Nous sommes le 18 juil. 2018, 09:00

Heures au format UTC+02:00


Shoutbox© Breizh Shoutbox v1.5.0



Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 92 messages ]  Aller à la page 1 2 3 4 57 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message : la version Gilles Perrault
Message non luMessage posté... : 25 févr. 2005, 16:36 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 27 janv. 2005, 17:21
Messages : 1407
Localisation : BELGIQUE
Je lis dans "CR,20 ans après" la version de Gilles Perrault et Héloïse Mathon qui disent que d'après eux le pantalon retrouvé tâché de sang a été saisi dans le garage de CR et non dans la voiture. J'ignorais cela. Est-ce d'après vous un mensonge ou est-ce possible ? :roll:


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 25 févr. 2005, 18:59 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 25 févr. 2004, 13:12
Messages : 3461
Localisation : 57
Ranucci dit qu'il le portait lors de son périple....


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 25 févr. 2005, 19:37 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 27 janv. 2005, 17:21
Messages : 1407
Localisation : BELGIQUE
laurence a écrit :
Ranucci dit qu'il le portait lors de son périple....


J'avais toujours pensé que le pantalon avait été saisi dans la voiture... :oops:


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 25 févr. 2005, 19:44 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 25 févr. 2004, 13:12
Messages : 3461
Localisation : 57
Il est inutile de penser.

Ranucci dit qu'il l'a emporté.

Sa mère dit que non.

Faudrait savoir.

Cependant, force est de constater qu'on en prend et qu'on en laisse sur les dires de Ranucci.

Au gré de quoi?

Et bien, de le croire coupable ou innocent.

Donc, par moments, Ranucci est un peu fatigué et dit n'importe quoi, et à d'autres, ce qu'il dit est foi d'évangile,

Allez savoir pourquoi.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 26 févr. 2005, 02:13 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 20:17
Messages : 5301
laurence a écrit :
Ranucci dit qu'il le portait lors de son périple....


Il dit aussi qu'il a dormi à Salernes : faux, il était à Marseille

Il dit aussi qu'il s'est arrêté près de la barrière : faux, il s'est arrêté au bord de la route

etc etc...

On ne lui a jamais présenté le pantalon. Jamais. Et on ne l'a plus interrogé sur le pantalon au delà du 7. Donc il peut le dire sous la pression d'une juge expéditive et d'enquêteurs à la dérive. Mais rien ne vient étayer cette version.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 26 févr. 2005, 02:24 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 20:17
Messages : 5301
laurence a écrit :
Il est inutile de penser.

Ranucci dit qu'il l'a emporté.

Sa mère dit que non.

Faudrait savoir.

Cependant, forçée de constater qu'on en prend et qu'on en laisse sur les dires de Ranucci.

Au gré de quoi?

Et bien, de le croire coupable ou innocent.

Donc, par moments, Ranucci est un peu fatigué et dit n'importe quoi, et à d'autres, ce qu'il dit est foi d'évangile,

Allez savoir pourquoi.



Ce qu'il dit devient parole d'évangile lorsque l'on a de quoi étayer ce qu'il dit. A partir du moment où l'on refuse d'enquêter et qu'on envoie un jeune homme sous le couteau de la guillotine sur la base d'aveux incohérents, ben oui, on s'expose à la critique et à se faire traiter d'incompétent et de nul.

Quand les enquêteurs lui font signer des conneries incohérentes, ben oui, on dit que c'est faux.
Quand il dit aux enquêteurs qu'il a dormi à Salernes on sait que c'est faux puisqu'on a un témoin qui l'a vu à Marseille le soir du 2.

Quand il dit qu'il s'est cuité dans les bars de l'opéra, ce que le jury n'a pas voulu croire lors du procès, on se dit que c'est vrai puisqu'il était à Marseille à 20h sur foi d'un témoignage que la police a volontairement masqué pour étayer son accusation.

Quand on lui fait dire, sans le contredire qu'il s'est arrêté près de la barrière qu'il a ensuite soulevé, on sait que ce sont des conneries puisque la barrière est située bien plus loin sur la route.

Quand il refuse de dire qu'il est allé voir son père le matin du 3, alors que c'est précisément à cet endroit qu'aboutit la rn8bis, benn ou on sait qu'il raconte des conneries, et qu'il déconne, parce qu'on ne comprend pas sinon ce qu'il fait précisément à cet endroit.

Pourquoi devrait-on plus le croire lorsqu'on lui fait dire qu'il portait le pantalon bleu lors de l'accident, alors qu'on ne peut pas le croire lorsqu'il dit qu'il a dormi a Salernes et q'il revenait de Marseille, alors qu'il venait d'Allauch selon toute vraisemblance ?

Quand on fait un tri entre ce qui est vrai et ce qui est faux, on essaie de s'appuyer sur des éléments. Alors pour le pantalon, permettez qu'on ait des doutes sérieux : un faux en écriture publique dans une affaire où un homme risque sa tête et finit par la perdre. C'est énorme. C'est scandaleux, l'institution se couvre de boue.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 26 févr. 2005, 02:52 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 20:17
Messages : 5301
Ce qui gène c'est que maintenant, on a le scénario.

1er acte : on fouille la voiture au garage et on remarque le pantalon qui traîne dans le garage, on remarque les traces de sang. Comme on fouille la voiture on laisse le pantalon, pourquoi avoir laissé le pantalon bien en vue dans un garage s'il s'agit du sang de la gamine ?

2e acte : arrivé à Marseille on interroge Ranucci qui nie. Et comme on n'a pas beaucoup d'éléments, on se dit qu'on aurait bien aimer trouver le pantalon dans la voiture et non pas dans le garage. Donc on parle du pantalon à Ranucci et premier piège : on lui fait reconnaître que ce pantalon a été saisi dans la voiture (ce qui ne doit pas encore figurer sur le PV), et deuxième piège, on lui fait reconnaître qu'il le portait au moment de l'accident. Mais surtout on ne lui montre pas, puisqu'on ne le possède pas. On lui dit qu'il y a des traces de sang, mais il ne se souvient de rien, donc lui dit trace de terre. Il faudrait alors sortir le pantalon pour lui démontrer que ce qu'il appelle terre, c'est du sang. Mais cela on ne le fait surtout pas.

3e acte : on rajoute, hors la vue de Ranucci, en totale violation de la loi, sur le PV de fouille du coffre de la voiture la mention : "un pantalon d'homme de couleur sombre", ce qui le transforme en faux.

4e acte : on fabrique un double des clés, notamment la clé du garage et les clés de la voiture.

5e acte : on rend la voiture à Mme Mathon, alors qu'elle n'a pas le permis, sous le prétexte fallacieux et totalement délirant, qu'il n'y a plus de place sur le parking de l'évêché !!!!

6e acte : on va chercher la voiture à Nice un dimanche soir, on entre dans le garage avec le double des clés, on prend la voiture, avec le double des clés et on en profite pour récupérer le pantalon par la même occasion. On fait un PV à ce sujet daté du 9, expliquant que la voiture est conduite à Nice.

7e acte : on envoie le lundi matin des policiers récupérer la voiture au garage de Mme Mathon qui constate que le garage est vide. On fait signer à Mme Mathon un faux PV qui contredit le précédent, indiquant que la voiture a été récupérée le 10. Peut-être à cette même occasion récupère-t-on les clés de Mme Mathon. Des fois qu'elle aurait l'idée de montrer qu'elle les a encore...

8e acte : on envoie le pantalon pour expertise le 11 seulement, alors qu'on a donné les cheveux dès le 6 ou le 7.

Rien n'explique pourquoi tout d'un coup on a eu besoin à nouveau de la voiture, puisqu'aucune expertise n'est faite sur elle après le 7.

Et passez muscade.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 11 mars 2005, 20:00 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 25 févr. 2004, 13:12
Messages : 3461
Localisation : 57
pour en revenir au pantalon:

Ranucci dit qu'il le portait lors de son week-end.

Sa mère dit qu'il traînait dans le garage.

Un des deux ment.

Il serait intéressant de voir ce pantalon......

Vu l'état, nous pourrions nous faire une idée plus précise.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 11 mars 2005, 20:20 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 20:17
Messages : 5301
Ce peut-être aussi : l'un dit quelque chose dont l'autre ne se souvient plus.


Ce n'est pas ce qu'il dit, c'est ce qu'on lui fait dire. Ce qui n'est pas pareil.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 11 mars 2005, 20:45 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 25 févr. 2004, 13:12
Messages : 3461
Localisation : 57
Le 5 juin, et devant Ranucci, les policiers sortent de son coupé un pantalon bleu de couleur sombre.

Je veux bien que Ranucci soit fatigué, mais tout de même, il sait ce qu'il portait lors de son voyage.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 11 mars 2005, 21:03 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 20:17
Messages : 5301
Vous n'en savez rien, il se trouve que le PV qui le dit est truqué. Et que la mention "un pantalon d'homme de couleur sombre" aété rajoutée sans qu'il ne soit là vraisemblablement, sinon, figurerait sa signature à côté du rajout, mention du rajout et le nombre de mots rajoutés.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 11 mars 2005, 21:07 
Hors ligne
autres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 25 févr. 2004, 13:12
Messages : 3461
Localisation : 57
pourquoi douter de la découverte du pantalon dans son véhicule et en sa présence?

Pantalon, entre autre chose d'ailleurs.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 12 mars 2005, 01:17 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 20:17
Messages : 5301
Parce que le PV dit en fait le contraire. Et il se révèle que la mention a été ajoutée alors que les policiers étaient rentrés à Marseille, hors la présence de Ranucci, puisque le rajout a été effectué par une autre personne que celle qui a rédigé le PV.

Il est donc possible et même probable que le pantalon ne se trouvait pas du tout dans la voiture, mais dans le garage et que c'est Mme Mathon qui dit vrai. Ranucci confond le pantalon gris et le pantalon bleu, car il apparaît aussi qu'on ne lui a jamais montré ni le pantalon, ni les taches.

Ce qui est curieux car les taches justement pouvaient le confondre.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 12 mars 2005, 02:40 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 02 févr. 2004, 23:07
Messages : 579
Localisation : AIX EN PROVENCE
Et la mention qui se trouve dans l'audition de CR le six juin à une heure trente : "Le pantalon de couleur bleue qui se trouvait dans ma voiture est bien celui que je portais au moment de l'accident", c'est une mention rajoutée?
Le pantalon gris se trouvait dans sa chambre et est saisi par les policiers de Nice. Il ne peut donc pas confondre les deux pantalons.
Dans son audition chez la juge le six juin il déclare : " Sans pouvoir être formel, je pense donc que si une tache de sang a été découverte sur le pantalon trouvé dans ma voiture par les policiers, je pense qu'il s'agit du sang de la fillette. Avant que l'enfant ne soit égorgée, mon pantalon était propre, il n'y avait aucune tache.En ce qui me concerne, je n'ai saigné à aucun moment au cours de la journée du 3 juin "Il ne peut bien sûr pas dire qu'il avait saigné puisque le docteur VUILLET l'avait examiné.
Et après deux ans de réflexion il ne peut pas confondre un pantalon bleu avec un pantalon gris anthracite.


Haut
   
 Sujet du message :
Message non luMessage posté... : 12 mars 2005, 02:55 
Hors ligne
autres

Enregistré le : 09 janv. 2004, 20:17
Messages : 5301
C'est à ce moment là que les enquêteurs, qui ont vu le pantalon dans le garage décident de le faire entrer dans la procédure. Mais ils ne le possèdent pas puisqu'ils ne le montrent pas à Christian Ranucci. C'est donc qu'ils ne l'ont pas saisi comme ils le prétendront et ce qui est infirmé par le rajout de la mention sur le PV sans que Ranucci n'ait été dûment informé de ce rajout.

C'est le juge le 6 juin qui ne sait pas si l'analyse que l'on va entamer le 11 juin (seulement) des fameuses taches va confirmer ou infirmer que l'on peut les attribuer au sang de Marie-Dolorès, ou retrouvant ou non le même groupe (Mais il peut tout aussi bien s'agir du sang de Christian Ranucci).

Donc elle fait dire à Ranucci : "qu'il ne peut pas être formel", c'est elle qui se couvre pour le cas ou le groupe sanguin du sang ne serait pas le bon. Ce n'est pas le 3 juin qu'il a saigné, c'est en avril lorsqu'il a eu un accident de vélomoteur qui n'a malheureusement pas du tout intéressé les enquêteurs.

Il peut d'autant plus le confondre qu'on ne le lui montre jamais, au grand jamais durant toute l'instruction. La juge, le 6 ne le possède pas visiblement, pas plus que les enquêteurs le 5 qui "disent" à Ranucci que ce sont des taches de sang, mais ne lui montrent rien, alors qu'ils montrent le pull et le couteau le 7 via la juge d'instruction.

Et je voudrais bien savoir si on a présenté ce pantalon lors du procès, et là d'ailleurs de quoi se souvenait-il après deux ans d'isolement ?


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 92 messages ]  Aller à la page 1 2 3 4 57 Suivante

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com