Nous sommes le 25 févr. 2021, 02:44

Heures au format UTC+01:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 24 messages ]  Aller à la page 1 2 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message : Lieu de découverte du corps
Message non luPosté : 20 mai 2006, 17:35 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 mars 2005, 22:41
Messages : 3751
Localisation : Paris
Posté le: Mer 17 Mai 2006 9:33

jpasc95


Christian Ranucci s'est il vraiment arrêté à l'aplomb du lieu de découverte du corps de la petite Marie-Dolorès ?

D'après M Fratacci; dans son livre, chap 3, l'accident, il écrit :

"Alain Aubert n'hésite pas une seconde. Il prend la Peugeot en chasse. Celle-ci roule à vive allure sur la route tortueuse. Elle le précède de deux ou trois virages. Il parvient cependant à la garder en point de mire. Le conduc­teur de la Peugeot s'est sans doute aperçu qu'on est à ses trousses. Il ne ralentit pas. Il fonce de plus belle pour semer ses poursuivants. Il ne peut pas savoir qu'il s'agit d'un couple débonnaire duquel il n'a rien à craindre.
Au bout de deux kilomètres, la Peugeot s'arrête sur le bord de la route. Alain Aubert se trouve alors à environ trois cents mètres. Il débouche du virage et la repère. Quelques secondes lui suffisent pour la rejoindre."

Comment peut-il y avoir un tel écart entre ce qu'il dit et le fait que la petite a été retouvé à env 700 mètres du carrefour de la Pomme ?

Ranucci aurait donc parcouru 2 kms avant de s'arrêter ?

Si seulement la reconstitution avait pu éclaircir ce point !

-----------------------------------------------------------------------------------


Posté le: Mer 17 Mai 2006 22:35

jpasc95


Admettons que Frattacci se soit trompé sur les 2 kms d'accord ?

Voilà ce qui m'intrigue :

M Aubert dit qu'il a fait une cinquantaine de mètres pour faire demi tour et repartir au carrefour de la Pomme.

Or, si CR s'est vraiment arrêté à l'aplomb du lieu de découverte du corps de la petite fille, ce n'est pas possible car au bout de ces 50 mètres, il y a un virage dangereux sans visibilité.

Alors où M Aubert a t-il fait son demi-tour ?

le 5 juin, à 14h05, les gendarmes font des recherches sur la RN8bis pour retrouver éventuellement la petite fille. Sur les indications de M Aubert, elles commencent à env 1 km du carrefour, là où Ranucci se serait arrêté.

Il y a 18 gendarmes en ligne, et c'est seulement à 15h45 qu'ils découvrent le corps de la petite.
Il leur a fallu 1h 40 pour le découvrir.
Ils n'ont donc certainement pas commencé à l'aplomb du lieu de découverte du corps car ils auraient mis beaucoup moins de temps.

Alors où s'est arrêté réellement Ranucci ce 3 juin 74 vers 12h30 ?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 20 mai 2006, 22:22 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 20:17
Messages : 5301
C'est lorsque l'on va sur les lieux qu'on se rend compte de l'invraisemblable coïncidence. La voiture de Ranucci s'est très vraisemblablement arrêtée à quelques mètres de l'aplomb du lieu de découverte du corps.

Comme la route est sinueuse, les lieux où l'on peut s'arrêter sont assez circonscrits, cela peut-être le creux de la troisième boucle, ou bien le creux de la quatrième boucle.

Il se trouve que si l'on prend en compte ce que Alain Aubert disent aux gendarmes (le seul de ses témoignages qui peut apparaître fiable et exact), ils signalent qu'ils voient la voiture arrêtée cent mètre plus bas, et on retrouve facilement l'endroit où ils se sont arrêtés, au débouché du virage.

Ainsi donc, on ne peut pas avoir de doute sur le fait que la voiture de Ranucci s'est bien arrêtée là. À une vingtaine de mètres près, il s'est arrêté à l'aplomb du lieu de découverte du corps.

Et l'on comprend mieux dès lors pourquoi cet homme au pull rouge (qui ne le portait pas ce jour-là) a décidé de prendre la voiture pour descendre et la dégager le plus vite possible pour qu'on ne vienne pas fouiller à cet endroit.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 20 mai 2006, 22:40 
Citation :
Et l'on comprend mieux dès lors pourquoi cet homme au pull rouge (qui ne le portait pas ce jour-là) a décidé de prendre la voiture pour descendre et la dégager le plus vite possible pour qu'on ne vienne pas fouiller à cet endroit.
Qu'est ce que ça peut lui faire qu'on vienne fouiller à cet endroit?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 20 mai 2006, 22:50 
Peut-être a t-il été vu par les Aubert et craint qu'on finisse par le retrouver grâce au portrait robot ?!


Haut
   
 Sujet du message : Re: Lieu de découverte du corps
Message non luPosté : 04 sept. 2015, 02:48 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 mai 2015, 10:28
Messages : 751
Citation :
Posté le: Mer 17 Mai 2006 9:33

jpasc95


Christian Ranucci s'est il vraiment arrêté à l'aplomb du lieu de découverte du corps de la petite Marie-Dolorès ?

D'après M Fratacci; dans son livre, chap 3, l'accident, il écrit :

"Alain Aubert n'hésite pas une seconde. Il prend la Peugeot en chasse. Celle-ci roule à vive allure sur la route tortueuse. Elle le précède de deux ou trois virages. Il parvient cependant à la garder en point de mire. Le conduc­teur de la Peugeot s'est sans doute aperçu qu'on est à ses trousses. Il ne ralentit pas. Il fonce de plus belle pour semer ses poursuivants. Il ne peut pas savoir qu'il s'agit d'un couple débonnaire duquel il n'a rien à craindre.
Au bout de deux kilomètres, la Peugeot s'arrête sur le bord de la route. Alain Aubert se trouve alors à environ trois cents mètres. Il débouche du virage et la repère. Quelques secondes lui suffisent pour la rejoindre."

Comment peut-il y avoir un tel écart entre ce qu'il dit et le fait que la petite a été retouvé à env 700 mètres du carrefour de la Pomme ?

Ranucci aurait donc parcouru 2 kms avant de s'arrêter ?

Si seulement la reconstitution avait pu éclaircir ce point !

-----------------------------------------------------------------------------------


Posté le: Mer 17 Mai 2006 22:35

jpasc95


Admettons que Frattacci se soit trompé sur les 2 kms d'accord ?

Voilà ce qui m'intrigue :

M Aubert dit qu'il a fait une cinquantaine de mètres pour faire demi tour et repartir au carrefour de la Pomme.

Or, si CR s'est vraiment arrêté à l'aplomb du lieu de découverte du corps de la petite fille, ce n'est pas possible car au bout de ces 50 mètres, il y a un virage dangereux sans visibilité.

Alors où M Aubert a t-il fait son demi-tour ?

le 5 juin, à 14h05, les gendarmes font des recherches sur la RN8bis pour retrouver éventuellement la petite fille. Sur les indications de M Aubert, elles commencent à env 1 km du carrefour, là où Ranucci se serait arrêté.

Il y a 18 gendarmes en ligne, et c'est seulement à 15h45 qu'ils découvrent le corps de la petite.
Il leur a fallu 1h 40 pour le découvrir.
Ils n'ont donc certainement pas commencé à l'aplomb du lieu de découverte du corps car ils auraient mis beaucoup moins de temps.

Alors où s'est arrêté réellement Ranucci ce 3 juin 74 vers 12h30 ?

Là aussi ,bien des questions se posent au sujet des recherches du 5 (et 4 ); j'ai lu ,50 gendarmes ; une centaine (d'après Mr Gazzone ); qui dit vrai ?
Déjà , Bouladou écrit le témoignage Aubert (pour faire + vrai sans doute ) :"nous avons passé 2 à 3 virages et ds 1 ligne droite ,à un centaine de mettre ,le véhicule gris était arrèté "
Bon ,déjà pour les flics du coin , c'est du gateau , avec une précision pareille en 15 mn :arrow: ils trouvent le corps ;
à moi ,c'est recherches me font penser que ces bons gendarmes cherchent une enfant --morte ; et qu'est ce qui leur permet de le croire :?:
Je pense que vous serez d'accord , que leur 1er réflexe aurais du ètre d'aller chez celui qui était suspecté (Ranucci) d'avoir Marie Dolorès avec LUI ; rien ne prouvait qu'elle était --morte-- et ici ;
Ces bons gendarmes préfèrent chercher ,chercher ...
Bon ,ils cherchent et faute de trouver , ils ramènent un chien pisteur ; les Aubert ont soit disant vu la petite sur ce bord de route et il fourre le chien ds la galerie :?:
A propos du chien ,il se trouve que j'ai un voisin (retraité) ancien maitre chien de piste en gendarmerie (il est passé par Gramat ); il connait son métier ,il a encore des chiens (malinois);
Il y a 4 années (environ) ,je lui ai posé des questions :

1) est ce que le chien peut encore suivre une piste 3 jours après sur le bord d'une route ?
réponse :" oui "(il m'a expliqué les effluves qui se déposent sur le sol etc ) ça dépend quand même du vent ,mais c'est possible ;

2)un chien qui suit une piste, pourquoi il ne va pas jusqu'au corps (ici Marie Dolorès ) de la personne assassinée ?
réponse : "c'est normal ,le chien sent la mort et s'arrète à qques mettres du corps et fait comprendre à son maitre qu'il a atteint son but ; c'est ensuite aux gendarmes de chercher autour ;
le chien sent la mort et n'approche pas le corps "
Je me suis fait confirmer ces dires par un autre chef de gendarmerie (aussi retraité) ;lui m'a dit n'avoir vu qu'une fois le chien s'approcher du corps d'une petite fille et le chien ne laissait personne approcher le corps ,il a fallu que son maitre lui parle longuement !
Si toutefois vous pensez à d'autres questions lui poser ?


Haut
   
 Sujet du message : Re: Lieu de découverte du corps
Message non luPosté : 04 sept. 2015, 02:48 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 mai 2015, 10:28
Messages : 751
Citation :
Posté le: Mer 17 Mai 2006 9:33

jpasc95


Christian Ranucci s'est il vraiment arrêté à l'aplomb du lieu de découverte du corps de la petite Marie-Dolorès ?

D'après M Fratacci; dans son livre, chap 3, l'accident, il écrit :

"Alain Aubert n'hésite pas une seconde. Il prend la Peugeot en chasse. Celle-ci roule à vive allure sur la route tortueuse. Elle le précède de deux ou trois virages. Il parvient cependant à la garder en point de mire. Le conduc­teur de la Peugeot s'est sans doute aperçu qu'on est à ses trousses. Il ne ralentit pas. Il fonce de plus belle pour semer ses poursuivants. Il ne peut pas savoir qu'il s'agit d'un couple débonnaire duquel il n'a rien à craindre.
Au bout de deux kilomètres, la Peugeot s'arrête sur le bord de la route. Alain Aubert se trouve alors à environ trois cents mètres. Il débouche du virage et la repère. Quelques secondes lui suffisent pour la rejoindre."

Comment peut-il y avoir un tel écart entre ce qu'il dit et le fait que la petite a été retouvé à env 700 mètres du carrefour de la Pomme ?

Ranucci aurait donc parcouru 2 kms avant de s'arrêter ?

Si seulement la reconstitution avait pu éclaircir ce point !

-----------------------------------------------------------------------------------


Posté le: Mer 17 Mai 2006 22:35

jpasc95


Admettons que Frattacci se soit trompé sur les 2 kms d'accord ?

Voilà ce qui m'intrigue :

M Aubert dit qu'il a fait une cinquantaine de mètres pour faire demi tour et repartir au carrefour de la Pomme.

Or, si CR s'est vraiment arrêté à l'aplomb du lieu de découverte du corps de la petite fille, ce n'est pas possible car au bout de ces 50 mètres, il y a un virage dangereux sans visibilité.

Alors où M Aubert a t-il fait son demi-tour ?

le 5 juin, à 14h05, les gendarmes font des recherches sur la RN8bis pour retrouver éventuellement la petite fille. Sur les indications de M Aubert, elles commencent à env 1 km du carrefour, là où Ranucci se serait arrêté.

Il y a 18 gendarmes en ligne, et c'est seulement à 15h45 qu'ils découvrent le corps de la petite.
Il leur a fallu 1h 40 pour le découvrir.
Ils n'ont donc certainement pas commencé à l'aplomb du lieu de découverte du corps car ils auraient mis beaucoup moins de temps.

Alors où s'est arrêté réellement Ranucci ce 3 juin 74 vers 12h30 ?

Là aussi ,bien des questions se posent au sujet des recherches du 5 (et 4 ); j'ai lu ,50 gendarmes ; une centaine (d'après Mr Gazzone ); qui dit vrai ?
Déjà , Bouladou écrit le témoignage Aubert (pour faire + vrai sans doute ) :"nous avons passé 2 à 3 virages et ds 1 ligne droite ,à un centaine de mettre ,le véhicule gris était arrèté "
Bon ,déjà pour les flics du coin , c'est du gateau , avec une précision pareille en 15 mn :arrow: ils trouvent le corps ;
à moi ,c'est recherches me font penser que ces bons gendarmes cherchent une enfant --morte ; et qu'est ce qui leur permet de le croire :?:
Je pense que vous serez d'accord , que leur 1er réflexe aurais du ètre d'aller chez celui qui était suspecté (Ranucci) d'avoir Marie Dolorès avec LUI ; rien ne prouvait qu'elle était --morte-- et ici ;
Ces bons gendarmes préfèrent chercher ,chercher ...
Bon ,ils cherchent et faute de trouver , ils ramènent un chien pisteur ; les Aubert ont soit disant vu la petite sur ce bord de route et il fourre le chien ds la galerie :?:
A propos du chien ,il se trouve que j'ai un voisin (retraité) ancien maitre chien de piste en gendarmerie (il est passé par Gramat ); il connait son métier ,il a encore des chiens (malinois);
Il y a 4 années (environ) ,je lui ai posé des questions :

1) est ce que le chien peut encore suivre une piste 3 jours après sur le bord d'une route ?
réponse :" oui "(il m'a expliqué les effluves qui se déposent sur le sol etc ) ça dépend quand même du vent ,mais c'est possible ;

2)un chien qui suit une piste, pourquoi il ne va pas jusqu'au corps (ici Marie Dolorès ) de la personne assassinée ?
réponse : "c'est normal ,le chien sent la mort et s'arrète à qques mettres du corps et fait comprendre à son maitre qu'il a atteint son but ; c'est ensuite aux gendarmes de chercher autour ;
le chien sent la mort et n'approche pas le corps "
Je me suis fait confirmer ces dires par un autre chef de gendarmerie (aussi retraité) ;lui m'a dit n'avoir vu qu'une fois le chien s'approcher du corps d'une petite fille et le chien ne laissait personne approcher le corps ,il a fallu que son maitre lui parle longuement !
Si toutefois vous pensez à d'autres questions lui poser ?


Haut
   
 Sujet du message : Re: Lieu de découverte du corps
Message non luPosté : 12 sept. 2015, 14:20 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 29 avr. 2009, 15:52
Messages : 2109
Localisation : Normandie
J'ai bien une question pour votre voisin. Est-il normal qu'un maitre-chien ne donne pas de précision sur ce qu'il a fait à renifler à son chien ?
citation du rapport du maitre-chien
Citation :
6. Déroulement des opérations : à 15h40, Dirol est mis en piste à l'endroit où le véhicule de l'auteur présumé a été immobilisé (champignonnière). Il prend une piste en suivant le chemin de terre qui rejoint la RN8bis, tourne à gauche et longe le bord de cette route en direction du carrefour de la "Pomme". A 16h20, Dirol dépasse de 30 mètres l'endroit où se trouvait le cadavre. Ramené à hauteur du lieu de la découverte du corps, Dirol s'arrête et ne reprend plus la piste. Pistage effectué sur une distance de 1km200.
Surtout quand on sait, que l'auteur présumé était seul, quand il est vu dans la champignonnière. Il fallait donc suivre les traces d'un auteur présumé, qui est monté dans sa voiture et parti, selon les témoignages. Sachant qu'un chien ne prend la piste qu'en "amont".
Autrement dit; Est-il possible que le chien a reniflé un objet, qui n'est pas mentionné, car écarté du dossier ? Ou bien; Est-il possible qu'un chien mis à un endroit où un véhicule était stationné, comprend, qu'il faut tracer le chauffeur ?

_________________
« Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser tu m'enrichis. »
Antoine de Saint-Exupéry


Haut
   
 Sujet du message : Re: Lieu de découverte du corps
Message non luPosté : 12 sept. 2015, 17:45 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 déc. 2013, 17:13
Messages : 1677
non, d'après ce que m'a dit un instructeur maitre-chien de Gramat, un chien peut prendre une piste dans les deux sens.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Lieu de découverte du corps
Message non luPosté : 12 sept. 2015, 18:33 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 05 nov. 2010, 14:48
Messages : 290
Localisation : 74
Citation :
non, d'après ce que m'a dit un instructeur maitre-chien de Gramat, un chien peut prendre une piste dans les deux sens.
J'ai eu la même info.

_________________
l'évidence :
« Le premier était de ne recevoir jamais aucune chose pour vraie que je ne la connusse évidemment être telle ; c'est-à-dire, d'éviter soigneusement la précipitation et la prévention, et de ne comprendre rien de plus en mes jugements que ce qui se présenterait si clairement et si distinctement à mon esprit, que je n'eusse aucune occasion de le mettre en doute. »

René Descartes (préceptes de la méthode)


Haut
   
 Sujet du message : Re: Lieu de découverte du corps
Message non luPosté : 14 sept. 2015, 10:32 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 déc. 2013, 17:13
Messages : 1677
un chien peut remonter une piste, de la partie la plus chaude à la partie la plus froide, c’est ce qu'on nomme les pisteurs anti-dromiques.
de la partie la plus froide à la plus chaude, c'est une piste dromique.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Lieu de découverte du corps
Message non luPosté : 14 sept. 2015, 16:16 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 mai 2015, 10:28
Messages : 751
si je comprends bien :
anti-dromiques sont les derniers pas(de la personne recherchée) donc chauds
dromique : les 1ers pas (de la personne ) donc froid
c ok Jpasc ? j'ai pigé ???
merci pour l'info
j'essaierai bien de voir voisin, mais pas toujours là (dans les 70 ans ,et tempérament miiltaire m???: )


Haut
   
 Sujet du message : Re: Lieu de découverte du corps
Message non luPosté : 14 sept. 2015, 18:27 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 05 nov. 2010, 14:48
Messages : 290
Localisation : 74
Citation :
si je comprends bien :
anti-dromiques sont les derniers pas(de la personne recherchée) donc chauds
dromique : les 1ers pas (de la personne ) donc froid
c ok Jpasc ? j'ai pigé ???
merci pour l'info
j'essaierai bien de voir voisin, mais pas toujours là (dans les 70 ans ,et tempérament miiltaire m???: )
Eh non maril ,je crois que c'est l'inverse.

_________________
l'évidence :
« Le premier était de ne recevoir jamais aucune chose pour vraie que je ne la connusse évidemment être telle ; c'est-à-dire, d'éviter soigneusement la précipitation et la prévention, et de ne comprendre rien de plus en mes jugements que ce qui se présenterait si clairement et si distinctement à mon esprit, que je n'eusse aucune occasion de le mettre en doute. »

René Descartes (préceptes de la méthode)


Haut
   
 Sujet du message : Re: Lieu de découverte du corps
Message non luPosté : 15 sept. 2015, 08:45 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 déc. 2013, 17:13
Messages : 1677
Citation :
Citation :
si je comprends bien :
anti-dromiques sont les derniers pas(de la personne recherchée) donc chauds
dromique : les 1ers pas (de la personne ) donc froid
c ok Jpasc ? j'ai pigé ???
merci pour l'info
j'essaierai bien de voir voisin, mais pas toujours là (dans les 70 ans ,et tempérament miiltaire m???: )
Eh non maril ,je crois que c'est l'inverse.
non maril85 a bien compris.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Lieu de découverte du corps
Message non luPosté : 15 sept. 2015, 10:00 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 mai 2015, 10:28
Messages : 751
Citation :
Citation :
Citation :
si je comprends bien :
anti-dromiques sont les derniers pas(de la personne recherchée) donc chauds
dromique : les 1ers pas (de la personne ) donc froid
c ok Jpasc ? j'ai pigé ???
merci pour l'info
j'essaierai bien de voir voisin, mais pas toujours là (dans les 70 ans ,et tempérament miiltaire m???: )
Eh non maril ,je crois que c'est l'inverse.
non maril85 a bien compris.

un bon point pour ma pomme :wink:


Haut
   
 Sujet du message : Re: Lieu de découverte du corps
Message non luPosté : 15 sept. 2015, 11:25 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 05 nov. 2010, 14:48
Messages : 290
Localisation : 74
Citation :
Citation :
Citation :
Citation :
si je comprends bien :
anti-dromiques sont les derniers pas(de la personne recherchée) donc chauds
dromique : les 1ers pas (de la personne ) donc froid
c ok Jpasc ? j'ai pigé ???
merci pour l'info
j'essaierai bien de voir voisin, mais pas toujours là (dans les 70 ans ,et tempérament miiltaire m???: )
Eh non maril ,je crois que c'est l'inverse.
non maril85 a bien compris.

un bon point pour ma pomme :wink:
Mille excuses! Je suis allé chercher mes infos sur internet ,et j'ai tout compris à l'envers

_________________
l'évidence :
« Le premier était de ne recevoir jamais aucune chose pour vraie que je ne la connusse évidemment être telle ; c'est-à-dire, d'éviter soigneusement la précipitation et la prévention, et de ne comprendre rien de plus en mes jugements que ce qui se présenterait si clairement et si distinctement à mon esprit, que je n'eusse aucune occasion de le mettre en doute. »

René Descartes (préceptes de la méthode)


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 24 messages ]  Aller à la page 1 2 Suivante

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com