Nous sommes le 13 déc. 2018, 11:56

Heures au format UTC




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 997 messages ]  Aller à la page Précédente 162 63 64 65 66 67 Suivante
Auteur Message
Message non luPosté : 28 mai 2014, 14:58 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 déc. 2013, 16:13
Messages : 1677
Citation :
Fichier(s) joint(s) :
Dossier Affaire Ranucci the best.jpg
oui Pat 31
c'est ici et maintenant !


Haut
   
Message non luPosté : 02 sept. 2014, 14:02 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 22 sept. 2008, 15:05
Messages : 611
Claude Sigala pourrait-il être l'homme au pull-over rouge ?
Citation :
Citation :
Extrait du Crapouillot n°73 de janvier 1984 :
… Le mercredi 13 octobre, donc, les policiers investissent et passent au peigne fin le centre Coral dirigé par Claude Sigala.
Créé en 1976 grâce à un don de la Fondation de France et à un prêt consenti par le Crédit Agricole, le centre Coral a pour but l’accueil et la protection de jeunes handicapés. Il se veut un endroit privilégié pour enfants autistes et débiles plus ou moins fortement atteints, où tous les troubles du comportement y seraient soignés, de la psychose profonde à la toxicomanie juvénile en passant par la délinquance primaire, considérée comme une « maladie ».
A l’origine de ce genre d’établissements, les « lieux de vie », un homme, Claude Sigala. Une quarantaine d’années, le visage rond sur fond de cheveux bouclés, un rien négligé et portant par prédilection le pantalon de velours côtelé sans âge et sans forme, le « docteur » Sigala est l’animateur du Coral et des autres centres qui ont vu le jour sous son impulsion…
Une photo de Claude Sigala datant de 1981
Fichier(s) joint(s) :
Claude Sigala.JPG
Je sais que Claude Sigala est naît à Montpellier. Il a donc l'accent du midi. Sur la photo il a l'air plutôt imberbe et ses trait son plutôt fins, ce qui lui donne l'air d'être plus jeune que sa quarantaine. En 1974, claude Sigala devait avoir au alentour de 32 ans. Toujours sur le cliché, on devine un personnage à forte stature. La grosseur de son visage laisse penser, même si on ne l'aperçoit pas que son cou doit être fort.

Claude Sigala a t-il séjourné à moment donné de sa vie à Marseille? C'est peut-être la question centrale.
Citation :
Extrait de l’ouvrage de Claude Sigala ‘’ Visiblement je vous aime !’’
« … Ce matin 21 septembre, c’est l’automne. Nous allons récolter le maïs, encore des tomates et des aubergines, des semis de salades et toujours des radis. Nous avons commencé les travaux de la véranda. Un rêve qui date de Marseille où nous habitions une petite villa, boulevard des pêches qui avait une véranda débouchant sur un jardinet … »
Citation :
Extrait de la déposition de J Rambla du 04 juin 1974:
... C'était un homme jeune, pas un vieux. Il avait un costume gris ...
Une autre photo de Claude Sigala sortant de prison
Fichier(s) joint(s) :
Claude Sigala 2.JPG
Le costume gris décrit par J Rambla ne serait-il pas en fait un pantalon de velours gris plus une veste de velours gris, dans le même genre que porte Claude Sigala sur le cliché ?


Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.


Haut
   
Message non luPosté : 02 sept. 2014, 15:31 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 mai 2008, 11:23
Messages : 1781
si gars là avait il un pull over rouge?

_________________
La justice, c'est comme la Sainte Vierge, si on la voit pas de temps en temps, le doute s'installe


Haut
   
Message non luPosté : 02 sept. 2014, 16:12 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 déc. 2013, 16:13
Messages : 1677
Pat 31,
merci pour ces informations

Il me semble difficile de dire sur la photo que le costume de M Sigala est gris.
Et encore plus difficile, selon moi, de lier cet homme à l'affaire Ranucci au regard des éléments que vous donnez.


Haut
   
Message non luPosté : 02 sept. 2014, 17:20 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 nov. 2007, 11:37
Messages : 3527
Localisation : Saint-Claude JURA (39)


Merci Pat 31, je suis de l'avis de jpasc95 sur ce coup là.

Encore aurait-il fallu que les enquêteurs questionnent davantage JB sur le terme de "jeune".

Si dans sa tête, inconsciemment, il compare le ravisseur à son père, ça laisse une sacrée fourchette pour la tranche d'âge.

Lui ont-ils au moins présenté des bonshommes de visu ou sur photo pour essayer de déterminer un peu mieux le type de mec suivant l'âge ?

_________________
Image


Haut
   
Message non luPosté : 09 sept. 2014, 21:56 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 22 sept. 2008, 15:05
Messages : 611
Il ne faut jamais désespérer. Souhaitons de ne pas attendre aussi longtemps pour démasquer le véritable assassin de MD Rambla
Citation :
Extrait du forum ''Non Elucidé'':
Le Parisien du 07 09 2014
Royaume-Uni : Jack l'Eventreur aurait été identifié !
Fichier(s) joint(s) :
Aaron kosminski.jpg
Aaron Kosminski, l'un des six principaux suspects du meurtre d'au moins cinq femmes à Londres à l'automne 1888, a été confondu par son ADN.
L'un des plus grands mystères de l'Histoire de la criminologie serait-il enfin résolu ? Alors que des générations d'experts se sont heurtées à un mur depuis plus d'un siècle, le «Daily Mail» affirme ce dimanche que l'identité de Jack l'Eventreur est désormais connue.
Le célèbre tueur en série, qui a sévi dans le quartier londonien de Whitechapel à l'automne 1888, serait un immigrant polonais, Aaron Kosminski.

Le quotidien s'appuie sur la découverte d'un homme d'affaires britannique de 48 ans, Russell Edwards, rendue possible grâce à une analyse de deux ADN retrouvés sur le châle de l'une des cinq victimes avérées de Jack l'Eventreur. Pour parvenir à ses fins, l'enquêteur amateur s'est adjoint les services d'un expert en analyse génétique, Jari Louhelainen, qui collabore avec Interpol.

D'étranges marguerites

Russell Edwards raconte qu'il a vu la première fois le châle maculé de sang en mars 2007, lors d'une vente aux enchères. L'objet était réputé avoir été trouvé à côté de l'une des victimes de Jack l'Eventreur, Catherine Eddowes, mais Edwards a voulu en avoir la confirmation. Il a donc pris contact avec le propriétaire du châle, qui lui a assuré être un descendant de l'un des officiers de police présents sur la scène du crime.

A l'époque, le sergent Amos Simpson s'était emparé de la pièce de tissus brune et bleue pour la donner à sa couturière de femme. Le châle a ensuite été transmis de génération en génération sans jamais être lavé.

Alors que dans les années 2000 la plupart des spécialistes de l'affaire doutent de la provenance du châle, Russell Edwards est intrigué par un motif récurrent imprimé sur l'objet : les marguerites de la fête de Saint-Michel. Après des recherches, il remarque que cette fête chrétienne se déroule le 8 novembre chez les orthodoxes, le 29 septembre chez les autres chrétiens. Soit respectivement les jours des meurtres de Mary Jane Kelly d'une part, et d'Elizabeth Stride et Catherine Eddowes d'autre part.

Constatant que Catherine Eddowes était trop pauvre pour pouvoir s'offrir un tel châle, Russell Edwards déduit -sans certitude néanmoins- que Jack l'Eventreur aurait pu laisser délibérément l'accessoire près d'une de ses victimes le 29 septembre pour livrer un indice sur la date de son futur crime, le 8 novembre donc.

Un «schizophrène paranoïaque»

Russell Edwards s'intéresse alors à la personnalité de l'un des six principaux suspects, Aaron Kosminski. Ce juif polonais a fui les pogroms russes dans les années 1880 pour s'installer à Londres avec sa famille. Dans les registres de l'hospice qui l'accueille en 1890, il est décrit comme un coiffeur résidant à Whitechapel.

«Ce qui est certain, c'est qu'il était gravement malade mentalement, probablement un schizophrène paranoïaque souffrant d'hallucinations auditives et décrit comme un misogyne adepte de "l'auto-abus", un euphémisme pour qualifier la masturbation», écrit l'homme d'affaires.

Un responsable du Musée du crime de Scotland Yard, Alan McCormack, a affirmé à Edwards que la police n'avait pas suffisamment de preuves pour confondre Kosminski. Elle l'a gardé sous surveillance pendant 24 heures avant de le confier à un asile psychiatrique pour le reste de sa vie.

Les descendants coopèrent

A l'aide d'une caméra infrarouge, le complice d'Edwards, Jari Louhelainen, découvre des traces de sperme sur le châle, ainsi que des cellules de rein, appartenant vraisemblablement à Catherine Eddowes. Une descendante de la victime, Karen Miller, accepte de fournir un échantillon de son ADN : il concorde avec l'une des six empreintes trouvées sur l'étoffe.

Une descendante de la soeur de Kosminski est également d'accord pour fournir son ADN à l'enquêteur amateur. Le résultat permet alors de démasquer l'éventreur.

«Sans doute un grand nombre de livres et de films vont désormais sortir spéculant sur sa personnalité et sa motivation. Je n'ai pas envie de le faire. Je voulais apporter de vraies réponses à l'aide de preuves scientifiques», conclut Russell Edwards. Puis, euphorique : «Je suis submergé par le fait qu'après 126 ans, j'aie résolu le mystère.»


Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.


Haut
   
Message non luPosté : 10 sept. 2014, 04:36 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 déc. 2013, 16:13
Messages : 1677
oui Pat 31, c'est un exemple encourageant.

Il nous reste le POR que l'on pourrait faire analyser en espérant y trouver un cheveu de la petite ou une goutte de son sang, bref une trace ADN qui permettrait enfin de relier ce pull à l'affaire.


Haut
   
Message non luPosté : 10 sept. 2014, 06:58 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 mai 2008, 11:23
Messages : 1781
L'ADN analysé n'est pas entier(pas étonnant apres le temps) et des le départ il y avait 40 % de chances pour que celui des descendants de ce gus corresponde.

Donc c'est loin d'etre une preuve absolue

_________________
La justice, c'est comme la Sainte Vierge, si on la voit pas de temps en temps, le doute s'installe


Haut
   
Message non luPosté : 10 sept. 2014, 09:10 
Rien n'est jamais une preuve absolue à ce moment là...
Il faut bien tenter pour espérer avancer dans quelque entreprise que ce soit.


Haut
   
Message non luPosté : 10 sept. 2014, 11:23 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 déc. 2013, 16:13
Messages : 1677
Citation :
L'ADN analysé n'est pas entier(pas étonnant apres le temps) et des le départ il y avait 40 % de chances pour que celui des descendants de ce gus corresponde.

Donc c'est loin d'etre une preuve absolue
pourquoi 40% de chances ?

sur le site de franceinfo, on peut lire :
"...Et pour résoudre ce mystère, Russel Edwards est parti d'un vieux châle, qu'il a acheté en 2007, lors d'une vente aux enchères. Ce châle, il aurait été trouvé en 1888, à proximité du corps de la quatrième victime de Jack l'éventreur, et n'aurait depuis jamais été lavé.

Un biologiste a expertisé le châle, il a prélevé des empreintes génétiques. Ces empreintes ont été comparées à l'ADN d'Aaron Kosminski. La correspondance était parfaite. Ce qui prouve la présence d'Aaron Kosminski sur le lieu du crime affirme Jari Louhelainen qui a réalisé les expertises génétiques.

"Le mode opératoire de Jack l'éventreur était le suivant: à chaque fois, il abandonnait des fluides biologiques, et on en a recueilli sur le châle. Et je les ai repérés en utilisant une lampe à infrarouge. On a trouvé quelques cellules, qui n'étaient pas très bien conservées. Cela n'est pas inhabituel de retrouver de l'ADN encore exploitable après une si longue période, parce qu'on peut par exemple trouver de l'ADN de mammouth. Bien sûr, l'ADN est dégradé, mais on a quelques méthodes pour surmonter la défragmentation de l'ADN. Nous avons trouvé les deux ADN sur le châle. Pour le suspect, l'ADN correspond à 99,2% et pour la victime, à 100%
."


Haut
   
Message non luPosté : 10 sept. 2014, 11:52 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 mai 2008, 11:23
Messages : 1781
Des experts en génétique avancent, de leur côté, que cet élément d'ADN repéré sur un effet personnel d'une des victimes ne peut être décisif pour désigner coupable Kosminski car il s'agit d'un ADN mitochondrial (ADNmt), peu discriminant, qui permet d'éliminer des suspects mais non d'en isoler un seul en particulier vu que 40% de la population le partage.

Alec Jeffreys, un généticien britannique qui a développé des techniques d'empreinte génétique, émet, lui aussi, des interrogations dans les pages du quotidien The Independent: "Ce sont des affirmations intéressantes mais elles doivent être vérifiées par des confrères, avec une analyse détaillée de l'origine de ce châle et la nature de l'ADN provenant des descendants du suspect et son pouvoir de discrimination. Aucune preuve n'a été fournie jusqu'à présent ".

_________________
La justice, c'est comme la Sainte Vierge, si on la voit pas de temps en temps, le doute s'installe


Haut
   
Message non luPosté : 10 sept. 2014, 15:40 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 22 sept. 2008, 15:05
Messages : 611
Citation :
jpasc95:
Il nous reste le POR que l'on pourrait faire analyser en espérant y trouver un cheveu de la petite ou une goutte de son sang, bref une trace ADN qui permettrait enfin de relier ce pull à l'affaire.
Je suis sûr que si des experts analysaient ce pull ils trouveraient des éléments nouveaux propres à faire rebondir l'affaire Ranucci.
Aux vus des avancées de la science, comment contraindre les Greffes du Tribunal d'Aix en Provence de céder le pull à un laboratoire indépendant afin qu'il passe ce vêtement au peigne fin ? Il doit bien y avoir une procédure pour cela, puisque pour l'affaire Grégory plusieurs années après les vêtements de l'enfant ont été analysés ?


Haut
   
Message non luPosté : 10 sept. 2014, 17:28 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 déc. 2013, 16:13
Messages : 1677
Citation :
Citation :
jpasc95:
Il nous reste le POR que l'on pourrait faire analyser en espérant y trouver un cheveu de la petite ou une goutte de son sang, bref une trace ADN qui permettrait enfin de relier ce pull à l'affaire.
Je suis sûr que si des experts analysaient ce pull ils trouveraient des éléments nouveaux propres à faire rebondir l'affaire Ranucci.
Aux vus des avancées de la science, comment contraindre les Greffes du Tribunal d'Aix en Provence de céder le pull à un laboratoire indépendant afin qu'il passe ce vêtement au peigne fin ? Il doit bien y avoir une procédure pour cela, puisque pour l'affaire Grégory plusieurs années après les vêtements de l'enfant ont été analysés ?
Maintenant que Mme Mathon est décédée, que peut-on faire ?

Ecrire à la garde des Sceaux pour lui demander de saisir la commission de révision et faire analyser le pull. Pour saisir la commission de révision, il faut proposer des éléments nouveaux.
Je ne pense pas qu'il y ait d'autre procédure possible.


Haut
   
Message non luPosté : 10 sept. 2014, 21:58 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 22 sept. 2008, 15:05
Messages : 611
Citation :
jpasc95:
Maintenant que Mme Mathon est décédée, que peut-on faire ?

Ecrire à la garde des Sceaux pour lui demander de saisir la commission de révision et faire analyser le pull. Pour saisir la commission de révision, il faut proposer des éléments nouveaux.
Je ne pense pas qu'il y ait d'autre procédure possible.
Ainsi dans le cadre de la révision, la Justice Française serait un paradoxe à elle toute seule: l'analyse du pull pourrait nous donner des éléments nouveau, mais pour pouvoir analyser la pull afin d'avoir des éléments nouveaux, il faut tout d'abord détenir des éléments nouveaux.
On est vraiment dans la 4ème dimension. Cela me rappelle ce que disait Gustave Parking
Citation :
Gustave Parking :
« Le problème quand on a perdu ses lunettes c'est que l'on est obligé de les retrouver pour pouvoir les chercher. »
Comme JF Le forsonney n'était pas le seul avocat de C Ranucci, peut-être que les deux autres avocats pourraient comme vous le dites saisir la commission de révision pour faire analyser le pull. D'autre part il me semble logique que Mme Mathon décédée, le parent le plus proche de C Ranucci puisse prendre le relais. C'est quand même extraordinaire que dans une affaire ou il reste autant de zone d'ombre, qu'une pièce à conviction telle que le pull et avec les techniques d'aujourd'hui, la justice française ne nous donne pas la possibilité de faire analyser ce pull.
J'en avais d'ailleurs déjà débattu sur le fil pièce à conviction - le pull-over rouge:
Citation :
Pat 31:
Extrait de ‘’ L’Heure du Crime’’ du 25 septembre 2012 de Jacques Pradel et consacré à ‘’L’Affaire de la petite inconnue de l’A10’’…
Grâce toujours à des analyses techniques très fines on sait aujourd’hui que sur la petite robe de chambre qu’elle portait ont été retrouvés deux éléments intéressants.
D’abord des particules de peinture qui correspondent à une peinture qui était utilisée par une usine qui construisait des Méharies dans la région de Blois. Alors ce que pensent ces enquêteurs, c’est qu’en fait ces dépôts de peinture étaient ensuite jetés dans une déchetterie dans laquelle les parents de la fillette auraient pu ensuite aller rechercher des vieux vêtements dont faisait partie cette robe de chambre. En tout cas il y a cette particule qui existe.
L’autre élément c’est des grains de sable qui ont été retrouvés sur le corps même de l’enfant et qui correspondent à des sols qu’on trouve aussi dans un village que l’on appelle Marchenoir, qui est tout proche de l’autoroute. Ce qu’explique la procureur après ces éléments techniques c’est qu’elle dit :
« Pour nous c’est une indication dans le sens où l’on pense que cette enfant a vécu pendant un temps donné dans la région où son corps a été retrouvé. C’est un peu une nouveauté, parce que pendant assez longtemps on a pensé que ça pouvait être une famile de passage qui avait jeté l’enfant sur l’autoroute.


Avec les avancées de la technique actuelle, je ne vois aucune raison de ne pas faire analyser le pull rouge. Question Adn je sais que ces analyses sont d'emblée faussées puisque de multiples personnes ont touché le pull, en particulier C Ranucci a qui on a présenté et fait essayer ce vêtement pour savoir s'il était à sa taille. Mais au-delà de ça, tout comme la robe de chambre de la petite inconnue de l'A10, peut-on imaginer par exemple que l'on trouve sur le pull des traces de particules qui pourraient relancer l'Affaire Ranucci?


Haut
   
Message non luPosté : 11 sept. 2014, 06:11 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 18 déc. 2013, 16:13
Messages : 1677
Citation :
Citation :
jpasc95:
Maintenant que Mme Mathon est décédée, que peut-on faire ?

Ecrire à la garde des Sceaux pour lui demander de saisir la commission de révision et faire analyser le pull. Pour saisir la commission de révision, il faut proposer des éléments nouveaux.
Je ne pense pas qu'il y ait d'autre procédure possible.
Citation :
Comme JF Le forsonney n'était pas le seul avocat de C Ranucci, peut-être que les deux autres avocats pourraient comme vous le dites saisir la commission de révision pour faire analyser le pull. D'autre part il me semble logique que Mme Mathon décédée, le parent le plus proche de C Ranucci puisse prendre le relais. C'est quand même extraordinaire que dans une affaire ou il reste autant de zone d'ombre, qu'une pièce à conviction telle que le pull et avec les techniques d'aujourd'hui, la justice française ne nous donne pas la possibilité de faire analyser ce pull.
J'en avais d'ailleurs déjà débattu sur le fil pièce à conviction - le pull-over rouge
la loi n'autorise pas n'importe quel parent à saisir la commission de révision.
Seuls les parents (père et mère), et les enfants (fils et fille) peuvent le faire. Dans l'affaire Seznec, Denis Seznec ne peut plus saisir la commission de révision parce qu'il n'est que le petit fils de Guillaume Seznec.

Dans l'affaire Ranucci, Mme Mathon est décédée et son fils n'avait pas d'enfant donc désormais seul le garde des Sceaux peut saisir la commission de révision.

Pour l'analyse du POR, je ne suis pas certain mais peut-être est il possible de demander l'autorisation à un juge.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 997 messages ]  Aller à la page Précédente 162 63 64 65 66 67 Suivante

Heures au format UTC


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com