Nous sommes le 09 juil. 2020, 15:58

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 64 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5
Auteur Message
Message non luPosté : 11 mars 2020, 10:58 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 200
L'auteur du livre "le fils de l'ogre" ne croit pas à l'implication de Fourniret dans l'affaire Mouzin:
https://www.closermag.fr/vecu/faits-div ... -a-1093795
Citation :
Le journaliste et auteur connaît bien Michel Fourniret. En octobre 2018, il a sorti le livre "Le fils de l'ogre", des révélations inédites de Selim Fourniret, le seul fils du couple assassin Michel Fourniret et Monique Olivier. Pendant plusieurs années, et une centaine de lettres, le journaliste s'est fait passer pour Selim et correpond avec le tueur en série. Jusqu'à une rencontre en prison, à la maison centrale d'Ensisheim, en Alsace, le 16 janvier 2016. Ce lundi 9 mars, sur le plateau de Crimes et faits divers sur NRJ 12, Jean-Marc Morandini reçoit l'auteur qui doute de la véracité des révélations de Michel Fourniret. "En correspondant avec lui, je suis rentré petit à petit dans sa tête. Il se rappelle de tous les détails".

De sa rencontre avec l'ogre des Ardennes, Oli Porri Santoro garde une phrase en tête. Quand le père et le fils se retrouvent, Michel Fourniret tombe des nues. Il ne pensait pas le voir. "Je pensais que c'était encore la juge Sabine Khéris qui venait me parler d'Estelle Mouzin. Je n'ai rien à voir dans l'affaire Estelle Mouzin. Qu'on me laisse tranquille, je suis droit dans mes bottes. C'est la première chose qu'il a dit à son fils", se souvient l'auteur.

Ce dernier l'a ensuite interrogé sur la disparition de Joanna Parrish. Là, la réponse du tueur en série est sans appel : "Joanna Parrish, c'est différent, là j'ai quelque chose à voir. C'était moi oui".
Mais on sait que Fourniret commence par nier un meurtre avant de l'avouer par la suite. Et une fois qu'il a avoué il s'est toujours avéré que c'était bien la vérité.


Haut
   
Message non luPosté : 11 mars 2020, 16:38 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 200
Les aveux de Fourniret commencent à filtrer, mais comme on le savait déjà il n'y a pas d'éléments autres que sa parole ...

https://www.closermag.fr/vecu/faits-div ... av-1094380
Citation :
Michel Fourniret confirme que le jour de l'enlèvement d'Estelle Mouzin il était bien parti "en chasse", pour repérer de potentielles nouvelles victimes.

"J'aimais bien les bords de Marne, il y avait de jolies maisons sur les berges et les petites filles qui sortaient de l'école. Je les regardais...", lance-t-il à Sandrine Khéris [la juge d'instruction en charge de l'affaire]. Il y a 17 ans, le 9 janvier 2003, Estelle Mouzin devient alors "un beau petit sujet sujet" repéré par Michel Fourniret, qui s'il repère ses victimes seul, garde toujours le contact avec son épouse, Monique Olivier. "Je suivais ces petites filles du regard jusqu'à leur maison. Beaucoup marchaient seules. C'était tentant", ajoute-t-il avant de dire de la petite fille alors âgée e 9 ans : "Oui, celle-là, c'est moi. J'ai bien joué..."

Si ces aveux ne changeront pas grand chose au cas de Michel Fourniret qui encourt la réclusion à perpétuité, la juge d'instruction elle, voit dans ces révélations d'enfin connaître le lieu où se trouve le corps d'Estelle Mouzin, 17 ans après sa disparition. "Vous ne la retrouverez sans doute jamais", a ainsi déclaré l'ogre des Ardennes, avant d'ajouter aussitôt : "Je ne sais plus. Vous trouverez peut-être, mais ma mémoire est malade..."


Haut
   
Message non luPosté : 22 juin 2020, 14:21 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 200
Où l'on se rend compte que la police (en charge de l'enquête initiale) n'a jamais vraiment cherché à enquêter sérieusement sur la piste Fourniret ...

Affaire Estelle Mouzin : les fouilles vont débuter dans l’ancienne maison de la sœur de Fourniret
Citation :
Lors de cet interrogatoire, il n'a donné aucun indice sur le devenir du corps d'Estelle. La juge Khéris a toutefois joué carte sur table avec Fourniret au sujet de la maison de Ville-sur-Lumes, lui lançant : « Nous sommes amenés à penser que c'est là que vous avez emmené Estelle Mouzin. » « C'est tout à fait pertinent, avait répondu Fourniret. Pas du tout improbable. »
Citation :
Perquisitionnée en 2003 après l'arrestation de Fourniret, la maison n'a jamais été vraiment fouillée par les enquêteurs. Pourtant, cette maison où il envisageait de s'installer à l'époque, le tueur en série y a passé des heures.

« On le voyait beaucoup à cette époque
, il venait souvent discuter, souffle Jean-Louis Boucher, le maire de la commune. Il était toujours très sympathique, forcément on ne pouvait se douter de rien. Il venait retaper la maison, et avait toujours un petit tractopelle devant… Quand on a appris les meurtres, ça a été très dur, d'autant que j'étais collègue de travail avec le père de Céline Saison (NDLR : tuée en 2000 par Michel Fourniret). Apprendre qu'il l'avait tuée a été très dur à vivre. »

Depuis, le maire de la commune se demande « pourquoi cette maison n'a pas été fouillée plus tôt ». Luc Tutiaux, ancien garde champêtre de la commune, se pose les mêmes questions. Lui aussi a fréquenté Fourniret avant son arrestation. Et s'interroge depuis maintenant 17 ans sur ce qui a pu se passer dans ce pavillon.

« Bien sûr, après coup, je me suis refait le film, et je repense à des choses suspectes. Cette camionnette, qu'il garait toujours en marche arrière, comme pour pouvoir accéder discrètement à la cave ou au garage… C'est dur de ne pas avoir vu, mais j'ai toujours pensé, depuis son arrestation, qu'il s'était passé des choses dans cette maison. Il y a eu aussi un puits ici, je ne sais pas s'il a été fouillé, mais ça a toujours fait partie des questions que je me suis posées. »
Citation :
Plusieurs indices mènent en tout cas à cette maison de Ville-sur-Lumes. Un ticket de caisse retrouvé en 2003 chez Michel Fourniret montre qu'il était dans le secteur le 11 janvier 2003, soit deux jours après la disparition d'Estelle.


Haut
   
Message non luPosté : 23 juin 2020, 09:27 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 200
Le procureur reconnaît implicitement que l'enquête n'avait pas été très sérieuse ...

Estelle Mouzin : "Il est indispensable de ne pas s'épargner la peine de faire une recherche à fond et sérieuse", lance un ancien magistrat
Citation :
Pour Yves Charpenel, ancien procureur général près la cour d'appel de Reims, invité lundi 22 juin de franceinfo, "il ne faut pas espérer que spontanément" Michel Fourniret donne des "indications". Mais selon lui, "il est indispensable de ne pas s'épargner la peine de faire une recherche à fond et sérieuse".

franceinfo : Comment expliquer que la maison de Ville-sur-Lumes (Ardennes) n'a jamais été fouillée ?

Yves Charpenel : D'abord, à l'époque, on ignorait que Michel Fourniret avait été propriétaire de cette maison. Il n'en avait pas parlé. Les Belges avaient fouillé en Belgique les maisons qu'il avait occupées et en France, les maisons qu'on savait qu'il avait occupées. On voit bien qu'il faut toujours approfondir. C'est excellemment fait que d'aller vérifier.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 64 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com