors qu'on lui montre le pull, alors qu'on lui montrera le couteau dans le bureau du juge le 7 etc...


Gérard B a écrit :
Les policiers auraient pris alors le risque d'avoir introduit dans la procédure un pantalon taché de sang et de boue qu'ils n'ont pas. Ils le mettent sous scellé par procès-verbal le 6 juin 1974 sans l’avoir entre les mains. Et ils vont le chercher, toujours selon cette thèse débile qui n’est basée sur rien du tout, dans la nuit du 9 au 10 juin, (je passe sur les erreurs de date de Gilles Perrault). Et en plus ils volent la voiture ! (dont il n’ont pas les clés)


Des clés, cela se refait sans problème. Ils ont eu les clés entre les mains et tout le temps pour les copier. Basée sur des PV contradictoires.
Dans la nuit du 9 au 10 ? Ah vous nous donnez un élément intéressant, donc cela s'est passé dans la nuit du dimanche au lundi, encore mieux.

Gérard B a écrit :
Et là, supposons qu’ils ne trouvent pas ce pantalon parce que sa mère l’a jeté ou parce qu’un usager du garage a eu soudain besoin d’un chiffon et qu’il l’a vu trainer sur la mobylette (mobylette que l’on ne voit sur aucune des photos prises par Gilbert CASTIES de Nice Matin) Aucun policier n’aurait pris ce risque.


C'est vous qui le dites, dans une autre affaire, un gendarme a pris le risque de faire ouvrir des portes en douce pour que la juge d'instruction constate qu'elles étaient ouvertes et donner ainsi un élément à l'accusation. Tout est possible quand on est coincé.
Ce n'est pas parce que des photos ne montrent pas un objet qu'il n'y est pas. On ne peut pas conclure au-delà qu'elle n'est pas sur les photos.

Gérard B a écrit :
S’ils avaient oublié le pantalon, ils auraient téléphoné immédiatement à leurs collègues de Nice en leur disant : « Ecoutez, dans la fouille de la voiture, on a trouvé un pantalon qui pourrait intéresser l’enquête mais on l’a oublié sur la mobylette. Avant qu’il disparaisse, allez le chercher et on le récupèrera à votre commissariat »


Pour rentrer dans le garage il faut les clés, donc il faut aller soi-même à Nice, ou alors le dire à Mme Mathon, et là, les avocats vont s'en donner à coeur joie : qu'est-ce que c'est que ces enquêteurs qui oublient les pièces à conviction. Evidemment messieurs les jurés, ce pantalon vient du garage, il ne vient pas du coffre...

Gérard B a écrit :
On n’attend pas jusqu’au 9 juin, alors que CR a été questionné sur ce pantalon et qu’il a été mis sous scellé et que la juge va le réclamer .


Le juge ne va pas le réclamer, attendu qu'il n'en parle à Ranucci qu'au moment de l'interrogatoire de première comparution et qu'ensuite il faut le donner à l'expertise, ce qui sera fait le 11.

Gérard B a écrit :
Alors ce pantalon a tout d’abord été présenté à CR au moment de la fouille de la voiture.


Alors pourquoi rajouter la mention : "un pantalon de couleur sombre après que Ranucci a signé le PV ?" Le faux que constitue ce PV ne permet plus d'affirmer cela. On n'en sait rien.


Gérard B a écrit :
Il reconnaitra jusqu’au procès qu’il le portait au moment de l’accident, que la boue qui était dessus provenait de la champignonnière et qu’il a été trouvé dans le coffre de sa voiture.
Par conséquent les larges et épaisses taches de sang qui se trouvent dessus (rapport d’examen du docteur VUILLET), ne peuvent venir que de MD RAMBLA. Un saignement de nez qui n’a d’ailleurs jamais été évoqué par CR, ne pouvait pas provoquer de telles taches. Quand on saigne du nez, on n’attend pas d’avoir perdu un litre de sang pour relever la tête, surtout quand on saigne du nez sur une mobylette (vous voyez ce que je veux dire ?)


Comme on ne lui a pas montré et qu'il ne s'en souvenait pas, tout est simple. Vous vous souvenez vous de tout ce qui vous est arrivé un mois et demi avant ? Ranucci ne s'en souvenait plus de son accident de mobylette, comme il ne se souvenait plus avoir renversé un chien à Marseille le soir du 2.

Gérard B a écrit :
Il avait deux ans avec sa mère pour inventer cette histoire de pantalon qui se trouvait dans le garage et non pas dans la voiture. Ils ne le feront pas.


Ils n'ont pas vu la place que prenait cet élément accusateur, l'arbre a caché la forêt, il ne comprenait pas pourquoi on avait saisi la voiture au garage une seconde fois en douce.

Gérard B a écrit :
Alors pourquoi l’enquêteur a rajouté la mention « un pantalon de couleur sombre » ? Il aurait très bien pu mettre « pantalon bleu » puisque c’est la couleur que l’on donne dans le premier interrogatoire de CR et que la mention « de couleur sombre » a été rajoutée après.
L’explication se trouve peut-être dans le fait que la couleur de ce pantalon était bleu marine très foncé, très proche du noir et que l’enquêteur n’a pas voulu se prononcer sur la couleur : bleu marine ou noir. Il a mis sombre. Je vois déjà les ricanements de DALAKHANI…


Donc nous progressons, la mention qui figure sur le PV de fouille de la voiture a été rajoutée après l'interrogatoire de Ranucci. C'est une information importante qu'il convient de transmettre à la commission de révision qui se demande quand on a rajouté ce bout de phrase et refuse de réviser pour ne pas le savoir.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 15 févr. 2005, 10:22 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 02 févr. 2004, 23:53
Messages : 5704
Gérard B a écrit :
Je ne vois pas pourquoi je vous réponds puisque rien de ce qui vient des accusateurs de CR vous atteint (ce qui me permet de faire une étude trés intéressante sur les conséquences du bourrage de crane, du lavage de cerveau provoqués par le livre de Gilles Perrault).
Mais la passion l'emporte.

C'est trop simple ce n'est pas parceque vos réponses ne sont pas convaincantes qu'il faut me dire que rien ne me convainc
Pour le bourrage de crane du livre ça ne me concerne pas il faut regarder le dossier pour s'appercevoir que c'est louche


Citation :
L’explication se trouve peut-être dans le fait que la couleur de ce pantalon était bleu marine très foncé, très proche du noir et que l’enquêteur n’a pas voulu se prononcer sur la couleur : bleu marine ou noir. Il a mis sombre. Je vois déjà les ricanements de DALAKHANI…

Peut-être?pourtant vous avez dit avoir fait une enquête?


Pour le bourrage de crane c'est pas mal voter énième explication pour essayer d'éviter la question

_________________
grruuuuuuiiiiiiiiiiiccccccckkkkkkkkkkk
Membre du conseil de l'ordre des marabouts de la forêt sacrée en Afrique de l'Ouest


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 15 févr. 2005, 10:27 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 mai 2004, 10:57
Messages : 443
Gérard,

Dans un autre post, vous vous indignez que les auteurs de CR 20 ans après aient déplacé le mot "légèrement" dans une phrase. Vous, vous remplacez "importantes" (à propos des traces de sang sur le pantalon) par "larges". C'est correct ? Et vous continuez ensuite votre "démonstration" comme s'il était avéré qu'il y avait vraiment beaucoup de sang. (Alors que "importantes" est très relatif.) Ne me dites pas que vous n'avez pas conscience de faire ainsi quelque chose de malhonnête.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 19 messages ]  Aller à la page 1 2 Suivante

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com