Nous sommes le 11 juil. 2020, 07:14

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 64 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5 Suivante
Auteur Message
Message non luPosté : 29 nov. 2019, 10:58 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 200
Les bras tombent à la lecture de la dernière interview du directeur de la SRPJ de Versailles (dessaisie au profit de la gendarmerie):
https://www.francetvinfo.fr/societe/jus ... 22311.html
Citation :
Franceinfo : Lorsque Michel Fourniret est arrêté pour la première fois en juin 2003, les enquêteurs du SRPJ de Versailles le relient-ils à l'affaire Mouzin ?

Jean-Marc Bloch : Bien évidemment, lorsque la police judiciaire de Versailles apprend l'arrestation de Michel Fourniret, elle s'y intéresse tout de suite, va le rencontrer et l'entendre. C'est un commandant de police qui y va et qui conclut, à ce moment-là, qu'il n'est pas lié à la disparition. Michel Fourniret évoque un coup de téléphone, passé depuis son domicile à son fils pour lui souhaiter son anniversaire. Les analyses techniques sur la téléphonie du suspect confirment cet élément. Lorsqu'il est interrogé, son fils aîné déclare ne pas se souvenir de ce coup de fil. Mais la liaison téléphonique, elle, a bien existé.

Ce qu'il faut bien comprendre, c'est qu'à ce moment-là, aucun élément ne relie la disparition d'Estelle Mouzin à Michel Fourniret.
Donc si l'on comprend bien, c'est un policier (désignation du lampiste responsable du désastre à venir ?) qui après entretien avec Fourniret et connaissance d'un appel de 5s à un fils qu'il ne fréquente pas et qu'il n'appelle jamais pour son anniversaire, va décréter que Fourniret n'est pas impliqué ? c'est sidérant ...
Citation :
Les gendarmes de la section de recherches de Dijon (Côte-d'Or), en charge de l'affaire depuis le dessaisissement du SRPJ, disent pourtant avoir reçu des témoignages situant Michel Fourniret à Guermantes ce jour-là...

C'est juste. Mais il faut faire attention : ce sont des témoignages récents, situant Michel Fourniret à Guermantes il y a plus de seize ans. Le visage du tueur en série a été diffusé sur toutes les chaînes et il faut dire que son physique est plutôt banal... Pour moi, il s'agit d'éléments très ténus.
C'est faux puisqu'il existe un portrait robot réalisé à l'époque (Fourniret inconnu donc impossible d'avancer le fait d'avoir été influencé), bien sûr on sait que les portaits robots sont à prendre avec des pincettes mais quand même ....

Est-ce de l'incompétence ou un sabotage délibéré ? est-ce qu'en impliquant Fourniret on avait peur d'un déballage et que Fourniret révèle d'anciennes affaires où d'autres personnes auraient été injustement impliquées par la police, suivez mon regard ...


Haut
   
Message non luPosté : 29 nov. 2019, 11:22 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 200
Citation :
il serait parfaitement capable d'avoir imaginé un plan diabolique pour piéger un innocent afin de le faire accuser à sa place. S'il y en a un qui est capable d'un coup tordu pareil c'est bien lui !
Non il n'y a pas eu d'intention délibérée de faire accuser Ranucci, tout a été fait dans l'improvisation puisque dans le plan de l'agresseur la fillette ne devait pas se retrouver sur la route ni être tuée. Et l'agresseur ne pouvait pas savoir si Ranucci avait un alibi ou non.
On peut aussi interpréter dans ce sens le fait que la voiture ait été conduite en marche arrière dans la galerie (donc pour pouvoir en ressortir, du moins c'est ce qui était prévu).
Mais si on en revient à Fourniret, il y a plusieurs points qui font qu'il a tout à fait le profil pour s'introduire dans la voiture de Ranucci et prendre le volant de celle-ci avec Ranucci à l'intérieur.


Haut
   
Message non luPosté : 02 déc. 2019, 11:31 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 23 août 2018, 11:15
Messages : 14
En revanche je ne pense pas que Fourniret soit l'homme au pull over rouge. En tout cas il ne ressemble absolument pas a la description qu'en fait Mr Martel.
Si c'est Fourniret le ravisseur et l'assassin (je dis bien si...c'est juste une hypothèse), on peut imaginer que la pauvre petite a été tuée non pas le 3, mais le 4, après avoir été retenue quelque part.
Ce qui expliquerait les yeux ouverts lors de la découverte du cadavre (du moins un oeil ouvert, l'autre à demi ouvert), ainsi que la trace suivie le 5 par le chien, car n'oublions pas que d'après tous les professionnels, un chien ne peut pas suivre une piste au bout de 48 h.
Continuons dans l'hypothèse Fourniret. Imaginons que celui ci arrive dans la galerie après que Ranucci se soit allongé sur la banquette arrière de la 304, complètement dans les vapes, exténué par sa nuit de beuverie , la visite ratée à son père et l'accident. Fourniret gêné par la présence de cet homme s'aperçoit qu'il est totalement inconscient et en profite pour enfoncer la voiture loin au fonds de la galerie.
Ensuite il repart là ou il retient prisonnière Maria Dolorès ( des années plus tard, il retiendra prisonnière pendant 48 h une autre jeune fille avant de la tuer, donc il est très capable d'agir de cette façon) et soit dans la nuit soit tot le matin du 4 l'emmène dans la galerie qu'il connaissait pour différentes raisons (trafics, rencontres glauques, d'où sa présence quand il découvre Ranucci ?) afin de pouvoir abuser d'elle sans aucun risque, imaginant qu'il sera tranquille à cet endroit (peut être ne peut il pas le faire à l'endroit ou il la retient ).
Mais une fois sur place, la petite arrive à s'enfuir. Il la rattrape et de rage la frappe à coups de pierres et de coups de couteaux. Ayant entendu parler du satyre des cités en pull over rouge et se souvenant de l'homme endormis dans la 304, il décide de revenir planquer un pull rouge (si ça se trouve il connait l'homme au pull over-rouge, un complice rabatteur pour lui et sait donc de quel genre de pull il s'agit ?) ainsi que le couteau qui lui a servi à tuer Maria Dolorès.
Il peut imaginer que la police fera la connection avec ce satyre et envisagera que l'homme de la 304 est celui ci, donc forcément l'assassin de la petite.
C'est ce qu'il se passera au delà de ses espérances...Mais il ne suffira pas à ce pervers de s'en sortir sans être inquiété, il lui faudra aussi jouir du malheur de l'innocent en assistant à son procès.
Une fois de plus, c'est juste une hypothèse que je propose dans le cas ou Fourniret serait réellement impliqué dans cette affaire et bien entendu je n'affirme rien.


Haut
   
Message non luPosté : 02 déc. 2019, 11:47 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 200
Citation :
En revanche je ne pense pas que Fourniret soit l'homme au pull over rouge. En tout cas il ne ressemble absolument pas a la description qu'en fait Mr Martel.
Clairement le signalement est effectivement un problème car il ne correspond pas à Fourniret (ni à Ranucci).
Mais on sait que ces signalement valent ce qu'ils valent. On objectera que cela est vrai aussi pour Ranucci. Sauf que le doute doit profiter à l'accusé et que Ranucci n'a pas le profil et qu'il n'y a pas de preuves.


Haut
   
Message non luPosté : 02 déc. 2019, 12:17 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 200
Citation :
Il peut imaginer que la police fera la connexion avec ce satyre et envisagera que l'homme de la 304 est celui ci, donc forcément l'assassin de la petite.
Dans ce cas la victime n'aurait pas été "dissimulée" à un point tel que pour la trouver "on pénètre [...] dans la broussaille, où une petite trouée a été faite dans les branchages et la garrigue", non la théorie d'impliquer une tierce personne ne peut pas tenir pour moi, sachant que l'absence d'alibi n'était pas garanti.


Haut
   
Message non luPosté : 02 déc. 2019, 12:31 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 22 sept. 2008, 16:05
Messages : 648
Je ne sais pas si certains sur le forum on cette info supplémentaire se rapportant à l'affaire Estelle Mouzin. En tout certaines codétenues de Monique Olivier avaient déjà quelques temps auparavant recueillies certaines confidences de celles-ci et se rapportant au coup de téléphone. Sans anticiper, l'implication de Fourniret dans l'affaire Estelle Mouzin devient une hypothèse de plus en plus possible.
Citation :
Extrait de la Dépêche du 01 12 19 :

... Des codétenues de Monique Olivier, ancienne compagne de Michel Fourniret , ont été auditionnées par les enquêteurs dans le cadre de l'affaire de la disparition d'Estelle Mouzin. Ces témoignages sont accablants concernant l'implication de l'"Ogre des Ardennes" dans la disparition de la petite fille.

Entre novembre et décembre 2018, les enquêteurs ont auditionné cinq des codétenues de Monique Olivier concernant l'affaire Estelle Mouzin. Selon nos confrères du Parisien qui ont pu consulté toutes les dépositions l'implication de Michel Fourniret dans cette affaire est révélée. Ainsi, elle aurait assuré à Sabrina L., "qu'en 2003, elle n'était pas avec lui, qu'il l'a fait tout seul... C'est lui qui lui aurait fait ces aveux". Les policiers veulent savoir si elle lui a prononcé le nom d'Estelle Mouzin. La prisonnière aurait acquiescé.
Les quatre autres détenues sont aussi formelles. Elles ont toutes remarqué que le visage de Monique Olivier se fermait lorsque cette affaire était abordée. "Estelle Mouzin, elle s'énerve dès qu'on en parle, confie de son côté Prescillia L. Elle m'a aussi dit que Michel Fourniret lui avait demandé de mentir, de dire qu'il était à la maison. Monique l'a fait"...



Haut
   
Message non luPosté : 02 déc. 2019, 14:04 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 200
Oui c'est sans doute une des raisons de la mise en examen de Fourniret.

Mais il y a encore + troublant : http://www.leparisien.fr/faits-divers/a ... 206548.php
Citation :
Aujourd'hui, Monique Olivier, libérée de l'emprise de Fourniret, semble prête à collaborer avec la justice. Mais a-t-elle dit tout ce qu'elle savait des agissements de son mari ? Et si le couple recelait d'autres secrets ? « Elle m'a affirmé qu'il y a des affaires que Michel Fourniret a commis mais qui ne sont pas connues », a assuré une ancienne codétenue de Monique Olivier. Une confidence rapportée doit particulièrement tourmenter les enquêteurs. Autour d'un café en 2017, Monique Olivier aurait glissé à Françoise B. que « le nombre d'enfants qu'ils avaient enlevés […] dépassait largement la trentaine… »
Mythomanie ou réalité difficile de savoir ... il reste qu'il y a une période de 10 ans pour laquelle il n'y a aucune affaire concernant Fourniret et personne ne croit qu'il ait pu se tenir tranquille.

Cela ne concerne pas l'affaire Rambla puisque Monique Olivier ne connaissait pas Fourniret à cette époque là, mais il peut très bien aussi cacher des crimes antérieurs.


Haut
   
Message non luPosté : 03 déc. 2019, 19:31 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:57
Messages : 1141
Citation :
En revanche je ne pense pas que Fourniret soit l'homme au pull over rouge. En tout cas il ne ressemble absolument pas a la description qu'en fait Mr Martel.
Bonjour Claude. Pour moi, ce pull (au mois de juin), s'il a un rapport avec l'affaire, n'est là que pour disculper le meurtrier. Pourquoi ? tout simplement parce qu’il n'est pas du tout à sa taille. Est-ce que Fourniret était capable d'imaginer une "embrouille" pareille ? Je pense que oui.


Haut
   
Message non luPosté : 04 déc. 2019, 09:51 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 200
Citation :
Estelle avait 9 ans, Maria Dolorès 8 ans...donc l'âge lui importe peu du moment que ce sont des jeunes voire très jeunes filles.
La première agression connue de Fourniret se déroule 8 ans avant l'affaire Rambla, et il maîtrise déjà la technique des pédophiles pour enlever des fillettes par ruse.
L'épisode se passe en 1966, Fourniret a 24 ans :
https://lesjours.fr/obsessions/proces-f ... ese-tueur/
Citation :
[Fourniret] a fait monter la fillette d’un de ses aides-soignants dans sa 2 CV et [il] est soupçonné de l’avoir touchée. Un dimanche matin, vers la statue de la Vierge de Floing, ce bon père et travailleur émérite a croisé une enfant de 11 ans sur le chemin de l’épicerie, et a stoppé net sa 2 CV verte. Ce monsieur à moustache qui présente bien demande à la petite son chemin pour aller au lieu-dit « L’Algérie ». Elle explique que c’est facile. Mais l’homme la prend alors par la main et la fait monter en douceur dans sa voiture : ce sera plus simple si elle le guide. Elle grimpe sur le siège passager, sans aucune crainte. Il conduit jusqu’à L’Algérie. Et puis à la lisière d’un bois, tout à coup, il lui lance : « Tu es toute pâle, tu dois être malade, enlève ta petite culotte. » Là, elle prend peur, prie la Sainte Vierge et rétorque : « Mon papa sait mieux que vous, il travaille à l’hôpital. » Sans un mot, l’automobiliste ramène illico la gamine en haut de sa rue. Mais elle se confie aussitôt à son père qui dépose plainte à la police et signale la 2 CV verte de l’agresseur. C’est ainsi que Michel Fourniret est identifié et doit se rendre au commissariat.
Bien sûr c'est le mode opératoire "générique" d'un pédophile, il n'y a pas la technique de séparation des enfants et le choix d'une cité populaire qui fait la spécificité de l'affaire Rambla, mais en 8 ans il avait largement de temps de "se perfectionner" si l'on ose dire ...


Haut
   
Message non luPosté : 24 janv. 2020, 08:48 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 22 sept. 2008, 16:05
Messages : 648
Fourniret et l'Affaire Estelle Mouzin (suite)

Dans la Dépêche du Midi en ligne du 24 01 2020:

Citation :
L’ESSENTIEL
Au cours de son audition par la juge d’instruction, à l’issue de laquelle il avait été mis en examen pour enlèvement et séquestration suivi de mort, Michel Fourniret a demandé à être traité comme le coupable.Verbatim.


Âgée de 9 ans, Estelle Mouzin a disparu alors qu’elle rentrait de l’école le soir du 9 janvier 2003 à Guermantes, petite ville tranquille de Seine-et-Marne. Son corps n’a jamais été retrouvé et les nombreuses pistes envisagées par les enquêteurs n’ont rien donné. En 2006, la police s’était intéressée une première fois à Michel Fourniret pour une photo de la fillette retrouvée sur son ordinateur et pour une camionnette blanche semblable à celle du tueur repérée, à l’époque, en Seine-et-Marne.

"L’ogre des Ardennes" avait été mis hors de cause en 2007 dans cette affaire révélant aux enquêteurs que ce soir-là, il avait passé un coup de téléphone à son fils pour son anniversaire mais qu’il n’avait pas décroché. La piste Fourniret s’était alors arrêtée lorsque cet appel avait été attesté par les relevés téléphoniques.

Mais coup de théâtre en novembre dernier lorsque Monique Olivier, l’ex-femme de Fourniret, a raconté à la justice avoir passé elle-même ce fameux coup de téléphone à la demande de son mari. Convoquée par la justice Monique Olivier confirmait devant le juge ses dires. "Cela signifie que Michel Fourniret n’était pas à Sart-Custinne le jour de la disparition d’Estelle Mouzin. Il était ailleurs", a assuré l’avocat de Monique Olivier, Me Richard Delgenes.
Huit jours plus tard, le 27 novembre 2019, Michel Fourniret a été mis a été mis en examen pour enlèvement et séquestration suivi de mort. À l’issue de cette audition, les avocats du tueur en série n’avaient fait aucune déclaration. Et selon les informations de 20 Minutes, c’est le suspect lui-même qui a demandé à être "traité comme coupable".

SA MEMOIRE FICHE LE CAMP
"À l’âge que j’ai, je n’ai rien à craindre ni à perdre. Si cette petite avait croisé mon chemin, je vous le dirais […] mais je n’en ai pas souvenance", a-t-il assuré à la juge Sabine Khéris lors des auditions qui ont mené à sa mise en examen, toujours 20 Minutes qui a eu accès au procès-verbal. "Dans l’impossibilité où je suis de vous dire si je suis responsable de sa disparition […], je vous exhorte à me considérer comme coupable, à me traiter comme coupable", avait alors déclaré Michel Fourniret, âgé de 77 ans avant d’assurer à la juge qui l’interrogeait que sa mémoire "fichait le camp".

Il est vrai que, selon une expertise médicale récente, Michel Fourniret serait atteint par un processus cérébral de nature dégénérative, une maladie qui a été médicalement constatée. Mais selon une source proche du dossier, Michel Fourniret pourrait leurrer ses interlocuteurs, et notamment la juge Khéris. "Il faut comprendre que ces rendez-vous chez la juge sont autant de promenades pour lui. Et qu’il va tenter de les faire durer aussi longtemps que possible…"
Toujours selon 20 Minutes, Michel Fourniret aurait même lancé à la juge lors de cet interrogatoire du 27 novembre : "Je joue franc jeu avec vous. C’est peut-être dommage car vous êtes une bonne joueuse. […] Avec vous, les malotrus n’ont qu’à bien se tenir".

SON EX-FEMME ENTENDUE AUJOURD'HUI PAR LA JUGE
Monique Olivier, l’ex-femme de "l’ogre des Ardennes", avait déjà révélé les premiers crimes de son mari en 2004. Dix crimes pour lesquels il a été condamné à une peine incompressible à perpétuité. C’est encore elle qui l’an dernier a mis à mal l’alibi de son ex-mari dans l’affaire Estelle Mouzin. Fin novembre, trois jours après la mise en examen de Fourniret, Monique Olivier avait confié à des codétenues des éléments accréditant la thèse de la culpabilité de son ex-mari dans la disparition d’Estelle Mouzin. Aujourd’hui, Monique Olivier sera de nouveau entendue par la juge chargée de l’enquête sur la disparition d’Estelle Mouzin "C’est une étape obligatoire", a déclaré Me Richard Delgenes. "La juge veut savoir si elle a des éléments qui permettraient de mettre en porte-à-faux Michel Fourniret".


Haut
   
Message non luPosté : 25 janv. 2020, 10:29 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 22 sept. 2008, 16:05
Messages : 648
Fourniret et l'Affaire Estelle Mouzin (re-suite)

Dans la Dépêche du Midi en ligne du 25 01 2020:
Citation :
Les soupçons à l’encontre de Michel Fourniret se sont renforcés hier dans l’affaire Estelle Mouzin, après une nouvelle audition de son ex-épouse, qui a assuré que l’"Ogre des Ardennes" avait selon elle bien tué la fillette de 9 ans, disparue en 2003.
Entendue pendant six heures par la juge Sabine Khéris, qui a récupéré en 2019 l’enquête sur la disparition d’Estelle Mouzin, Monique Olivier a réitéré les accusations portées contre son ex-mari. "Elle n’a pas dit de but en blanc que Michel Fourniret s’était confié sur le meurtre" mais "elle a déclaré que, pour elle, Michel Fourniret avait bien tué Estelle Mouzin", a expliqué son avocat Me Richard Delgenes, à l’issue de l’audition.
"On a plus avancé aujourd’hui en six heures qu’en dix ans" d’instruction, a ajouté l’avocat.
Lors de l’audition, Monique Olivier – en conflit ouvert avec son ex-mari- a invoqué trois raisons pour l’incriminer", selon Me Delgenes. "La première, c’est qu’Estelle Mouzin avait selon elle le profil type des sujets que recherchait Michel Fourniret", déjà condamné pour les meurtres de huit jeunes femmes ou adolescentes entre 1987 et 2001, a souligné l’avocat. La deuxième tient à son absence d’alibi. La troisième tient à son emploi du temps. "Elle pense qu’il a effectué des repérages […] dans les jours ou semaines ayant précédé la disparition", a expliqué Me Delgenes.
Pour elle, il n’est "pas impossible voire fort probable" qu’il se soit rendu sur les lieux de la disparition en amont.
Michel Fourniret a été mis en examen le 27 novembre pour "enlèvement et séquestration suivis de mort" dans l’enquête sur la disparition d’Estelle Mouzin, à l’issue d’une longue audition dans le bureau de la juge Sabine Khéris. Lors de cette audition, le tueur en série – qui assure souffrir de pertes de la mémoire – n’est toutefois pas passé formellement aux aveux.


Haut
   
Message non luPosté : 07 mars 2020, 00:35 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 22 sept. 2008, 16:05
Messages : 648
Citation :
Extrait du site "LePoint.fr":

Michel Fourniret a reconnu le meurtre d'Estelle Mouzin

Entendu par la juge Sabine Kheris, le tueur en série, surnommé l'ogre des Ardennes, a avoué ce jeudi avoir tué la fillette âgée de 9 ans.
Selon nos informations, Michel Fourniret, entendu par la juge Sabine Kheris au tribunal judiciaire de Paris dans le cadre de l'enquête ouverte sur le meurtre d'Estelle Mouzin, a reconnu jeudi avoir tué la fillette disparue le 9 janvier 2003 à Guermantes, et dont le corps n'a jamais été retrouvé. Les auditions se sont poursuivies ce vendredi. On ignore à ce stade ce qu'il a déclaré ce vendredi et s'il a fourni des indications sur le lieu ou les conditions dans lesquelles il aurait fait disparaître le corps.
Michel Fourniret, surnommé l'ogre des Ardennes, avait été mis en examen fin novembre 2019 pour « enlèvement et séquestration suivis de mort » dans l'affaire Mouzin, à la suite des révélations de sa compagne, Monique Olivier, qui avait démonté l'alibi de son ex-mari. Jusqu'à présent, il avait mis en avant une mémoire devenue défaillante. Depuis 2017, son nom revenait régulièrement dans les investigations autour de la disparition de l'enfant, âgée de 9 ans au moment de sa disparition.


Haut
   
Message non luPosté : 07 mars 2020, 15:57 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 200
On passe au stade de l'aveu mais fourniret ne livre aucun élément permettant de l'impliquer formellement...
http://www.leparisien.fr/faits-divers/d ... 274792.php
Citation :
« Fourniret a livré des aveux appuyés, réitérés, mais pas circonstanciés. Il n'est plus dans une position consistant à se réfugier derrière ses trous de mémoires, mais dans une position où sa mémoire serait revenue. Il a évolué », explique l'une de nos sources. En revanche, il n'aurait pas fourni, à ce stade, d'indications précises sur l'endroit où le corps d'Estelle Mouzin reposerait.


Haut
   
Message non luPosté : 08 mars 2020, 20:14 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 22 sept. 2008, 16:05
Messages : 648
Citation :
Pour ceux que ça intéresse, voici un extrait du site " Tueur en série: le Grélé. Jamais retrouvé! Qui est-il?", où est traité quantité d'autres affaires.
En raison de l'actualité, "Crimes et Faits Divers" proposera, en direct, lundi à 13h35 puis à 21h05 sur NRJ12 deux émissions spéciales consacrées à l'Affaire Estelle Mouzin. Dans la quotidienne à 13h35, Jean-Marc Morandini et ses experts reviendront sur ces aveux, puis à partir de 21h05, nouvelle spéciale en direct intitulée : "Spéciale Estelle Mouzin : les aveux", avec des reportages et des invités en plateau.

La deuxième partie du prime sera consacrée à des révélations sur l'affaire Elisa Pilarski, tuée à la suite de morsures de chiens dans une forêt de l'Aisne le 16 novembre dernier.


Haut
   
Message non luPosté : 09 mars 2020, 11:57 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 04 sept. 2018, 20:29
Messages : 200
Me Seban: «Fourniret, un tueur qui joue avec ceux qui l’interrogent»
Sur les nouveaux éléments permettant d'impliquer Fourniret :
Citation :
Il s’agit d’un témoin qui permet de localiser Michel Fourniret juste à côté de Guermantes, quelques jours avant la disparition d’Estelle Mouzin. Or on sait que la pratique du tueur est de faire du repérage. Il va «en chasse», comme il le dit, pour repérer ses victimes. Ce témoin est un homme qui connaît personnellement Michel Fourniret. Ils ont vécu dans le même village. Ses déclarations sont décisives dans l’incrimination de Fourniret, aujourd’hui mis en examen pour enlèvement et séquestration d’Estelle Mouzin. On peut établir qu’il a prémédité son geste. Il pourrait être mis en examen pour assassinat. C’est une demande que l’on va adresser à la juge.
Et comme je l'ai évoqué sur ce forum si l'implication de Fourniret est démontré cela ne va pas arranger l'image de la police (l'enquête a été reprise par la gendarmerie) ...
Citation :
En charge des investigations au début de l’affaire, les enquêteurs de Versailles vous diront qu’ils n’ont jamais abandonné cette piste. Mais ils ne l’ont pas suivie sérieusement en dépit de tous les éléments qu’on leur présentait. Ainsi Fourniret avait beaucoup d’attaches en Seine-et-Marne. Sa fille notamment travaillait chez un architecte près de Guermantes.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 64 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5 Suivante

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com