Nous sommes le 26 avr. 2018, 16:55

Heures au format UTC+02:00


Shoutbox© Breizh Shoutbox v1.5.0



Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 130 messages ]  Aller à la page Précédente 15 6 7 8 9 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 29 avr. 2010, 13:28 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 10 oct. 2009, 00:55
Messages : 46
Je me suis souvent demandé, si les Aubert ont bien parlé d'un enfant et non d'un paquet dans leur première déposition, pourquoi n'ont-ils pas ensuite porté plainte contre la gendarmerie? Car cette affaire de "paquet enfant" s'ils ont bien dit la vérité leur a quand même causé beaucoup de tort...
Peut-être parce qu'il se sentaient coupable de ne pas avoir réagi, d'être revenus tranquillement rapporter un numéro d'immatriculation à Martinez pendant qu'une petite fille se faisait égorger.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 29 avr. 2010, 13:31 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 10 oct. 2009, 00:55
Messages : 46
Si madame Aubert a entendu l'enfant crier pourquoi ne l'a t-elle pas dit tout de suite à son mari?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 29 avr. 2010, 13:37 
anna g a écrit :
Je me suis souvent demandé, si les Aubert ont bien parlé d'un enfant et non d'un paquet dans leur première déposition, pourquoi n'ont-ils pas ensuite porté plainte contre la gendarmerie? Car cette affaire de "paquet enfant" s'ils ont bien dit la vérité leur a quand même causé beaucoup de tort...
Peut-être parce qu'il se sentaient coupable de ne pas avoir réagi, d'être revenus tranquillement rapporter un numéro d'immatriculation à Martinez pendant qu'une petite fille se faisait égorger.


Bonne question, tiens !

Peut-être se sont-ils dit que le combat était perdu d'avance.

Ou alors ...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 29 avr. 2010, 13:50 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 17 janv. 2006, 17:10
Messages : 1863
jacquesdevillejuif a écrit :
J'insiste encore un peu mais c'est,dans le pv de gras,MOnsieur Aubert qui contacte la gendarmerie,et non pas mme;d'autre part,l'interview radio de roger ardouin daté du 5 juin est par contre celui de Madame et elle parle d'une enfant et non pas d'un paquet.

Ceci me conforte nettement dans mon scénario ou mme A a clairement vu la fille -et l'a entendu crier-alors que mr A était concentré sur le conducteur.

Et c'est le 3 au soir en écoutant les infos à la tv/radio qu'ils débattent et que madame A fait part à Mr A de ses craintes et remords.

Et ils sont bien obligés de contacter les forces de l'ordre car ils ont parlé de l'enfant à Mr Martinez...










Il faudrais au moins, que dans ce scénario, que Mr et Mme aubert dans leur audition du 6 juin comme dans celle du 10 juin ils dissent avoir entendus crier l'enfant ce qui n'ait pas le cas .ils ne sont méme pas en mesure de dire, si ces une fille ou un garçon qu'ils auraient vus .

_________________
"Aimons-nous vivants, n'attendons pas que la mort nous trouve du talent." ( Pierre Delanoë)
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 29 avr. 2010, 15:29 
anna g a écrit :
Je me suis souvent demandé, si les Aubert ont bien parlé d'un enfant et non d'un paquet dans leur première déposition, pourquoi n'ont-ils pas ensuite porté plainte contre la gendarmerie? Car cette affaire de "paquet enfant" s'ils ont bien dit la vérité leur a quand même causé beaucoup de tort...
Peut-être parce qu'il se sentaient coupable de ne pas avoir réagi, d'être revenus tranquillement rapporter un numéro d'immatriculation à Martinez pendant qu'une petite fille se faisait égorger.


Franchement, je ne pense pas que les Aubert aient parlé d'un enfant dans leur déclaration aux gendarmes le 4 et 5 juin.

Ce qui est troublant, c'est qu'aujourd'hui, M Aubert raconte à G Bouladou n'avoir jamais contacté aucune gendarmerie par téléphone.
Ca laisse évidemment perplexe.
Est ce que M Gras, qui rapporte ces témoignages dans son PV de synthèse, aurait rajouté ou modifié cela ?
Ca parait difficilement crédible car M Aubert aurait effectivement pu porter plainte.

Ce qui parait plus crédible, c'est que M Aubert ait sciemment parlé d'un paquet craignant d'être inquiété pour non assistance à personne en danger.
Et on comprend que 30 ans après, dans son interview avec l'ex-policier, il nie avoir parlé d'un paquet. Ca donne l'image d'un menteur et d'un type pas très courageux. Quand on est un homme, ça vous pend au dessus comme une épée de Damoclès.

Mais comme le 6 juin à l'Evêché, les Aubert vont donner un sérieux coup de pouce à l'accusation, on comprend pourquoi ils ne sont pas inquiétés pour non assistance et fausse déclaration aux gendarmes.
Les Aubert sont quasiment considérés comme des héros puisqu'ils ont permis aux yeux des autorités d'arrêter le meurtrier.
Les héros sont intouchables !


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 29 avr. 2010, 15:45 
jacquesdevillejuif a écrit :
J'insiste encore un peu mais c'est,dans le pv de gras,MOnsieur Aubert qui contacte la gendarmerie,et non pas mme;d'autre part,l'interview radio de roger ardouin daté du 5 juin est par contre celui de Madame et elle parle d'une enfant et non pas d'un paquet.

Ceci me conforte nettement dans mon scénario ou mme A a clairement vu la fille -et l'a entendu crier-alors que mr A était concentré sur le conducteur.


Selon vous, M Aubert était concentré sur le conducteur ?

Alors comment se fait il qu'il n'y ait pas de PV de tapissage et qu'il ne donne aucun détail sur ce conducteur dans sa déclaration du 6 ?

Selon moi, soit ils ont assisté à une scène furtive qui ne leur pas donné le temps de bien voir le type en fuite, soit ils ont vu un autre type que C Ranucci et là, c'est un coup dur pour l'accusation.

Citation :
Et c'est le 3 au soir en écoutant les infos à la tv/radio qu'ils débattent et que madame A fait part à Mr A de ses craintes et remords.

Et ils sont bien obligés de contacter les forces de l'ordre car ils ont parlé de l'enfant à Mr Martinez...


oui et en plus M Aubert a donné son adresse à M Martinez qui va la donner à son tour à la gendarmerie de Gréasque le 3 juin.
Il doit se douter que M Martinez donnera son nom aux autorités.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 29 avr. 2010, 15:52 
C'est à cela que je faisais allusion en disant : "Ou alors ..."

Si, comme le prétendent aujourd'hui les Aubert, les gendarmes ont inventé le paquet pour se couvrir, il serait effectivement normal que les Aubert aient porté plainte contre eux car, comme le souligne justement Anna, le moins qu'on puisse dire est que ce paquet leur a fait du tort.

Il est en effet étonnant qu'ils soient laissé traiter pendant 34 ans de faux témoins et de menteur responsables de l'exécution d'un gars de 22 ans sans réagir.

Je suis bien certaine qu'à leur place, si le paquet avait été une invention des gendarmes, j'aurais tout fait pour me justifier et aurais intenté à la gendarmerie un procès retentissant !!!

S'ils ne l'ont pas fait, c'est peut-être parce qu'ils avaient bel et bien parlé d'un paquet et qu'ils savaient que les gendarmes ne se laisseraient pas traiter de menteurs sans riposter.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 29 avr. 2010, 21:04 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 mai 2008, 12:23
Messages : 1780
Dalakhani a écrit :
[...]
Pour moi l'excuse de non assistance ne tient pas la route une seconde, si vraiment ils ont vu le ravisseur fuir avec l'enfant et que cet enfant se débattait et hurlait, personne n'aurait eu le culot de les poursuivre en justice.


Il faut pas etre trop catégorique et (je sais que ça vous plait pas mais tant pis)se mettre alternativement à la place de monsieur puis ensuite de madame ,en prenant bien soin de séparer leurs 2 visions de l'affaire ...

Monsieur A est au volant de la voiture,il a la mission de poursuivre le chauffard afin de,surtout,relever son numero et sans doute de le ramener à la raison...
il voit la voiture arretee,voit un individu sortir avec une fillette;ça change rien pour mr Aubert: la petite pleure?bon ,on lui a fait peur ,elle se sent agressée par nous,mince alors;c'est vrai qu'elle a subi un accident;bon je vais pas insister,on va faire demi tour,je vais noter son numero et basta,je suis pas dla police...mr Martinez aura son numero...

Mme A est dans une position différente,elle n'a pas la meme vision:elle va pas se "frotter "au mec,elle laisse ça à son mari.Quand ils arrivent à hauteur de la 304,elle voit de plus pres la voiture mais contrairement à son mari,son champ de vision donne plus sur le visage de la fillette,visage marqué par l'angoisse;apres le 1/2 tour et quand son mari s'arrete,elle entend crier l'enfant;elle dit à son mari de partir car elle aussi pense que ,peut etre,c'est leur poursuite et leur présence qui effraie l'enfant.

En quelques sortes,ils se reprochent dans un 1er temps d'avoir eux memes effrayé la fillette;ceci quelques heures avant qu'ils n'imputent cette frayeur,suivie des cris,sur les gestes du ravisseur...


C'est donc un cheminement assez subtil mais loin d'etre impossible,que Ranucci soit coupable ou non...

_________________
La justice, c'est comme la Sainte Vierge, si on la voit pas de temps en temps, le doute s'installe


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 29 avr. 2010, 21:13 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 mai 2008, 12:23
Messages : 1780
jpasc95 a écrit :


Selon vous, M Aubert était concentré sur le conducteur ?



Je dirais qu'il était concentré sur sa mission aupres de mr martinez,un peu de faire un état des lieux,comme le réflexe qui fait qu'on sorte aujourdhui son portable pour prendre une photo lors d'un événement fortuit afin d'en garder une trace;ça passe par un contact visuel et oral avec le chauffard qui devient en quelque sorte sa cible,donc oui,une fois qu'il l'a "ciblé",je pense que la présence de la fillette était moins significatif pour lui,le chasseur ,que pour sa femme,plus "observatrice"



Citation :
oui et en plus M Aubert a donné son adresse à M Martinez qui va la donner à son tour à la gendarmerie de Gréasque le 3 juin.
Il doit se douter que M Martinez donnera son nom aux autorités.


D'accord avec vous et je crois que c'est un accroc tres important dans leur(s) démarches ultérieures.

_________________
La justice, c'est comme la Sainte Vierge, si on la voit pas de temps en temps, le doute s'installe


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 29 avr. 2010, 22:09 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 mai 2008, 12:23
Messages : 1780
anna g a écrit :
Si madame Aubert a entendu l'enfant crier pourquoi ne l'a t-elle pas dit tout de suite à son mari?




peut etre qu'au contraire elle lui a dit de ne pas insister parce qu'elle pleurait et que si elle pleurait c'était,justement,à cause d'eux qui la poursuivaient;ils auraient dans un 1er temps eu peur de l'avoir eux memes effrayé,par l'accident d'abord(avec martinez)puis par leur poursuite:ils se sont sentis ,eux,les responsables de ces pleurs et ils ont donc filé pour la/les laisser tranquilles....

_________________
La justice, c'est comme la Sainte Vierge, si on la voit pas de temps en temps, le doute s'installe


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 29 avr. 2010, 22:15 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 avr. 2010, 09:59
Messages : 2
Localisation : Près de Marseille
Je suis d'accord avec ce qui s'est dit dans ces derniers messages.
Je pense que les aubert ont dû énormément culpabiliser de n'avoir pas réagi à ce qu'ils ont vu sur le bord de la route, sachant qu'ils auraient peut-être pu empêcher le meurtre.
Leur confrontation avec Ranucci dans les locaux de l'évêché leur a permis de passer du statut de coupables potentiels de non-assistance à personne en danger, à celui de justiciers qui permettent l'arrestation du "coupable". Statut bcp plus confortable, fût-ce au prix de quelques mensonges et déformations de la vérité.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 29 avr. 2010, 22:19 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 mai 2008, 12:23
Messages : 1780
Citation :
Danou a écrit:
Mais si Monsieur Aubert était concentré sur le conducteur, il est impossible qu'il n'ait pas vu l'enfant si enfant il y avait.
S'il a vu l'homme, il a vu le reste : paquet ou enfant. Or, il a parlé d'un paquet.


oui,d'accord,ça n'enleve rien à mon hypothese

Citation :
Quand au cri, si cri il y a eu, il ne peut pas ne pas l'avoir entendu, même s'il était concentré sur le conducteur.
Il est exact que le fait d'avoir le regard et l'attention fixé sur quelque chose de précis peut empêcher de voir autre chose.
Mais pas de l'entendre.


d'accord aussi,il l'a sans doute,dans ce cas là,entendue,sans doute moins que madame car concentré sur son approche du chauffard mais a t il compris le sens de ce cri? non!

_________________
La justice, c'est comme la Sainte Vierge, si on la voit pas de temps en temps, le doute s'installe


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 30 avr. 2010, 14:35 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 02 févr. 2004, 23:53
Messages : 5704
Gui13 a écrit :
Leur confrontation avec Ranucci dans les locaux de l'évêché leur a permis de passer du statut de coupables potentiels de non-assistance à personne en danger, à celui de justiciers qui permettent l'arrestation du "coupable". Statut bcp plus confortable, fût-ce au prix de quelques mensonges et déformations de la vérité.

Pour être accusé de non assistance à personne en danger il faut savoir que la personne est en danger.
Ici rien ne permet de dire que l'enfant en sortant de la voiture est en danger de mort ou de maltraitance.
C. Ranucci dit bien que l'enfant ne hurle qu'une fois en haut du talus.
Donc en sortant de la voiture c'est juste une fuite d'une homme et d'un enfant.

De plus si l'enfant était vraiment en danger quand elle est sortie du véhicule, du genre elle avait un couteau sous la gorge, rien n'oblige Mr Aubert a aller risquer sa vie. La non-assistance ne peut pas jouer non plus sur ce coup-là.
Il avait juste à appeller les gendarmes et tout leur dire.

_________________
grruuuuuuiiiiiiiiiiiccccccckkkkkkkkkkk
Membre du conseil de l'ordre des marabouts de la forêt sacrée en Afrique de l'Ouest


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 30 avr. 2010, 15:43 
Dalakhani a écrit :
Pour être accusé de non assistance à personne en danger il faut savoir que la personne est en danger.
Ici rien ne permet de dire que l'enfant en sortant de la voiture est en danger de mort ou de maltraitance.
C. Ranucci dit bien que l'enfant ne hurle qu'une fois en haut du talus.
Donc en sortant de la voiture c'est juste une fuite d'une homme et d'un enfant.

De plus si l'enfant était vraiment en danger quand elle est sortie du véhicule, du genre elle avait un couteau sous la gorge, rien n'oblige Mr Aubert a aller risquer sa vie. La non-assistance ne peut pas jouer non plus sur ce coup-là.
Il avait juste à appeller les gendarmes et tout leur dire.


C'est un raisonnement que l'on peut tenir à froid, mais quand on est dans le feu de l'action, c'est différent.
On gamberge, on rumine.
Quand les Aubert entendent parler de l'enlèvement d'une petite fille à Marseille, ils font le rapprochement avec ce qu'ils ont vu la veille : et si c'était cette petite fille ?
Les Aubert ne savent pas encore qu'ils vont être les témoins clés de l' accusation, ils peuvent donc d'abord penser à se protéger avant de compter sur la protection de la police.
Il me semble légitime qu'ils craignent qu'on leur reproche de ne pas être intervenu au regard de la situation assez curieuse finalement.
Qui va croire que ce type qui s'enfuyait avec un enfant était un voleur de voiture ?
C'est quand même pas fréquent un voleur de voiture qui opère avec un enfant.
Les Aubert ont pu penser que personne ne croirait à cette histoire de voleur de voiture alors ils ont eu peur et M Aubert craignant de passer pour un lâche a pu préférer parler d'un paquet. Et là, c'est évidemment différent, la gravité n'est plus la même.
Qui pourrait reprocher à M Aubert de ne pas avoir sauvé le paquet ?
personne !


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 30 avr. 2010, 16:29 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 nov. 2007, 12:37
Messages : 3515
Localisation : Saint-Claude JURA (39)
jpasc95 a écrit :
Citation :
Quand les Aubert entendent parler de l'enlèvement d'une petite fille à Marseille, ils font le rapprochement avec ce qu'ils ont vu la veille : et si c'était cette petite fille ?



Impossible de tenir ce raisonnement puisqu'ils (les 2 éléments AA) ne sont pas foutus de décrire l'enfant soi-disant vu bien que sa description figure dans tous les grands quotidiens dès le 4 au matin.

De là, il est tout à fait satisfaisant pour faire bonne mesure de parler d'une voix fluette entendue ... pour accentuer la véracité de leurs dires.

C'est vrai que certaines personnes ont un grand don pour faire passer la majorité des gens pour des c..s mais bon, à ce bal (celui des c..s), c'est pas toujours les mêmes qui dansent ...
Mme a du le comprendre depuis 36 ans.

Perso, suis persuadée qu'ils (les AA2) se sont bornés à la couleur de la voiture sans voir ni le chauffeur ni un gosse quel qu'il soit.
C'est le rapport d'autopsie qui est chagrinant, je finis par penser (depuis un bon bout de temps) qu'il peut en exister un autre de planqué.

_________________
Image


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 130 messages ]  Aller à la page Précédente 15 6 7 8 9 Suivante

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com