Nous sommes le 27 juil. 2021, 13:58

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 97 messages ]  Aller à la page 1 2 3 4 57 Suivante
Auteur Message
Message non luPosté : 22 mai 2012, 16:24 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 22 mai 2012, 02:39
Messages : 83
Bonjour à tous, et un grand bravo pour ce forum, remarquablement documenté :D

Rapidement, pour me présenter (sur le plan de l'affaire Ranucci).
Je m'intéresse à cette affaire depuis une bonne dizaine d'années, et je dirais que, personnellement, à la suite de mes lectures/visionnages/écoutes, je crois Christian Ranucci coupable … disons à 90%. Il ne s'agit que d'une opinion, et de plus, évidemment, elle n'engage que moi.

Pour autant, je pense que l'instruction par Mlle Di Marino a été lamentable (c'est bien simple, pire on peut pas — ou difficilement), que l'atmosphère dans laquelle CR a été jugé était une atmosphère de haine populaire qui est proprement inacceptable, que tout cela a nui énormément à la justice à laquelle il avait droit, qu'il n'aurait pas dû être condamné à mort dans de telles conditions, et encore moins exécuté.
Pour ces raisons, même en l'estimant coupable à 90%, je suis en faveur d'une révision du procès.

Même si, après lecture de beaucoup de topics sur ce forum j'ai aisément constaté qu'il était nettement moins actif aujourd'hui qu'il y a quelques années, et que tous (ou presque tous) les "culpabilistes" semblaient s'être découragés d'y poster, j'ai fini par m'inscrire pour suggérer une piste possible par rapport au témoignage des Aubert (central dans la condamnation). On a beaucoup parlé (au procès, dans la "littérature", dans les émissions tv et radio, et ici même sur ce forum) de la théorie du "paquet" versus la théorie de "l'enfant".

Alain et Aline Aubert, lorsqu'ils ont été témoins de l'accident mettant en cause V. Martinez et Ch. Ranucci le 3 juin 74, se rendaient chez des amis à Roquevaire, pour y reprendre leurs enfants qui y avaient passé le week end. Il me semble même avoir lu qu'ils y allaient déjeuner (l'heure s'y prêtait, autour de midi, même si j'avoue ne plus être absolument certaine du déjeuner. Je rechercherai).

Ces amis des Aubert, ont-ils été entendus à un moment par les policiers ou les gendarmes ? Par les différents auteurs d'ouvrages sur l'affaire ? Nulle part je n'en ai trouvé de mention. Je ne sais même pas si leur identité est connue (il est vrai que je n'ai pas pu lire l'ensemble de tous les posts sur le forum — j'en aurai pour des mois :) ).

Pourtant, il me semble que si on les avait interrogés, ou qu'on pouvait le faire aujourd'hui — à supposer que ce soit encore possible —leur témoignage pourrait permettre de lever cette ambiguité "paquet ≠ enfant". Je m'explique :

Je suis témoin d'un accident de la route en me rendant chez des amis. Cela ne n'arrive pas tous les jours, et assez logiquement une fois parvenu chez ces amis, je leur raconte ce qui vient juste de m'arriver.
Je suis non seulement témoin de l'accident, mais acteur impliqué, dans la mesure où je pars dans une course poursuite (comme au cinéma 8) ) du conducteur en fuite. Il me semble que cela m'arrive encore moins tous les jours :D . Donc, je raconte ce qui vient juste de m'arriver à mes amis. Surtout si on déjeune ensemble, ou si on boit un verre.

Et là, on parle, on fait des gestes, on donne des détails. On dit ce qu'on a vu (ou cru voir de bonne foi). On dit (par exemple) : "et là le type est sorti de la voiture quand on est arrivé et il s'est enfui dans les fourrés en portant un paquet"
Ou on dit "et là, le type est sorti de la voiture quand on est arrivé et il s'est enfui dans les fourrés en portant un gros truc qui ressemblait à paquet".
Ou on dit "et là, le type est sorti de la voiture quand on est arrivé et il s'est enfui dans les fourrés en portant un enfant comme un paquet".

Ou on dit "et là, le type est sorti de la voiture quand on est arrivés et il s'est enfui dans les fourrés avec un enfant".

Cela pourrait lever le doute sur ce qu'on effectivement vu les Aubert. Ils ont vu un paquet et ont pensé à un type qui n'a pas la conscience tranquille et qui cherche à cacher quelque chose. Ils ont vu un enfant et ont pensé à un type qui va se planquer avec son enfant/petit frère/petite soeur/ etc.

Si les Aubert ont parlé le 3 juin d'un paquet à leurs amis, leur témoignage aurait effectivement évolué deux jours plus tard à la lecture de l'appel à témoin : ils s'auto-convainquent qu'il s'agit d'un "gosse". On est en droit de douter de leur témoignage (pas forcément, pour autant, de leur bonne foi. L'auto-persuasion, ça existe, hélas).

Si les Aubert ont parlé le 3 juin d'un enfant à leurs amis, alors ils ont bel et bien vu un enfant, et le fait qu'on leur a fait dire "un paquet" est une erreur (mauvaise compréhension des gendarmes, volonté de se couvrir à postériori … peu importe au fond : une erreur).

On peut bien sûr imaginer qu'Aline et Alain Aubert restent totalement muets sur leur aventure, en arrivant chez leurs amis, mais si c'est le cas, ils ne sont vraiment pas communs :shock: .

Voilà. Toutes mes excuses dans le cas où ce point a déjà été soulevé quelque part ici, mais j'ai cherché et je n'ai pas trouvé. Si on n'a pas pensé à interroger les amis des Aubert … c'est regrettable.

A l'époque, ça ne semblait évidemment pas nécessaire (Ranucci avait avoué, il y avait des témoins, un couteau avait été retrouvé, le plan dessiné, une petite-fille morte avait été retrouvée à l'aplomb de l'endroit où les Aubert avaient vu la voiture arrêtée etc). Donc on a vraisemblablement négligé ce point qu'on aurait peut-être fouillé si Ranucci n'avait pas avoué ("n'avouez jamais !" Avinain guillotiné le 27 nov. 1867).

Mais ensuite, Lombard, Le Forsonney, Perrault, Bouladou etc. auraient peut-être dû enquêter par là. Le témoignage des Aubert ayant été un point essentiel de la condamnation. A mort. Et ça …


Haut
   
Message non luPosté : 22 mai 2012, 17:59 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 nov. 2007, 12:37
Messages : 3542
Localisation : Saint-Claude JURA (39)
Bonsoir et bienvenue à vous Théodora,

Le sujet sur l'interrogatoire des amis des Aubert a effectivement été soulevé par Danou, il y a un certain temps déjà.
Non, ils n'ont pas été interrogés, encore un hiatus dans l'affaire, jamais qu'un de plus !

D'ailleurs, même les Aubert précisent 30 ans plus tard qu'ils avaient laissé leurs minots chez des amis à Roquevaire.

Cependant, ces mêmes Aubert venant de la route d'Aix n'ont pas non plus été interrogés sur leur emploi du temps alors qu'habitant Toulon, ils n'auraient jamais dû se trouver sur cette départementale surtout dans l'axe Nord/Sud mais plutôt l'inverse.

Concernant l'accident, beaucoup de posts y sont consacrés.
Sachez tout de même qu'il y avait un camion intercalé entre eux et Martinez ... camion qu'ils n'ont jamais doublé, alors qu'ont-ils vu exactement ?

Quant à l'endroit où ils auraient vu la 304 arrêtée, relisez bien leurs témoignages.
A aucun moment, ils n'indiquent quoi que ce soit d'avéré et leurs dépo mutuelles ne corroborent même pas entre elles.

La reconstite du 24 juin à l'aplomb de la découverte du corps de la victime a été décidée par mlle Ilda, sûrement pas par les Aubert.


_________________
Image


Haut
   
Message non luPosté : 22 mai 2012, 21:38 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 29 avr. 2009, 15:52
Messages : 2109
Localisation : Normandie
Bienvenue Theodora,
Je crains qu'il n'est plus utile de savoir ce qui les amis des Aubert se souviennent de ce soir après l’accident , car la chronologie est forcément disparue de leur mémoire. De toute façon, ce qu'ils en diraient aujourd'hui n'est pas fiable.

_________________
« Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser tu m'enrichis. »
Antoine de Saint-Exupéry


Haut
   
Message non luPosté : 22 mai 2012, 21:48 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 22 mai 2012, 02:39
Messages : 83
Citation :

Le sujet sur l'interrogatoire des amis des Aubert a effectivement été soulevé par Danou, il y a un certain temps déjà.
Non, ils n'ont pas été interrogés, encore un hiatus dans l'affaire, jamais qu'un de plus !


Merci beaucoup, Anne, pour votre réponse. Je vais tenter de retrouver le post dans lequel il est question de ça. Cela ne m'étonne pas vraiment que ces amis n'aient pas été interrogés à l'époque (CR ayant avoué, et l'instruction ayant été bâclée — c'est le moins qu'on puisse dire.


Haut
   
Message non luPosté : 22 mai 2012, 21:54 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 22 mai 2012, 02:39
Messages : 83
Citation :

Cependant, ces mêmes Aubert venant de la route d'Aix n'ont pas non plus été interrogés sur leur emploi du temps alors qu'habitant Toulon, ils n'auraient jamais dû se trouver sur cette départementale surtout dans l'axe Nord/Sud mais plutôt l'inverse.

C'est vrai. En même temps, ils étaient en "congé" (jour férié) et ils avaient bien le droit de se balader où ils voulaient, et de flâner en chemin, non ? :D

Dommage effectivement qu'on ne leur ait pas fait préciser leur emploi du temps de la matinée, mais sans doute cela avait-il semblé un détail, à l'époque. On ne les a interrogés que sur ce qui semblait avoir un rapport avec le crime (et l'accident)
Evidemment, aujourd'hui et rétrospectivement, c'est différent.


Haut
   
Message non luPosté : 22 mai 2012, 22:00 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 22 mai 2012, 02:39
Messages : 83
Citation :

Concernant l'accident, beaucoup de posts y sont consacrés.
Sachez tout de même qu'il y avait un camion intercalé entre eux et Martinez ... camion qu'ils n'ont jamais doublé, alors qu'ont-ils vu exactement ?

Pour le nombre de posts consacrés à l'accident, j'ai vu :D ! Je suis nettement submergé par le nombre !

Oui, j'étais au courant du camion, bien sûr. S'ils ne l'ont pas doublé, M. Aubert a pu néanmoins entamer la manoeuvre, et voir l'accident, au moins en partie. Pour Mme Aubert, je pense qu'elle n'a rien vu de l'accident.


Haut
   
Message non luPosté : 22 mai 2012, 22:18 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 22 mai 2012, 02:39
Messages : 83
Citation :

Quant à l'endroit où ils auraient vu la 304 arrêtée, relisez bien leurs témoignages.
A aucun moment, ils n'indiquent quoi que ce soit d'avéré et leurs dépo mutuelles ne corroborent même pas entre elles.

La reconstite du 24 juin à l'aplomb de la découverte du corps de la victime a été décidée par mlle Ilda, sûrement pas par les Aubert.

Je ne connais malheureusement pas les lieux (sinon par photos interposées), je ne sais donc pas avec certitude s'il est difficile sur cette route, dans un état de stress relatif (poursuite après un accident) de préciser exactement l'endroit où ils ont vu la voiture arrêtée. Peut-être n'était-ce pas si évident que cela de le faire ?

Toutefois, les Aubert ont bien indiqué un endroit (approximatif au moins, à une dizaine de mètres près) lorsqu'on leur a demandé de le faire. Ce n'est pas tous les jours qu'on découvre à proximité d'une voiture arrêtée le corps d'une enfant assassinée.

Je dis bien "à proximité", je ne dis pas "à l'aplomb exact" (il faut que je me documente davantage pour pouvoir dire cela. Ou pas :) ). Mais, découvrir un corps, même à 10, 20, 30, 40 … mètres de endroit où l'on a vu la voiture de C. Ranucci (je pense vraiment que c'est la sienne), c'est une coïncidence somme toute assez rare.

Quant à ce que vous dites sur les différences entre les 2 dépositions des Aubert (je ne pense pas qu'il y ait contradiction, mais différences, oui), c'est bien tout le problème dans une affaire comme celle-ci qui repose en partie non négligeable sur les paroles de témoins occulaires (dont on connaît : 1° le côté subjectif, 2° le degré de variabilité avec le temps).

J'ajoute que si l'on avait pris la peine, alors d'enquêter (mais surtout d'instruire) en s'efforçant de corroborer ou d'infirmer chaque affirmation d'un témoin clef, à commencer par celles de l'accusé, par une preuve matérielle ou d'autres témoignages concordants … eh bien la vérité aurait pu aisément être connue.

On ne l'a pas fait parce que ça ne semblait pas nécessaire à l'époque le cas paraissant solide (je suis surprise de constater que ni les juges ni les policiers n'ont paru anticiper le fait que bien des accusés reviennent sur leurs aveux). C'est dommage, et c'est ce qui fait, je pense, qu'il plane encore pour beaucoup des doutes sur la culpabilité de Christian Ranucci.


Haut
   
Message non luPosté : 22 mai 2012, 22:29 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 22 mai 2012, 02:39
Messages : 83
Citation :
Bienvenue Theodora,
Je crains qu'il n'est plus utile de savoir ce qui les amis des Aubert se souviennent de ce soir après l’accident , car la chronologie est forcément disparue de leur mémoire. De toute façon, ce qu'ils en diraient aujourd'hui n'est pas fiable.
Bonjour Doornroosje, et merci.

Je suis d'accord avec vous : ce qu'ils en diraient aujourd'hui ne serait plus forcément fiable (pour moi, parce qu'ils auraient sans doute à coeur de "défendre" leurs amis Aubert qui ont été, il faut le dire, sacrément attaqués de toutes part).

En revanche, je ne pense pas que la chronologie ait forcément disparu de leur mémoire, car ce n'est pas tous les jours — et heureusement — que vous êtes mêlés, fût-ce indirectement, à un meurtre et à une affaire comme celle-là. Je pense que dès les tous débuts de l'affaire, disons le 5 juin, ils ont pu mesurer ce que les Aubert leur ont raconté (à supposer, donc qu'ils aient raconté quelque chose ce que je pense très probable).

Quand des amis vous racontent sur le vif un accident auquel ils ont "participé", c'est sûr que 30 ans plus tard vous risquez de ne pas vous en souvenir clairement (vous risquez même de ne plus vous en souvenir du tout). Mais quand des amis vous racontent un accident dans lequel ils ont joué un rôle, et que deux jours après vous apprenez qu'il s'agit d'un meurtre d'enfant, je pense que vous avez déjà plus de chance de vous rappeler ce que vos amis vous ont dit.
Enfin, quand le crime d'enfant "se complète" de l'exécution d'un jeune homme, puis de la parution de best-sellers, et devient "une affaire criminelle", il me semble que pour le coup … vous vous souvenez pas trop mal de ce qu'on vous a raconté "à chaud".

Après … accepter de le dire 30 ans plus tard à des quidam sortis de nulle part, c'est sûr que là … :wink:


Haut
   
Message non luPosté : 22 mai 2012, 22:56 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 nov. 2007, 12:37
Messages : 3542
Localisation : Saint-Claude JURA (39)


Theodora, vous dites lors de votre 1er msg que vous êtes à 90 % persuadée de la culpabilité de CR.

Sur quels éléments vous appuyez-vous pour avoir cette certitude ? En dehors du fait, bien sûr, que vous n'avez pas encore pris connaissance du dossier ici présent.

_________________
Image


Haut
   
Message non luPosté : 23 mai 2012, 01:10 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 22 mai 2012, 02:39
Messages : 83
Citation :


Theodora, vous dites lors de votre 1er msg que vous êtes à 90 % persuadée de la culpabilité de CR.

Sur quels éléments vous appuyez-vous pour avoir cette certitude ? En dehors du fait, bien sûr, que vous n'avez pas encore pris connaissance du dossier ici présent.
Je ne veux pas avoir l'air de répondre à côté, Anne, mais il me serait plus facile, vue l'heure ce soir, de dire quels sont les 10% qui font que j'ai encore un doute :D

Il y a pas mal de choses qui me font penser (mais non "conclure") que CR était coupable.
Je ne me prononcerai pas ce soir sur le dossier, car je n'ai pas encore eu le temps de l'étudier en détail (par exemple même si j'ai lu pas mal, je n'ai pas en tête les références exactes des différents témoignages, je ne pourrais donc citer mes sources pour le moment). Je vais vous répondre donc sur un plan général et non spécifique.

D'une manière générale , je dirais tout d'abord que l'affaire Christian Ranucci ressemble, mutatis mutandis, à de nombreuses affaires historiques (pas toujours criminelles), qu'on a transformées en "mystères" ou en "énigmes" simplement parce qu'elles laissaient place au doute.
Je pense ici, en vrac, à l'affaire Louis XVII, à l'affaire Anastasia, à l'affaire Laetitia Toureau, et à d'autres. Or, chaque fois que la science (ADN, notamment pour les 2 premières) a pu récemment intervenir, elle a prouvé sans l'ombre d'un doute que oui, Louis XVII était bien mort au Temple (comme les contemporains des faits l'affirmaient), que oui, Anastasia et Alexis avaient bien été massacrés avec le reste des Romanov (comme personne, au moment des faits n'en doutait) etc. Ce qui n'empêche pas nombre de forum (américains notamment) qui défendaient la cause d'une Anastasia ou d'un Alexis Romanov restés vivants, de continuer à tourner en rond, en mettant en doute, à présent, les résultats des tests ADN … Parce qu'il est difficile de renoncer à la fascination d'un mystère, à son investissement personnel (souvent de qualité), à une passion et … à ses rêves.

On trouve toujours des failles, même minuscules, dans n'importe quelle affaire. On peut TOUT remettre en question. Il y en a encore aujourd'hui qui continuent très sérieusement à affirmer que Napoléon a été empoisonné. Hélas le romanesque et la vérité historique coïncident rarement.

Chaque affaire est différente, et je ne compare pas l'affaire Ranucci à toutes les autres. Je dis cependant j'ai l'impression de voir à à l'oeuvre un mécanisme similaire.
A l'époque, en dépit d'une instruction bâclée, d'enquêtes insuffisantes, de certaines confusions dans les témoignages (les journalistes y sont pour beaucoup, avec leur approximation légendaire), la grande majorité des gens, la quasi totalité des présents au procès, la totalité des enquêteurs (gendarmes, policiers, médecin légiste, etc) étaient absolument convaincus que Ranucci était coupable (pas forcément qu'on aurait dû le condamner à mort, cependant).
Et depuis cette conviction a été remplacée par celle qu'il est innocent … Vous savez, je suis historienne, j'ai donc l'habitude de consulter les sources. La plupart du temps (je dirais à vue de nez à 80%), la perception contemporaine des faits se rapproche davantage de la vérité que ce qui peut être écrit des décennies (voire des siècles) plus tard.

Ce que je vous décris ici, c'est un sentiment général, un mécanisme en quelque sorte, que j'ai par mon métier l'occasion de voir à l'oeuvre depuis des siècles. Je sais comment l'histoire se fait, je sais comment elle se déforme, je sais comment elle s'interprète et à quel point elle laisse la place à l'interprétation. Heureusement, peut-être : Voltaire, qui n'était pas historien en dépit de son travail dans l'affaire Calas, écrit "réduisez l'histoire à la vérité, et vous la détruisez". :wink:

Et dans l'affaire Ranucci, je vois exactement le même mécanisme à l'oeuvre que dans beaucoup d' "événements historiques"dont on a fait, progressivement, des "affaires".
J'ai donc, d'emblée, une méfiance raisonnée, et j'espère raisonnable :) , face à ce type de mécanisme. C'est une "déformation professionnelle", je vous l'accorde volontiers. :D
Je ne veux pas dire par là que Ranucci est coupable à 100%. Je ne veux pas dire non plus par là qu'il ne faille pas rechercher la vérité (au contraire, parce que là, on a guillotiné un gamin de 22 ans). C'est pour cela que je suis partisane de refaire le procès. Et d'étudier les sources en les confrontant, ce que je me propose de faire, dès que j'en aurai le temps (ça je sais faire :D ). Je pense retrouver, par exemple, les différentes variations du témoignage des Aubert, pour les mettre sous forme de tableau, avec les dates exactes et si possible le timing. Rien que ça, ça prend pas mal de temps, surtout s'il faut que j'aille consulter l'ensemble de la presse régionale aux archives, et de la presse nationale à la BNF.

Ce serait bien, d'ailleurs, de faire un "sourcebook", comme il en existe, par exemple, pour l'affaire des sorcières de Salem ou pour celle de Jack l'éventreur, ou plein d'autres (les Anglo-Saxons et les Américains font cela régulièrement). Cela permettrait aux historiens, et au grand public, de se pencher sur la question à leurs moments perdus. :D

Encore d'une manière générale, (même en tenant compte des zones d'ombre de l'affaire), il me semble qu'il faut faire beaucoup plus de contorsions pour défendre la thèse de l'innocence que pour défendre celle de la culpabilité. Il faut imaginer un complice, (que Ch. Ranucci n'a jamais nommé, rien que ça, c'est très difficile à croire) ou imaginer des coïncidences terribles (sa route qui croise exactement celle d'un assassin), imaginer aussi qu'un assassin se donne un mal fou pour faire accuser Ranucci (au risque de se faire prendre), alors que dans 95% des cas, les assassins, ils n'ont qu'un truc en tête, se sauver le plus loin possible le plus vite possible.

Encore d'une manière générale … On accuse beaucoup les Aubert, Vincent Martinez et Claude Bonafous, les policiers, les gendarmes, Rosano (encore que lui …), et d'autres, de mentir sciemment. Oui, bon … moi il me semble que celui qui ment le plus, et de loin, dans cette affaire, c'est Christian Ranucci. Et ça, c'est embêtant.

Encore de manière générale … J'ai tendance, naïvement :? , à croire a priori en la Justice et en la police. Je ne dis pas que des excès, des erreurs, des trafics quelconques n'existent jamais, je dis que je pense (jusqu'à ce qu'on me démontre clairement le contraire) que la Justice tente de faire son travail le mieux possible et avec conscience, que la police tente de faire son travail le mieux possible et avec conscience.

La Justice et la police complotant pour faire envoyer un innocent en prison puis à la mort ? Ce n'est pas quelque chose auquel je crois facilement (je ne dis pas que cela n'existe pas, je dis qu'il faut le prouver sans l'ombre d'un doute). L'affaire Dreyfus, cependant, montre que cela peut exister. Mais c'est rare, et pour Dreyfus, le contexte historique (revanche à prendre sur la Prusse, montée des nationalismes, espionnage et secrets d'états) est à prendre en compte. Je ne crois pas que le meurtre de Marie-Dolores entre dans le cadre des secrets d'Etats. Ou alors, il est drôlement bien caché, le secret.

Je me méfie donc spontanément quand on cherche à expliquer une zone d'ombre par un complot. La plupart du temps, c'est faux. C'est juste un argument pour trouver une explication à quelque chose auquel on ne trouve pas de sens. En 1348 (pardon de vous bassiner avec l'histoire ! :D ) quand les gens vous expliquent que la peste noire est due à un sombre complot des juifs et des lépreux qui ont empoisonné les puits des chrétiens, vous savez quoi ? Eh ben c'est pas vrai.
En 2001 quand on vous explique que le 11 septembre est un sombre complot des juifs (tiens, encore eux ?) et de la CIA (dans le rôle du lépreux, donc :D )… eh ben, non plus.
Et quand le Da Vinci code vous explique l'histoire par un sombre complot de l'Eglise pour taire ceci et faire croire cela, eh ben … non. Heureusement, ça c'est un roman. Sauf que des millions de gens sont sûr à présent que le Da Vinci code a dit la vérité (la vraie, la seule, celle qu'on nous cache !). Et que Dan Brown est un grand historien. Oui, bon, ben même lorsqu'il ne s'agit que de nommer un roi mérovingien, il se plante de roi (et pourtant c'était pas dur à vérifier). :D

Donc, dès que je lis le mot complot ou machination pour expliquer un truc, j'ai une certaine méfiance. Là encore, la théorie du complot c'est un mécanisme. Je ne dis pas que les complots n'ont jamais existé, je dis qu'on ne peut utiliser cette explication que lorsque toutes les autres — bien plus simples en général — ont été épuisées (un peu ce que saint Augustin disait de la guerre juste : une guerre ne peut être considérée comme juste que lorsque toutes les tentatives de régler le problème pacifiquement auront été épuisées). Mais je m'égare, sorry ! :oops:


Encore une fois, Anne, je réponds ici de manière très générale. Mais je vous répondrai plus spécifiquement une autre fois, promis.


Haut
   
Message non luPosté : 23 mai 2012, 01:37 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 nov. 2007, 12:37
Messages : 3542
Localisation : Saint-Claude JURA (39)


C'est déjà sympa de votre part d'avoir répondu.

En tant qu'historienne, pensez-vous avoir été confrontée lors de vos différentes études à des erreurs judiciaires ?

_________________
Image


Haut
   
Message non luPosté : 23 mai 2012, 09:23 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 06 juin 2010, 10:43
Messages : 171
Bonjour Théodora..

Je prends un réel plaisir à vous lire et je ne peux m'empêcher de vous dire que vous amenez un souffle nouveau sur cette affaire... Votre façon de l'appréhender est claire, nette et précise...


Haut
   
Message non luPosté : 23 mai 2012, 11:25 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 05 nov. 2010, 14:48
Messages : 290
Localisation : 74
Citation :
Bonjour Théodora..

Je prends un réel plaisir à vous lire et je ne peux m'empêcher de vous dire que vous amenez un souffle nouveau sur cette affaire... Votre façon de l'appréhender est claire, nette et précise...

Bonjour Roro
Entièrement d'accord avec vous

_________________
l'évidence :
« Le premier était de ne recevoir jamais aucune chose pour vraie que je ne la connusse évidemment être telle ; c'est-à-dire, d'éviter soigneusement la précipitation et la prévention, et de ne comprendre rien de plus en mes jugements que ce qui se présenterait si clairement et si distinctement à mon esprit, que je n'eusse aucune occasion de le mettre en doute. »

René Descartes (préceptes de la méthode)


Haut
   
Message non luPosté : 23 mai 2012, 13:15 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 29 avr. 2009, 15:52
Messages : 2109
Localisation : Normandie
Tiens Theodora, vous expliquez plutôt, pourquoi vous êtes à 90% convainque de sa culpabilité. :D
Première remarque: les Aubert n'ont rien indiqué. Ils n'ont donné que des distances indéterminés et parlé de quelques virages. On parle d'un secteur de la route de 1500m . Ils parlent d'environ 1 km; l'aplomb est à environ 500 m et l'entrée de la champi à environ 1,5 km.
Theodora a écrit,
Citation :
Encore d'une manière générale, (même en tenant compte des zones d'ombre de l'affaire), il me semble qu'il faut faire beaucoup plus de contorsions pour défendre la thèse de l'innocence que pour défendre celle de la culpabilité. Il faut imaginer un complice, (que Ch. Ranucci n'a jamais nommé, rien que ça, c'est très difficile à croire) ou imaginer des coïncidences terribles (sa route qui croise exactement celle d'un assassin), imaginer aussi qu'un assassin se donne un mal fou pour faire accuser Ranucci (au risque de se faire prendre), alors que dans 95% des cas, les assassins, ils n'ont qu'un truc en tête, se sauver le plus loin possible le plus vite possible.
Ça vaut également pour Ranucci, n'est ce pas ?
Vous avez raison, qu'il semble que les torsions et coïncidences sont plus nombreuses pour l’hypothèse d'innocence. Il faut trouver une explication qui élimine des coïncidences. Ce n’était pas aussi Voltaire, qui a dit le hasard est quelque-chose dont on ignore l'origine? Je ne crois non plus en complots et machinations; je crois par contre en réparation de petits erreurs ou bien élimination.

_________________
« Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser tu m'enrichis. »
Antoine de Saint-Exupéry


Haut
   
Message non luPosté : 23 mai 2012, 13:52 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 22 mai 2012, 02:39
Messages : 83
Citation :


C'est déjà sympa de votre part d'avoir répondu.

En tant qu'historienne, pensez-vous avoir été confrontée lors de vos différentes études à des erreurs judiciaires ?
Bonjour Anne, et bonjour à tous. Merci beaucoup pour votre accueil. :D

Pour répondre, Anne, à votre question, non je n'ai jamais, personnellement, travaillé sur des "erreurs judiciaires", ni n'en ai croisé dans mes sources (il faut vous préciser que je travaille sur les débuts du Moyen Age, ce qui ne laisse absolument aucune possibilité pour croiser ce type d'affaire :D ). Cela dit, plus près de nous (ou moins loin, comme vous voulez), un gros travail a été fait par les historiens sur le procès de Jeanne d'Arc — pas dans le sens de l'erreur judiciaire, toutefois, parce qu'évidemment ce n'est pas l'enjeu — et sur l'apparition, après la mort de Jeanne, de diverses femmes affirmant être Jeanne (faux, bien sûr, même si certaines ont été reconnues par des proches de Jeanne — là encore, le témoignage humain … ).


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 97 messages ]  Aller à la page 1 2 3 4 57 Suivante

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com