Nous sommes le 19 nov. 2018, 14:18

Heures au format UTC




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 21 messages ]  Aller à la page 1 2 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message : Rosano
Message non luPosté : 09 août 2005, 20:20 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 17 juil. 2005, 21:20
Messages : 853
Localisation : Sud-Ouest
Dalakhani : "C'est Gérard Bouladou qui a retrouvé ce témoin grâce aux Ms Martinez, Guazzone".
Merci. Mais comment Martinez et Guazzone connaissaient ce témoin ?? A-t-il pris contact avec eux ? Se connaissaient-ils AVANT ?
Je trouve cela bien étrange.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 10 août 2005, 02:35 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 19:17
Messages : 5301
Il n'est pas difficile à retrouver puisque son nom figure avec sa photo dans l'un des journaux qui sont paru au moment de cette affaire. D'ailleurs à ces journaux, il dit qu'il n'a rien vu.


Haut
   
 Sujet du message : Rosano
Message non luPosté : 10 août 2005, 08:23 
D'après Gérard, pp 311-313, c'est d'abord une avocate niçoise qui en 2001 lui apprend que Rosano aurait vu CR observer les enfants; à cette époque Gérard Bouladou ne cherche pas à retrouver Rosano et c'est seulement en 2004 qu'il va le retrouver et le rencontrer.

En relisant ces pages je ne comprends pas trop si c'est un biarrot, connu apparemment sur l'ancien forum, qui lui a indiqué comment retrouver Rosano (via "une dame qui le connaissait") ou c'est Alessandra, Guazzone ou Martinez qui l'avaient déjà rencontré ...

Gérard Bouladou nous signale aussi que lors d'un W-E en 2003, ils se sont rendus (lui + l'internaute biarrot + Alessandra + Guazzone + Martinez et sa femme) successivement dans la champignonnière, sur Lieu du crime puis cité Sainte Agnés ... Et que Mme Martinez (Claude Bonafos si chère à damien) leur a formellement assuré que les Aubert au retour de leur poursuite avait parlé d'un enfant et non d'un paquet ...

Pour ce qui est de Rosano, en 1974, on a sa photo dans la Marseillaise du 05 juin et les mêmes commentaires dans les 2 éditions : "j'étais là, j'ai vu les gosses s'amuser dont une de ses nièces, mais après leur départ je n'ai plus fait attention, l'enlèvement s'est produit au pied de l'immeuble du coin et mon camion à pizzas me cachait cet endroit".

On peut déjà se demander pourquoi il n'a pas signalé avoir vu un homme observer les enfants juste avant l'enlèvement !

Ensuite en 2004, Gérard Bouladou nous donne quelques précisions : le camion était à gauche des garages, le long du grand bâtiment ... Donc à l'emplacement où aurait dû se trouver la voiture grise vue par Spinelli !
On apprend aussi que Rosano préparait ses pizzas dans le deuxième garage et nettoyait son camion; il devait donc circuler entre le garage et l'intérieur de son camion dans lequel il devait se trouver lorsque l'enlèvement a eu lieu ...

D'autre part JR nous dit (déposition du 03 juin) : un homme en voiture est arrivé, il a garé son auto devant les garages. Se serait-il garé à hauteur et en avant du muret, de façon à ce que le camion de Rosano n'empêche pas Spinelli de voir la voiture "par trois quarts arrière" ?

Enfin JR dit aussi "il avait les cheveux noirs et courts, il parlait comme les gens d'ici, je pourrais le reconnaître". Donc il aurait reconnu CR, avec ou sans lunettes. L'événement est suffisamment marquant, sortant de l'ordinaire (JR seul avec sa soeur, un monsieur arrive qui leur demande de chercher son gros chien noir ...) pour accorder une énorme importance au fait qu'il ne reconnaisse ni CR ni la 304 le 6 juin.
Autant quand on présente qqn à un enfant de cet âge parmi n personnes et dans une situation ordinaire, il pourrait 2 jours après ne pas reconnaître, autant là ...


En tout cas et puisque Mme Di marino nous a bien aidé avec la reconstitution de l'enlèvement, si quelqu'un a les idées claires sur les positions successives des enfants, de Rosanno, de son camion, du ravisseur et de sa voiture, avant et lors de l'enlèvement, je suis très intéressé !


P.S : on peut aussi se demander dans quelles circonstances CR mettait ses lunettes de soleil si les verres n'étaient pas correcteurs ...[/b]


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 10 août 2005, 08:51 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 25 févr. 2004, 12:12
Messages : 3461
Localisation : 57
Salut JJ,

Je me demande si Mr Rosanno serait difficile à trouver.

Ne l'aurais-tu pas cherché? Je dis celà car il aurait pu répondre à tes questions, toi qui étais sur place.

Par contre, tu soulèves un point qui m'a interpellé.

Mais il y a sûrement une explication.

Mr Rosanno voit Ranucci adossé au poteau, croit qu'il attend quelqu'un....

Mais regarde tout de même sa nièce du coin de l'oeil.

Alors, scène curieuse, inquiétante ou pas?

Mr Rosanno dit:" l'homme et sa voiture".

Où se situe la voiture de Ranucci lorsqu'il épie les enfants, pour que Rosanno associe la voiture à l'homme.

2 solutions: ou Ranucci est à côté de son véhicule ou Rosanno l'a vu arriver avec.

Seulement si Ranucci arrive (d'après Jean) en voiture, et qu'il les a épié avant, c'est qu'il est parti rechercher son véhicule, donc où Mr Rosanno a vu le véhicule de Ranucci?

Je pense que Ranucci a opéré quand Rosanno est parti, sinon pourquoi épier les enfants aussi longtemps?

Tu dis que l'évènement est marquant pour Jean, oui aujourd'hui, mais sur le coup, ce 3 juin, c'était juste un monsieur qui avait perdu son chien.

La scène n'ayant duré que quelques secondes et ne voulant qu'aider ce monsieur.......

Pour les lunettes de soleil, verres correcteurs ou pas, Ranucci en avait.....

A moins que ce soit l'homme au pull over rouge qui les a mis dans sa voiture (on serait plus à ça près)

Sur la dernière phrase, je rigole, promis :P


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 10 août 2005, 09:09 
Salut lolo,

on avait pas le temps en 2 jours de rechercher en plus Rosanno, mais effectivement cela aurait pu être intéressant de lui faire préciser (ce que Gérard n'a pas fait) les positions successives occupées par Rosano, son camion, les enfants, l'homme observant les enfants, avant et lors de l'enlèvement ...

On est est réduit à supposer que la voiture grise pouvait être au coin près du poteau, que lorsque Rosano va dans son camion pour le nettoyer, le ravisseur déplace la voiture en avant du muret (pour que ES voit la scène sans être trop gêné par le camion de Rosano - si je le situe bien ! -), positionné l'arrière face au muret, positionnée pour partir ...

Pour moi l'événement est marquant pour JR car sort de l'ordinaire.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 10 août 2005, 11:54 
Citation :
Mr Rosanno voit Ranucci adossé au poteau, croit qu'il attend quelqu'un....

Mais regarde tout de même sa nièce du coin de l'oeil.

Alors, scène curieuse, inquiétante ou pas?

Mr Rosanno dit:" l'homme et sa voiture".
Lorsqu'il apprend l'enlèvement (un homme jeune cheveux noirs et courts, arrivé dans une voiture grise) dès le 3, Rosano devrait comprendre que ce qu'il a vu (un homme et sa voiture, observant les enfants) est pour le moins important pour l'enquête !

Hors le 3 et le 4 (cf. éditions des 5 et 6 juin de La Marseillaise") il n'en parle pas (ni au journaliste, ni à la police) et aujourd'hui il dit que son témoignage n'aurait servi à rien puisqu'à partir du 5 tout accablait Ranucci ...

Cela me paraît évident qu'il aurait dû signaler les faits dès le 3. Et donc je n'accorde qu'une très faible importance à ce qu'il raconte aujourd'hui. Malheureusement dans le livre de Gérard Bouladou et dans "Le droit de savoir" ses affirmations sont présentées comme une vérité établie (de même pour l'impact des propos de P. Grivel); après la diffusion de l'émission TF1 en mai, des collègues ayant vu l'émission m'ont cité ces "preuves" comme particulièrement impressionnantes ...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 10 août 2005, 12:39 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 17 juil. 2005, 21:20
Messages : 853
Localisation : Sud-Ouest
Merci à Jean-Jacques pour toutes ces précisions.
Voilà donc un kidnappeur bien lèger qui se laisse voir d'un témoin, soit. Il montre un acharnement particulier à persister dans son projet d'enlèvement alors qu'il y a du monde, pourquoi pas ? Se pourrait-il que ce soit quelqu'un qui connaisse l'heure de départ de Rosanno ? Ce dernier avait-il l'habitude de se garer là les dimanches et jours fériés ? Pourquoi le petit Jean et Spinelli n'en parlent pas dans leurs témoignages respectifs ( à moins qu'ils ne le fassent et que je ne le sache pas) ?
Cordialement.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 10 août 2005, 13:05 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 25 févr. 2004, 12:12
Messages : 3461
Localisation : 57
Pour ce qui est de Mr Rosanno, je ne l'accable pas quant à sa non dénonciation de Ranucci.

Je pense que c'était son droit.

Je pense juste que la scène à laquelle il a assisté l'a un peu inquiété puisqu'il a regardé sa nièce.

Je pense aussi donc que le kidnappeur est resté assez longtemps sur place.

On ne s'inquiète pas à regarder une personne là depuis peu et qui ne reste pas.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 10 août 2005, 13:29 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 17 juil. 2005, 21:20
Messages : 853
Localisation : Sud-Ouest
Oui c'est bien ce que je dis : le kidnappeur s'est laissé délibérément voir. N'est-ce pas un comportement étrange pour quelqu'un qui s'apprête à commettre un enlèvement ?
Et quelle description en fait ce monsieur, à part les lunettes de soleil ? Quels vêtements, par exemple ?
Quant au témoignage, à fortiori en cas de crime, faut-il rappeler que c'est une obligation citoyenne ?
Bien à vous.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 10 août 2005, 13:57 
Citation :
Pour ce qui est de Mr Rosanno, je ne l'accable pas quant à sa non dénonciation de Ranucci.

Je pense que c'était son droit.

Je pense juste que la scène à laquelle il a assisté l'a un peu inquiété puisqu'il a regardé sa nièce.

Je pense aussi donc que le kidnappeur est resté assez longtemps sur place.

On ne s'inquiète pas à regarder une personne là depuis peu et qui ne reste pas.
Certes, mais quand on apprend dans les jours l'enlèvement et le meurtre d'un enfant et que l'on comprend l'importance de la scène à laquelle on a été confronté, le fait de ne rien dire me parait un peu léger.
D'autant que sa nièce faisait partie des enfants, à peu de choses près.......Si vous voyez ou je veux en venir.
A mon humble avis ce Monsieur Rosanno n'a rien vu, et quand bien même il affiche sa photo dans le journal, et le lui dit lui même: Je n'ai rien vu! " De qui se moque t'on?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 10 août 2005, 15:14 
Citation :
Voilà donc un kidnappeur bien lèger qui se laisse voir d'un témoin, soit. Il montre un acharnement particulier à persister dans son projet d'enlèvement alors qu'il y a du monde, pourquoi pas ? Se pourrait-il que ce soit quelqu'un qui connaisse l'heure de départ de Rosanno ? Ce dernier avait-il l'habitude de se garer là les dimanches et jours fériés ? Pourquoi le petit Jean et Spinelli n'en parlent pas dans leurs témoignages respectifs ( à moins qu'ils ne le fassent et que je ne le sache pas) ?
Toujours dans "La Marseillaise", Rosano dit que lui et son beau frère sont restés là de 9H00 à midi. Au moment de l'enlèvement ils n'étaient donc pas "partis" mais probablement soit dans le garage, soit dans le camion ...

Sinon, tout à fait d'accord avec Carmencita et Patrice ... Lolo, range toi du côté du bon sens ...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 10 août 2005, 15:48 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 25 févr. 2004, 12:12
Messages : 3461
Localisation : 57
JJ,

Mr Rosanno n'a rien vu: c'est exact. Il n'a rien vu de l'enlèvement.

Il a juste vu un type adossé à un poteau et un peu trop longtemps, puisqu'il l'a identifié.

Au demeurant, rien de répréhensible là- dedans.

Mr Rosanno n'a pas fait obstruction à la justice, ni caché des informations, ni rien vu de grave.

C'était donc son droit de se taire.

Et il faut imaginer l'ambiance "pied de porc" qui devait régner à l'époque pour qu'un type voulant accabler Ranucci ne veuille même pas se frotter à la police.

Il y a des gens comme celà et il faut le considérer.

Il a vu Ranucci dans les journaux et a reconnu sa trogne, c'est tout.

Ce n'est qu'en 1978 que la culpabilité de Ranucci fut remise en cause, de 74 à 76, sa culpabilité n'était pas remise en question.

Si Ranucci avait été relâché ou que sais-je d'autre, Mr Rosanno aurait parlé.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 10 août 2005, 16:14 
Il n'a rien vu de l'enlèvement soit, et il le dit dans les journaux de l'époque,et puis trentes années s'écoulent, la mémoire se perd, pas chez Rosanno qui se souvient à présent reconnaitre Ranucci épiant les enfants.
Et parceque Gérard Bouladou lui a demandé il le dit, mais à l'époque des faits que dalle!!! j'ai du mal avec ce Rosanno :roll:


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 11 août 2005, 08:08 
Citation :
Mr Rosanno n'a rien vu: c'est exact. Il n'a rien vu de l'enlèvement.

Il a juste vu un type adossé à un poteau et un peu trop longtemps, puisqu'il l'a identifié.

Au demeurant, rien de répréhensible là- dedans.

Mr Rosanno n'a pas fait obstruction à la justice, ni caché des informations, ni rien vu de grave.

C'était donc son droit de se taire.
J'ai l'impression que tu parles de son attitude après que l'on ait arrêté Ranucci ...

Il a vu un type (+ sa voiture) observer les enfants (dont sa nièce) dans les minutes précédant l'enlèvement. Dans l'édition de "La Marseillaise" du 5 juin (4 journalistes sur place dont Alex Panzani), l'inspecteur Porte lance un appel pour qu'il soit fait état moindre détail même le plus infime pouvant contribuer à faire avancer l'enquête ... Et Rosano qui pourrait décrire un suspect évident (+ sa voiture) ne dit rien, ni aux journalistes ni à la police ! C'était peut-être son droit de se taire mais alors il est complètement inconscient. Et pour rappel :
Citation :
Quant au témoignage, à fortiori en cas de crime, faut-il rappeler que c'est une obligation citoyenne ?
Il a du se vanter autour de lui bien plus tard d'avoir reconnu Ranucci dans cet homme et après enferré dans un mensonge il est trop tard pour reculer ...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 11 août 2005, 09:56 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 25 févr. 2004, 12:12
Messages : 3461
Localisation : 57
Bonjour JJ, et il aurait dit quoi aux flics:" j'ai vu un type adossé au poteau, je pensais qu'il attendait quelqu'un, mais bon, il regardait aussi les enfants".

Ca fait peu.

Quand tu parles de l'appel à témoins, n'oublions pas qu'il ne s'est pas passé 15 jours entre l'enlèvement et la découverte de corps, mais 2 et 3 avant que Ranucci n'avoue le crime.

Ca fait peu.

Regardes, Spinelli, pour lui, on attend le 5, pour avoir une déposition.

Ce que je veux dire, c'est à peine on a le temps de se retourner que Ranucci apparaît en photo dans le journal.

Je ne sais pas ce que l'on a après Rosanno: il n'a jamais accablé Ranucci.....

Et même si ce qu'il a vu confirme la présence de Ranucci, Ranucci n'était qu'adossé à un poteau.

On va pas voir les flics pour ça, ce serait dégueulasse :oops:


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 21 messages ]  Aller à la page 1 2 Suivante

Heures au format UTC


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com