Nous sommes le 10 déc. 2018, 16:23

Heures au format UTC




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 103 messages ]  Aller à la page 1 2 3 4 57 Suivante
Auteur Message
Message non luPosté : 25 janv. 2007, 07:40 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 27 janv. 2005, 16:21
Messages : 1407
Localisation : BELGIQUE
J'avais posé la question ailleurs mais comme tout a été rangé de manière plus approprié, je repose la même question ici. Ceci même sans avoir lu toutes les remarques qui précèdent. Serait-ce vraiment acceptable d'imaginer que Ranucci ait eu un complice quelconque dans cette histoire, en supposant qu'il soit coupable ? Pour moi, ce serait bien plus logique qu'un type de 22 ans ne pense qu'à une chose et c'est à sauver sa tête. Aurait-il eu une relation si forte avec qui que ce soit pour accepter de se taire sans le mettre à la cause ? Etait-ce pour épargner sa mère ? De toute façon, s'il se taisait et donc agrandissait ses "chances" d'aller à l'échafaud, la honte et le chagrin auraient de toute façon peser sur elle...
Je ne peux vraiment pas croire à une thèse compliciste, à moins d'avoir loupé quelques bons arguments notés ci-avant...

_________________
My soul is painted like the wings of butterflies


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 25 janv. 2007, 08:09 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 07 juil. 2006, 13:45
Messages : 1282
Localisation : Vitrolles
La réponse est donné par Buffet et Bontemps : ce dernier n'a jamais tué personne et il est tout de même passé à l'échafaud, donc pour CR avouer meurtre ou complicité, c'est quif quif bourrico : il sera tout de même coupé en deux, ou alors il passera le reste de sa vie en prison. Il joue donc la carte de l'innocence. Et c'est pas devant l'échafaud qu'il peut changer de tactique.
Relis toute la thèse d'antoroma (et autres thèses complicistes) et tu verras qu'on a répondu 50 fois à cet argument, toujours dans le même sens. Après, c'est comme à l'innocence ou à la culpabilité de Ranucci, on y croit ou on y croit pas ;-)


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 25 janv. 2007, 08:12 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 27 janv. 2005, 16:21
Messages : 1407
Localisation : BELGIQUE
Est-ce vraiment kif-kif pour Bontems ? Il y a eu l'incident grave de Badinter qui cite le premier rapport des légistes au sujet des blessures, l'attitude "casse-pieds" de Bontems qui n'arrêtait pas de cligner des yeux car on ne lui avait pas rendu ses lunettes (!?), l'attitude de Buffet qui acceptait tout, avouait tout et donnait, au contraire de l'autre qui paraissait lâche, une impression de courage...Je ne suis pas sure d'arriver à comparer les deux

_________________
My soul is painted like the wings of butterflies


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 25 janv. 2007, 10:33 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 21:13
Messages : 3530
Citation :
La réponse est donné par Buffet et Bontemps : ce dernier n'a jamais tué personne et il est tout de même passé à l'échafaud, donc pour CR avouer meurtre ou complicité, c'est quif quif bourrico : il sera tout de même coupé en deux, ou alors il passera le reste de sa vie en prison. Il joue donc la carte de l'innocence. Et c'est pas devant l'échafaud qu'il peut changer de tactique.
Relis toute la thèse d'antoroma (et autres thèses complicistes) et tu verras qu'on a répondu 50 fois à cet argument, toujours dans le même sens. Après, c'est comme à l'innocence ou à la culpabilité de Ranucci, on y croit ou on y croit pas ;-)
Je ne comprends pas la comparaison et encore moins la réponse qu'elle est sensée apporter.

Dans l'affaire de Clairvaux, la complicité de Bontems est évidente, même s'il n'a pas tué.
Je le vois difficilement affirmer que c'est Buffet qui l'a forcé ou qu'il s'est retrouvé par hasard dans l'infirmerie.

Ranucci n'est pas du tout dans la même situation.
Même si elle permet à certains de s'expliquer des points nébuleux de l'affaire, il n'y a aucun indice matériel qui permette d'affirmer qu'il y a eu complicité.

Supposons néanmoins qu'elle existe.
Ranucci n'est pas du tout dans l'obligation de dire qu'il a un complice.
Il peut jouer une autre carte de l'innocence bien plus probante en disant qu'il a vu une personne au moment de son arrêt sur la RN8bis et donner un minimum d'informations qui permettront aux enquêteurs de retrouver son complice sans qu'il se dénonce lui-même.
Là, il y a du concret.

Dans la carte de l'innocence que tu proposes, de quoi dispose Ranucci pour sa défense ?
Absolument rien.
Comment peut-il espérer s'en sortir en disant qu'il ne se souvient de rien ?
Et si c'est ça qu'il a tenté, le moins qu'on puisse dire c'est que ça n'a pas été très afficace.

_________________
Argumenter avec les imbéciles, c'est comme jouer aux échecs avec un pigeon.
D'abord, le pigeon va renverser les pièces et chier sur l'échiquier.
Puis, il se pavanera comme s'il avait gagné la partie.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 25 janv. 2007, 12:50 
Citation :
Supposons néanmoins qu'elle existe.
Ranucci n'est pas du tout dans l'obligation de dire qu'il a un complice.
Il peut jouer une autre carte de l'innocence bien plus probante en disant qu'il a vu une personne au moment de son arrêt sur la RN8bis et donner un minimum d'informations qui permettront aux enquêteurs de retrouver son complice sans qu'il se dénonce lui-même.
Et si le complice est retrouvé et arrêté ?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 25 janv. 2007, 13:00 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 21:13
Messages : 3530
Citation :
[...]
Et si le complice est retrouvé et arrêté ?
Tout dépend de qui a fait quoi.

Si c'est le complice qui a tué l'enfant, Ranucci est largement en position de force, surtout si on retrouve chez le complice des éléments matériels qui attestent les propos de Ranucci.

Sinon, d'une façon générale, c'est parole contre parole.
C'est à qui sera le plus convaincant et/ou aura le moins d'éléments à charge contre lui.

Si par contre c'est Ranucci qui a tué la fillette, il est clair qu'il lui faudrait une sacrée dose de machiavélisme pour accuser l'autre.

_________________
Argumenter avec les imbéciles, c'est comme jouer aux échecs avec un pigeon.
D'abord, le pigeon va renverser les pièces et chier sur l'échiquier.
Puis, il se pavanera comme s'il avait gagné la partie.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 25 janv. 2007, 15:08 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 07 juil. 2006, 13:45
Messages : 1282
Localisation : Vitrolles
Henri a dit :
"Ranucci n'est pas du tout dans la même situation.
Même si elle permet à certains de s'expliquer des points nébuleux de l'affaire, il n'y a aucun indice matériel qui permette d'affirmer qu'il y a eu complicité.
"

C'est bien pour ça que CR ne va se jeter dans la gueule du loup en avouant une éventuielle complicité


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 25 janv. 2007, 15:24 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 21:13
Messages : 3530
Citation :
Henri a dit :
"Ranucci n'est pas du tout dans la même situation.
Même si elle permet à certains de s'expliquer des points nébuleux de l'affaire, il n'y a aucun indice matériel qui permette d'affirmer qu'il y a eu complicité.
"

C'est bien pour ça que CR ne va se jeter dans la gueule du loup en avouant une éventuielle complicité
Sur ce point précis, je suis d'accord avec toi, mais de là à penser que Ranucci ne va rien tenter d'autre pour orienter les enquêteurs sur son complice, surtout si c'est celui-ci qui a tué l'enfant, non je n'y adhère pas.

_________________
Argumenter avec les imbéciles, c'est comme jouer aux échecs avec un pigeon.
D'abord, le pigeon va renverser les pièces et chier sur l'échiquier.
Puis, il se pavanera comme s'il avait gagné la partie.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 26 janv. 2007, 13:27 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 07 juil. 2006, 13:45
Messages : 1282
Localisation : Vitrolles
Citation :
[...]
Sur ce point précis, je suis d'accord avec toi, mais de là à penser que Ranucci ne va rien tenter d'autre pour orienter les enquêteurs sur son complice, surtout si c'est celui-ci qui a tué l'enfant, non je n'y adhère pas.
Il tente tout de même, via Madame Mattéi surtout, de mettre les enquêteurs sur la piste e L homme au pull over-rouge.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 26 janv. 2007, 13:41 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 mai 2006, 21:13
Messages : 3530
Citation :
[...]

Il tente tout de même, via Madame Mattéi surtout, de mettre les enquêteurs sur la piste e L homme au pull over-rouge.
Et si Mme Mattéi n'entre pas en scène ?

_________________
Argumenter avec les imbéciles, c'est comme jouer aux échecs avec un pigeon.
D'abord, le pigeon va renverser les pièces et chier sur l'échiquier.
Puis, il se pavanera comme s'il avait gagné la partie.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 27 janv. 2007, 08:55 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 07 juil. 2006, 13:45
Messages : 1282
Localisation : Vitrolles
Citation :
[...]
Et si Mme Mattéi n'entre pas en scène ?
Ben disons que pour une fois la chance était avec lui (la rencontre avec Madame Mattéi). Sinon, il aurait tout de meme essayé de "dénoncer" son complice avec d'autres moyens, ça aurait été juste un peu plus compliqué.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 27 janv. 2007, 09:58 
Citation :
Citation :
[...]

Ben disons que pour une fois la chance était avec lui (la rencontre avec Madame Mattéi). Sinon, il aurait tout de meme essayé de "dénoncer" son complice avec d'autres moyens, ça aurait été juste un peu plus compliqué.
Pour une fois, je suis d'accord avec Gilles Perrault : il aurait été mille fois préférable que la rencontre Mme Mathon/ Mme Mattéi n'ait jamais eu lieu.

Sans cette rencontre qui l'a convaincu - à tort ou à raison - d'être la victime innocente d'un machiavélique complot visant à lui faire endosser le crime commis par un autre, CR ne serait certainement pas enferré dans un système de défense suicidaire et n'aurait probablement pas fait preuve de cette attitude insensée au procès.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 28 janv. 2007, 11:13 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 07 juil. 2006, 13:45
Messages : 1282
Localisation : Vitrolles
Citation :
Citation :
[...]

Pour une fois, je suis d'accord avec Gilles Perrault : il aurait été mille fois préférable que la rencontre Mme Mathon/ Mme Mattéi n'ait jamais eu lieu.

Sans cette rencontre qui l'a convaincu - à tort ou à raison - d'être la victime innocente d'un machiavélique complot visant à lui faire endosser le crime commis par un autre, CR ne serait certainement pas enferré dans un système de défense suicidaire et n'aurait probablement pas fait preuve de cette attitude insensée au procès.
Et tu penses qu'il aurait alors suivi la voie préconisée par Maitre Fraticelli : plaider coupables avec circonstances atténuantes ?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 28 janv. 2007, 11:39 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 19:17
Messages : 5301
Citation :

Pour une fois, je suis d'accord avec Gilles Perrault : il aurait été mille fois préférable que la rencontre Mme Mathon/ Mme Mattéi n'ait jamais eu lieu.

Sans cette rencontre qui l'a convaincu - à tort ou à raison - d'être la victime innocente d'un machiavélique complot visant à lui faire endosser le crime commis par un autre, CR ne serait certainement pas enferré dans un système de défense suicidaire et n'aurait probablement pas fait preuve de cette attitude insensée au procès.
Tout cela, c'est un mythe. Vous n'en savez en fait strictement rien. Vous préjugez de l'attitude des jurés en oubliant le contexte. Vous prétendez savoir ce qu'ils auraient fait dans le cas d'une reconnaissance de culpabilité, on ne sait pas.

Tout ce que l'on sait, c'est que l'administration judiciaire n'avait qu'une seule idée en tête : faire avaler la couleuvre d'une instruction bâclée. Le président dirige les débats de façon totalement partiale si on en croit les comptes rendus.

De plus, il n'y aurait pas eu Madame Mattéi, qu'il aurait tout de même trouvé un argument pour défendre son innocence, déjà. Et ensuite les jurés auraient-ils eu plus de pitié devant quelqu'un qui se repent ?

Je n'en suis nullement convaincu.

_________________
L'adn du sang se trouvant sur le pantalon bleu doit être analysé et comparé avec celui de Mme Mathon, c'est notre exigence pour connaître la vérité.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 28 janv. 2007, 11:44 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 19:17
Messages : 5301
Citation :
[...]

Il tente tout de même, via Madame Mattéi surtout, de mettre les enquêteurs sur la piste de L homme au pull over-rouge.

C'est bizarre ce raisonnement, vous faites comme si c'était lui qui allait chercher Madame Mattéi. Or les choses ne se sont pas passées comme cela du tout, c'est Madame Mattéi qui est venue voir Mme Mathon.

La thèse du complice, je ne la comprend pas bien, il faudrait imaginer qu'ils sont trois dans la voiture au moment de l'accident : Martinez ne pouvait pas manquer de les voir.

Ensuite, s'il est envisageable qu'il ait caché la visite à son père pour ne pas déplaire à sa mère, je ne vois pas comment il aurait pu ne pas dire qu'il avait un complice alors qu'il ne reste plus que la grâce présidentielle.

_________________
L'adn du sang se trouvant sur le pantalon bleu doit être analysé et comparé avec celui de Mme Mathon, c'est notre exigence pour connaître la vérité.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 103 messages ]  Aller à la page 1 2 3 4 57 Suivante

Heures au format UTC


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com