Nous sommes le 09 mai 2021, 09:30

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 110 messages ]  Aller à la page Précédente 14 5 6 7 8 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message :
Message non luPosté : 30 juin 2007, 11:03 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 13 avr. 2005, 06:45
Messages : 4415
Localisation : Paris
Citation :
[...]

Je crois que c'est "hm11" (si je ne me trompe pas) qui nous a fait part de ce que lui a dit M Bouladou.
Il semble que Jean Rambla ait bien dit en juin 74 que le ravisseur avait garé sa voiture comme l'avait indiqué M Spinelli, cad en bas de la rue le long du trottoir et pas devant les 3 garages du bas.

Pour le ravisseur, il semble évident qu'il a sûrement évité de croiser M Rosano qui a son camion proche des garages du haut selon moi.
Donc, il me semble que les enfants jouaient plutôt devant les garages du bas, ce qui a permis au ravisseur d'aborder facilement les enfants sans être vu et ensuite d'envoyer le petit Jean faire le tour de la cité.

Ca pose un certain nombre de question tout cela. Il semblait admis que l'un des garages du bas servait de réserve pour la pizzéria ... qu'aurait fait alors M.Rosano vers les garages du haut ? et comment pourrait il alors parler d'un individu au contact du poteau à l'angle de l'Impasse (devenu rue des Linots) et de la rue d'Albe?

Monsieur Bouladou distille point à point ce qu'a pu lui dire Jean Rambla, ce serait mieux qu'il nous en ait retranscrit l'exhaustivité... ca conforte ma conviction (qui n'est nullement une certitude ...) que jean rambla ne revient pas sur le fait qu'il n'a jamais reconnu Ranucci comme le ravisseur, ni le 6 juin 74, ni après...


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 30 juin 2007, 11:35 
Citation :
Je crois que c'est "hm11" (si je ne me trompe pas) qui nous a fait part de ce que lui a dit M Bouladou.
Il semble que Jean Rambla ait bien dit en juin 74 que le ravisseur avait garé sa voiture comme l'avait indiqué M Spinelli, cad en bas de la rue le long du trottoir et pas devant les 3 garages du bas.
Tu as raison, c'est bien hm11 (Philippe), qui nous a rapporté cela. Mais Gérard Bouladou l'avait dit la veille devant plusieurs autres personnes.
C'est ce qui me laisse penser que l'histoire des trois garages est douteuse.
J'ai tendance à croire que c'est Pierre Bernard du Provençal qui avec sa photo faites devant les garages, a perturbé les esprits.
Citation :
Pour le ravisseur, il semble évident qu'il a sûrement évité de croiser M Rosano qui a son camion proche des garages du haut selon moi.
Donc, il me semble que les enfants jouaient plutôt devant les garages du bas, ce qui a permis au ravisseur d'aborder facilement les enfants sans être vu et ensuite d'envoyer le petit Jean faire le tour de la cité.
Le problème, c'est que personne n'a vu les enfants jouer à cet endroit, alors que dans le créneau horaire, ils ont été vus dans les escaliers ou sur le square.
De plus, je ne crois pas que l'on puisse dire que l'espace devant ces garages soit considéré comme étant "dans la résidence". or c'est ce qu'a déclaré Pierre Rambla dans sa déposition.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 30 juin 2007, 11:43 
Citation :
Il faudrait confirmer de façon ferme et définitive cette information sur la situation de l'appartement de la famille rambla.
Meridional du 4 juin 74. Il y a une photo et la fenêtre est marquée d'une croix.
La Marseillaise du même jour, presente aussi une autre photo de la même fenêtre.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 30 juin 2007, 12:06 
Citation :
Ca pose un certain nombre de question tout cela. Il semblait admis que l'un des garages du bas servait de réserve pour la pizzéria ... qu'aurait fait alors M.Rosano vers les garages du haut ?
En 1974, (d’après ce qu’il y a dans le Méridional) Rosano était devant les garages du haut. C’est ce qui justifiait qu’il n‘avait rien vu.

En 2004, il raconte à Gérard Bouladou qu’il était devant les garages du bas. Il ne parle pas des garages du haut.

On a bien du lui dire que cela ne collait pas avec ses déclarations de l’époque, alors maintenant comme le rapporte Lemeur :

Citation :
Ce qu'il m'a dit : avant de remonter chez lui pour s'apprêter à déjeuner, il est allé rentrer son camion dans son 2ème garage.
Citation :
et comment pourrait il alors parler d'un individu au contact du poteau à l'angle de l'Impasse (devenu rue des Linots) et de la rue d'Albe?
A mon avis, il ne peut pas. D’autant que la description qu’il fait de l’individu est changeante au cours du temps .


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 30 juin 2007, 12:10 
« Jean Pascal » a écrit:Pour le ravisseur, il semble évident qu'il a sûrement évité de croiser M Rosano qui a son camion proche des garages du haut selon moi.
Donc, il me semble que les enfants jouaient plutôt devant les garages du bas, ce qui a permis au ravisseur d'aborder facilement les enfants sans être vu et ensuite d'envoyer le petit Jean faire le tour de la cité.

Arlaten :
"Le problème, c'est que personne n'a vu les enfants jouer à cet endroit, alors que dans le créneau horaire, ils ont été vus dans les escaliers ou sur le square.
De plus, je ne crois pas que l'on puisse dire que l'espace devant ces garages soit considéré comme étant "dans la résidence". or c'est ce qu'a déclaré Pierre Rambla dans sa déposition."


Il est vrai qu'il y a le témoignage de M Pierre Blanc dans le Méridional du 5 juin qui dit qu'il est parti de la cité vers 11h et quart, 11 h et demie.
"Je suis descendu par la route intérieure. J'ai ralenti au virage. J'ai même salué M Rosano. Les gosses jouaient en bas des escaliers."

Photo du Méridional du 4 juin 74 ci dessous.
Image
D'après le commentaire, il n'est pas fait allusion aux trois garages.
De plus, d'après le journaliste Yves Gaveriaux, le petit Jean a dit qu'il jouait en bas sur le trottoir de la rue Albe.
Mais il n'a jamais parlé des trois garages.
Les enfants jouaient donc entre les garages du haut et du bas quand ils ont été abordés ? Dans ce cas, le petit Jean ne pouvait pas voir la voiture garée là où M Spinelli l'a déclaré.
De plus, pour aller vers les enfants, le type a donc du forcément passer tout près de M Rosano qui n'aurait rien vu ?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 30 juin 2007, 12:18 
Citation :
Les enfants jouaient donc entre les garages du haut et du bas quand ils ont été abordés ? Dans ce cas, le petit Jean ne pouvait pas voir la voiture garée là où M Spinelli l'a déclaré.
Je ne vois pas comment tu peux faire cette conclusion.
Citation :
De plus, pour aller vers les enfants, le type a donc du forcément passer tout près de M Rosano qui n'aurait rien vu ?
C'est bien pour cela que je pense qu'il les a appelés depuis l'impasse des Linots, haut dessus du square.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 30 juin 2007, 12:47 
« JP » a écrit:Les enfants jouaient donc entre les garages du haut et du bas quand ils ont été abordés ? Dans ce cas, le petit Jean ne pouvait pas voir la voiture garée là où M Spinelli l'a déclaré.

Bernard :
"Je ne vois pas comment tu peux faire cette conclusion. "

Sur la photo ci dessous, il faut que les enfants jouent au niveau du poteau électrique pour que le petit Jean puisse voir la voiture du ravisseur. S'ils sont plus haut, il ne peut rien voir.
Dans ce cas, ça colle et M Rosano était forcément garé devant les garages du haut.

Image


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 01 juil. 2007, 14:35 
Citation :
Arlaten a dit
On veut nous faire croire qu’après l’intervention de l’agresseur, le petit Jean n’a fait le tour que de ce bâtiment (celui du bas). Là, on s’aperçoit que ce n’est pas vrai. Le petit Jean a fait le tour de la cité.
Cela montre aussi que les enfants allaient partout dans la cité et que leur aire de jeux ne se limitait pas au square et au tour du premier bâtiment.
Dès lors l’endroit ou ils (les enfants) ont été abordés n’est pas nécessairement où on le dit.
Si le petit Jean a parlé de trois garages,(je dis bien si), peut être parlait-il des trois garages du haut.

Et là, tu dois quand même voir l’importance que cela a.
Maintenant, je comprends ce que tu veux dire.

Mais tu ne penses pas qu'en plus de 30 ans JR aurait eu le temps de rectifier les choses ?

Et pour commencer, lorsque les policiers l'ont interrogé devant les 3 garages d'en bas, qu'est-ce qui empêchait l'enfant de dire que les choses s'étaient passées devant les garages d'en haut si tel avait été le cas ?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 01 juil. 2007, 15:11 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 juil. 2005, 21:20
Messages : 3828
Localisation : Ile de France
tout simplement parce que cela remettait en cause l'accusation, et cela, on n'en voulait surtout pas, et même maintenant (je devrais dire "et surtout maintenant")

Quand on pense que la juge d'instruction n'a pas jugé utile de le convoquer (il n'aurait pas été le 1er enfant convoqué par un juge ni le dernier d'ailleurs), cela prouve que tout ce que Jean Rambla disait ne devait absolument pas être retenu.

Et désormais cela dure, notamment depuis qu'il est incarcéré. Jamais on n'a pris en compte ce qu'il disait (sauf jusqu'au 5 juin !!! juste avant l'arrestation de C Ranucci. Après, il ne fallait surtout pas entendre ce gosse, ni surtout lui poser de questions pour lui faire préciser tel ou tel point.

_________________
http://www.presume-coupable.com


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 01 juil. 2007, 15:21 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 13 avr. 2005, 06:45
Messages : 4415
Localisation : Paris
Et le plan annexé aux aveux, il devient quoi dans ces conditions ?

Et l'absence de reconstitution par Mlle di marino s'explique t elle ainsi ?

Et les 2 jours de procès expédiés en 76, c'sty pour éviter qu'on ait le temps de revenir sur les points de détail...

En tout cas, s'il était innocent, ne connaissant pas les lieux, Ranucci n'avait aucun moyen de relever ces incohérences !


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 01 juil. 2007, 15:48 
Citation :
tout simplement parce que cela remettait en cause l'accusation, et cela, on n'en voulait surtout pas, et même maintenant (je devrais dire "et surtout maintenant")

Quand on pense que la juge d'instruction n'a pas jugé utile de le convoquer (il n'aurait pas été le 1er enfant convoqué par un juge ni le dernier d'ailleurs), cela prouve que tout ce que Jean Rambla disait ne devait absolument pas être retenu.

Et désormais cela dure, notamment depuis qu'il est incarcéré. Jamais on n'a pris en compte ce qu'il disait (sauf jusqu'au 5 juin !!! juste avant l'arrestation de C Ranucci. Après, il ne fallait surtout pas entendre ce gosse, ni surtout lui poser de questions pour lui faire préciser tel ou tel point.
Mais tout de même, Didi, la toute première fois où JR est interrogé devant les garages d'en-bas (il existe une photo où on le voit avec deux policiers près du muret), il aurait été normal qu'il dise que ça ne s'était pas passé là mais en haut.
Je ne vois vraiment pas ce qui, à ce stade de l'enquête, pouvait l'en empêcher.
D'autant qu'au tout début de l'enquête, personne, pas plus les policiers que la famille, n'avait d'intérêt particulier à ce que l'enlèvement ait eu lieu à tel endroit plutôt qu'à tel autre. On voulait avant tout réunir le plus d'éléments exacts pour retrouver la petite rapidement et vivante.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 01 juil. 2007, 18:27 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 13 avr. 2005, 06:45
Messages : 4415
Localisation : Paris
Citation :
« JP » a écrit:Les enfants jouaient donc entre les garages du haut et du bas quand ils ont été abordés ? Dans ce cas, le petit Jean ne pouvait pas voir la voiture garée là où M Spinelli l'a déclaré.

Bernard :
"Je ne vois pas comment tu peux faire cette conclusion. "

Sur la photo ci dessous, il faut que les enfants jouent au niveau du poteau électrique pour que le petit Jean puisse voir la voiture du ravisseur. S'ils sont plus haut, il ne peut rien voir.
Dans ce cas, ça colle et M Rosano était forcément garé devant les garages du haut.

Image

Tu fais jouer les enfants auprès de ce poteau ?


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 02 juil. 2007, 08:48 
Citation :
[...]
Oui mais je crois que le petit Jean dit avoir vu la voiture arrivée par la rocade, donc ça situerait bien l'enlèvement sur les 3 garages du bas.
Encore une fois, le fait que l'enlèvement, ou du moins la prise de contact avec les enfants, ait eu lieu devant les 3 garages d'en-bas me paraît tout à fait crédible simplement parce que je ne vois pas ce qui aurait pu empêcher JR de rectifier si les choses s'étaient effectivement passées devant les garages d'en haut.
On ne peut accuser les policiers de l'avoir orienté ou intimidé car, à ce stade initial de l'enquête, personne n'avait d'intérêt à ce que les choses se soient passées en bas plutôt qu'en haut ou au milieu.
Une photo montre le petit Jean interrogé devant le muret par 2 inspecteurs. Si ces derniers s'étaient trompé, l'enfant l'aurait forcément dit
("C'est pas là que le monsieur nous a parlé, c'est en haut, ou c'est dans la cour"). Un enfant de 6 ans sait tout de même bien faire la différence entre le haut et le bas.

Je ne comprends donc absolument pas qu'on puisse mettre en doute ce point-là.
D'autant que ceux qui le mettent en doute sont souvent les mêmes qui ne peuvent admettre l'idée même que l'enfant ait pu se tromper sur la voiture.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 02 juil. 2007, 08:49 
Citation :
[...]


Tu fais jouer les enfants auprès de ce poteau ?
Le petit Jean le dit bien dans sa déclaration du 4 juin 74 devant M Grivel.
"Nous nous amusions devant le premier bâtiment de la cité, là où il y a trois garages"
Et il poursuit :"Un homme en voiture est arrivé. Il a garé son auto devant un des garages. Il est descendu et nous a parlé."

Dans le Méridional du 4 juin, il dit au journaliste qu'ils jouaient avec sa soeur en bas de la rue Albe, sur le trottoir.
Pour voir arriver le ravisseur, il est évident qu'ils sont tout près du poteau sinon, s'ils se trouvaient en bas des escaliers juste à côté des 3 garages du haut, Jean n'aurait jamais vu le type arriver, se garer et le voir descendre de voiture comme il le dit.

Je suis certain que le ravisseur n'a pas été inquiété, ce qui lui a permis d'agir très vite et de déguerpir très rapidement.
Je ne serais pas étonné qu'il n'ait même pas remarqué la présence de M Rosano qui était situé près des garages du haut.
D'ailleurs, il faut rappeler que M Rosano a lui-même déclaré dans la Marseillaise et le Méridional du 5 juin qu'il n'avait rien vu à cause de son camion qui lui cachait la vue, l'enlèvement s'étant produit au pied de l'immeuble.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luPosté : 02 juil. 2007, 10:16 
Citation :
Citation :
Citation :
Les enfants jouaient donc entre les garages du haut et du bas quand ils ont été abordés ? Dans ce cas, le petit Jean ne pouvait pas voir la voiture garée là où M Spinelli l'a déclaré.
"Je ne vois pas comment tu peux faire cette conclusion.
Sur la photo ci dessous, il faut que les enfants jouent au niveau du poteau électrique pour que le petit Jean puisse voir la voiture du ravisseur. S'ils sont plus haut, il ne peut rien voir.
Dans ce cas, ça colle et M Rosano était forcément garé devant les garages du haut.
Je te questionnais par rapport à ce qui était marqué en gras, à savoir:"Les enfants jouaient donc entre les garages du haut et du bas quand ils ont été abordés" pas sur la position de la voiture.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 110 messages ]  Aller à la page Précédente 14 5 6 7 8 Suivante

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com